Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost

Petros

Apprenti
13 Mai 2011
240
- Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost
#1
Je suis entrain de me fabriquer une mini-fraiseuse en récupérant le maximum de composant dans de vieilles imprimantes et scanners.
Une fois le fraiseuse terminée, je vais l'utiliser pour fabriquer un extrudeur de plastique et transformer ma fraiseuse en imprimante 3D.

Voila comment ça se présente pour l'instant :

L'axe X est constitué de la mécanique d'une imprimante epson stylus color 400.
L'axe Y est fait a partir d'un scanner.
L'axe Z est fabriqué à partir de profilés d'alu carrés de 15,5mm et 23,5mm, de tiges filetées M6 et d’équerres en plastiques achetés dans un magasin de bricolage. Les glissières sont réalisées avec des vis en nylon :


Les moteurs pour l'axe Z sont récupérés sur d'autres imprimantes epson stylus color series 400 et 600:


Voila pour la mécanique. Pour l'électronique, la récupération est aussi au programme. L'alimentation, les drivers de moteurs (LB1845) et les capteurs de fin de courses sont récupérés sur les mêmes imprimantes :


J'ai juste du ajouté des cartes à micro-contrôleur pour adapter les signaux venant du PC aux drivers de moteurs. Cette carte gère aussi les fin de courses et comme c'est moi qui la programme je peux piloter les moteurs pas à pas comme je le veux dans les limites des possibilités du driver de puissance (pas complets, 1/2 pas ou 1/4 de pas)


La mini-perceuse est alimentée par une alimentation de PC portable.
Pour l'instant, la vitesse est réglée manuellement avec un variateur PWM analogique mais je vais me faire un circuit de contrôle numérique asservi en vitesse et piloté par le PC.

En ce qui concerne le software, j'utilise EMC2 et inkscape avec le plugin gcodetools pour générer le code-G

En l'état actuel, ça fonctionne parfaitement en traceur, mais ça manque de rigidité pour le fraisage, je vais donc ajouter une barre de guidage sur l'axe X et aussi sur l'axe Y qui a tendance à se lever.

Pour l'instant, le tout m'a couté 87€
 

Jorus

Apprenti
9 Mai 2011
133
Bretagne
- Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost
#2

Petros

Apprenti
13 Mai 2011
240
- Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost
#5
Jorus a dit:
Ah excellent projet !

Les moteurs sont bien des Epson em-258 ou em-257 ?
http://www.motors.wrobots.com/EM-258_17PM-K212-PIT.php

J'ai un projet se rapprochant un peu du tien, et je devrais utiliser les mêmes moteurs. Peux-tu me dire si tu obtiens une bonne vitesse et si le couple est suffisant?
http://www.usinages.com/projet-cnc-geonobot-t30799.html

[EDIT] Si tu as quelques videos, ca serait pas mal. ^^[PIAF]

Merci,
Jorus
Ce sont des em-257
Au début je craignais que ces moteurs n'aient pas assez de couple pour faire monter l'axe X, mais une fois assemblé, ça fonctionne sans problème avec une vitesse allant au dessus de mes éspérences.
 

Petros

Apprenti
13 Mai 2011
240
- Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost
#9
J'ai avancé sur l'axe Y:


Je suis parti d'un vieux scanner guillemot auquel j'ai rajouté une barre de guidage:


Le chariot est fait avec les glissières de deux scanners Agfa snapscan 1212.


Pour l'instant, le moteur est d'origine, il a un peu de jeu dù aux engrenages, je le changerai plus tard.
Le plateau est réalisé avec le guide de lumière récuperé sur un écran LCD HS. La course en Y est de 230mm
 
13 Mai 2011
240
- Mini-fraiseuse/repstrap (imprimante 3D) ultra low-cost
#14
Ma dernière réalisation, la carte de contrôle de la broche :


Cette carte alimente la broche et contrôle sa vitesse grâce à un capteur optique.
La vitesse est stabilisée par un algorithme type proportionnel-intégral.

La consigne de vitesse peux se faire par un signal PWM issu du PC (mode auto) ou par un potentiomètre (mode manuel).

Il y a aussi une sécurité, si la broche s'arrête lors de l'usinage, l’arrêt d'urgence est immédiatement déclenché.