Intérêt du montage d'un CM sans tirant

  • Auteur de la discussion Thierry_91
  • Date de début
T
Thierry_91
Apprenti
31 Mar 2007
171
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer l'intérêt de l'utilisation d'un cône porte-mandrin sans possibilité de monter un tirant (pas de trou fileté à l'arrière du cône CM). la tenue n'étant alors assurée que par le collage du CM.

Personnellement, je n'y vois que des inconvénients, car il arrive en fonction des efforts lors du perçage que le cône se décolle, et dans ce cas il y a intérêt à stopper la machine rapidement...

Ce point m'inquiète d'autant plus que je viens d'acheter une tête à tarauder (Tapmatic) et que je n'ai pas trouvé de cône J33/CM2 avec trou taraudé à l'arrière du CM2

Donc si vous aviez une bonne raison à m'indiquer pour ne pas reprendre le cône par un tirant je vous en serais reconnaissant

Merci d'avance
Thierry
 
J
jef2a
Compagnon
2 Mar 2008
559
Région Parisienne
ben pour une tapmatic l'effort est tjs orienté vers le haut :

tu appuies quand tu descend en taraudage et quand tu remontes le taraud en se dévissant excerce aussi une poussée vers le haut.

Voila pourquoi on monte ces têtes sur des perceuses !

et voilo !
 
T
Thierry_91
Apprenti
31 Mar 2007
171
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je te remercie pour ta réponse, je comprends bien que pour la Tapmatic la poussée est vers le haut, mais dans le cas d'un perçage par exemple, il m'est arrivé que le foret "engage" et décolle le cône.

Ce que j'aimerais comprendre c'est quel intérêt peut-il y avoir à ne pas avoir de tirant et le cône simplement maintenu par "collage".

Si ce montage existe je me dis qu'il doit quand même avoir des avantages par rapport au montage avec tirant ?

Merci en tout cas pour ta réponse

Cordialement
Thierry
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
28 Fev 2007
2 045
FR-56 Est Morbihan
Salut Thierry!
Un cône à tenon est destiné à être monté sur une machine qui travaille en poussant axialement (perceuse ou aléseuse) Dans ce cas, le tenon au bout du cm permet un entraînement énergique, sans risque de glisser, mais aussi le démontage instantané avec un bon chasse cône.
Si le foret (ou la queue de mandrin de perçage) est en bon état, il suffit de l'essuyer avant de le pousser d'un coup sec dans la broche (elle même très propre) pour que l'incident dont tu nous fais part ne se produise plus.
Il existe des tampons de nettoyage de la broche qui effectuent un légère rectification du cm de broche. Ces tampons, qui peuvent servir 4 à 5 fois doivent être utilisés avec parcimonie, leur usage inadapté pouvant générer du faux-rond, mais ils permettent d'améliorer l'état de surface d'un cône femelle légèrement abîmé.
Tu en as une illustration en cliquant ici.
Cordialement, Bertrand.
 
J
jef2a
Compagnon
2 Mar 2008
559
Région Parisienne
l'avantage de pas de tirant versus tirant c'est moins d'usinage de la broche et plus faible diamètre de cette broche donc des roulements donc cout inférieur !

Et voilo !
 
T
Thierry_91
Apprenti
31 Mar 2007
171
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonsoir,

Merci à vous deux pour ces explications, je serais néanmoins plus tranquille si j'arrivais à trouver un cône CM2/J33 avec trou taraudé, mais ça n'a pas l'air de courir les rues...

Cordialement
Thierry
 
Haut