les sur-épaisseurs des pièces de moulage en sable

  • Auteur de la discussion hamoor
  • Date de début
H
hamoor
Nouveau
16 Sept 2014
25
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

SVP, comment déterminer les sur-épaisseurs d'usinage pour les pièces moulées ?
j'ai le plan de la pièce fini, et je veux ajouter les sur-épaisseurs nécessaires aux surfaces usinées pour l'étude de moulage en sable..
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 831
Rhône-Alpes-Auvergne
Bonjour,
comment déterminer les sur-épaisseurs d'usinage pour les pièces moulées ?
j'ai le plan de la pièce fini, et je veux ajouter les sur-épaisseurs nécessaires aux surfaces usinées pour l'étude de moulage en sable..
ça va dépendre de la qualité du moulage et de la fonderie.
Chez nous, et par sécurité, c'était systématiquement 5 mm sur toutes les surfaces à usiner.

Bon après-midi.

jajalv
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 823
59000
Bonjour,
Au sable, 2 mm + la moitié de la tolérance totale:
fond1 [].jpg
fond2 [].jpg
fond3 [].jpg
 
Dernière édition:
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 491
Maisons Alfort
bonjour
pensez aux dépouilles, aux épaisseurs constantes,aux raccords de raccordements, au retrait : travailler avec un mètre à retrait et lire un bouquin sur la fonderie
 
H
hamoor
Nouveau
16 Sept 2014
25
  • Auteur de la discussion
  • #5
Je vous remercie ..
Bien à vous.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Penser à la capabilité de la pièce qui va avec le tolerancement .
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
j'aime bien la fin , un coup de gomme coute moins cher qu'un coup de meule

surtout qu'avec un coup de gomme on peut aussi bien diminuer qu'augmenter ... alors que la meule a epaissir on la cherche encore

mais revenon au sujet principal , le choix de surepaisseur : ça depand des moyen de precision que l'on prend et du nombre de piece a faire ... si il faut faire des grande serie en cherchant le prix de revient minimum , il faut optimiser les surepaisseur a usiner ... si c'est une piece unitaire il ne faut pas trop reflechir et mettre des grosse surepaisseur pour etre sur de ne pas rater la piece
 
M
mgsolex
Apprenti
14 Oct 2012
152
72 sarthe
comme deja dit tout dependra de la forme de la piece , du sable ( si moulage au sable ! un sable artisanal aura un rendu plus granuleux ) et de la matiere a couler ( la retreintre n est pas la meme )
 
J
jeff77
Nouveau
16 Juin 2016
1
Bonjour,
Je suis récent sur ce forum. J'ai une question un peu basique à propos du doc que Gaston48 a mis (voir plus haut). Quel est le titre de cet ouvrage ? Je recherche de la documentation un peu ancienne (bouquin, norme, etc...) donnant de l'information sur les surépaisseurs d'usinage classiquement définies dans le cas de métaux coulés facilement usinables.
Merci de votre aide à tous.
 
G
guydescotes
Nouveau
13 Avr 2011
2
bonjour
il me reste quelque cours de mon cap de modelage si tu est ok je peu faire un scan
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
995
A côté d'Orléans
Bsr ,

Penser à la capabilité de la pièce qui va avec le tolerancement .
Bonjour et oui...

Prendre en compte :
- La qualité de réalisation des modèles et moules. Leur intervalle de tolérance (IT)
- Les retraits qui dépendent de la famille de matériau (aluminium, cuivreux, ferreux ).
- Des départs d'usinage. Dans le monde industriel il s'agit de plots permettant un posage isostatique suivant les 3 axes sans se poser de questions sur des lignes d'usinage. Sinon il va falloir user du trusquin pour faire des "traits carrés" permettant de dégauchir la pièce sur les machines à faire du copeau.
- La "santé métallurgique". En général plus c'est épais et moins c'est bon... Il y a des risques de manque de matériau, en simplifiant des porosités plus ou moins grosses, et de mauvaises caractéristiques mécaniques dues à un refroidissement trop lent après coulée. Pour une interface seulement mécanique devant répondre à un niveau d'efforts de compression, quelques trous ou piqures ne posent pas problème. S'il s'agit d'avoir une étanchéité type joint de culasse ou une pièce sollicitée en traction/flexion si.

5mm comme déjà formulé 5mm me paraissent gras. Mais tout dépend des critères mentionnés ci-dessus. J'ai plus été habitué à 3mm dans le monde automobile en fonderie sable, et plutôt aux environ de 1,5 pour la fonderie alu sous pression.

Bien cordialement,

Edit : pour synthétiser, ces x mm sont fonction de la qualité géométrique du moule, des retraits mais tous les modeleurs en tiennent compte, de la faculté à dégauchir en usinage et des dimensions maxi de la pièce coulée, ainsi que de sa géométrie plus ou moins torturée. Et moins on a de surépaisseur et mieux on se porte. :wink:
 
Dernière édition:
Haut