mini moteur

Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
470
Essonne
absolument, très bien parti même, déjà pas mal de pièces...malgré qq problèmes avec ce plan qui n'est pas si facile!

en regardant un peu le plan, avec des guides séparés des sièges, la concentricité des 2 parties ne pourra être assuré qu'avec l'usinage du siège avec une fraise comme celle du plan, avec un téton-guide qui rentre dans les guides de soupapes, autrement je vote pour l'insertion de blocs guide-siège en 1 pièce.
Les visites sont toujours un plaisir, de même les discussions "moteur" avec un vrai connaisseur !
 
cacajou
Ouvrier
26 Juillet 2018
298
Hello les pros .
Help .
Je suis dans le caca (jou) :-D
Comme vous le savez je suis un bleu bite en tournage et bien sur je rencontre un soucis .
Je dois usiner le volant moteur de mon petit mono , mais aprés avoir tenté de le saigner , à part siffler ou brouter , ou casser l'outil , je n'y arrive pas .
J'ai juste pu le creuser de 3 mm comme sur la photo .
Le but étant de réaliser la partie à droite du plan en coupe .
Pouvez -vous me dire comment faire et quel outil faut-il ?
DSCN1955.JPG
DSCN1956.JPG

Avec tous mes remerciements
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 517
Harnes (Pas de Calais)
bonjour
à mon avis il faut faire avec un outil à aléser-dresser. Mais bien sûr ce n'est jamais facile ce genre de forme, on ne peut prendre que des mini-passes (même avec un tour plus cortaud).
Ce serait plus facile d'enlever déjà un maximum de métal par fraisage sur plateau circulaire (la fraise étant parallèle à l'axe de la pièce). Mais je ne sais pas si tu as cette possibilité. A la limite si tu ne l'as pas, par fraisage en faisant les déplacements manuellement, mais c'est plus risqué, surtout si le travail "en avalant" est interdit (si la machine a le moindre jeu dans les commandes d'avance, ce n'est pas possible). Dans ce cas il faut bien réfléchir avant de faire chaque petit déplacement, en combinant les mouvements longitudinal/transversal. Mais pour moi c'est une difficulté qui vaut le coup, par rapport à un défonçage au tour, qui risque d'être encore plus pénible. La fraise doit être avec coupe au centre. La finition, elle, se fait au tour, bien sûr.
 
cacajou
Ouvrier
26 Juillet 2018
298
Merci de ta réponse Gégé .
J'ai une petite fraiseuse multirex mais pas de plateau circulaire .
Je vais essayer ta seconde méthode avec précaution.
Peut-être est-il plus sage de faire un trou d'un diamètre un peu superieur pour démarrer ?
DSCN1953.JPG
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
470
Essonne
Un outil à aléser doit le faire, mais souvent n'y arrive pas, trop flexible.
ton acier est peut être super-dur ?
L'outil d'alésage gagne à être un poil plus haut que le centre, pour se dégager tout seul en cas d'effort surdosé, sans broutage ni engagement ni casse, de ce fait, il faut faire plusieurs passes sans avancer l'outil à la fin.
Visiblement ton outil ne coupe pas par l'arrête de coupe, il frotte car pas assez de dépouille, tu ne peux plus aller plus loin sans augmenter la dépouille...
Je me fabrique pour ça des outils sur mesure dans du barreau HSS, ou je retaille des outils. Ca ressemble à un outil à tronçonner mais plus large et moins haut, avec une forte dépouille du coté qui coupe, pour rentrer dans le (futur !) trou sans frotter en bas.
la partie centrale, quand il y en a une, est usinée et finie avec le même outil en le déplaçant et en tournant dans l'autre sens.
Il y a une portée conique sur ton volant, qui doit correspondre avec le vilo, il faudrait pouvoir les usiner sans dérégler le chariot sup, pour une portée bien ajustée. il faudra faire" en même temps" un faux arbre conique idem pour reprendre le volant et faire les passes finales. Un volant ne doit pas se tortiller en tournant.
Sans plateau circulaire, avec cette fraiseuse toute neuve, (j'ai la même ) ça me parait "mission impossible", les jeux sont tels que la casse est garantie : casse de la fraise, des pignons plastiques, et la pièce va valdinguer si tu la brides à plat dans cet étau !

IMG_0004 (2)R.JPG
 
cacajou
Ouvrier
26 Juillet 2018
298
Salut Gédéon .
Comme tu le dis et je ne l'avais pas vu , mon outil talonnait .
Aprés un coup de meule en dessous ça allait beaucoup mieux .
J'ai essayé avec la fraiseuse mais c'est vraiment galère et très long pour rogner 2 dixième , alors 10 mm je n'osais plus y penser .
Bine noté pour la portée conique , merci
J'ai le modèle de fraiseuse avec pignons métal .
Ca n'empêche qu'il faut quand même y aller mollo .
 
ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 974
Namur (B)
Ce genre de chambrage dans un volant, c'est toujours compliqué à usiner.
Il faut prendre des mini-passes et retourner fréquemment l'outil. Genre un coup devant puis un coup derrière, etc et grapiller par petites passes.
Mais c'est rudement bien partis ton projet.
LeZap
 
cacajou
Ouvrier
26 Juillet 2018
298
Oui , c'est bien ce moteur.
D'ailleurs , si ce n'est pas abuser de ta gentillesse , si tu as d'autres images je suis preneur car les plans sont assez succincts.
Grace à vos judicieux conseils , j'en suis venu à bout.
Seul petit bémol , il ne tourne pas très rond , faux rond latéral de 0,5 mm prit sur le diamètre extérieur .
Mais là je pense que la cause est du à mon chariot supérieur qui n'avance pas bien en ligne .
On voit que l'outil a un mouvement avant / arrière d'environ 1 dixième à chaque tour de manivelle
Ce qui m'a fait usiner le cône du vilo irrégulièrement .
Je devrais peut-être serrer d'avantage la glissière pour limiter ce jeu ?
Je ne sais pas trop comment rattraper ce faux rond maintenant :smt017
DSCN1962.JPG
 
cacajou
Ouvrier
26 Juillet 2018
298
Merci beaucoup Precis .
J'ai lâchement copié tes images .
Non c'est le cône du vilo qui n'est pas bien .
En revanche je n'ai pas bien pigé le système de graissage.
Il y a un tube qui passe sous le carter pour rejoindre l'entrée du vilo d'après ce que j'ai compris .
Sur les explications , le concepteur parle d'un raccord 3 voies .
Ca te cause ?
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
470
Essonne
pour le graissage, je vois l'affaire comme ça: l'huile tombe du réservoir par gravité (ou sous pression d'air) par le trou fileté du carter sous le vilo, traverse le vilo, sort et asperge le maneton, tombe au fond du carter, passe par un petit trou dans le carter de distribution, arrose les pignons et l'aac et ressort à l'arrière du moteur dans un autre réservoir.
les raccords en question sont des simples raccords 3 pièces : un écrou captif serre une olive sur le tube et contre un cone sur un téton fileté, c'est normalement tout à fait étanche et miniaturisable, c'est plus joli. l'écrou et le téton sont en 6 pans laiton de 6 mm par ex pour du tube cuivre de 3mm ext. J'en ai plein sur mes machines à vapeur et mes locos !

Le cône du vilo va être très difficile à reprendre si tu le juges vraiment nécessaire, s'il diminue de taille, le volant va reculer au serrage...
il faut régler le chariot supérieur, avec les lardons, mais d'après ce que tu décris, c'est plutôt la vis d'avance qui est mal centrée, ou la noix, il faut un peu de jeu latéral dans cet ensemble pour que la vis ne fasse pas remuer la glissière.

PS
sur le superbe dessin SW, le premier, perso, je ferais déboucher le trou de graissage qui se trouve sur le bouchon arr dans le carter arr et pas à l'air libre, la sortie de l'huile se faisant sur le bouchon arr du carter de distribution...
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut