Advertisements

Le secret des montres suisses

jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 306
28 et 81
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Vu sur Arte, un très beau reportage
 
Advertisements
LCO
LCO
Apprenti
5 Novembre 2018
82
Lausanne
Merci du partage !
Il date pas mal ce docu^^ c'est chouette qu'ils le rediffusent, c'est la spécialisation que j'ai suivie après 4 ans d'apprentissage.
A savoir que cette formation est très menacée aujourd'hui, la convention patronale de l'horlogerie suisse va probablement retirer son financement d'ici peu...
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Bonjour,

Vu sur Arte, un très beau reportage
Merci du partage.

Ce beau reportage n'aborde pas l'un des plus grand secret des montres Suisses.

De nos jours 80% de la production Suisse, entre autres, utilise 50/60 % de pièces manufacturées en Chine mais assemblées en Suisse...ces montres de prestiges ont le droit de marquer "fabriqué en Suisse"...cherchez l'erreur...

Cordialement
 
vax
vax
Modérateur
5 Mars 2008
7 230
Guipavas (près de Brest)
De nos jours 80% de la production Suisse, entre autres, utilise 50/60 % de pièces manufacturées en Chine mais assemblées en Suisse...ces montres de prestiges ont le droit de marquer "fabriqué en Suisse"...cherchez l'erreur...
Tu as des précisions ?

Quand on sait qu'il suffit d'emballer ou d'assembler en France pour pouvoir marquer "Made in France"...

Comme beaucoup de choses, de nos jours, si on veut être sûr, il faut vérifier par soi même... Je suis étonné que "confiance" soit encore dans le dictionnaire !
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Novembre 2018
82
Lausanne
A part le haut et très haut de gamme (rolex, patek, breguet, etc) pas beaucoup de marque sont vraiment ''swiss made''. Surtout dans l'habillage.
Après, les mouvement ETA, Sellita sont fabriqués en suisse, et on les retrouve dans pas mal des produits milieu de gamme.
J'ai un copain qui fait vraiment 100% suisse made, je crois que son premier prix est à 1'700 CHF (mouvement ETA 6497), ça donne une idée du tarif minimal pour du 100%.
 
M
maximus
Ouvrier
1 Avril 2009
358
De nos jours 80% de la production Suisse, entre autres, utilise 50/60 % de pièces manufacturées en Chine mais assemblées en Suisse...ces montres de prestiges ont le droit de marquer "fabriqué en Suisse"...cherchez l'erreur...
Il ne faut pas tous mélanger. Le haut de gamme suisse n'utilise pas de merde chinoise !
Ces montres, comme tu dis, ne sont pas des montres de prestiges !
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Il ne faut pas tous mélanger. Le haut de gamme suisse n'utilise pas de merde chinoise !
Ces montres, comme tu dis, ne sont pas des montres de prestiges !
Premièrement les produits chinois sont de très haute qualité.
La mauvaise qualité est faite à la demande de certains clients.

Deuxièmement ce sont des montres de prestiges Suisses.

Le chinois « Seagul » est le plus gros fabricant au monde : 25 millions de montres par an...(aile de mouette /tourbillons...etc)
Usines entièrement robotisées conduites par des ingénieurs.
Fabrication irréprochable !!!
Peut mieux faire en finitions...

Cordialement
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 306
28 et 81
  • Auteur de la discussion
  • #9
Vous êtes bien gentils, mais ce débat pro/anti chinois, n'est pas vraiment le sujet évoqué à savoir l'école de La Chaux de Fond du Locle.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 499
92
Vous êtes bien gentils, mais ce débat pro/anti chinois, n'est pas vraiment le sujet évoqué à savoir l'école de La Chaux de Fond.
Nous parlons simplement du « Secret des montres Suisses » titre de ton sujet...
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 306
28 et 81
Le titre est le titre du reportage et son contenu n'a rien à voir avec ce que vous évoquez, alors si vous voulez dériver vers autre chose que ce que ce reportage aborde, vous serez bien aimables de le faire dans un autre sujet.
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Novembre 2018
82
Lausanne
A savoir qu'a l'origine, la formation était donnée au MIH (Musée International d'Horlogerie) à La Chaux de Fonds (prochainement nommée comme il se doit ''La t'chaux''). Mais avec le temps et les girouettes de la politique de la formation, tout change et de la restauration du musée, on est passé à, je cite le ''titre'' : ''technicien ES en microtechnique, spécialisé en restauration et complications horlogères''
Bref, on touche des pièces sympa, lors de mon passage en ces murs, j'ai eu la chance de toucher à tout ça : dans l'ordre, un mois pour le tourne-broche, bien six pour la pendule à répétition. Une année pour la montre (vraiment beaucoup de travail dessus, diplôme d''Indiana Jones'', repris par moi, puis repris par pas moins de deux élèves avant d'être enfin livré... ces montres à automates, c'est de la M... en vrai^^) et six semaines pour la pendule de Thuret (si je devais refaire mon diplôme aujourd'hui, je changerais tout bien sur, mais ce ne serait plus un diplôme^^)

IMG_6472.jpg
IMG_6815.jpg
pal 0065.JPG


et mon diplôme :

Pendule.jpg
final avant.jpg
final arrière.jpg

A savoir que oui, la cycloïde est refaite et que oui, si je devais reprendre ce travail maintenant, c'est le première chose que je referais parce que là, c'est MOCHE et surtout, aussi fonctionnel que mon ***
A part ça, elle va très bien et ferais tictac si ils décidaient de la sortir des réserves du Château des Monts (mais il parait que depuis l'introduction des audio guide, c'est impossible de modifier les collections... )
Ci dessous, le mécanisme à répétition de la pendule ( après le tourne-broche) signée ALR a savoir Abram Louis Robert
IMG_6826.jpg
 
Advertisements
Haut