Help fuite d'eau

- Help fuite d'eau
Bonjour,
...….pour le protocole de Munich, trouver de l'eau dans le sous-sol, c'est vague…….
…………….
Par contre, trouver un seul tuyau d’égout, sous une portion de route qui fait 50 mètre de long, et annoncer la position du tuyau, c'est très simple.
Et sur ce type de détection, ils obtiendraient un résultat proche de 100%.
L'expérience de Munich ne consistait pas à trouver de l'eau dans le sous-sol, mais à détecter un tuyau placé sous le plancher, avec de l'eau circulant dedans, tout comme un tuyau d'égout sous la chaussée.

ON LIT:
"Dans un premier temps, cinq cent sourciers se présentèrent, approuvèrent le procédé d’expérimentation, et sélectionnèrent quarante-trois d’entre eux pour participer aux épreuves finales. Dans chaque test, un robot portant un tuyau dans lequel une masse d’eau circulait fut positionné aléatoirement sous le plancher. On prit soin de demander à chacun des sourciers d’identifier les zones du plancher où, pour des raisons qui étaient les leurs, il ne pourraient exercer leur art. Les coordonnées correspondantes furent exclues des possibilités de placement du robot par l’ordinateur. [Il est amusant, à ce propos, de noter que l’ensemble des points « inutilisables » indiqués par les sourciers couvraient la quasi-totalité du plancher]. Le sourcier parcourait ensuite la surface afin de donner la position de la masse d’eau déterminée à l’aide de sa baguette, de son pendule ou de tout autre ustensile de son choix. Chaque sourcier effectuait des séries de 5 à 15 essais par session. Après deux ans d’expérimentation et 843 essais effectués, le traitement statistique des résultats obtenus pour ces différents essais montra qu’il n’y avait aucune différence entre la performance des radiesthésistes et une détection effectuée au hasard."

Mais une seule expérimentation ne suffit pas à établir ou à réfuter un concept scientifique.
C'est la reproduction de l'expérience par des équipes différentes, avec le même protocole, et aussi par des approches différentes, MAIS cependant toujours avec l'obtention des mêmes résultats, qui donne de la solidité au nouveau concept et l'accumulation de données convergentes finit à la longue par établir sa validité.
Il y a des membres d'Usinages qui trouvent que cela marche, il y en a d'autres qui trouvent que cela ne marche pas, mais on ne peut rien tirer de ces dires, faute de description précise et certifiée du mode opératoire.
 
Dernière édition:
21 Avril 2008
745
- Help fuite d'eau
Bonjour Castor24,

Votre fuite, est une petite fuite de 0,75 l/minute maxi ((400000L / (365x24x60)).

Dans un terrain drainant ou particulièrement drainant elle sera très difficile à détecter ou à repérer.
Ne connaissant rien au truc de sourcier je rechercherai tout affaissement de terrain même léger ou les zones de terrain particulièrement vert, trahissant un arrosage abondant.

Dans un terrain sablonneux l'affouillement devait être visible.
Dans une terre argileuse je rechercherai un mouvement de terrain anormale.
Par contre à 3,5 € le M3 ça va faire un sacré cratère dans le budget familial.

Bonne recherche,
Cordialement.
Valoris.
 
2 Décembre 2008
3 878
F-69 sud-ouest Lyon
- Help fuite d'eau
Merci d’avance à ceux qui en connaissent de les indiquer ici.
Il faut poser cette question sur un forum de géobiologie/radiesthésie.
Des "études" j'en ai vu et aucune ne m'a convaincu. Pas plus celle de l’Université de Munich, que les autres.
Le contexte de cette étude me laisse perplexe et peu en phase avec le terrain.
On risque d'en discuter sur des pages et des pages pour n'aboutir à rien de convaincant. Ça a déjà été le cas d'ailleurs.
Il serait préférable d'ouvrir une discussion sur la géobiologie: il existe bien des choses que l'on ressent mais qu'aucune étude ni aucun appareil aussi sophistiqué soit-il n'a pu mettre en valeur.
 
- Help fuite d'eau
J'ai vaguement regardé les conclusions de Munich ( reponse # 79) en fin de reponse
C'est assez bizarre comme conclusion "tout c'est bien passé mais ça ne prouve rien" c'est çe qu'on peut comprendre comme s'il voulais montrer que ca ne peut pas marcher
Est-ce que vous avez déjà vu des sourciers qui cherchent où se trouve la cuvette a l'étage du dessous ?
Il faudrait faire une expérience en réelle un terrain et on fait venir un ou deux sourciers par jours pour rechercher soit une canalisation soit une veine d'eau
J'avais lu une expérience dans le même genre retrouver des trucs ( je ne me rappele plus quoi) avait été caché dans un terrain et il fallait que les sourciers les retrouvent évidement le résultat était négatif
Je disais plus haut que certain animaux avaient un instinct pour retrouver de l'eau
Je vois bien les technocrates expliquer aux animaux " bon ben maintenant on va chercher autre chose " je suis sûr que le résultat sera négatif
 
24 Mars 2012
41
- Help fuite d'eau
Bonjour,
L'expérience de Munich ne consistait pas à trouver de l'eau dans le sous-sol, mais à détecter un tuyau placé sous le plancher, avec de l'eau circulant dedans, tout comme un tuyau d'égout sous la chaussée.
Désolé, j'ai parlé trop vite et je n'avais pas lu ce qu'ils avaient fait exactement à Munich.

Mais cela revient au même :
De mon expérience personnelle, je pense que les baguettes mettent en évidence une discontinuité dans un milieu homogène.
Exemple : la terre que l'on a sous les pieds (qui est homogène), qui est subitement interrompue pas le vide laissé par un tuyau, une buse, un égout, ...
Moi même, je ne prétendrai jamais trouver de l'eau, mais plutôt des "cavités".
Je ne suis pas du tout étonné par les résultats aléatoires vu le protocole.

Quand je fais des baguettes, par exemple au premier étage d'un bâtiment, les baguettes font "n'importe quoi". Il y a du vide dessous, et elles bougent sans réel rapport avec quoi que ce soit qui est dessous.

Par contre, dans un sol sain, je répète : ça marche très bien.
Pour s'en convaincre, il suffit d'essayer soi même. Et ça ne coûte pas cher : ça marche très bien avec le 2.5 carré isolé que l'on utilise en électricité dans les habitations.
 
- Help fuite d'eau
Re,
C'est assez bizarre comme conclusion "tout c'est bien passé mais ça ne prouve rien" c'est çe qu'on peut comprendre comme s'il voulais montrer que ca ne peut pas marcher
Les résultats obtenus ne permettent pas de se ranger d'un coté ou de l'autre, c'est ça le probleme. Ils ne peuvent pas dire "c'est vrai" comme si le résultat était à 95 % ni c'est faux" comme si il était à 5 % (ils tiennent compte de la marge d'erreur, donc ni 0 ni 100)
Comme ils sont honnêtes ils disent que leur expérience ne prouve rien...
Ce qui serait malhonnête de leur part, ce serait de "prendre parti" pour ou contre...
 
- Help fuite d'eau
Bonjour,
Il faut poser cette question sur un forum de géobiologie/radiesthésie.
A vrai dire, je posais juste la question pour l’intérêt de cette discussion, parce qu’en ce qui me concerne, et je dis cela sans prétention aucune, j’ai eu la chance de vivre une expérience suffisamment vaste en matière de puits, pour que mes convictions soient maintenant bien établies.

- Quand j’étais enfant j’ai vu les résultats des 5 puits de la propriété agricole que mon père avait alors.
- Plus tard, dans une autre propriété qu’il a acquise et dans laquelle je suis en retraite, il y avait 2 puits dont un qui était le seul du village à ne pas tarir dans les périodes de très grandes sècheresse.
- Puis mon père a fait creuser un puits abondant à 3m de profondeur, sans mérite, parce que c’était logique à cet endroit,
- Mais il a réussi, par seule analyse du terrain, à retrouver et réactiver une source de surface disparue depuis d’un siècle aux dires du centenaire du village. Comme Manon des Sources, digne d’un reportage sur FR3, tout le secteur était bluffé. Chapeau le Vieux !!
- Puis comme je l’ai dit au post # 79, avec mon frangin on a fait creuser 7 autres puits, en mobilisant chaque fois 4 sourciers.

On en tire donc forcément des leçons sur : la nature du terrain, les couches à traverser, la coexistence des différentes nappes phréatiques superposées, les disparités d’abondance d’eau à quelques dizaines de mètres de distance, les infos qu’on peut attendre de la Carte Géologique du secteur au 1/50000 e, les machines de creusement, les sourciers et leur discours, etc.

Pour s'en convaincre, il suffit d'essayer soi même. Et ça ne coûte pas cher : ça marche très bien avec le 2.5 carré isolé que l'on utilise en électricité dans les habitations.
Comme déjà dit au #79 j’ai essayé avec mon frère, dès les années 1970, dans la foulée du livre de Yves Rocard et avec différents types de baguettes (noisetier, fer, cuivre, etc).
Conclusion : les baguettes réagissaient par moment, mais de façon aléatoire. Rien de fiable avec nous aux baguettes.
 
2 Décembre 2008
3 878
F-69 sud-ouest Lyon
- Help fuite d'eau
A vrai dire, je posais juste la question pour l’intérêt de cette discussion, parce qu’en ce qui me concerne, et je dis cela sans prétention aucune, j’ai eu la chance de vivre une expérience suffisamment vaste en matière de puits, pour que mes convictions soient maintenant bien établies.
Il n'y a pas que les puits. Pour avoir une vue globale du phénomène, je te conseille de suivre un stage de géobiologie avec des gens (sérieux). C'est toujours très intéressant qu'on ait l'esprit cartésien ou non.
Passe de bonnes fêtes.
 
- Help fuite d'eau
Bonjour,
Justement: il a fuit :tumbsupe:
Soit il a fuit, « saoulé » par les hors sujets sur les baguettes…..dont les miens :oops:.

Soit il est en pleine campagne de truffes du Périgord Noir. Le diamant noir se cueille là-bas de décembre à février. Il doit être en plein "cavage". Deux kilos lui suffiront pour payer les 450 m3 d’eau qui a pris la fuite. Et si ces 450 m3 ont contribué à décupler sa récolte…...il doit être en train de chercher des valises pour transférer le "blé" en Suisse.

Soit il continue les recherches dont il avait parlé : détecteur de métaux, sourcier, personne pour creuser une tranchée en diagonale.

Bon fêtes @Castor24 et à tous ! :wink:
 
13 Mars 2017
613
Périgord noir
- Help fuite d'eau
Bonjour,

Voici mon problème résolu et ça ne se présentait pas au final comme chacun de nous l'avions supposé.

Donc pour résumer, j'ai eut en prêt un détecteur de métaux qui fonctionnait très bien, mais qui avec le réglage fin ne me détectait rien et avec un tiers de puissance, me détectait du métal partout.

Donc j'ai trouvé un têtu de la pioche, qui n'a pu venir qu'aujourd'hui et il a creusé, creusé, creusé.
Je suis très content de l'avoir trouvé et mon dos aussi, car vu toute la terre remuée...
La profondeur était le double de ce que j'avais creusé, dans les 65..70 cm

Sur ce nouveau dessin rapide, en bleu la canalisation en PE, en marron à partir du T c'est vers le poste 1 de l'acier et vers le poste 2 du cuivre.

fuite jardin 2.jpg


Impensable de mettre un T en plein milieu je n'y croyais pas.

Si le cuivre est encore en bon état, l'acier a beaucoup souffert.
Le principal de la fuite vient d'une autre section qui part 50 cm avant le poste 1, en cuivre vers une alimentation obsolète, bouchée plus loin.
De toute façon, l'acier étant tellement bouffé par la rouille qu'il aurait lâché rapidement.

Me reste plus qu'a changer le tuyau acier par du PE et le cuivre aussi. De faire un regard à l'endroit du T avec vannes d'arrêt sur chaque brin.
Et ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

Merci et bonnes fêtes de fin d'année