Montage de roulements coniques

  • Auteur de la discussion Bambi
  • Date de début
B

Bambi

Compagnon
Bonjour, vu que je n'ai pas trouvé de rubrique conception je mets ça ici.
Pour monter des roulements coniques en O, pour une VàB je suis face à une interrogation. J'ai monté les cages extérieures serrées dans le sens de l'axe, en faisant le logement un poil plus court. La translation de la vis est bloquée pas l'écrou, mais je trouve le serrage un poil foireux. Vous en pensez quoi?
J'ai fait mon Z (pas le candidat) comme ça, mais comme je dois refaire le Y je me pose la question
IMG_20220120_185623.jpg
 
F

Francesou43

Apprenti
Bonsoir, je suppose que la vis à billes tourne, donc montage arbre tournant, donc montage en X recommandé me semble-t'il...
 
vikor

vikor

Compagnon
normalement les roulements coniques pour les montages entre brides se montent avec des cales très fines qui permettent de
régler le jeu ( la précharge)
mauvaise précharge = roulements qui s'usent prématurément ou encore qui crament .
un dynamomètre permet de mesurer la bonne précharge
 
B

Bambi

Compagnon
Il s'agit de mesurer avec quelle force les cages extérieures sont serrées ?
 
E

enguerland91

Compagnon
La solution utilisée par ceux qui connaissent est celle-ci :
 
c.phili

c.phili

Compagnon
Salut à tous
Bambi, je te répond ici à ton MP
Pour la HBM45
pour le montage j'ai employé des 2roulement conique de ce type
30000skf.jpg

j'ai donc usiné le corp des logements et je les ai monté en vis à vis comme ton schéma, de l'autre coté un simple roulement pour tenir la vis.
Il ne pourra pas être bloqué mais la vis doit pouvoir coulisser légèrement dedans.
Maintenant il faut apporter un grand soin avec ces roulements et empêcher les limailles d'entrer, par ex avec un joint à lèvre, ça ne coûte pas cher et c'est efficace.
Evidemment ne pas serrer trop fort, ça doit rester très léger. Les roulements seront précontrains et le jeu de la vis éliminé.
Maintenant tu peu très bien faire ça avec des roulements à contacts obliques mais ils sont plus cher, par contre il en existe des étanches et graissé à vie.
moi je tourne comme ça depuis 2013 et je n'y ai jamais touché, j'ai monté un graisseur entre les deux roulements conique et un p'tit coup de temps en temps, très léger
Philippe
 
J

Jmr06

Compagnon
Montage en O ou en X ?
En O, cela assure un meilleur encastrement (guidage d'orientation de la vis à billes) afin de réduire la possibilité de flambage de la vis sous l'effort.
Mais l'inconvénient est qu'il faut une orientation parfaite.
En X, moins de rigidité de l'encastrement mais montage un peu plus tolérant.
Comme en général le risque de flambage est faible, on utilise un montage en X.

Pour le montage, le plus simple est d'utiliser des roulements appairés : il n'y a plus besoin de réglage de précharge, ce sont les cages qui sont usinées exactement à la bonne cote pour assurer la précharge qui va bien. Tu peux choisir un montage en O ou en X (référence DB ou DF).
roulements appairés


Si les roulements ne sont pas appairés, il faut un réglage de précharge, sauf si tu es capable d'usiner avec une tolérance inférieure au centième et de contrôler ton empilage au montage avec la métrologie qui va bien !
Méthode classique pour un montage en X : entretoise entre les cages extérieures, réglage en serrant modérément l'écrou de la vis (qui a un pas fin), plus contre-écrou.
Les cages à rouleaux sont moins critiques sur la valeur de la précharge que les billes.
 
B

Bambi

Compagnon
Je ne comprends pas pourquoi mettre une entretoise sur les bagues extérieures en X du coup?
Je pensais faire en O pour mon axe Y, mais si c'est trop rigide ça risque peut être de coincer, la vis se tord quand même un peu.
 
gégé62

gégé62

Compagnon
C'est bien ce qui t'est conseillé (posts précédents): montage en X (plus tolérant à une orientation imparfaite) et entretoise entre les bagues extérieures.
Les bagues intérieures sont supposées bloquées sur l'arbre. C'est le rapprochement des bagues extérieures (par le couvercle de palier) qui fait le serrage du montage, donc la précontrainte. Le mieux est de mettre une entretoise entre les bagues extérieures, dont la longueur est ajustée pour avoir exactement le bon serrage quand on bloquera le couvercle. A partir d'un calcul ou d'une mesure, on la prévoit un peu courte et on ajuste avec des cales fines (en forme de rondelles donc, voir "cales pelables" ou rondelles de calque... c'est comme ça que je vois la chose, mais je n'en fais pas tous les jours :wink: ).
La précharge est un serrage axial de départ qui permet d'encaisser les efforts nominaux sans faire apparaître de jeu dans le montage. C'est donc une sorte de "jeu négatif". Elle s'évalue en mesurant le couple nécessaire à la rotation, qui serait nul sans précharge. Sa valeur doit se trouver dans la doc de fabricant des roulements. Leurs dimensions et résistances étant normalisées, cela ne doit pas trop dépendre de la marque.
Tout cela sous réserve de confirmation.
 
Dernière édition:
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

Peux-tu donner quelques info :

- effort axial
- effort radial
- défaut d'angle possible
- vitesse
 
B

Bambi

Compagnon
Mes bagues intérieures ne sont pas serrées sur l'arbre.
Je ne comprends pas, si je monte en X, avec une entretoise entre les bagues extérieures, qu'est-ce qui empêche la translation ?
 
FB29

FB29

Rédacteur
Mes bagues intérieures ne sont pas serrées sur l'arbre.
De toute façon comme c'est l'arbre qui tourne, les bagues intérieures doivent être bloquées sur l'arbre par l'écrou de serrage et une entretoise qui va bien.

Comme dit plus haut, pour un montage en X, il te faut ensuite une entretoise de la bonne longueur entre les bagues extérieures pour faire la pré-contrainte. A ajuster avec des cales fines. Plus tu ajoutes de cales, plus tu augmentes la pré-contrainte. L'ensemble est ensuite maintenu serré avec le couvercle de fermeture.
 
E

enguerland91

Compagnon
les bagues intérieures doivent être bloquées sur l'arbre par l'écrou de serrage et une entretoise qui va bien.
Non ; la bague qui va bien est de trop. L'écrou est un écrou à créneaux avec un pas fin et on place une rondelle sous l'écrou qui comporte un linguet qui est plié dans une des encoches de l'écrou pour l'immobiliser et une partie qui est placée dans la rainure de la vis
 
D

Didier SIMON

Apprenti
0n utilise des roulements coniques depuis des dizaines d' années en automobile et pas de salades des éternels MOI JE SAIS ET Y' A que MOI QUI A RAISON .
On serre a toucher et on desserre assez pour passer le frein , que ce soit une goupille ou un repli de languette , arrêtez vos salades !!!!!!
 
Strzelczyk

Strzelczyk

Ouvrier
mais je trouve le serrage un poil foireux. Vous en pensez quoi?
Je pense que le doute est une bonne chose.

Si je devais concevoir un palier de vis à billes (guère plus long à écrire que VàB).
Je me poserai les questions suivantes :
1) quelle sont les charges s'exerçant sur le roulement.
2) quel est le régime d'utilisation du dit roulement (continu, alternatif, plus épisodique ...)
3) comment sera assuré le graissage et l'étanchéité.
Mes réponses à ces questions :
1) la charge axiale passe par le système vis écrou de la vis à bille. A priori cela ne semble pas imposer l'usage d'un roulement (type Tymken) à rouleaux coniques.
2) une vis (avec ou sans billes) cela va au bout de sa course avant de revenir (ou de se coincer). la rotation n'est donc pas continue.
3) l’étanchéité d'un roulement Tymken doit doit être assurée indépendamment par des joints à lèvre.

je pense qu'un roulement à rotule sur billes (version étanche) ou un roulement à rotule sur rouleaux (toujours en version étanche) permet d'assurer la fonction guidage en rotation/arrêt en translation.
De plus plus de réglage, on bloque tout bagues extérieure et bague intérieure.

Désolé si j'ai été un peu long !
 
FB29

FB29

Rédacteur
0n utilise des roulements coniques depuis des dizaines d' années en automobile et pas de salades des éternels MOI JE SAIS ET Y' A que MOI QUI A RAISON .
On serre a toucher et on desserre assez pour passer le frein , que ce soit une goupille ou un repli de languette , arrêtez vos salades !!!!!!
Ok ! :-D Et donc :prodigy554: ?
 
FB29

FB29

Rédacteur
la bague qui va bien est de trop. L'écrou est un écrou à créneaux avec un pas fin et on place une rondelle sous l'écrou qui comporte un linguet qui est plié dans une des encoches de l'écrou pour l'immobiliser et une partie qui est placée dans la rainure de la vis
Oui, C'est un montage qui fonctionne aussi :smt041. C'est une solution plus industrielle. Je crois que j'ai vu ça sur des montages de roues de remorque ou voiture.

Ce montage semble globalement un peu plus compliqué à réaliser avec la rainure dans l'arbre. La pré-contrainte est peut être aussi un peu plus délicat à gérer selon comment la bague intérieure est serrée sur l'arbre (?). Surtout pour relâcher la contrainte si besoin (?). Le gros avantage per contre est qu'il n'y a pas besoin d'empiler des cales de réglage :-D.
 
gégé62

gégé62

Compagnon
Mes bagues intérieures ne sont pas serrées sur l'arbre.
Je ne comprends pas, si je monte en X, avec une entretoise entre les bagues extérieures, qu'est-ce qui empêche la translation ?
j'ai l'impression qu'on ne parle pas du même montage....
Normalement les bagues intérieures devraient être montées serrantes sur l'arbre (un serrage léger). Mais bon ici ce n'est pas trop grave, car les seuls efforts qui comptent sont axiaux. On est d'accord, l'important est que la position axiale de l'arbre soit sans jeu.
Regardons ton croquis. On va considérer que les bagues intérieures sont bloquées sur l'arbre, et qu'on n'y touche plus. C'est donc bien le serrage du boitier sur la base (par les vis extérieures) qui va faire que le montage aura du jeu ou du serrage (précontrainte). Si tu ne mets pas de bague entretoise entre les bagues extérieures, il faut mettre des cales d'épaisseur sous le boitier. C'est possible, de toutes façons, ça revient au même: le calage est une question de 1/100 de mm, et un bon réglage ne peut pas résulter simplement d'une fabrication "à la cote exacte" de tout l'empilage, il faut prévoir un ajustage par tâtonnement. Bien voir qu'à la limite même, le serrage (ou ici le jeu...) des bagues sur l'arbre modifie le résultat du serrage axial.
montages de roues de remorque ou voiture.
sauf erreur, c'est le montage habituel des roulements de roues (à rouleaux coniques). Mais peut-être aussi que maintenant on utilise des empilages qui tombent au poil, on serre tout et c'est bon....

A ajuster avec des cales fines. Plus tu ajoutes de cales, plus tu augmentes la pré-contrainte
euh....c'est pas l'inverse....(pour un montage en X) ? :???:
 
B

Bambi

Compagnon
J'ai dû mal préciser, ou ça ne se voit pas trop sur le dessin.

La longueur totale est obtenue par les deux bagues intérieures séparées par une entretoise, ce qui fait qu'il est impossible de plus rapprocher les bagues extérieures (qui butent sur les rouleaux).
J'ai ensuite bloqué tout jeu dans les bagues extérieures (qui auraient pu s'écarter) en faisant en sorte que l'ensemble ressorte d' 1/10 de mm du logement, et vienne être plaqué par la plaque. Par contre effectivement, les vis qui font la précontrainte ne serrent pas au niveau de la vis.
 
FB29

FB29

Rédacteur
Je pensais au montage en X O. Bagues intérieures bloquées sur l'arbre avec entretoise intercalaire.
Réglage de la précontrainte par cales en appui en extrémité d'entretoise entre les bagues extérieures, montées glissantes. Fermeture par couvercle vissé en appui sur le bâti.

Edit: la solution classique est plutôt le montage en X pour un arbre tournant avec un couvercle de réglage qui se visse dans le bâti.

Dans les deux cas les bagues intérieures sont serrées sur l'arbre.

Capture d’écran 2022-01-22 115759.jpg
 
Dernière édition:
E

enguerland91

Compagnon
Je crois que ceux qui proposent de placer des cales de réglage n'ont jamais pratiqué ce type de réglage. Toutes les roues de voiture qu'il m'a été donné de démonter n'avaient comme réglage que le serrage d'un écrou à pas fin. Le freinage de cet écrou se faisait avec quelques coups de marteaux pour déformer une partie en tôle de l'écrou pour le bloquer en profitant de la rainure dans la fusée.
D'ailleurs je pense que c'est par mesure d'économie que vous achetez vos vis à billes "brutes". Mes fournisseurs proposent leur vis avec l'usinage standard côté roulement double rangées de billes côté moteur et roulement à billes à gorge profonde pour l'autre extrémité. De cette faon on a un montage sans jeu axial et sans casse-tête.
 
vikor

vikor

Compagnon
Je crois que ceux qui proposent de placer des cales de réglage n'ont jamais pratiqué ce type de réglage. Toutes les roues de voiture qu'il m'a été donné de démonter n'avaient comme réglage que le serrage d'un écrou à pas fin. Le freinage de cet écrou se faisait avec quelques coups de marteaux pour déformer une partie en tôle de l'écrou pour le bloquer en profitant de la rainure dans la fusée.
D'ailleurs je pense que c'est par mesure d'économie que vous achetez vos vis à billes "brutes". Mes fournisseurs proposent leur vis avec l'usinage standard côté roulement double rangées de billes côté moteur et roulement à billes à gorge profonde pour l'autre extrémité. De cette faon on a un montage sans jeu axial et sans casse-tête.
Exemple de cales dans le milieu industriel :P pompe Unitec Wemco 6C le montage de l'arbre se fait avec deux gros roulements coniques , le réglage de la précharge se fait par ajout ou enlevage de cales très fines empilées .

ce qui est roues de voiture cela n' a rien à voir avec le plan qui figure au chapitre 1

sur les roues de voiture la tôle rabattue oui elle permet un réglage très précis , mais souvent c'est une goupille fendue et un écrou à créneaux et là si on ne tombe pas juste dans un créneau le réglage est approximatif ..
 
FB29

FB29

Rédacteur
Je crois qu'il n'y a pas de solution ni de vérité universelle. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients :spamafote:

Et les avantages pour certains se transforment en inconvénients pour d'autres :prodigy554:
 
FB29

FB29

Rédacteur
Petit complément.

Il y a une différence fondamentale entre une fusée de roue et le montage d'une vis.

Pour une fusée de roue qui est fixe et la roue qui est tournante, les cages externes sont montées serrées et les cages internes sont montées glissantes. Les cages internes permettent donc d'ajuster la précontrainte en réglant l'écrou de la fusée. En particulier la contrainte se relâche au desserrage.

Par contre, pour une vis tournante et un bâti fixe, les cages internes doivent être montées serrées pour ne pas qu'elle roulent sur l'arbre. De ce fait, en agissant sur un réglage d'arbre la contrainte ne se relâche pas puisque les cages sont serrées.
A contrario, les cages externes doivent être montées glissantes, et ce sont donc sur elles que l'on doit agir. Avec une entretoise, des cales d'épaisseur, et un couvercle fixe pour un montage en O. Ou bien sans entretoise, ni cales, mais avec un bouchon vissé réglable pour un montage en X.
 
Dernière édition:
E

enguerland91

Compagnon
Petit complément.

Il y a une différence fondamentale entre une fusée de roue et le montage d'une vis.

Pour une fusée de roue qui est fixe et la roue qui est tournante, les cages externes sont montées serrées et les cages internes sont montées glissantes. Les cages internes permettent donc d'ajuster la précontrainte en réglant l'écrou de la fusée. En particulier la contrainte se relâche au desserrage.

Par contre, pour une vis tournante et un bâti fixe, les cages internes doivent être montées serrées pour ne pas qu'elle roulent sur l'arbre. De ce fait, en agissant sur un réglage d'arbre la contrainte ne se relâche pas puisque les cages sont serrées.
A contrario, les cages externes doivent être montées glissantes, et ce sont donc sur elles que l'on doit agir. Avec une entretoise, des cales d'épaisseur, et un couvercle fixe pour un montage en X. Ou bien sans entretoise, ni cales, mais avec un bouchon vissé réglable pour un montage en O.
Si tu allais sur le site de SKF (par exemple) tu verrais comment EUX montent leurs vis à billes. Cela n'a rien à voir avec ce que tu écris
 

Sujets similaires

Haut