Joint injecteur impossible à démonter

  • Auteur de la discussion Béru'
  • Date de début
M
michto
Compagnon
Bjr

Met un joint neuf et c'est tout :-D en s'écrasant le cuivre (recuit le avant montage) va combler les marques et tu n'est pas sur de la très haute pression. Si tu veut tu peut mettre un peu de pate à joint haute température sous le joint.

A vouloir trop bien faire quelque fois on se complique la vie :-D

Tu remonte tout, tu met en marche et roule ma poule

A++ Michel
 
B
Béru'
Compagnon
c'est globalement ce que m'a conseillé un ami ancien mécano

pour me rassurer, il m'a certifié que dans le domaine mécanique auto, c'est "bourrin land" bien souvent, il a déjà vu et fait bien pire que moi
comme m'ont dit les chefs d'ateliers que j'ai écouté "des fois m'sieur...on n'a pas le choix!"

c'est vrai que je me suis compliqué la vie pendant une semaine pour au final, le même résultat mais je regrette pas...si j'avais fais çà direct je m'en serai voulu encore plus qu'aujourd'hui en me disant que je suis allé trop vite :oops:

en revanche l'histoire du recuit je comprends pas trop désolé
je suppose que c'est pour le ramollir et qu'il s'adapte au pet que j'ai fais?
recuire?...je le chauffe et le met direct et serre l'injecteur?
attention en fait c'est pas du cuivre mais un joint acier (!!!)
c'est possible le recuit?

la pâte à joint y'a pas un risque que ça se barre dans le puits d'injecteur?

(Merci Michel en tout cas c'est cool :wink: )
 
chabercha
chabercha
Compagnon
bonsoir
peux tu essayer avec un fraise à lamer ou équivalent enduite de graisse pour reprendre la portée ?
A+ bernard
 
B
Béru'
Compagnon
ok pour les photos, voilà mon oeuvre!!!....TADAAAAAMMMMM :hhhha:

143794



143795
 
M
michto
Compagnon
Bjr

Si ce que tu a enlevé n'étais pas en cuivre, alors c'est le pare feu, le joint est en cuivre et pour le "ramollir" on le chauffe au rouge et tu le laisse refroidir. Pour ce qui est de mettre un peu de pate sous le joint, je te rappelle que quand un diesel démarre la montée en température à environ 650° par compression détruira tous ce qui dépasse(surplus de pate) et il ne faut pas en mettre beaucoup :-D

A++ Michel
 
B
Béru'
Compagnon
oui je pense aussi, vu la température et la compression...j'y crois pas des masses à la pâte.

dans un premier temps je remonte comme çà, et j'essaye.
 
B
Béru'
Compagnon
DA-LLAAAAAAAAAAAS!!!...ton univers impitoyaaaaaaableeeee.... :tatatata54:
la suite en faisant court, enfin on va essayer

remontage de tout çà : ça fuit pas, ça marche nikel pour le moment.

j'ai l'impression t'entendre des "pschit" d'injecteur de temps à autre mais c'est tellement bruyant ce moteur que c'est difficile de discerner correctement les choses, en tout cas mes puits d'injecteurs ne baignent pas dans le gasoil c'est déjà çà.
j'ai bien fait de refaire le tarage des injecteurs, il tourne plus rond c'est hallucinant.

hop en va essayer le pépère...ok d'abord on laisse chauffer...un bout de ville....tiens l'autoroute....booooaaaAAAAAA....BLOP!...meuuuuhhhh....meuuuhh (j'imite bien le 2.3Td hein)
un p'tit bruit avec un petit accoup, baisse de régime mais ça reste aléatoire...ça fume pas mal, je m'arrête sur la BAU en me disant que c'est une durite du turbal qui s'est fait la malle.
:shock: ....la tête sous le capot tout va bien!
je reviens chez moi après quelques kilomètres

la durite de l'échangeur a dégagée, j'ai du mal resserrer le collier.
je peux voir qu'il y a pas mal d'huile dedans...normal à ce point là?
j'avais retrouvé un peu d'huile dans mon collecteur d'admission au démontage, je sais que les Diesel ont une vie des fois un peu "grasse et huileuse" mais pour le coup si ça suinte comme çà, ça sent pas le début de décès de turbo plutôt?


143942

143943

143944



j'me répète mais encore merci à vous pour les conseils et votre patience c'est cool. :supz:
 
Nikass
Nikass
Compagnon
Béru' a dit:
attention en fait c'est pas du cuivre mais un joint acier (!!!)

Salut !

Bah j'ai eu le gag sur un joint de banjo, il y a peu. Ca ressemblait à une rondelle en acier, pas déformable à la main. Je pensais que le vendeur s'était planté ! Après enquête, c'est un alliage spécial qui a les mêmes propriétés que le cuivre sous serrage. Et ça marche, pas de fuite... ça doit être moins cher ! Donc attention aux apparences...

Juste pour info !

a+
 
B
Béru'
Compagnon
C'est vrai que bien souvent c'est trompeur, j'étais persuadé que c'était un alliage cuivré mais le chef d'atelier de chez Merco m'avait dit que c'était de l'acier.
Après j'en sais rien, en tout cas dès que je mettais mon aimant pour le choper dans le puit d'injecteur il venait se coller direct.
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
bonjour

pour l' huile dans l' admission :

comment se fait le recyclage des vapeurs de carter ? ça pourrait être une piste .
sinon il y a en effet bonne probabilité pour une fuite sur un palier de turbo .
 
B
Béru'
Compagnon
je sais que j'ai une durite qui part de mon turbo et arriver sur mon couvre culasse = si je me plante pas c'est mon reniflard.

toute cette huile provient du circuit air du turbo, hélas j'en suis persuadé mais je suis preneur d'autres avis...

vive les bons moteurs essence atmosphériques! :evil:
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
re

donc tu as une durite qui part du couvre culasse et va entre le turbo et le filtre à air .
pour voir kek chose , tu peux déposer la durite qui se raccorde sur le turbo ; si à l' intérieur
cette durite ( entre le raccordement au couvre-culasse et celui au turbo ) ainsi que les pales de
la turbine et l' intérieur de la volute sont pleins d' huile , le turbo n'est pas en cause .
tu peux tester le souffle du moteur cette fameuse durite débranchée. un souffle important est
l' indication d' un moteur très usé - ou de segments cassées .
zieute bien le circuit de condensation/récupération des vapeurs d' huile ( ça serait étonnant que
sur une mécanique moderne les vapeurs d' huiles soient uniquement brûlées ) tu pourrais avoir un
reniflard bouché qui forcerait les vapeurs à aller dans l' admission .

si par contre tu n' en n'as pas bézef de ce côté là , c'est une fuite au palier du turbo .
un palier de turbo usé c'est pas forcément la mort du ptit cheval ( vapeur ) , il existe des kits de
réparation et avec du soin tu peux t' en sortir - le mieux c'est quand même de trouver quelqu'un
qui sait faire ...
 
B
Béru'
Compagnon
oui un turbo peut être également reconditionné, je ne me lancerai pas là dedans, je laisserai çà à des pros

le problème majeur en plus du coût est le démontage.

d'après tout ce que je lis sur le net, et même sans çà quand je suis devant le véhicule, une dépose moteur s'impose presque et CA c'est très très chiant :cry:
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
bonjour

ça hélas ce sont les joies des mécaniques modernes .
peu de véhicules sont conçus en pensant réparation ; en fait tout est optimisé ( durée de vie
des composants compris - environ 150 000 kms pour les véhicules de grande diffusion ) pour
donner le maximum de satisfaction à celui qui achète neuf - et pour répondre aux attentes ( ou craintes ) de
celui qui achète d' occasion et s' attend à avoir quelques dépenses et qui se voit donc "comblé" .
on manque désespérément de place sous les capots , je ne suis pas surpris que tu soies quasi obligé
de déposer le moteur puisque en usine celui-ci arrive sur la chaine équipé de tous ses périphériques .

même si ce n' est que pour confirmer , fais le test du circuit de recyclage ; c'est pas trop long et on
ne sait jamais , des fois que ...
 
B
Béru'
Compagnon
oui tout est confiné, c'est terminé les bagnoles "accessibles", pourtant mon véhicule est de 1997....

le test du circuit de recyclage?...la procédure que tu m'as décrite précédemment?
pour être honnête j'ai pas tout capté, je vais relire çà à tête reposée. :lol:

autre technique, je pensais retirer les manchon entrée et sortie air admission directement et essayer de bouger les pales / l'arbre du turbo
si je constate un jeu....bah ça voudra tout dire :x
 
M
michto
Compagnon
Bjr

Si tu fais ça, tu constatera forcément du jeu :oops: un turbo à la vitesse ou ça tourne (entre 60000 et 120000 tr/mn) aucun roulement n'y résisterait :-D Un turbo ça tourne sur un filme d'huile sous pression.

C'est pour cela qu'après un trajet, il faut toujours laisser tourner 30s au ralenti pour que le turbo ralentisse. Si tu coupe le moteur immédiatement, tu coupe la pompe à huile et là à force de jouer comme cela commencent les problèmes .

A++ Michel
 
B
Béru'
Compagnon
Oui oui Michto, je savais pour le film d'huile :wink: , (y'en a bien à roulements céramique je crois, mais sur un bon vieux 2.3Td j'y crois pas :mrgreen: ) mais je pensais que déjà ça pouvait être un élément de vérification
j'ai déjà pu comparer le jeu de l'arbre de turbo de mon ex 206 Hdi qui commençait à avoir mal (200 000 kms également) et celui d'un ami, turbo de C25 il me semble où là le pauvre il jouait des maracasses :lol:

la technique de laisser tourner au moins 30scd je connais et j'applique aussi, j'aime bien ménager la mécanique tant que possible, hélas c'est pas moi qui ai fais les 200 000 premiers kilomètres de ce vito
 
B
Béru'
Compagnon
.........encore lui! :oops:

bon faut savoir que c'est tellement bien conçu sur un merco vito, que quand il pleut...bah la flotte ruisselle dans le capot et tombe pil poil sur les injecteurs. :prayer:

bref....après démarrage : ça bulle!...donc ça fuit!

et alors là, pas QUE celui dont j'ai foiré la portée, j'ai bien celui ci mais également le quatrième, les deux extrémités en quelque sorte.

d'après la RTA : serrage des porte injecteurs : de 7 à 9 kgs (70 à 90N.m si mes souvenirs sont bons)
j'ai serré à 7 dans un premier temps...à part me conseiller de serrer à 9, auriez vous une autre astuce?un autre conseil svp?
 
Haut