interpolation d'un signal capteur de régime moteur?

  • Auteur de la discussion xavier
  • Date de début
X
xavier
Apprenti
7 Août 2008
50
rugby UK
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
Je me pose la question de savoir comment fonctionne un capteur de régime moteur. Je ne parle pas du fonctionnement du capteur inductif en tant quel tel mais plutot de l’interpolation du signal.
Je m’explique, sur une voiture, on trouve généralement une couronne de 60 dents (je laisse de cote les dents manquantes pour la détection du PMH) ce qui fait qu’une dent représente 6 degrés de rotation au vilebrequin.
En moto, c est plutot du 24 dents et donc une dent représente 15 degrés de rotation vilebrequin.
Si la précision du capteur est donnée par le nombre de dents sur la couronne, comment peut on par exemple régler l’avance à l allumage à par exemple +4 degrés ?
Comment l’ECU saura-t-il qu’il est à + 4 degrés alors que le capteur se trouve au milieu d’une dent elle meme d’ une “ longueur” de 6 voir 15 degrés ?
Merci pour vos lumieres.

Xavier
 
H
HenriIV
Ouvrier
12 Nov 2014
348
Salut

Strictement parlant c'est plus de l'extrapolation que de l'interpolation.
Mais tu calcules l'angle en te basant sur le temps écoulé depuis la dernière position connue en te basant sur la vitesse (et l'accélération pour plus de précision) mesurées entre les dents qui viennent de passer.
Côté formules si tu veux creuser regarde la formule de Taylor-Young pour les développements limités en te limitant à l'ordre 1 ou 2.

@+
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 077
Metz (57)
Salut,

En général pour ce genre de problème on fait une PLL (Phase Lock Loop) ou boucle a verrouillage de phase en français ...
En gros comme le dit @HenriIV tu connais ta vitesse actuelle, que tu corriges à chaque entrée capteur, et entre chaque entrée capteur tu considères que tu es plus ou moins linéaire (selon le degré de précision que tu veux).
Bien sur plus ça tourne vite, plus l'intervalle entre deux entrée capteur est court, moins il y a d'incertitude.

Thomas.
 
X
xavier
Apprenti
7 Août 2008
50
rugby UK
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci beaucoup pour vos reponses, je vais creuser le sujet. Sans connaitre la "technique" derriere, il m' était difficile de faire des recherches probantes sur le net.

Mais peut-on considérer ces extrapolations comme précises? Si oui, pourquoi s'embeter avec des encoders a 720 divisions?
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 077
Metz (57)
Salut,

Tout dépend des conditions et de ce que tu veux en faire ... si tu est à +-1° sur un système qui tourne assez rapidement de manière constante et sans changements brusques, alors une PLL est parfaite.

Si tu veux asservir un servomoteur qui est très souvent à l'arrêt, qui change de vitesse et de sens en permanence, une PLL ne servira à rien, il faudra monter en résolution.

Est-ce que tu connais la vitesse mini, l'IPR, la capacité d'accélération et décélération du moteur ? De là tu pourras en calculer l'erreur maxi théorique, tu prends une marge et tu sais à peu près ou tu vas.

Thomas.
 
X
xavier
Apprenti
7 Août 2008
50
rugby UK
  • Auteur de la discussion
  • #6
C'est sur du moteur a combustion interne (moto ou voiture) donc avec des accelerations probablement plus faible qu' un servomoteur. Et la mise au point se fait en regime stabilise.

Est-ce que tu connais la vitesse mini, l'IPR, la capacité d'accélération et décélération du moteur ? De là tu pourras en calculer l'erreur maxi théorique, tu prends une marge et tu sais à peu près ou tu vas.

Thomas.
Qu est ce que l'IPR?

merci pour vos reponses!
 
O
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
1 077
Metz (57)
Impulse Per Revolution, nombre de comptage par tour.

Thomas.
 
Haut