Logos et anagrammes rencontrés en electricité

slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

il est apparu , a mon sens, utile, de donner la signification des logos, anagrammes, et divers codes , rencontrés sur toute sorte de matériels électriques ...Et qui sont parfois bien mystérieux ...Ou parfois sujet a des incompréhensions ou polémiques , notamment de la part de commercants, lorsqu'il s'agit de juger de la conformité d'un matériel...

Certains points sont "anecdotiques" mais d'autres sont tres importants ! le non respect ou la méconaissance de certaines de ces normes et certains logos pouvant mettre en péril le matériel ou l'usager !

Je préfère creer un nouveau topics, avec des copié collé de bribes d'anciens topics sur ce sujet , et y ajouter de nombreuses autres info, ceci dans un topics séparé
(pour pouvoir y faire reference, plutôt que redire les même chose, au cas par cas ...et a chaque fois que quelqu'un se pose des questions ou soulève un problème de conformité, au sujet d'une prise, d'un inter, ou d'une lampe !)

remarque : ceci n'est pas un hoaxe !

Logos et anagrammes de brevets ou de conformités aux normes

Anciens marquages (obsolètes) :

S G D G : brevet "Sans garantie du gouvernement" , france ( 1844 ...1968 ) sans grande signification ...Si ce n'est l'ancienneté du matériel affublé de ce marquage , interessant surtout les brocanteurs ...

D R P : Deutshes reich patent , brevet impérial , allemagne ( 1877 ...1945 ) c'étais un gage de qualité , mais complètement obsolète et ayant disparu depuis la fin de la 2 eme guerre mondiale ... ces 3 lettres étaient , a une certaine époque, très souvent accompagné d'un logo tristement célèbre avec une croix gammée surmonté d'un aigle interessant certains collectionneurs ...

A S A : American Standards Association (1946 ... normalisation « absorbée » par l' I S O )

Marquages actuellement rencontrés :

C E I : Commission Électrotechnique Internationale
C E N : Comité Européen de Normalisation, ( 1961 a nos jours )
E N E C (sous forme d'un logo en forme de livre, et suivi d'un chiffre) : Groupement, europeen, d'organismes normalisateurs ( basé sur des exigences de niveau ISO9002 )
CEBEC : comité electrotechnique belge, organisme belge de conformitée
I B N : Institut Belge de Normalisation
I M Q : (dans un rond) Instituto italiana qualita , organisme italien de conformitée
U T E : Union Technique de l’Électricité, france
C C C : China Compulsory Certificate (depuis 2002), normalisation chinoise
CENELEC : Comité Européen de Normalisation pour l'Électrotechnique
D I N : Deutsche Industrie Normen , normalisation allemande
B S I : British Standard Institute, normalisation anglaise
N B N : institut belge de normalisation
D (dans un rond) : Demko, organisme danois de normalisation
UL : Underwriters Laboratory , groupement d' organisme certificateurs américain ( en "chapeautant" de nombreux autres , au niveau mondial )
V D E : ( dans un triangle) Verband der Elektrotechnik, organisme independant allemand de certification electrique

Logo CE, un cas particulier

Le logo CE ne signifie pas grand chose, d'autant qu' Il existe, ou existerai, deux sortes de logo CE, un "vrai" et un "faux" ...

logo_ce-jpg.jpg


Par ailleurs, même si ce n'est pas vraiment prouvé (a propos du faux) il faut savoir que même le vrai ne veux rien dire, car il ne s'agit que d'une autocertification par le constructeur (et non par un organisme de contrôle externe et certifié ) et pouvant être basé sur le contrôle de prototypes ou de pré séries sans garantie de non-modification ultérieure (avec le risque de voire le constructeur modifier la fabrication, sans préavis, et sans nouveau contrôle, en lançant une nouvelle série ! )
Par ailleurs, on trouve facilement, sur internet, de petits autocollants avec logo "CE" (le faux mais aussi le vrai !) et n'importe qui peut les acheter (et les coller sur du matériel n'ayant passé aucun test de certification, ou du matériel non conforme !)

Indices de protections:

En normes françaises (et repris par la CEI 60529 sans en changer la signification) on rencontre un marquage du type "IP" suivi de chiffres pour codifier le degré de protection contre la pénétration de corps solides et la protection vis a vis de liquides...(important, surtout en plein air !)

IP signifie "indice de protection" ou "ingress protection" , et les chiffres ont la signification suivante

ip_ik.jpeg


Nota :
-le second chiffre est parfois remplacé par un "X" (on a alors un marquage du type IP2X par exemple ) lorsque la protection contre les liquides est , soit jugée inutile, soit sans objet
-on rencontrera parfois une lettre suffixe , ajouté a "IP suivi des 2 chiffres" , qui a les significations suivantes
f : résistant aux huiles
H: pour haute tension
S: dans le cas d'un immersion : matériel statique
M: dans le cas d'une immersion : matériel mobile
W : conditions environnementales particulières (devant être précisées)
K : conditions de test plus sévères (devant être précisées)

Classes d'isolations :

On trouve, en normes françaises 4 classes d'isolations définies comme suit

Classe 0 : aucune isolation ou isolation fonctionnelle seulement (interdit, sauf locaux dont l'acces est limité aux électriciens ayant une habilitation idoine)
Classe 1 : appareil a isolation simple et comportant des parties métalliques devant être mis a la terre (raccordement a la terre obligatoire, par un fil de couleur vert/jaune)
classe 2 : appareil a double isolation ou isolation renforcée, ne necessitant pas une mise a la terre
classe 3 : appareil dont l'alimentation est a double isolation ou isolation renforcée, et fonctionnant en TBTS au moyen d'un transformateur délivrant une tension inférieure à 25V (tres basse tension de sécurité)

classe isolation.gif



Codes , marques, et logo de fabricants de prises de courant :

marques et logos:

ML : Martin Lunel (un type de prise industrielle qui étais tres répandu, et qui est actuellement remplacé par les P17 ou CEI60309)

P17 : nom commun donné aux prises industrielles CEI60309 (les prises 3, 4 ou 5 poles, rouges ou bleues, tres courantes de nos jours...)

Perilex : marque devenue un nom courant désignant une prise triphasé domestique , courante en allemagne et en suisse (tendant a être remplacé par les P17)

Shuko : marque devenue un nom courant désignant une prise mono domestique allemande a 2 contacts de terre latéraux

CLL : compagnie legrand limoges (marquage obsolète, devenu "Legrand")

Logo en forme d'éléphant : logo de la marque "L'Ebenoïd" , grande marque francaise de prises et douilles ...

code couleur des prises industrielles :

ceci ne s'applique pas aux prises "domestiques" , en général blanches, brunes, ou noire, parfois avec des couleurs "fun" , pour s'accorder avec la pièce ou l'ameublement (couleur sans signification, a par en bureautique ou une prise de type domestique mais de couleur rouge, dans des bureaux, est une prise sous onduleur informatique)

ceci s'applique essentiellement aux prises CEI60309...(P17)
le jaune indique une tension de 110-115V
le bleu indique une tension de 220-230V
le rouge indique une tension de 380-400V
le noir indique une tension de 500V
le vert n'indique pas une tension précise , mais un cas particulier , tension et fréquence spéciale ! (se reporter aux indications de la prise et a la notice de l'appareil !)

ces prises ont des détrompeurs évitant une erreur de tension, et évitant une erreur de sens d'insertion .

prises P17 bleu et rouge.jpg


Non mentionné sur le document ci dessus : Il existe aussi la couleur violette , resrvé aux prise 24-25V , et la couleur blanche, reservé aux prises 48-50V
(ces prises ne sont que rarement rencontrées ...)

Codes fabricants pour lampes a fluorescence ou à décharge :

Ces codes ne sont (hélas) pas normalisée, mais sont les plus couramment employées par les grandes marques delampes (Philips, Mazda, Osram, Sylvania …) Ils indiquent la technologie de lampe, la nature du gaz contenu, et du éventuellement du type d'ampoule... Souvent, d'autres marques les utilisent aussi, ou indique une équivalence .
Tubes fluorescents :
L, TL, TF : tubes fluorescents, standards
TLR, TFR : tubes fluorescents, rapid-start, avec bande d'amorçage sur le verre
TLX : tubes fluorescents, antidéflagrants, pour milieu a risques d'explosion
TFW, TLW, BLB : tubes fluorescents, verre de Wood, lumière noire
FH, FQ : tubes fluorescents de petit diamètre à haute efficacité
HO, VHO : tubes fluorescents de gros diamètre à haute efficacité
lampes à décharge :
HPL, HQL, MAF : lampes à décharge au mercure, standards
HPL-compfort- BTC : lampes à décharge au mercure a rendu amélioré, teinte plus chaude
ML, HWL, MMF : lampes à décharge au mercure, mixte
HPLR, MAFD :lampes à décharge au mercure, à réflecteur interne
HQV, HSW, MAW :lampes à décharge au mercure, verre de Wood, lumière noire
HPI, HQI, MAI : lampes à décharge iodures métalliques, standard
HPIT, HQIT, MAI H: lampes à décharge iodures métalliques, tubulaires
HCI, CMH : lampes à décharge iodures métalliques céramique
CDM, CMI : lampes à décharge iodures métalliques céramique compacte
CDMR, CMIR : lampes à décharge iodures métalliques céramique, à réflecteur interne
HMI , HTI, HSR : lampes à décharge iodures métalliques , scéniques
MSR, MSD, MSI : lampes à décharge iodures métalliques, scéniques , à broches
CID, CSI : lampes à décharge iodures métalliques , scéniques, avec additif pour spectre amélioré
SON, MACS, NAV : lampes à décharge sodium haute pression, standard
SONT, MAC, NAVT : lampes à décharge sodium haute pression, tubulaires
SOX : lampe à décharge sodium basse pression
MAX, SONH : lampe à décharge sodium haute pression compatible appareillage mercure
XBO : lampe à décharge au xénon, en continu (cinéma)
XOP : lampe a décharge au xénon, régime pulsé (stroboscope)
QL : lampe à induction

On peux aussi trouver , sur certaines lampes spéciales destiné a autre chose que l'éclairage général, des suffixes renseignant sur le spectre du rayonnement émis , notamment les suffixes :
UV : ultraviolets, ce suffixe parle de lui même (en général il s'agit de lampes à bronzer, ou a usage thérapeutiques de traitement de certaines maladie de la peau ...)
IR : infrarouges, ce suffixe parle de lui même (en général il s'agit de lampes servant de chauffage pour l'élevage, ou pour des usages thérapeutiques , pour calmer des douleurs musculaires , ou en compléments de massages ...)
Agro : ce suffixe indique que la lampe fournit un spectre spécialement adapté a la culture en serre sous éclairage artificiel, utilisées en agriculture pour le forçage de certaines plantes florales ou potagères, ou par certains amateurs pour la cultures de certaines plantes de la famille des cannabinoïdes ...

Codes de forme des ampoules de lampes d'éclairage général :

Ces codes sont parfois utilisés pour codifier la forme des ampoules, en général ils sont souvent suivi d'un chiffre indiquant le diamètre (A60 : standard diamètre 60mm, A80 , standard diamètre 80 mm...), mais d'autres codages peuvent être employé, et les unités de mesure du diamètre peuvent être différentes...
lampes à incandescences :

("ampoule" désigne le bulbe en verre seul" et "lampe" désigne le dispositif complet avec l'ampoule, le culot, le gaz, la source de lumière elle même ...dispositif que l'usager appelle communément et a tort "ampoule" !)

A : forme standard, piriforme
B : forme flamme ( variantes : BW : forme flamme torsadée , TS : torsadées géantes, CDV : coup de vent )
E : forme champignon, standards krypton
G : globes ( réservé aux lampes sphériques de gros diamètre, supérieur à 60 mm )
P : poirettes ou rondes , lampes piriformes ou sphériques de petit diamètre
R: à réflecteur interne (autre que les PAR)
ST : tubulaire évasée (conique) , forme des anciennes lampes a filaments droit en cage (refabriquées de nos jours avec la mode du "vintage" )
T : formes tubulaire, ou forme « carrée » , standards types « soft » ou « bellalux »
PAR : verre pressé à réflecteur, voire glossaire vocabulaire d'éclairage scénique

code diamètres de tubes fluorescents :

T5 : tube, diamètre 16 mm
T8 : tube diamètre 26 mm
T12 : tube diamètre 38mm

On trouve d'autres diamètres, spécifiques a certains tubes, ou obsolètes... notamment le T9 (reservé aux circlines, tubes fluo ronds ...) le T10 (un diamètre un peu batard entre le T8 et le T12, sur certains tubes fluo chinois ...) le T20 (gros tubes "power groove" de 54 mm de diamètre et 1m96 ou 2m40 de long , tubes obsolètes ...)

Codes des culots de lampes :

on trouve en général une lettre (ou un groupe de lettre) codifiant la forme, suivi de chiffres codifiant le diamètre (culots "pleins" ) ou l'entraxe (culot à broches)

E (de Edison) : culot à vis usuel ( ce culot a été inventé ainsi que la lampe a incandescence du même nom, par Thomas Edison )
Exemples:
E14 , E27, E40 (culots a vis de 14, 27, et 40 mm)

B , ou Ba : culot à baïonnette usuel (culot usuel sur d'ancien luminaires, ou en illuminations de rues, mais qui tend à disparaitre ...)
Exemples
B15, B22 ( culots à baïonnette de 15 et 22 mm )

S : culots cylindriques pleins et lisses, type linolytes
exemple : S19 (culot des tubes linolytes de salle de bains )

G : culot à broches des tubes fluo usuels, ou des petites lampes halogènes (les chiffres indiquent l'entraxe, et une éventuelle lettre complémentaire indique une variante)
exemple : G4 (halogène capsule a broches entraxe 4mm) G13 (tubes fluo à broches usuel entraxe 13 mm) G38 (tres gros culot a broches des lampes de spectacle et de cinéma de 10 000W entraxe 38 mm) GU10 (variante de culot à broches dont les broches ont un épaulement et se monte comme une baïonnette, entraxe 10 mm, tres courant sur les halogène a reflecteur diamètre 50)

P : culot "préfocus" a bague de centrage épaulée
exemple : P45t : culot de lampe de phares de voiture, centrage diamètre 45 mm

W :wedge, sans culot
exemple : petites lampes de 2W , tout verre, de tableau de bord de voiture

sloup
 
Dernière édition:
coquillette
Compagnon
31 Mai 2016
1 853
le wast
Bonjour
Si il faut rentrer dans la peau de Sherlock Holmes a chaque fois que l'on acheté quelque chose...on est pas rendu !!! :lol::lol:

Merci pour la lecture...:-D

jEAN pAUL :drinkers:
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour,

dans un certain sens, oui, en effet, il faudrai lire et décoder le marquage de tout ce qu'on achète ...Et parfois , certains matériels sont littérallement "mitraillé" de codes et de logos
(mais c'est plutôt bon signe dans ce cas ! ça prouve au moins que le fabricant cherche a donner des renseignements précis, et a prouver la conformité a un certain nombre de normes ...)

Quelques exemples pratiques :

Une fausse dremel , de 135 W , avec un (faux) logo CE (le C et E trop proches), un vrai logo "classe 2 double isolation (le double carré) ... et aucun logo de vraies normes europeennes connues, ni aucun logo de tri selectif ...

Logo CE non-valide fausse dremel.jpg


Un tube fluorescent , de 18W, lumière noire (BLB) du diamètre normalisé 26 mm (T8) avec un (vrai) logo CE, un logo indiquant de ne pas le jeter à la poubelle, et même un emplacement pour datation de changement de tube !

detail tube fluo LN18w.JPG


Une fiche shuko/francaise (dite E/F) "mitraillée" de logos de conformité ...

prise shuko surmoulée.jpg


sloup
 
Dernière édition:
Labobine
Modérateur
13 Mars 2009
3 530
F - 12000 RODEZ
Bonjour,
Très intéressant, mais peut être cela aurait été préférable de mettre tout ce laius dans un fichier .PDF téléchargeable ?.
 
Momoclic
Compagnon
4 Octobre 2016
1 279
Merci pour la richesse des informations.
J’abonde dans le sens de @Labobine pour le pdf.

Puisqu’il est question des culots d’ampoules, serait-il possible d’évoquer ceux concernant les dels (G, M, etc.) ?
Merci encore.
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour,

a propos de l'éclairage à LED :

Ce nouveau mode d'éclairage a fait naître un certain nombre de nouveaux culots !
- les culots en "G **" sont les mêmes que ceux rencontré en lampes halogène (même signification, même entraxe)
-d'autres culots , n'obéissant pas forcément a ces normes , initialement définies pour les lampes classiques, sont apparu ( a étudier au cas par cas ...ces culots nouveaux et spéciaux ont au moins le mérite d'éviter la confusion avec une lampe classique, et des erreur de tension d'alimentation souvent fatales aux LED !)
-un certain nombre de produits à LED n'ont pas de culot, et se connecte directement par fil de câblage, ou par soudure ...
C'est le cas de certains luminaires à LED "tout en un" et non relampable , sous pretexte que les LED ont une durée de vie telle qu'il n'est pas utile d'en prévoir le remplacement, ou parce les LED sont associé a tout une électronique embarquée dans le luminaire ( et télécommandable par infrarouge, ou avec un I-phone ! )
C'est aussi le cas des rubans LED , se présentant sous forme d'un ruban souple, adhésif, en général de 8mm de large ...cette largeur ayant été tout simplement emprunité au fils de cinéma d'amateur en 8 mm, pour des commodité de fabrication, et de stockage sur des bobines de mêe conception que celle des projecteurs de cinéma d'amateur !)

Il faut dire que ce nouveau mode d'éclairage (outre les lampes à LED rétrofit ayant les culots usuels des lampes conventionnelles ) a permi de faire de nouveaux produits , totalement différents , avec des nouvelles formes, ou des fonctionnalitées qu'on aurai sans doute jamais imaginés avec des lampes d'éclairages "classiques" ...

Par ailleurs :
Je ne sais pas comment faire, ni avec quelle application le faire, pour faire un PDF directement a partir d'un article de forum !?

sloup
 
Dernière édition:
Labobine
Modérateur
13 Mars 2009
3 530
F - 12000 RODEZ
re,
Pour le .PDF tu sélectionnes le texte avec la souris, puis ctrl/c pour copier, pour les photos il faut faire une copie d'écran
et si tu as Word ou un traitement de texte qui enregistre en .PDF tu le copie et enregistre sous .PDF
Evidemment dans ce cas là il vaut mieux éditer dans un traitement de texte et ensuite de copier coller au forum.
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour,

@Labobine : vous avez un MP

je préfère "pudiquement" ne pas continuer d'aborder ce sujet sur le forum public ...

sloup
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour,

Pour recentrer le sujet, et ne pas parler de pr****me in********ue (censuré) , revenons en au thème initial, avec quelques liens utiles :

Collection de différent types de prises dans le monde, et leur normalisations
http://www.plugsocketmuseum.nl/Overview.html

Norme CEI 60309 et prises industrielles
https://fr.wikipedia.org/wiki/CEI_60309

les lampes d'éclairages (dites "ampoules"), différentes technologies et principes
http://phozagora.free.fr/?page=zoom_lampe

Une version, légèrement remaniée , et mise sous forme d'un fichier PDF grace a @Vergobretos (merci !) , du texte initial est disponible en téléchargeant le document joint (pour ceux qui trouverai plus pratique d'avoir un PDF qu'une page web ...Ou pour pouvoir enregistrer et consulter hors connexion ce document !)

sloup
 
Fichiers joints
Dernière édition:
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
Bonjour,

sur ce , le topics n'est pas fermé, et vous pouvez toujours, le cas échéant, l'alimenter !

(soit en posant des questions sur un logo, un anagramme, ou un acronyme inconnu , rencontré sur je ne sais quelle vieille prise , vieil interrupteur, , ou vieille lampe ...Soit en ajoutant les votres, si vous en trouvez de nouveaux et que vous en savez la signification ! )
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 475
Il me semble que manquent GS et Kema Keur, tous deux souvent rencontrés :wink:
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
Bonjour,

oui, effectivement , ils sont connu, et n'ont pas été cités

- KEUR KEMA = Keuring van Elektrotechnische Materialen te Arnhem, logo de norme électrique hollandaise

- GS = Geprüfte Sicherheit , logo de nome électrique allemande

également courant :

- F I (dans un rond ) = FIMKO mark (marquage du SFS = Suomen Standardisoimisliitto). logo de norme finlandaise

...Et bien sur le logo , français, et bien connu : NF (lettres en biais, dans un logo en forme de ballon de rugby ...) = norme française

Ce logo NF , dont il existe plusieurs variantes, est souvent complété d'un suffixe , genre NF APEL, NF AEAS ...ce suffixe a le significations suivantes

NF APEL = APpareil ELectrique (obsolete, remplacé par "NF electricité ")

NF Electricité = appareils électriques en général (autre qu'éclairage ... par exemple de l' electroménager , des appareils de chauffage d'appoint ...)et fournitures d'électricité générale (appareillage de tableau ou d'armoires...)

NF AEAS = Appareils électriques autonomes de sécurité (blocs "de secours" , lampes portatives d'intervention, détecteurs avertisseurs autonomes de fumée ou de CO ...)

NF Luminaire = comme son nom l'indique, ce suffixe désigne les luminaires et appareils d'éclairages , excepté ceux d'éclairage de secours (lustres, appliques, projecteurs, réglettes de tubes fluo...)

NF A2P = Alarmes et appareils de protection (centrales d'alarmes anti intrisions, sirènes, détecteurs (sauf autonomes) , alarmes techniques, dispositifs de télésurveillance ...)

NF medical = matériel médical (matériel de salle d'opération,lits médicalisé, tensiomètres, thermomètres médicaux , etc ...)

sloup
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut