modification petit tour kity tab 660

  • Auteur de la discussion didbaba
  • Date de début
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

mon petit tour à bois avec petit variateur electronique pas cher n'a pas tenu plus que le temps de la garantie. Je savais ce genre de carte fragile, et pour la faire changer il fallait soit payer 90€, soit tenter la réparer. Comme le moteur de ce genre de tour est sous dimensionné, je me suis dit que j'allait modifier deux trois truc et l'arranger à ma sauce.
J'avais un moteur tri plus puissant ainsi qu'un variateur, d'occasion trouvés sur le forum.

L'éclaté du tour, 10 minutes de démontage et il est en pièce.



Pas grand chose à dire sur la mécanique tout simple. C'est vraiment pas de la grosse précision. La broche à environ 5 centième de faux rond en neuf. Mais pour faire des manches et des boutons de porte en bois c'est suffisant.


On voit sur la photo suivante la toute petite portée pour les deux roulements, que je vais changer pour du SKF. Deux circlips...


Du coup je me suis dit que comme sur les modèles plus récent de ce genre de tour j'allais ajouter un troisième roulement. Pas certain que ça servent vraiment, mais c'était assez simple à faire et ça me permet de jouer un peu avec la gambin.





J'suis bien content du résultat. Le plus dur ce fut l'heure passée à aligner la tête dans l'axe.

 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #2
Ensuite reprise de la broche. Quand je visse mon mandrin dessus il n'y a que 2 filets sur les quatre en prise. Alors dans le 4 mors je reprends cela.

[div=none][div=none]
[/div][/div]

Maintenant je trouve que c'est plus sérieux. Je remplacerai le trou par une encoche ce qui me permettra d'utiliser une clé pour écrou à encoches.

[div=none][div=none]
[/div][/div]

Ensuite j'ai retourné la broche pour y faire une portée pour le troisième roulement. Pas de photo...

La poulie poly-v type PJ maintenant, puisque je ne peux adapter la vieille poulie et la courroie trop courte et trop fine.

[div=none]
[/div]

[div=none][div=none]
[/div][/div]

[div=none][div=none]
[/div][/div]

Après m'être fabriqué sur un bout de HSS un outils à 40°, il faut faire une rainure tous les 2,34. Merci le forum pour tous les exemples qui trainent déjà sur le sujet.

[div=none][div=none]
[/div][/div]

Voilà remonté pour tester le faux rond et compagnie. C'est pas mieux qu'au début mais pas pire non plus.

[div=none][div=none]
[/div][/div]
 
Dernière édition:
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #3
Le joint de plomberie permet de pouvoir démonter le mandrin facilement. Parce que quand il se bloque vraiment contre l'acier c'est une sacrée galère.



Sauf que maintenant c'est plus un tour kity alors pas question de le laisser avec cette affreuse peinture vert sapin de noël...





Le voilà remonté sur son support en chêne. Il me faut maintenant m'occuper de la motorisation.



Fabrication de l'autre poulie, je me suis fait avant un petit tableau pour trouver les bons diamètres :



Pour l'occasion j'ai commandé une broche à pousser à noël.



Fixé sur le moteur je vais me rendre compte que l'axe est légèrement voilé. Comme j'ai besoin de ce tour rapidement pour finir des meubles dans la maison. Et que j'ai déjà passé pas mal de temps dessus, trop diront certains, ou plutôt certaine, je passe par la case achat d'un moteur... Au final, roulements + broche à pousser + moteur + courroie = prix d'un petit tour neuf chinois qui cramera dans deux ans. Là je pense que ça va tenir...

 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #4
La boite magique est fixée sur la table dans une boite metallique de récup au boulot. La télécommande c'était d'un autre projet inachevable...

[div=none]
[/div]


Un voyant blanc pour me signaler que le tour est sous tension. Une rallonge électrique de 5m récupérée de la pompe de relevage qui a cramé l'hiver dernier. Et ça tourne :smt023
[div=none]
[/div]


Le support moteur en chêne est improvisé avec deux paumelles récupérées et quelques vis.



Le moteur est chinois commandé chez tridistribution. Et fournit ce qu'il faut sans vibration. Je le fait tourner de 20Hz à 60Hz sans encombre.



C'est le double de la puissance initiale, et ça se ressent.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #5
Il me reste à faire un capot pour protéger la courroie, et surtout les utilisateurs mais je suis satisfait. J'ai beaucoup moins de vibrations, plus de puissance le tournage est bien plus agréable.



Un petit essai sur du platane me donne un bon fini.



Voilà en espérant que cette modification puisse donner des idées.
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
24 Avr 2009
1 676
FR-59 Lille
effectivement excellent travail :smt023 mais j'ai une question : au point où tu en étais, pourquoi ne pas avoir remplacé les roulement à billes par des roulements coniques plus adaptés pour encaisser des chocs radiaux :?:
 
booddha
booddha
Compagnon
20 Avr 2012
1 599
Salut,
Beau boulot. Il a fière allure ce tour.
Une question : tu as payé combien le moteur ?
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #9
Merci pour les compliments.

Tu as raison ChtiGG, et ça m'a traversé l'esprit, de faire comme si c'était une broche de vrai tour.

J'ai trouvé ça trop compliqué. Il aurait sans doute fallut refaire des alésages plus adaptés que le système avec les circlips pour bloquer les roulements coniques, et un système de serrage qui permettait de régler la contrainte sur les roulements plus finement. Maintenant que tu m'y fait repenser, c'est peut-être pas si complexe...

L'autre raison, c'est que le tour me suffisait avant sa transformation, seul la motorisation était déficiente, (et aussi le vissage du mandrin). Ça m'aurait plu d'avoir une broche parfaite pour le plaisir de le réaliser. Mais ce tour est à la base vraiment de piètre qualité, en mesurant, on voit que le cone morse de la poupée fixe n'est même pas vraiment dans l'axe il y a quelques centièmes qui trainent. Comme avant on faisait des tours à bois, en bois et sans roulement, je me suis dit, comme ça c'est déjà bien. Le mieux est l'ennemi du bien, non ?
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #10
Le moteur, c'est une centaine d'€ chez tri distribution. Il me fallait un axe de 14 et clavette de 5.
 
fredv
fredv
Ouvrier
21 Jan 2011
494
Deaux 30
Bonjour pour la broche il y a vraiment un plus en passant sur des contacts obliques?
bezombes monte des roulements standards.merci
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #12
fredv, ce que tu dis m'a étonné, j'ai fouillé un peu. Ils utilisent des roulement à gorges profondes. Bezombes publie un document très interressant sur ses choix techniques. Je laisse parler les pros. Concernant les roulements obliques voilà ce qu'ils disent :

Entraînement, les roulements :

Les roulements de l’arbre d’entraînement sont des roulements à billes, auto-aligneurs, à gorges profondes,
"graissés à vie", alésage 45/40 mm ( comparez et vous serez surpris ! )

Pourquoi pas de roulements coniques, plus forts, plus précis ? Les roulements coniques que l’on peut
retrouver sur des tours concurrents ne sont pas exempt de défauts. Bien sur, les roulements coniques ont, à
taille égale , plus de résistance aux efforts axiaux ou à la charge que les roulements à billes que nous
utilisons ; on trouve d’ailleurs les roulements coniques sur les tours à métaux. Toutefois, dans les dimensions
que nous utilisons, nos roulements à billes offrent des capacités de résistance surdimensionnées aux efforts
ou charges rencontrées en tournage sur bois. Pour preuve, nous utilisons les mêmes roulements ( même taille,
même marque, même type ) sur nos tours automatiques ou numériques sur lesquels on tourne parfois des
pièces de bois dépassant la tonne avec des copieurs qui prennent chacun 20 à 30 mm de bois sur l’outil. Pour
parler chiffres, les roulements montés sur l’arbre d’entraînement ont une charge admissible dynamique ( on
ne parle pas de la limite d’usure ou de rupture mais bien de valeur admissible ! ) aux efforts axiaux de 2,91
tonnes et une résistance admissible à la pression de 3,2 tonnes, bref bien plus que vous ne pourrez jamais leur
en faire subir.En ce qui concerne la précision, les roulements coniques ont, encore une fois, l’avantage en théorie, sur le
papier. Mais à compression égale, roulements coniques et roulements à billes offrent la même précision, ce
n’est qu’en comprimant plus les roulements coniques que l’on peut obtenir une précision supérieure, et
comprimer plus les roulements coniques, c’est également les faire chauffer plus ! Pour parler chiffres et pour
se rendre compte de ce que l’on entend par précision, il faut savoir que les roulements à billes que nous
montons sur l’arbre d’entraînement sont donnés par le constructeur pour une précision comprise entre 6 et 23
microns suivant la compression. Alors oui, les roulements coniques peuvent être encore plus précis mais la
question est : pourquoi faire ? Le travail du bois et les accessoires montés sur les tours ( mandrins, plateaux,
gobelets, griffes, etc ... ) ne peuvent, eux, au mieux, donner qu’une précision au dixième ( soit 100
microns) !!

Le gros défaut des roulements coniques dans l’application de l’usinage du bois est qu’ils ne sont pas étanches
et donc sensibles aux poussières parfois abrasives du bois, leur graissage et réglage sont contraignants et
délicats, leur remplacement nécessite de l’outillage spécifique. De plus leur vitesse maximale de rotation est
restreinte, c’est pour cela que ces tours affichent souvent des vitesses de 3.000 ou 3.500 tr maximum alors
que nos tours vont jusqu’à 4.800 tr/mn avec variateur. Si ces vitesses élevées ne semblent être nécessaires
pour les travaux communs ( et qui plus est pour les grosses pièces ), elles sont très intéressantes pour les
petites dimensions ( stylos, bobèches, etc ... ) mais aussi pour les travaux de finition ( ponçage, lustrage,
cirage ). Cette gamme large de vitesse permet de garder une machine extrêmement polyvalente et non-pas
orientée exclusivement vers les dimensions record.

Enfin, les roulements coniques sont très sensibles à un défaut d’alignement, d’où les problèmes souvent
rencontrés sur les machines légères équipées de ce type de roulements et dont les têtes se déforment un peu à
la pression ou à l’effort : les roulements subissent des contraintes et lâchent.

Au début des années 80, sur un nouveau modèle de tour automatique et pour, justement, couper court au
comparatif avec la concurrence, nous avons monté des roulements coniques : ce sont les seuls modèles
( heureusement vite abandonné ) sur lesquels les roulements doivent régulièrement être changés. Sur certains
tours d’occasion de plus de 30 ans qui repassent à l’atelier, les roulements à billes, eux, sont comme neufs.
Je m'en vais finir la lecture du pdf fort intérressant : http://www.bezombes.fr/download.php?fichier=DESCRIPTION.pdf
 
fredv
fredv
Ouvrier
21 Jan 2011
494
Deaux 30
Oui c est aussi ce que j'avais lu.
 
trinitron
trinitron
Compagnon
2 Nov 2008
584
BAR-LE-DUC 55
Salut :wavey:

Nickel, comme d'habitude :smt038

Tu es définitivement plus doué que moi pour le travail du bois.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #15
Merci trinitron,

je peux te retourner le compliment. Le bois c'est mon premier amour. D'ailleurs j'ai trois portes en chêne en fabrication avant d'avoir le droit de salir mes mains dans le cambouis...
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #16
Quand on regarde ce qui se fait on trouve de tout, ce qu'on trouve sur les tours de table à 300€, c'est le bas de l'échelle.

Chez hager, c'est 4 roulements.
2 Roulements à contacts obliques et 2 roulements à billes à contacts droits.
Les 2 roulements à contacts obliques pour supporter tous les types de charges axiales dans un seul sens. Ils sont montés par paire et en opposition pour offrir la possibilité de régler le jeu interne de la liaison par précharge du montage.

Et sur le petit vicmarc, j'ai trouvé une photo sur le forum, c'est de la plus belle mécanique, j'aurais pu m'en inspirer avant de faire mes modif ... :
tete_de_vicmarc.jpg
 
Dernière édition:
matocaz
matocaz
Compagnon
24 Jan 2009
1 004
Calvados
Bonsoir Didbaba,
Joli travail, et j'ai apprécié la couleur de la Gambin. En défilant le topic et au moment où tu parlais de repeindre j'espérais que tu allais nous faire un exercice de bon goût!
Eh bien tu l'as fait, ce bleu est superbe!!:smt041:smt041.
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
24 Avr 2009
1 676
FR-59 Lille
Bonsoir Didbaba,
sur mon tour à bois - un Amax - c'est comme sur la photo que tu montres : 2 roulements coniques tête bêche mais il faut prévoir des graisseurs ; j'ai changé les roulements d'origine - no name :roll: - par des SKF et depuis ça tourne impec.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #19
Merci matocaz, j'ai encore plein de peinture bleu et orange, alors je vais pas changer :)

Je connaissais pas Amax, ça semble assez robuste. J'ai l'impression que sur leur petit modèle il n'y a pas de roulements coniques mais leur site est indisponible. Ce n'est pas un tour d'établi que tu as ?
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #21
Merci ChtiGG, voilà un tour d'une toute autre taille et robustesse. Un chouette atelier bois au passage.
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
24 Avr 2009
1 676
FR-59 Lille
j'ai néanmoins réussi un jour - sans l'avoir voulu - à le faire tressauter en tournant une pièce mal équilibrée, ce qui arrive parfois avec du bois hétérogène, il faut alors réduire la vitesse pour éviter que le tour danse la gigue...De toute façon, quand il y a du balourd, surtout au début au dégrossissage, l'axe encaisse des efforts radiaux d'où l'intérêt des roulements coniques.
 
Yourix
Yourix
Ouvrier
24 Fev 2015
335
Isère
En bleu comme ça on dirais un Vicmarc :-D !!!
 
Haut