methode pour réaliser une rainure 3D

  • Auteur de la discussion NicolasC1975
  • Date de début
N

NicolasC1975

Nouveau
Bonjour,
je chercher à faire une rainure 3D dans de l'aluminium.
Le but est à partir d'une forme pas droite une rainure de 10mm de profondeur et de 12mm de large.
J'ai pensé au profilage 3D mais les trajectoires me semblent très lentes car seulement en X ou Y (donc des va et vients sans arrêt)
Je pensais utiliser la fonction contour qui suit les changements de Z en trajectoire, mais il faut réaliser une passe tous les mm de profondeur, et finir une passe de finition en profilage 3D pour le fond.
qu'en pensez vous?
Merci
Nicolas
1652789208872.png

1652789227613.png
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Tu n'as pas précisé dans quel logiciel tu bosses.

Sous Fusion360 tu peux définir une pente quand tu fais du contourage.
Avec une légère pente de 2 ou 3° ça passera même avec une fraise pas faite pour plonger.
Le logiciel définit tout seul une trajectoire qui suivrait ton contour mais il faudra prêter une attention toute particulière à la hauteur de départ pour éviter que l'outil arrive en milieu du premier tour avec une hauteur d'usinage pas possible.
Il faudra démarrer le cycle de contourage hors matière
 
dh42

dh42

Compagnon
Salut,

L'opération de gravure fonctionne en 3D, la fraise suivra les variations en Z de la polyligne.

Comme il n'est pas possible d'avoir un décalage d'outil avec l'op de gravure, il te faudra tracer ta polyligne centrée sur la rainure et utiliser une fraise de la largeur de la rainure.

note qu'en gravure, les valeurs pour surface pièce et profondeur finale sont relatives à la position de la ligne en Z

exemple, si la partie la plus haute de ta ligne à graver est à Z=10, si tu met surface pièce = 0 et prof finale = -2, ça usinera de Z10 à Z8, si la partie la plus haute de ta ligne à graver est a Z = 0 et que tu veux quand même usiner de Z10 à Z8, surface pièce devra être à 10 et profondeur finale à 8 (comme avec un profil)

Sans titre-2.jpg


Sans titre-1.jpg


le plus dur, c'est de dessiner la polyligne en 3D, mais tu peux peut être la créer avec ton soft de 3D et l'importer dans CamBam (sur l'exemple, je l'ai faite directement dans CamBam, "à plat", puis j'ai modifié les valeurs Z dans la "collection de points" de la polyligne)

++
David
 

Fichiers joints

  • gravure3D.zip
    1.3 KB · Affichages: 4
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Tu utilises quelle fraise ?

Si ta fraise n'a pas de coupe centrale il vaudra mieux descendre en pente que par passes avec plongées verticales.
 
N

NicolasC1975

Nouveau
c'est une fraise cylindrique 10mm pour l'ébauche, sachant que la courbe monte et descend je laisse 3mm de marge en Z pour finir avec une fraise cylindrique 8mm puis 4mm, comme cela je gagne du temps d'usinage
dans ce cas, ma rainure fait 14mm de large (je me suis trompé) et 10mm de profondeur alors j'ai créé 2 lignes de décalage qui représenteront le trajet du centre de la fraise, soit un décalage de -5mm pour l'extérieur et +5mm pour l'intérieur (car rayon de la fraise de 10mm), dans ce cas, je doit réduire fortement l'épaisseur de coupe

Pour David, , c'est exactement cela, c'est parfait. Merci beaucoup, reste à faire un profilage 3D pour la finition

Ce qui fait que ma rainure fera dans ce cas 7mm de profondeur. Ensuite j'utilise une fraise hemispherique pour faire les 3 derniers mm restant mais s'il y a une technique pour gagner du temps, ce serait parfait
merci
Nicolas
 
dh42

dh42

Compagnon
Ce qui fait que ma rainure fera dans ce cas 7mm de profondeur. Ensuite j'utilise une fraise hemispherique pour faire les 3 derniers mm restant mais s'il y a une technique pour gagner du temps, ce serait parfait

Je pensais que ta rainure avait la largeur de la fraise ; Tu peux mettre ta 3D en PJ au format STL (ou step) ? ; il doit pouvoir être possible de faire ça en mode lignes de niveau pour l'ébauche je pense. Ce sera mieux qu'en gravure

++
David
 
N

NicolasC1975

Nouveau
voici
La ligne d'ébauche me posait un pb car si j'ai bien compris elle se base sur le but et non une forme déjà profilé 3D
Mais n'étant pas du tout spécialiste, j'imagine qu'il y a des solutions
Merci
Nicolas
 

Fichiers joints

  • rainureglobale.stl
    36.1 Mo · Affichages: 5
damy

damy

Compagnon
Tu peut terminer une grande partie de ta pièce avec une fraise torique (a priori un rayon est a la base de ta nervure) .
En premier temps le niveau Z supérieur de ta nervure avec une fonction contournage .
Ensuite délimiter par un profil fermé les deux bouts (ces deux profils peuvent servir de délimitation et travailler poche par poche).
ce qui évite un va et viens inutile . Attention pour éviter une tombé des arrêtes ,jadis j'utilisais une fonction (surépaisseur) sur les plan de joint. Ou une attaque de la première passe paramétrée .
Après la finition partiel de ces deux extrémités passage a une fraise hémisphérique de petit diamètre ,soit en prise de matière résiduel ou en délimitant partiellement les 4 zones et toujours l'usinage par poche pour éviter un picotage et des aller retour .
 
N

NicolasC1975

Nouveau
Tu peut terminer une grande partie de ta pièce avec une fraise torique (a priori un rayon est a la base de ta nervure) .
En premier temps le niveau Z supérieur de ta nervure avec une fonction contournage .
Ensuite délimiter par un profil fermé les deux bouts (ces deux profils peuvent servir de délimitation et travailler poche par poche).
ce qui évite un va et viens inutile . Attention pour éviter une tombé des arrêtes ,jadis j'utilisais une fonction (surépaisseur) sur les plan de joint. Ou une attaque de la première passe paramétrée .
Après la finition partiel de ces deux extrémités passage a une fraise hémisphérique de petit diamètre ,soit en prise de matière résiduel ou en délimitant partiellement les 4 zones et toujours l'usinage par poche pour éviter un picotage et des aller retour .
Bonjour pour l'information mais le problème de la fraise torique c'est comme la cylindrique, j'ai des déscentes de Z donc ça va pas fonctionner. Je vois pas comment ne pas faire de finition sans hémisphérique
Nicolas
 
dh42

dh42

Compagnon
ça ne doit pas être le bon STL, moi j'ai un gros trou à la place de la rainure !

Sans titre-1.jpg

++
David
 
damy

damy

Compagnon
Je ne connais pas ton logiciel et je n'ai pas de conseil a te donner :-D.
mais durant ma carrière il ne fallait pas "user le soleil ".Donc il faut ruser (délimitation, prolonger les surfaces ,parfois gruger la définition de l'outil et autre).
Par contre ma vision est défaillante et effectivement le fond de rainure ne me parait pas plan.:shock:
Le passage de la torique en (CNH) préserveras la petite fraise hémisphérique ensuite en (UPP) usinage en plan parallèle en délimitant par profil les contours de ta nervure "mais tu vas effectivement user le soleil si tu cherche a avoir une faible crète).
 
Dernière édition:
dh42

dh42

Compagnon
et si possible, fait un maillage plus "léger", l'objet est tellement "lourd" (757000 faces) qu'il est à peine déplaçable dans CamBam :wink:

++
David
 
N

NicolasC1975

Nouveau
et si possible, fait un maillage plus "léger", l'objet est tellement "lourd" (757000 faces) qu'il est à peine déplaçable dans CamBam :wink:

++
David
Bonjour

j'ai mis le fichier en step, est ce que cela peut fonctionner car mon logiciel me crée beaucoup de polygone pour avoir une bonne définiton
Merci
Nicolas
 

Fichiers joints

  • rainureGloblae2.stl
    218.3 KB · Affichages: 4
Dernière édition par un modérateur:
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Il faudrait vraiment éviter le STL ou OBJ pour le travail avec un logiciel de CAO.
Utilises plutôt STEP ou IGES.
 
N

NicolasC1975

Nouveau
Bonjour,

Il faudrait vraiment éviter le STL ou OBJ pour le travail avec un logiciel de CAO.
Utilises plutôt STEP ou IGES.
Bonjour

Oui c'est juste une exportation, je travaille sous Rhino3D, donc le fichier natif est proche d'un step (c'est un logiciel surfacique)
Cordialement
Nicolas
 
dh42

dh42

Compagnon
Salut,
Bonjour,

Il faudrait vraiment éviter le STL ou OBJ pour le travail avec un logiciel de CAO.
Utilises plutôt STEP ou IGES.

CamBam ne travaille qu'à partir d'objets maillage, même s'il peut lire le STEP, il le convertis en maillage pour l'instant.

Oui c'est juste une exportation, je travaille sous Rhino3D, donc le fichier natif est proche d'un step (c'est un logiciel surfacique)

C'est justement la question que je me posais (pour un client), je pensais que c'était un soft travaillant en maillage ; c'est bon à savoir qu'il peut sauver en STEP.

en PJ, ébauche en ligne de niveau ... à toi de voir si c'est mieux ou pas (attention je n'ai pas réglé les vitesses), j'ai mis une fraise de 10

++
David
 

Fichiers joints

  • rainureGloblae2.zip
    138.8 KB · Affichages: 5
Dernière édition:
N

NicolasC1975

Nouveau
Merci pour le fichier, je suis en train de regarder cela.
En tout cas c'est bien plus élégant en terme de trajectoires que ce que j'ai fait, il faut que je comprenne tous les choix que tu as fait.

Merci beaucoup
Nicolas
 
dh42

dh42

Compagnon
Oui, mais après simulation, il y a un truc qui ne vas pas dans les courbes en bout ; la fraise prendre trop de matière en latéral ... je regarde pourquoi ...

++
David
 
dh42

dh42

Compagnon
Si c'est OK, c'est simplement que sur ma simu, la plaque est plane, mais si j'usine les bouts pour faire le décrochement c'est OK.

il faudra par contre composer avec les limitations de ce mode d'ébauche, à savoir que l'usinage ne se fait qu'aux niveaux définis par l'incrément de passe ; par exemple avec surface pièce à 29.8, le fond de la rainure "haute" à 19.8 et le fond de la rainure basse à 12.5, par exemple avec un incrément de passe à 2, on peut atteindre les 19.8, mais pas les 12.5 ; l'usinage s'arrêtera un niveau le plus proche (sans bouffer la cote), dans ce cas 13.8

avec des passes de 1, c'est mieux, on a toujours 19.8 pour la rainure haute, mais 12.8 pour la rainure basse. Le reste devra être fait en finition (mais pas en lignes de niveau car on ne peux pas faire de surfaces plates)

++
David
 
dh42

dh42

Compagnon
quelques infos de plus.

- l'usinage est limité par la région.
- pour faire la région, j'ai fait une détection des arêtes sur l'objet 3D (édition/surface/détection des arêtes)
- j'ai gardé les 2 polylignes qui définissent la rainure et je leur ai fait un "insérer des arcs" avec une tolérance de 0.02 histoire d'avoir autant de courbes que possible en lieu est place des micro segments que génère un STL (du fait que c'est un maillage)
- ensuite transformation des 2 contours obtenues en région (édition/convertie en/région)
- cette région est utilisée pour limiter la portée de l'usinage 3D
- tu notera aussi que j'ai mis "étendre limites" à 2.5, si on le laisse à 0, on a des parcours discontinus, mais une valeur de 0.5 fait aussi l'affaire comme tu peux voir sur l'image.

Sans titre-2.jpg


et le résultat sur Cutviewer (j'ai usiné les bouts pour avoir une simu plus réaliste)

Sans titre-1.jpg


++
David
 
dh42

dh42

Compagnon
et voila une autre méthode, éventuellement utilisable pour la finition.

c'est fait en gravure.

le principe.

je part sur une fraise de 4 et une passe tous les 2mm en largeur, donc 6 passes.

pour créer les parcours:

- après avoir fait une détection des arêtes, j'utilise la forme extérieur de la rainure et je décale de -2 (donc vers l'intérieur) le contour extérieur de la rainure, puis même chose avec la polyligne obtenue que je décale encore de -2 ; sur l'exemple, le résultat des ces polylignes décalées est dans le calque "contours décalés".

- bien sur, ces contours sont plats ; pour qu'ils suivent la forme de la pièce en Z, j'utilise édition/surface/projeter lignes sur surface en ayant mes 6 polylignes décalées + la surface 3D sélectionnée > le résultat sera des polylignes suivant le forme de la pièce (mais attention, ça ne compense pas le profil de l'outil ; voir * ) sur l'exemple ces polylignes projetées sont sur le calque "contours projetés" (il vaut mieux créer le calque avant de faire la projection, de façon à ce que les nouvelles polylignes soit facilement identifiables)

- ensuite je les applique à mon op de gravure ; à noter que dans l'op de gravure, profondeur finale doit rester à 0, car les polylignes représentent déjà le parcours d'outil à sa position la plus basse ; éventuellement si tu veux plusieurs passes en profondeur tu peux mettre surface pièce à une valeur positive, dans mon exemple je l'ai mis à +10 avec un incrément de passe de 3mm. si tu met surface pièce à 0 tu n'aura qu'une seule passe à la profondeur maxi. (je rappelle qu'en gravure, surface pièce et profondeur finale sont relatifs à la ligne et non en coord absolues, le plan de dégagement par contre reste en absolu)

la simu CV

Sans titre-1.jpg


(*)

la différence entre un vrai parcours 3D qui compense la forme de l'outil et une projection de ligne sur surface, qui ne compense pas la forme de l'outil.

Sans titre-3.jpg


++
David
 

Fichiers joints

  • rainureGloblae3.zip
    7.8 Mo · Affichages: 3
N

NicolasC1975

Nouveau
et voila une autre méthode, éventuellement utilisable pour la finition.

c'est fait en gravure.

le principe.

je part sur une fraise de 4 et une passe tous les 2mm en largeur, donc 6 passes.

pour créer les parcours:

- après avoir fait une détection des arêtes, j'utilise la forme extérieur de la rainure et je décale de -2 (donc vers l'intérieur) le contour extérieur de la rainure, puis même chose avec la polyligne obtenue que je décale encore de -2 ; sur l'exemple, le résultat des ces polylignes décalées est dans le calque "contours décalés".

- bien sur, ces contours sont plats ; pour qu'ils suivent la forme de la pièce en Z, j'utilise édition/surface/projeter lignes sur surface en ayant mes 6 polylignes décalées + la surface 3D sélectionnée > le résultat sera des polylignes suivant le forme de la pièce (mais attention, ça ne compense pas le profil de l'outil ; voir * ) sur l'exemple ces polylignes projetées sont sur le calque "contours projetés" (il vaut mieux créer le calque avant de faire la projection, de façon à ce que les nouvelles polylignes soit facilement identifiables)

- ensuite je les applique à mon op de gravure ; à noter que dans l'op de gravure, profondeur finale doit rester à 0, car les polylignes représentent déjà le parcours d'outil à sa position la plus basse ; éventuellement si tu veux plusieurs passes en profondeur tu peux mettre surface pièce à une valeur positive, dans mon exemple je l'ai mis à +10 avec un incrément de passe de 3mm. si tu met surface pièce à 0 tu n'aura qu'une seule passe à la profondeur maxi. (je rappelle qu'en gravure, surface pièce et profondeur finale sont relatifs à la ligne et non en coord absolues, le plan de dégagement par contre reste en absolu)

la simu CV

Voir la pièce jointe 776153

(*)

la différence entre un vrai parcours 3D qui compense la forme de l'outil et une projection de ligne sur surface, qui ne compense pas la forme de l'outil.

Voir la pièce jointe 776156

++
David
C'est en fait la méthode que j'avais sélectionné et effectivement j'avais noté que les arêtes pouvaient poser problème donc on est obligé de calculer une marge j'étais à peu près à 2 mm pour une fraise de 10 mm donc je suis descendu mais pas en dessous de 2 mm en gravure
par contre en tournant le problème dans tous les sens est-ce que finalement ce n'est pas plus simple de faire toute la pièce en une opération usinage 3D en utilisant une précision des trajets la plus fine possible pour l ebauche ( comme cela le trajet de la fraise suit bien la création de la rainure).
Je me suis focalisé sur le fait de réaliser d'abord la courbe qui est plate dans l'axe X c'est-à-dire que tous les points dans l'axe X ont la même valeur en Z sauf bien sûr au niveau de la rainure) ensuite faire la rainure mais peut-être que ça prend finalement moins de temps de tout faire d'un coup
qu'en pensez-vous
 
dh42

dh42

Compagnon
Je sais pas trop, le mieux c'est de faire des simu et de voir ce qui est le plus rapide.

Pour ma part, je ferais l'ébauche en 3D lignes de niveau, puis une finition croisée en 3D par balayage ; le croisement des passes (horizontale/verticale) permet d'avoir une bonne finition/définition dans toutes les directions ... et bien sûr, utiliser les limites d'usinage pour n'usiner que ce qui doit l'être.

Je suppose que tu déja vu cet article que j'ai fait il y a peu (et qui n'est pas fini) ; pas encore d'exemple d'usinage mais des infos sur les particularités des usinages 3D et l'influence du réglage de la résolution et du recouvrement (en mode par balayage)


++
David
 
N

NicolasC1975

Nouveau
Je sais pas trop, le mieux c'est de faire des simu et de voir ce qui est le plus rapide.

Pour ma part, je ferais l'ébauche en 3D lignes de niveau, puis une finition croisée en 3D par balayage ; le croisement des passes (horizontale/verticale) permet d'avoir une bonne finition/définition dans toutes les directions ... et bien sûr, utiliser les limites d'usinage pour n'usiner que ce qui doit l'être.

Je suppose que tu déja vu cet article que j'ai fait il y a peu (et qui n'est pas fini) ; pas encore d'exemple d'usinage mais des infos sur les particularités des usinages 3D et l'influence du réglage de la résolution et du recouvrement (en mode par balayage)


++
David
Bonjour
Oui j avais lu l article , d ailleurs toujours aussi didactique.
Sur ces formes effectivement je finis en balayage horizontale puis verticale a 0,1mm ou c est nécessaire et a 0,2mm ailleurs).
Je joue beaucoup avec la résolution ( de l ordre de 0,2mm en fraise cylindrique de 10mm en ebauche a 0,1mm en fraise de 4 soit une valeur de 0,025 sur cambam) avec beaucoup de creux dans mes usinages j évite d'avoir une valeur trop importante pour éviter que la fraise ne rentre dans une partie non fraisée car la surepaisseur que j utilise est faible (0,1mm car je passe d ébauche a 10mm a finition téléphérique en 4mm)

Merci pour tous ces conseils
Nicolas
 

Sujets similaires

N
Réponses
17
Affichages
599
dh42
A
Réponses
47
Affichages
5 409
Domi37
Domi37
dh42
Réponses
11
Affichages
6 177
dh42
dh42
Réponses
20
Affichages
15 303
marsupial76
M
Haut