Mon père, ce Modeleur

  • Auteur de la discussion Pierre Desvaux
  • Date de début
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
Bonjour,

Mon père était modeleur mécanicien pour les fonderies.

Il était artisan, et a travaillé toute sa vie dans l'atelier que j'occupe désormais. C'était une tradition familiale, mon grand-père l'avait été également.

Le métier de modeleur existe encore, mais a considérablement évolué, avec la cao, fao, impression 3D et autres machineries modernes. Le principe reste pourtant le même, et cela fait 4000 ou 5000 ans que cela n'a pas changé...

N'importe quelle pièce en métal coulé est réalisée à partir d'un modèle, c'est à dire, la forme positive, copie de la pièce à réaliser. Traditionnellement, ce modèle était en bois. A partir de la forme en bois, on réalise un négatif en sable très fin et pressé (le sable pour fonderies), et on coule la fonte, ou tout autre métal en fusion, dans le sable, un des rares matériaux à supporter les très fortes températures.

Le modèle sert un certain nombre de fois pour réaliser les moules en sables, puis est jeté, brûlé.

Mon père commençait donc avec un grand plan papier, plein de lignes dans tous les sens, noires, rouges, bleues, et il confectionnait la forme voulue. C'était un métier à la frontière entre menuisier, ébéniste, sculpteur, tourneur sur bois, etc. Il faisait également des pièces en métal, d'où le travail au tour à métaux, ou à la fraiseuse. Tout cela était bien sûr réalisé avec la plus grande précision, sachant que les mesures devaient prendre en compte le retrait de la fonte, quand elle se refroidit et se solidifie. D'où des réglets qui ne faisaient pas 1m, mais 97 ou 98 cm, c'est selon...

La plupart des modèles que mon père et mon grand-père ont réalisés ont disparu, brûlé quand ils étaient devenus inutilisables. Mais il reste quelques pièces. Je les ai récupérées, nettoyées. Ces pièces ont servi, elles ont des marques, elles sont parfois un peu usées. Les formes sont parfois étranges, on ne sait pas trop à quelle pièce de machine bizarre cela devait correspondre.

Voici quelques pièces:

1%2B%25282%2529.jpg



2%2B%25282%2529.jpg



3%2B%25282%2529.jpg


Noter les congés, les angles arrondis, pour faciliter le démoulage. Ces congés étaient réalisés avec des lanières de cuir, découpées spécialement, et collées dans les angles.



4.jpg



DSCN3252.jpg



DSCN3253%2B%25282%2529.jpg



DSCN3254.jpg



DSCN3255.jpg



DSCN3256%2B%25282%2529.jpg



Ici, la technique a évolué, les congés ne sont plus en cuir, mais tout simplement en mastic, limé et poncé.

DSCN3257.jpg



DSCN3258.jpg



DSCN3259.jpg



DSCN3260.jpg



DSCN3261.jpg



DSCN3262.jpg



DSCN3263.jpg



A SUIVRE...
 
Dernière édition:
coquillette
coquillette
Compagnon
Bonsoir

Bel hommage que tu rends a tes ancêtres.....et ils le valent bien...:-D

Dans ma region il y avait aussi des fonderies (Marquise) et bien entendu..des modeleurs..il y en avait a Marquise et dans mon petit village...

Beau témoignages du passé et d'un savoir faire...:smt038:smt038:smt038

Jean Paul :drinkers:
 
jetpack2013
jetpack2013
Compagnon
tres beau metier ça m'as toujours fait rever
 
mika59
mika59
Ouvrier
Un metier de passion et de maîtrises technique !!!!!
Vivement la suite !!!!
 
sébastien62
sébastien62
Compagnon
Bonsoir à tous.
Dans ma region il y avait aussi des fonderies (Marquise) et bien entendu..des modeleurs..il y en avait a Marquise et dans mon petit village...
Jean Paul, tu es le deuxième à m'en parler car je l'ignorais pourtant du coin... c'est un collègue qui m'en a parlé pour la première fois la semaine dernière que les fonderies de marquise étaient réputées...et maintenant, bien évidemment, il ne reste que les murs...et encore...

Beau métier en effet...

Bonne soirée.
Séb
 
pinou29
pinou29
Compagnon
Bonjour.
De belles pièces que savaient faire nos anciens.
Bernard.
 
M
metalux
Compagnon
superbe reportage emprunt de nostalgie , on attend la suite avec impatience
 
dubleu
dubleu
Compagnon
fonderie tu a d'autre a la sortit de Boulogne elle travaillé pour la marine je ne sais si elle sont encore en activité

et tu a aussi la cristallerie de ARQUES

les personnes qui pratique sont souvent des artistes quand l'ont voie les réalisation parfois improbable

on ex beau père lui était fondeur à GORCY à coté de Nancy pour unitaire ou série tous a la mains
 
patduf33
patduf33
Administrateur
Bonjour
Du bel ouvrage rien qu'a la conception des moules
Tu continu le métier ?
Pat
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
Non, je ne continue pas le métier. Après avoir été aux quatre coins du monde, je suis revenu en mon petit village, j'ai repris l'atelier, et je réalise désormais des télescopes pour astronomes amaeurs.

D'autres pièces:

5.jpg



6.jpg


7.jpg


8.jpg


9.jpg


10.jpg


11.jpg


12.jpg


13.jpg


14.jpg


15.jpg


16.jpg


17.jpg


18.jpg


19.jpg


20.jpg


22.jpg


23.jpg
 
patduf33
patduf33
Administrateur
Oui c'est vrai, j'avais pas fait la relation, mais je suis ton sujet passionnant sur les télescopes, très technique sur certains points, mais au combien instructif.
Merci
Pat
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
A priori, cela ne paie pas de mine... Une grosse rondelle de 40 cm de diamètre..

61.jpg


Cela devient plus intéressant...

62.1.jpg


Et voila...

62.jpg



63.jpg


64.jpg


65.jpg


66.jpg


67.jpg


69.jpg


70.jpg


71.jpg


72.jpg


73.jpg


74.jpg


75.jpg


76.jpg


Et voici la pièce coulée en résine:

77.jpg



A SUIVRE...
 
Dodore
Dodore
Compagnon
J' ai usiner, sur une aléseuse,des bâtis de machine à rectifier les roulements à billes
Je me suis posé la question " comment le mouliste a réussi à lire le dessin , moi j'avais le dessin et le bâti brut ... Mais heureusement que j'avais la pièce brut parce que je ne sais pas, si je n'avais pas eu cette pièce, si j'aurais compris le dessin avec des toiles et des pentes un peu partout
Et je me suis dit " bravo le mouliste "
 
U
usidep
Compagnon
bonjour,

:smt038 encore...

le hêtre est un super bois.
il n'y aurais pas des photo des pièce fini (moulé) ? pour comparé l’état de surface !
pour les couper en deux, je suppose une scie à ruban très fine ?

Une poignée de voiture ?
de frigo !
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
Ca me rappelle à l'école, fraisage mouliste ...
dépouilles à 5% , épures et calculer les points sans calculette à cette époque.
fraisage en auge , deux formules :
une formule avec les deux angles égaux
et une deuxième deux angles différents ...
toute ma jeunesse ...
A+
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
La forme étrange fait à peu près 40 cm de long, 30 de large. Donc, ce n'est pas une poignée. Ce devait être une sorte de carter, de couvercle...

Les pièces moulées en fonte le sont dans du sable. L'aspect brut de fonderie est donc très granuleux. Ces pièces sont ensuite usinées.

Par contre, la pièce en résine que l'on voit à la fin du post #16 est directement moulée dans la pièce en bois. Dans ce cas, c'est bien lisse.

La technique de la résine a été introduite dans les années 70/80. Dans ce cas, on fait un modèle en bois qui est un négatif de la pièce. On moule ensuite dans le négatif une pièce en résine, qui est donc un positif. C'est alors avec ce positif en résine, que l'on peut faire le négatif en sable pour mouler la pièce définitive. L'avantage de ce processus, c'est qu'avec un seul modèle en bois, on peut faire plusieurs modèles en résine, et donc démultiplier l'utilisation du modèle et diminuer considérablement le coût final.


Que veux tu dire, Usidep, par "couper en deux" ? les deux pièces superposées sont réalisées indépendamment. Ce n'est pas une seule pièce que l'on coupe ensuite. Donc, les palettes dans le cas du modèle #16 doivent parfaitement coïncider... Il ne faut pas que cela glisse au collage, sur une surface courbe...
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
Non, je ne pense pas. Je n'ai jamais vu mon père procéder ainsi. De toute façon, on n'aurait jamais eu une précision suffisante. Le bord blanc, c'est un restant de mastic, la pièce était en fait fixée sur une plaque.

En fait, pour le réaliser, il doit y avoir deux bloc de bois, vissés entre eux (vis enfoncée très profondément, bien sur), et le tout est passé sur le tour. Quand c'est tourné, on dévisse, et on a les deux moitiés.
 
biscotte74
biscotte74
Compagnon
Mon oncle faisait la même chose, mais pour des modèles en résine. C'est un travail magnifique,les moules étant souvent plus joli que les modèles définitifs, c'est grâce à son patron de l'époque que je me suis mis à l'aéromodélisme..............que de souvenirs, surtout l'odeur de l'atelier, un mélange de bois et de résine
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
Un exemple de l'utilisation combinée du bois et de la résine:

Il s'agit sans doute d'un carter. On a donc les deux empreintes, intérieures et exterieures, qui coïncident.


78.jpg



79.jpg


80.jpg


81.jpg



82.jpg



83.jpg


84.jpg


85.jpg


86.jpg
 

Sujets similaires

Mcar
Réponses
26
Affichages
859
anthropovergnat
A
tyros
Réponses
6
Affichages
869
philippe36200
philippe36200
B
Réponses
4
Affichages
494
balou83
B
PL50
Réponses
21
Affichages
1 127
PL50
1
Réponses
27
Affichages
1 058
14.liryC
1
P
Réponses
13
Affichages
686
papi du 35
P
P
Réponses
22
Affichages
4 434
Alex31
A
M
Réponses
24
Affichages
1 020
yvon29
yvon29
F
Réponses
6
Affichages
766
Festina
F
D
Réponses
25
Affichages
857
Doctor_itchy
D
Haut