Matériel de rebobinage, fil, gaine, vernis.

  • Auteur de la discussion modif.srx
  • Date de début
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

après avoir bien bricolé, grâce à votre forum, un moteur de Yamaha XT 600 et l'avoir adapté a son nouveau cadre, viens le problème de l'électricité :
ces moteurs sont fragiles de l'alternateur, il baigne dans l'huile chaude et est en limite de capacité (150 watts), les pièces d'origine sont hors de prix (dans les 300€ ht) et les adaptables mal foutues (sorties de fils du mauvais coté du stator sur mon dernier achat !), j'envisage donc de rebobiner le stator de l'alternateur à aimants permanents.
Il n'existe pas , en Corse, de fournisseurs locaux (hors rebobineurs),
j'ai trouvé divers sites web de grossistes en fil émaillé, vernis et gaines mais aucun ne répond à un particulier, donc je m'adresse à vous, qui rebobinez et modifiez des moteurs électriques pour avoir quelques adresses de fournisseurs qui ne vendent pas au kilomètre.
En gros les besoins sont de :
fil émaillé (150°c en température maxi) en 1mm ou 1.2mm (mieux et cela doit rentrer),
vernis pour "coller" les bobinages (c'est un monocylindre qui vibre),
gaine pour isolation des fils de départ.

merci de votre compréhension pour cet écart à la destination du forum.
 
Labobine
Labobine
Modérateur
13 Mar 2009
3 557
F - 12000 RODEZ
Bonsoir,
Si vous ne trouvez pas un bobineur compatissant vous ne trouverez aucun fournisseur au détail. Pour vous donner un exemple le fil de 1mm est livré en bobine de 18Kgs et cela m'étonnerait que vous en ayiez besoin autant. Le verni c'est des bidons de 10l. Les gaines c'est des couronnes de 100m.
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour votre réponse,
je n'avais aucune idée du conditionnement de ces produits (il en existe pour l'électronique de loisirs mais pas dans ces dimensions),
un rebobineur m'avais fait un devis, il approchait le prix du neuf.
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 059
Vienne Isére 38
Regarde ici en bas de la page, c'est en allemand mais tu y trouve du fil au mètre, de la gaine et divers autres produit.
Je ne sais pas si il y a du verni, faut regarder dans les produit si il y a ça avec l'aide d'un traducteur.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
On en trouve malgré tout au détail. Autrefois, tous les revendeurs d'électronique en avaient. C'était du temps où on récupérait les transfos sur les téloches, et qu'on les rebobinait...

http://www.conrad.fr/bobines_de_fil_de_ ... 080_116094

20 000 heures à 158°C

Longueur peut-être insiffisante pour passer d'un bobinage à l'autre...

Regarde chez Selectronic : ils vendent au mètre...

On en voit aussi régulièrement sur eBay, en longueurs plus importantes.

Ils ont de la gaine silicone qui pourrait peut-être convenir ???


J'ai le même problème sur mon Ténéré. Obligé de recharger la batterie tous les 3 jours, alors que je ne fais que 8 km par jour ! Et le TTR est toujours en pièces. Alors faut faire avec.

Bon courgae pour le vernis !

De la résine epoxy pourrait elle convenir ?

En plus, l'huile peut monter bien plus haut que 150 °C !!! Par exemple en cas de jardinage en sous bois. Et là, la marque fait la différence. Le pire que j'aie testé : Motul. Le meilleur Silkolene (Fuchs) : l'embrayage ne colle pas et le moetur ne pue plus dans ces conditions.

J'ai un tripmaster sur le TTR, équipé d'une sonde de température allant jusqu'à 200°C. Au téléphone, le fabricant m'avait formellement déconseillé le montage de la sonde sur le retour d'huile, en me disant qu'ils l'avaient fait, et que l'huile pouvait allègrement dépasser les 200°C dans certaines conditions. Refroidissement par air et carter sec, l'huile n'est absolument pas refroidie au fond du carter... Donc l'alternateur en prend plein la poire malgré le peu qu'il reçoit.

Alternateur de TTR (stator) :

DSCF3866.JPG


DSCF3867.JPG
rotor :
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #6
En fait le moteur est monté sur un cadre de SRX (la TENERE de route) avec un radiateur d'huile face à la route.
Ce moteur est utilisé car il a un démarreur électrique ( utile pour Madame ).

Le fil d'origine ne fait que 0.8 mm pour les 10 Ampères annoncés de l'alternateur, avec du 1.2 on devrait avoir une certaine marge et il y a la place dans les encoches. Le gros problème vient du système de régulation qui met le bobinage de l'alternateur en court circuit pour "réguler" la sortie continue.

Pour l'instant j'ai trouvé du fil chez FARNELL, la gaine silicone est réutilisable, manque le vernis.

Prochain problème : comment réduire l'épaisseur d'un pignon de sortie de boite, avec un tour des années 40, alors qu'il n'y a pas de prise possible et qu'il est en acier traité (c'est souvent lui qui détruit l'arbre de sortie de boite )

Merci à tous
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Bonsoir, çà dépend si tu veux le réduire en épaisseur partout, ou bien juste au niveau des dents ? Si c'est juste une question de largeur de chaîne, tu peux tourner un bout de rond avec un épaulement pour y monter le pignon, et serrer avec la contre-pointe en mettant une rondelle.
D'après ce que j'ai lu sur le forum il parait que çà s'appelle un montage en "pousse-cul" .
Sans quoi on doit arriver à rectifier une face en le prenant entre les mords, peut-être en intercalant 3 portions de tube d'un diamètre proche de celui du pignon. Pour la dureté, çà m'etonnerais qu'un outil carbure n'en vienne pas à bout...
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Si tu augmentes la section du fil, as tu pensé à ce que les thyristors du régulateur shunt vont prendre dans la tronche ? +50% de diamètre -> 2 x plus de section -> 2 x plus de courant (si pas de saturatiàon du circuit magnétique).

Pourquoi réduire la largeur du pignon ???

Pour monter un pignon prévu pour de la chaîne plus large et rattraper de l'assise au niveau de l'arbre, ce qui impose donc de réduire la largeur de denture pour passer la chaîne d'origine ?

Jamais entendu parler d'une faiblesse à ce niveau. Mon Ténéré a dans les 70 000 bornes, pas de souci, et le TTR (acheté neuf), gonflé, tout terrain exclusivement, aucun souci lui non plus (10 000 km)... Pour mémoire, les TT n'ont pas d'amortisseur de couple dans le moyeu.

Ca ne serait pas plutôt un écrou mal serré, ou un (des) remontage(s) en oubliant la rondelle frein, ou avec serrage insuffisant, et donc le pignon qui se balade ? Ou encore un mauvais réglage de l'axe de bras oscillant (calage latéral) avec décalage et donc travail de la transmission en travers, induisant un effort de déversement sur le pignon?
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #9
La position du pignon de boite du XT est 13 mm plus à l'extérieur que sur le moteur de SRX (par déplacement d'un roulement) et comble de malchance, un épaulement a été ajouté sur le pignon, coté axe, c'est cet épaulement qu'il faudrait faire sauter pour gagner 7mm sur l'alignement de la chaine.
L'axe est cannelé (et j'en ai un qui est HS), serrer le pignon sur le mandrin par le bout des dents ne me parait pas raisonnable, du moins pour le gros du travail, je pense, comme hp-360 monter le pignon sur l'axe de sortie de boite HS, serrer le tout et usiner au maxi, finir en prenant le pignon par les dents, peut être meuler les restes avant la finition.
J'ai tenté un "enlèvement" de dents sur une couronne arrière en acier et GROSSES vibrations sur le tour (800 trs / mn maxi)

C'est surtout les sagou....... qui détruisent les arbres de sortie, car cela fait vraiment du bruit avant de "rectifier" les cannelures et souvent, le pignon qui n'est plus tenu latéralement perce le carter moteur.

Pour la partie électrique, si on roule en consommant de l'électricité, codes, veilleuses, on ne doit pas dépasser la valeur calculée par les ingénieurs pour le bobinage (oui, c'est bizarre pour sauver l'alternateur il faut le faire débiter ....), je pensais diminuer la résistance du bobinage donc sa surchauffe.
Il faut que je me repenche sur les cours d'électrotechnique pour la valeur du courant produit si on diminue la résistance du bobinage, en gardant, vitesse et magnétisme identique.
 
A
andre
Ouvrier
26 Mar 2008
253
aude
bonjour
dans ma vie j'ai fait des milliers de transfos
je peux te vernir et cuire ton stator toutefois avec certaines reserves:
le vernis que j'utilise est pour transformateurs , j'impregne sous vide et je cuis au four
je ne sais pas si ce vernis convient dans ton cas
sais tu a quelle temperature monte ton stator en fonctionnement
si tu ne trouves pas de fil emaille je peux t'en fournir en 0.8, 1, 1.1
donnes moi la longeur qu'il te faut
sache que si tu loupes ou te trompe dans ton bobinage revenir en arriere sera tres difficile sinon impossible le vernis une fois cuit est indestructible
le seul moyen de le retirer est le chalumeau
bien sur le tout gratos sauf les frais de port
andre
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #11
Merci André, pour l'instant le pb est résolu, c'est au même moment que l'on a des solutions différentes alors qu'il n'y en a pas eu pendant des mois.
J'ai trouvé sue Ebay une refabriquation allemande à un prix raisonnable, je me suis laissé tenter.

Pour situer le pb :
le stator baigne dans le retour d'huile de la culasse d'un monocylindre refroidit par air, on a jusqu'à 130° dans le réservoir d'huile (moteur à carter sec) donc un peu plus au niveau de l'alternateur (mais pas en permanence).
Il faut environs 40m de fil pour les 14 bobines et j'ai 3 motos (certains collectionnent les machines outils d'autres les motos), je pensais pouvoir faire un rebobinage préventif des alternateurs.
C'est un des gros problèmes de ce moteur, avec un enchainement typique, peu de roulage, la batterie vieillit vite, ne charge plus, le régulateur rend l'âme et le stator grille (le moteur peu tourner et démarrer au kick sans courant, un CDI indépendant permet l'allumage) et donc on insiste avec un stator en court circuit (il fond) ou en circuit ouvert (et l'isolant grille) et ces machines de 1986-1989 sont passées dans diverses mains souvent de moins en moins soigneuses.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Ca peut aller très largement au dessus de 130°C ! 130°C c'est une température qu'il est possible de mesurer sur les ailettes de la culasse, sans forcer sur le moteur. Comment je le sais ? Ben j'ai un trip MOD7 avec sonde de température sur la culasse. Alors je te laisse imaginer celle de l'huile !!! De même cette température peut être allègrement mesurée dans le réservoir.

130°C, c'est une température habituelle au retour sur de la culasse d'un moteur refroidi par EAU.

Tu es très loin de la réalité.
 
C
CBMat
Apprenti
13 Nov 2008
228
Toulouse
ça m'étonne ces températures. Avec les températures citées on est
à la limite haute de l'utilisation de l'huile dans de bonnes conditions.
Sur un moteur à carter sec, admettons. mais sur un carter humide, je trouve que ça fait haut. sur ma CB "600" four on a mesuré une température de 110° avec un thermometre infrarouge sur la culasse. j'ai monté un radiateur d'huile pour cause de moteur bien gonflé, je peux poser la main dessus sans risquer la brulure au troisième degré dans les embouteillages en ville. cela dit faudra que je regarde au thermometre à quelle température ça monte... mais c'est tellement efficace que la Yam XS360 va en profiter aussi je sens!

Sur la CB450 d'un pote qui fait de la piste son thermomètre indique 130°C après une grosse bourre quand le moteur est arrêté. il a relevé de mémoire 110° en roulant. après ça doit être bien moins précis qu'une sonde de température ou un thermometre IR.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Si ta culasse est noire la valeur mesurée est pas trop loin de la vérité mais si elle est couleur alu, la mesure lue est minorée (coefficient d'émissivité de 0.5 au lieu de 0.95 pour le noir)
A moins bien sûr que tu puisses et ai réglé ton capteur IR sur le bon coef avant la mesure :wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Sur le TTR, j'ai eu des justement des soucis avec l'huile ! En conditions extrêmes : "jardinage" en sous bois à régime un peu élevé. Moteur puant l'huile, embrayage qui colle, etc. On peut plus ou moins arriver à ça en ville dans des embouteillages.

Un ami prépérateur m'a alors dit de laisser tomber Motul, et de passer à une Silkolène synthèse. Plus d'odeur, plus d'embrayage qui colle. 100 F le litre à l'époque. Vidange à un retour du Maroc : huile comme neuve !

J'avais eu des problèmes du même genre il y a longtemps (1980 ou 1981) sur un 250 XLS avec de la Motul Century 2100 pour ceux qui se souviennent : segments gommés, etc. Tiens... ça fait exactement 30 ans cette année que je roule en mono 4 temps à air !

Le fabricant de mon trip m'avait bien indiqué qu'ils avaient mesuré des températures d'huile au delà de 200°C dans le réservoir d'huile d'un TTR, et donc précisé qu'il était inutile de chercher à placer la sonde à ce niveau. De mémoire, la sonde va jusqu'à 125°C.

C'est un modèle acheté ici il y a une dizaine d'années : http://mod7ce.com/ et qui n'est plus fabriqué. Modèle Rallye (avec éclairage, sonde de température, et commande déportée au guidon). En tous cas, au Maroc en été par plus de 40°C à l'ombre, le thermomètre restait calé sur 125 avec sonde à l'arrière de la culasse !

L'epoxu pourrait sans doute convenir pour l'imprégnation ?

Pour ne pas trop pourrir le sujet de modif.srx, voici un lien intéressant(qu'il doit certainement connaître) :

http://m.bosson.free.fr/SRX/Regulateur/regulateur.pdf

Pour info, sur les TTR (pas ceux à démarreurs pour filles) il n'y a pas de batterie, mais un condensateur...


UN GROMONO CA SE DEMARRE AU JARRET ![/color]
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Bonjour tout le monde, jf, un de ces jours je vais avoir besoins de tes conseils avisés en matière de gromono yam ( haut moteur à bout de souffle :crying1: )
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #17
Le sujet dévie un peu mais reste intéressant,
sur l'autoroute, en été, avant Marseille et après un trajet en duo depuis Montpellier, j'ai mesuré 130° dans le réservoir d'huile (c'est le gars de la station service "camion" qui avait une sonde pour les pneus), depuis j'ai monté un radiateur d'huile comme sur les modèles japonais ou anglais (c'est bien connu la haute température anglaise).Je pense aussi que c'était la limite de l'huile, avec le radiateur 100 / 110° maxi, MAIS difficile de faire chauffer en hiver d'où ajout de scotch noir sur le radiateur. Pour l'huile je préfère vidanger souvent (3000 km 2l en moyenne) avec une huile normale que de mettre de la synthétique et la faire "durer".
Pour le pb du pignon, beaucoup de "transformateurs" roulent avec la chaine désalignée, pour 45cv "constructeur" au vilo, le risque n'est pas grand (à par d'user chaine et pignons).
Bravo pour le site, le dernier truc utilisé : comment percer un axe radialement bien perpendiculaire avec les vés (les axes de boite conduisent l'huile sous pression et certains pignon sont lubrifiés, maintenant ils le sont tous)
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Tu attaques avec une petite meule pour faire sauter la cémentation de surface (si elle existe) et faire un plat. Ensuite, tu perces avec un foret carbure. Un foret à béton modifié risque l'être trop gros.

Je ne l'ai pas fait sur de arbres de boîtes, mais sur axes et douilles de suspension.

Pas le temps de décrire en détails maintenant. Mais il est facile de se faire un outil à centrer. le problème, c'est qu'il faut une fraiseuse pour le réaliser. Et dans ce cas autant percer sur la fraiseuse :lol: Sinon, le sujet a déjà été traité sur le forum. Fais une recherche, tu devrais trouver.

Au fait, cétait une question ? Je ne suis aps sûr...

Il n'y a pas de radia sur les SRX ? Il y en a sur les Ténéré. Pas sur les TTR. Et je crois qu'il n'y en a pas sur les XT (âs sûr, faudrait revoir les docs).

En tous cas on est bien d'accord, l'huile et le stator est soumis à rude épreuve ! Mon Ténéré se met vite à puer en ville (mais il est crade et a une fuite au cache culbu).
 
modif.srx
modif.srx
Nouveau
9 Avr 2009
31
en méditérannée
  • Auteur de la discussion
  • #19
J'avais l'outil de centrage à disposition mais ne savais pas à quoi il servait !
La SRX européenne n'a pas de radiateur.
Tous les hauts moteur "XT" démontés fuient, et souvent parce que la fixation de la culasse au cadre force beaucoup trop sur le cache culbu, il faut que le boulon glisse seul dans sa fixation et la culasse, un petit coup de lime et un réajustement de la patte et plus de fuite.

Un gros mono se démarre au kick ...... en théorie, sauf en été, au feu rouge lorsque l'on a calé et que les fous du volant klaxonnent derrière.
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
modif.srx tu as un mp :wink:
 
Lil
Lil
Ouvrier
4 Nov 2009
392
France et Canada
j.f. a dit:
Pour info, sur les TTR (pas ceux à démarreurs pour filles) il n'y a pas de batterie, mais un condensateur...
Et ça veut dire quoi ça ? :roll:

j.f. a dit:
UN GROMONO CA SE DEMARRE AU JARRET ![/color]
Ouaip ! Encore un p'tit jeune qu'a pas connu le 500 Vincent :wink: et certainement pas la 1000 Vincent préparée par Fritz Egli sur le fabuleux cadre Egli.

Mais c'est vrai que pour démarrer le 500, c'était une question de poids :lol: et que je devrais mieux y arriver maintenant que dans mes jeunes années :cry: :cry: :cry:

Amitiés
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Non je n'en ai jamais vu.

Mais lorsque j'ai passé mon permis (en 76), la Vincent HRD était encore une référence.

Le Professeur Gromono (Guido Bettiol) avait sa rubrique dans Moto Canard. Ou un peu plus tard... C'était ma rubrique préférée.
Le vrai prof Gromono, pas le pharmacien hostipalier qui se fait appeler ainsi sur le net.

Quant à la 1000, il en a été beaucoup question lors de la sortie de la DTMX (le Cantilever).

Mais je n'ai vu de près aucun de ces engins.

Quoique...

Au début des années 70, il y avait encore beaucoup de 4 temps en cross 500. Et tout près de chez moi se déroulait tous les ans une manche du championnat du monde : Aubazine.

Et pas loin non plus, il y a un grande fête annuelle organisée par JL Fouchet à Reygades avec une catégorie vintage. Anciennement "l'Oxbow" rebaptisé en "Kenny". Il y avait en particulier des CCM.

J'ai bien dû voir un jour des engins équipés de ce mono...

Le premier gromono que j'ai essayé était une KTM à moteur Rotax au tout début des années 80. A l'époque je roulais en 250XLS. Et le seul engin un peu dingue que j'ai eu était un 380 GT (pas de freins). Elle a fini avec le piston central qui sortait sous forme de limaille par l'échappement...


Je n'ai eu qu'une seule machine à démarreur : une 400 GSXR
 
Haut