Livre sur les techniques de l'horlogerie

J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour.
Pour Noël, j'aimerai m'offrir un livre sur les techniques horlogères, principalement pour m'instruire et me former. de sera mon cadeau de Noël.
J'espère être capable de réaliser des mécanismes de type horloge (pas des truc miniature comme les montres), pour un projet de planétaire.
Est-ce que vous avez un ou des livres à me conseiller.
j'envisage un budget de 100 € à 150 € environ, pour quelques livres.
Merci de vos conseilles.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,

Si tu veux un livre pour apprendre l’Horlogerie tu en trouveras tous les titres en parcourant la rubrique horlogerie de Usinages.com. Les titres essentiels ont déjà été donnés, comme: (je cite une partie de ceux que je possède)
- Théorie d’Horlogerie
- (Et bien sûr pour les tout débutants :7hus5:: "l'ABC de l'Apprenti Horloger" ou dans la collection des petits livres jaunes le volume "HORLOGERIE")

- Les trois titres de Maurice Vial
a) Horloges et pendules
b) Montres et chronos
c) Formation manuelle
- Etc.

Si c’est plus le rhabillage qui t’intéresse il y a, entre autres :
- L’Horloger à l’Etabli
- Repair and restore your 400 Day CLock
- La Pendule de Paris et sa cadette la pendulette de voyage (que l'auteur m'a dédicacée,.....Yes!)
- Etc.

Si c’est l’usinage horloger :
- L’horloger et son tour
- Wheel and Pinion Cutting in Horology
- Making clocks (ouais.....qui m'a déçu).
- Etc.

Apparemment tu veux réaliser un planétaire, un mécanisme qui comprend donc deux choses :
-a) Un mécanisme chronométrique (une horloge)
-b) Un mécanisme d’indications astronomiques.

Là tu es plus au niveau des techniques de calcul et de réalisation de trains d'engrenages, dont la première partie (a) fonctionne en train multiplicateur et la seconde partie (b) en train réducteur. Ce ne sont pas les mêmes contraintes.

Certains auteurs de mécanismes planétaires se contentent de réaliser la partie (b).
Pour la (a) il utilisent une horloge existante, ou un petit moteur synchrone sur secteur, ou tout autre dispositif chronométrique.
Cela dépend de son principal centre d'intérêt: la chronométrie, ou la mécanique céleste.

PS: Si ce sont surtout les mécanismes astronomiques qui t'intéressent, alors là je pourrais d'indiquer plein de sources, car c'est mon "dada" préféré depuis des lustres :-D et j'ai étudié en détails bon nombre d'horloges astronomiques dont celle de Strasbourg bien sûr. Elle est décrite dans plusieurs livres......pour la partie Horloge (celui de A. et T. Ungerer, et celui de Henri Bach) et dans un autre pour la partie Comput Eclésiastique (AFAHA - Frédéric Klinghammer).
J'ai reçu ce dernier livre de l'AFAHA pour Noël une certaine année, et je suis resté scotché dessus pendant une bonne semaine sans avoir tout compris, tellement ce mécanisme est complexe dans ses fonctions, simple dans ses rouages; une oeuvre de GENIE de J. B. Schwilgué).
(ne me parlez pas de mes passions.....cela me rend bavard :oops: ).
 
Dernière édition:
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #5
En tout cas, merci pour ces références, @SULREN et @JCS . Je regarde cela ce soir.
Et bien sûr vous tient au courant...
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Re,
J'ai le premier, et je crois que je vais investir dans le second :D merci du conseil!
Hormis certains, peu nombreux, tous ces livres présentent un grand intérêt, mais sous différents angles:
- Comprendre l'horlogerie et sa théorie
- Rhabiller, réparer, restaurer
- Fabriquer ses propres garde temps.

J'ajouterais que comme amateur depuis plus d'un demi-siècle, j'ai surtout appris depuis l'existence d'Internet et des forums horlogers, surtout sur les aspects pratiques, mais aussi sur les aspects pratiques théoriques.

Avant cela il y avait, soit:
- L'apprentissage pour ceux qui devaient devenir des professionnels de l'horlogerie, et pour eux cela reste nécessaire même aujourd'hui,
- Soit les quelques rares bouquins qu'ils pouvaient trouver, pour les amateurs comme moi. Et les livres anciens (aujourd'hui sur Gallica) étaient bien sûr introuvables.
On ramait donc pendant des années, à faire les mêmes erreurs et a apprendre d'elles, forcément très lentement, pour arriver à réussir quelque chose. Aujourd'hui on ouvre une discussion, on pose sa question, on se fait parfois rabrouer (parce que les horlogers sont des ronchons..... euphémisme :-D ) mais au final on obtient son info.
 
Dernière édition:
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
  • Auteur de la discussion
  • #9
Je pense que je vais largement dépasser mon budget initial ....

Pour le moment, ma liste est :
- L'horloger et son tour (35€)
- Wheel and pinion cutting in horology (31€)
- Théorie d’Horlogerie (119€)
- L’horloger à l’établi (25€)
Avec cela, je pense que je vais mettre un certain temps à tout assimiler !

Que pensez vous de celui-ci ? de Charles Gros
1576167578905.png
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Dis nous ce que tu veux apprendre, ou apprendre à faire, il sera alors plus facile pour tous de te donner des conseils sur le choix des livres qui répondent le mieux à tes attentes, parmi ceux qu'ils connaissent.
L'exposé dans ton post initial de ce que tu recherches me paraît insuffisant.
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
Bon, ben, entre le rêve et la réalité, il y aura certainement un grand écart ... mais parlons du rêve !
J'aimerais faire un planétaire (le soleil au centre) et une sphère armillaire (la terre au centre). Et comparer les 2 pour montrer que l’appréhension du ciel n'est pas si différente entre ces deux "visions". Ce qui fait que la théorie de l'héliocentrisme a fini par prendre le dessus, c'est en premier un principe de simplicité, pas le fait que l'une des théorie était plus conforme aux observations que l'autre. Ça c'est pour le discours.
Pour la réalisation, je voulais faire un mécanisme entrainant les 5 planètes visibles à l’œil nu, la terre, la lune et le soleil. Et les deux systèmes (planétaire et armillaire) fonctionnant en synchronisme, avec la mise en évidence des éclipses et des alignements, voir que les 2 systèmes les prédisent.
Voila pour le rêve ...
Un peu, beaucoup, énormément ambitieux pour moi, un projet de quelques années probablement.
Donc, dans un premier temps, apprendre à tailler les roues et les pignons... travailler le laiton, faire des petites soudures, limer et ajuster, etc...

Par ailleurs, je suis fasciné par les mouvements d’échappement, cette belle mécanique. Mais c'est une autre histoire, pour le moment je regarderais cela de manière théorique, dans les livres ...
Entre temps, j'ai acheté sur le forum un lot de pièces d'horloge, cela me permettra d'appréhender de manière pratique ces mécanismes, de me faire la main, en quelque sorte. Des petits exercices pratiques.

Voila.
J'ai l'impression de me démasquer. Mais n'attendez pas une réalisation rapide : j'ai un tout autre métier et je ne travaille ce sujet que de manière épisodique, malheureusement ...

Jean-Michel
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
2 330
MARSEILLE
Bonjour,

Une librairie spécialisée mais un peu chère :





Etc... etc... etc...

JASON
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
@Jmr06 :
Je commence par la fin de ton post:
Mais n'attendez pas une réalisation rapide
Vu mon âge, je pense que j’admirerai ta réalisation depuis la Galaxie d’Andromède. :-D
Mais, voyons le verre à moitié plein : « avec l’aide de ce forum en matière d'usinage, cela se fera bien plus vite ».

Préambule :
Tout ce que je dis ci-dessous n’est que mon avis, sans prétention que ce soit la vérité. Alors de grâce, pas de commentaires du genre « tu as tort », « la théorie c’est bien, la pratique c’est mieux », « causer c’est facile….. », les « trissotins…..», comme certains aiment à en faire.
On peut dire « j’ai un autre avis, que voici » et on l’expose, et chaque membre du forum peut juger les différents avis et donner le sien propre.


@Jmr06
Il n’y a aucune retenue à venir exposer un rêve sur un forum, et je pense même que de tous les forums dont je suis membre, celui-ci est celui qui pourra le mieux de conseiller dans le projet dont tu parles (sans flatterie aucune pour Usinages, et la suite devrait confirmer cet avis).

Des projets du type de celui que tu as en tête ont déjà été réalisés par des horlogers, et aussi par des amateurs en petite mécanique, et il y a aucune objection de principe à ce que tu y parviennes aussi. Par contre, il faudra des moyens matériels, des aptitudes de réalisation, surtout beaucoup d’heures à y consacrer et une approche graduée, prudente, ce qui veut dire prendre en compte les conseils des autres, surtout ceux qui ont déjà travaillé sur de tels sujets, et encore mieux: de ceux qui en ont réalisé.

Les trois phases principales classiques d’un tel projet sont, exprimées dans mon propre jargon :
- a) L’analyse fonctionnelle : qu’est-ce que je veux réaliser, quelles fonctions, avec quelles valeurs pour les phénomènes de mécanique céleste, avec quel rouage, quels nombres de dents, quelle disposition relative des astres et des indications (par exemple la ligne des nœuds, etc).
Il faut dès ce stade penser aux calages initiaux des mobiles en fonction de la réalité astronomique du moment, à leurs recalages s’il y a eu un arrêt, à la façon de faire les essais, la maintenance, etc.
- b) Le dossier de réalisation : quels matériaux, choix des fournisseurs, quelles dimensions, quels modules, quels types d’assemblages, quelles machines de réalisation, tous les plans côtés,….
- c) Le plus gros morceau : celui qui doit en décourager plus d’un en cours de route : la réalisation, l’atelier, l’établi, l’ajustage.

Chacun peut dire quelle part de temps du projet total prendront chaque phase, en fonction de ses compétences, aptitudes, de ses moyens de réalisation.
Dans mon cas :
« a) » est petit quelques %,
« b) » presque 20% (cela dépend des outils dont on dispose CAO ou pas),
« c) » plutôt 80%/ si on réalise façon horlogère, même en sous-traitant, sans penser faire moi-même.
Evidemment, si on fait cela en impression 3D, on inverse les proportions. Mais ce n'est plus un "chef-d'oeuvre", c'est un objet intéressant.


Tu as parlé de réalisation façon horlogère. Il faut donc envisager un gros « c) ».
Le « a) » sera petit, pour toi aussi. Au pire, si tu ne connais pas déjà les détails de la mécanique céleste applicable à la partie du système solaire que tu envisages, et si tu ne veux pas l'apprendre, tu copieras une des nombreuses réalisations existantes.
@suivre

PS: j'aurais des conseils à te donner sur la composition de ton double planétaire, mais laissons d'abord tout le monde s'exprimer.
 
Dernière édition:
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
Bonsoir à tous.

Je te suis bien @SULREN , sur tes a) b) et c).
Je pense faire une petite étape préalable qui est de pratiquer un peu de la mécanique horlogère, pour me rendre compte des difficultés. Avec ces expériences, je pourais juger de la complexité à apporter au planétaire et sphère armillaire. On peut en effet reproduire plus ou moins fidélement le mouvement des planètes. Si on veut reproduire complètement le modèle de Ptolémée par exemple, c'est très complexe et probablement un travail colossal. Il me faut d'abord me rendre compte de ces difficultés pratiques avant de déterminer les fonctions à reproduire, avant d'établir les plans, avant d'établir le niveau de sophistication de mes modèles ...
Je voudrais faire quelque chose de suffisamment complexe pour qu'il soit intéressant, mais pas trop pour que je puisse le faire. Pour l'établissement de ce compromi, il me faut un peu pratiquer.
Je ne sais pas ce que tu appelles "façon horlogère", mais ce que j'imagine, c'est quelque chose de visible, avec des rouages comme sur une pendule, ce n'est pas quelque chose de miniature comme une montre. Je souhaite que l'objet puisse se voir et se comprendre dans la mesure du possible.
Merci en tout cas pour ce dialogue.
JM
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
1 686
Cannes
Bonsoir @Precis84
Et merci pour ces avis.
Oui, je pense modifier ma liste et me concentrer sur l'aspect "pendule".
Je regarde ce que tu me conseilles.
 
Haut