Guide pour fendre des têtes de vis

  • Auteur de la discussion Manshot
  • Date de début
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #1
Suite à une demande sur une autre page du forum

filetage ancien regime

je remet ici la copie de ma réponse qui était pour fendre des têtes de clous qui seront ensuite filetés pour les transformer en vis dans la restauration d'arme ancienne.

Sans avoir de fraiseuse ou de tour équipé d'un dispositif de fraisage

Il peut être utilisé pour fendre de la tige filetée.

Pour la réalisation Il faut s'inspirer de l'équerre pour tracer les centre avec un système de serrage auto centrant .

Donc après réflexion l'outillage nécessaire ce compose de

1 tourne à gauche sans trop de jeux adapter aux dimensions des vis à fendre
1 petit morceau de cornière en fer dont une aile sera retaillé pour servir de guide

Et comme un dessin ou des photos sont plus explicite et m'évite les faute de frappe
la suite en image

guide_fendage_vis-1.jpg

J'ai été obliger d'usiner le coté du tourne à gauche car il était bombé
guide_fendage_vis-2.jpg

comme je n'ai pas de scie avec une lame épaisse, j'ai monté 2 lames en parallèle,
il est conseillé de mettre quelque point de colle cyanoacrylate entre les lames pour éviter quelles ne baille
guide_fendage_vis-util-0.jpg

guide_fendage_vis-util-1.jpg

guide_fendage_vis-util-2.jpg

guide_fendage_vis-util-3.jpg

guide_fendage_vis-util-4.jpg

Et voila le résultat
guide_fendage_vis-util-5.jpg


Quelques remarque
la fente est centrée sur la tige et souvent la tête du clou est ovale et non centré, donc au moment du montage faire tourner pour centrer au mieux la tête.

Espérant avoir pu vous aider

Un inconvénient il faut autant de cornière guides que de largeur de lame

Manshot
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
C'est très futé, mais outre que les clous sont mous pour ce qui est des vis destinées au métal, tes fentes sont très larges non?

En arme réglementaire où je ne suis pas spécialiste surtout en français, il y a sans doute de telles fentes pour faciliter le démontage sans outils trop spéciaux, en arme de tir et surtout sur le métal, les fentes sont plutôt très fines et sont faites à la lime couteau après un encochage avec un bocfil, si je mesure mes tournevis destinés à l'armurerie, je suis de 0,4 à 1mm. au plus large pour les vis de monture ou des plaque de couche.

Par ailleurs ils avaient pour habitude de les faire coniques afin d'éviter à la lame du tournevis de pouvoir glisser, elle est bloquée par un effet de coin, mais demande d'avoir une quantité de tournevis ou de passer régulièrement à la meule pour le réparateur actuel.

Les fentes parallèles apparaissent avec les pièces mécanisées vers 1870, mais Remington pour donner un exemple que j'ai sous la main avait encore des fentes coniques sur un 1858-révision 1868.
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Okapi
merci de ces précisions, ma culture en armurerie est proche de zéro.
Je répondait simplement à une partie de cette question

filetage ancien regime

il est peu être possible que tu déplace ou mette ta réponse dans ce file.

Je vais moi même rajouter en tête de ce post le file d'origine
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
D'accord, il faudrait pour agrémenter ce post que je montre comment on fait un filetage de vis à bois à la main, en vidéo, je dois te dire que malgré un lourd passé dans les armes anciennes, j'ai plus d'autres choses maintenant à voir et à faire et je ne suis pas souvent sur ce fil.

J'ai plus souvent à refaire une vis ainsi pour un coffre ou une porte que pour une arme, par contre pour ceux qui sont sur des armes antérieures au XVIIIème siècle, ou des armes américaines du XIXème, ces vis sont assez nombreuses.
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #5
Toute remarque étant constructive

J'ai fait un teste avec une lame de 0.8 et j'en est profiter pour revoir un peu ma copie car une équerre guide par épaisseur de lame ça peu lasser.

La liste du matériel évolue

1 tourne à gauche sans trop de jeux avec des mors aligné adapter aux dimensions des vis à fendre
1 jeux de cales d'épaisseur
1 petit morceau de cornière en fer dont une aile sera retaillé pour servir de guide,
d'on la dimension intérieur de la petit aile sera égal à la cote entre le bord extérieur et l'axe du V des mord de serrage du tourne à gauche

guide_fendage_vis-3.jpg


Il suffit d'intercaler une cale d'épaisseur égal à la moitié de l’épaisseur de la lame de scie pour que la fente soit centrée sur la tête de vis
guide_fendage_vis-util-6.jpg


Mais là j'arrive aux limites car mon tourne à gauche à du jeu et les 2 mors ne sont pas en face l'un de l'autre.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
très bonne astuce et toute simple !
mais je ne comprends pas l'histoire de la fente "en coin" ?
ce serait une entaille de forme triangulaire ? ou en forme de queue d'aronde ? ? avec le grand côté vers le haut ou vers le bas ?
merci pour les précisions :wink:
 
Chevreuil
Chevreuil
Compagnon
26 Nov 2008
763
cote d emeraude 22
Comme ça.
Cdt
Grand Bi 034.jpg
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
ok, merci, mais je ne vois aucun avantage : la lame du tournevis tiendra mal et aura tendance à sortir quand elle tournera...
une fente à bords parallèles serait beaucoup plus intéressante
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Ben oui, mais ça a été fait pendant quelques centaines d'années, faut croire que ça marche. :wink:
En fait, si on applique une poussée sur le tournevis ADAPTE, la lame ne glisse jamais, le truc est tout bête, mais c'est le principe de quantité d'assemblages à crabots en pression, aucun bruit puisque aucun jeu, bien sur ils ne doivent pas buter au fond, alors que dans le cas des tournevis ce n'est pas un problème.
Il suffit de regarder les vieux tournevis que nous avons chez nous, la panne parallèle est très récente en fait, et ne prend que très mal dans les anciennes vis, elle sort à tous les coups si elle n'est pas parfaitement ajustée vu la conicité de la fente(les tournevis destinés aux vis fraisées ont en plus un "angle de pointe"afin de ne pas toucher et faire sortir la panne).

Le premier exemple qui me tombe sous la main pour illustrer mon propos. :oops:
Capture d’écran 2013-11-15 à 00.59.35.JPG
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Dernière édition par un modérateur:
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Bien au contraire, comme tu le dis, les tournevis sont quasiment inexistants, j'en possède quelques exemplaires, mais un modèle d'ordonnance comme celui montré sur ta photo est très rare, je n'en ai vu qu'en collections et musées, c'est assez l'archétype du tournevis anglais militaire.
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #12
Les anciens recyclaient beaucoup et quelques coups de lime bien placés transformaient un tournevis à lame conique en lame à bord parallèle.
et j'ai retrouvé dans la caisse de vieux outil de mon beau père des tournesvis ressemblant a celui de Okapi
164798.jpg


Mais leur extrémité avait fait un allé et retour sur le touret à meulé bien avant que mon beau père les récupère de son père et le bout avait été remis aux normes du jour
Je n'ai pas de photo le lot est partis sur un brocante
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Celui que j'ai choisi est très nul ergonomiquement pour nous maintenant, mais à l'époque il avait un avantage énorme, c'est qu'au vu des aciers employés, il limitait le couple de serrage, donc supprimait les risques de rupture, la plupart de mes tournevis d'armurerie sont faits à partir de tournevis actuels, et avant de dévisser dans du bois s'il y a la moindre résistance, j'emploie la vieille technique de la barre chaude, car sinon je suis sur de casser la vis.
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
5 983
FR-55 Sud-Meusien
Technique de la barre chaude vous dites ?
Pourrais-je en savoir d'avantage ? :)
 
patduf33
patduf33
Administrateur
27 Déc 2009
13 453
FR-33 Bordeaux
Bonjour

Ca m'intéresse aussi de savoir :-D

Pat
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #16
avant de dévisser dans du bois s'il y a la moindre résistance, j'emploie la vieille technique de la barre chaude, car sinon je suis sur de casser la vis.
Je vois que je ne suis pas le 1er à être intéressé alors si Okapi avait la gentillesse de venir au tableau pour nous expliquer

Merci par avance
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
On chauffe une barre de fer du diamètre de la vis moins au minimum un millimètre afin de ne pas bruler le bois et de 4-5cm., on l'applique bien à plat sur la tête de vis, ou on fait grossièrement au bout d'un fer rond une panne de tournevis que l'on met dans la fente à chaud et qu'on peut continuer à chauffer, il faut parfois aller au rouge, la dilatation fait éclater la couche d'oxyde formée sur l'interface bois-métal, on parvient à 80% des cas à dévisser, si on casse dedans, c'est le tube à sortir les vis(je ne sais pas comment le dire autrement), on emploie un bout d'acier prenant au moins un peu la trempe, percé au travers, d'un diamètre juste en-dessous de la tête de vis cassée et au bout duquel on forme des dents de scie assez fines.

Puis on perce sur la vis qui se logera au centre du trou, arrivé au bout de la vis, le bois va se casser tout seul vu l'effort de rotation et on a plus qu'à mettre une cheville dans le trou pour la prochaine vis refaite ou réparée. :wink:
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
5 983
FR-55 Sud-Meusien
Merci pour ces précisions, en résumé, chauffer la vis via une liaison extérieure pour créer une différence thermique sans endommager le bois environnant :)
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
il y a déjà pas mal d'années, j'avais lu un article au sujet des tournevis et de la mécanique de précision,
il y était dit que la meilleure forme pour une lame de tournevis était celle notée ici 3
elle évite de "riper" en prenant bien la fente
la 1 est celle en coin dont il était question
la 2 la forme classique pour une fente à bords parallèles
vous en pensez quoi ?

tournevis.jpg
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
C' est que nous avons dérivé depuis la question que j' avais posé , à propos de ces vis .... du XVIII e :oops:

977289245.jpg


L' avantage des vis à fente en V , est d'être historiquement correcte pour restaurer des objets du XVIII e siècle . :wink:
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
C'est vrai qu'en fait, le choix que propose ilfaitvraimentbeau ne se pose pas pour nous restaurateurs, car obligés de respecter l'intégrité de l'objet, si tu veux Tourblanche, je te fais un bout de rond pour te montrer comment je joins lorsque je répare ce genre de choses, quand je suis vraiment décidé et qu'il ne fait pas trop froid, je le fais au cuivre en plus comme ils auraient fait à l'époque, mais les vapeurs de borax sont quand même assez dangereuses, et je ne le fais jamais en intérieur pour cette raison, de plus le borax s'évapore et va se cristalliser un peu n'importe où dans l'atelier.

J'ai vu dans le passé travailler au borax notamment pour du damas sans précautions en local fermé, mais maintenant, lorsque j'en emploie à la forge, c'est dans une installation avec une chapelle, et avec masque et lunettes sérieux.
Un de mes derniers couteaux Tourblanche avant d'avoir trop de peine à taper juste pour le fun si tu me permets ce petit HS. :wink:
_dsc1410.jpg
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
moufy55 a dit:
Merci pour ces précisions, en résumé, chauffer la vis via une liaison extérieure pour créer une différence thermique sans endommager le bois environnant :)
En fait, c'est surtout pour briser l'interface d'oxyde de fer qui forme une liaison très solide, car le fer s'allie très bien au bois(le principe du clou rond et lisse), la dilatation/contraction du noyau va casser ce lien, ensuite en graissant bien la nouvelle vis avec un coup de soufflette, j'emploie toujours de la cire d'abeille pure au remontage dans le bois, elle empêche totalement le fer de s'oxyder et diminue énormément l'effort sur la tête de vis puisque le frottement est réduit.

La cire diminue les chances de fente, une vis à bois faite manuellement est en fait une sorte de taraud qui doit trancher la fibre du bois et pas l'écarter, les vis d'armurerie ont d'ailleurs toujours une âme ronde et pas conique encore actuellement avec des bords de filets très irréguliers et tranchants, mais quand on refait une vis à la lime elle sera toujours un peu conique, je préfère utiliser une lime ronde(ou un carrelet pour les petites) pour tailler le pas afin de bien garder une âme le plus cylindrique possible, c'est plus difficile avec une lime triangulaire car les filets sont alors trop serrés.
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #23
Bonjour à tous et merci de vos interventions pour le partage de vos connaissance.

Jolie travail de coutellerie Okapi même si hors sujet

Il y a des tours de main en métallurgie qui reste valable quelque soit l'objet à fabriquer/restaurer

Un poste qui dérive ne me dérange quand il montre l'ouverture d'esprit des intervenants.

Si nous nous éloignons trop du sujet il sera toujours temps d'ouvrir ou de basculer sur un autre file


Manshot
 
Manshot
Manshot
Apprenti
16 Avr 2012
57
Sud 77
  • Auteur de la discussion
  • #24
Pour ce qui est de l'affutage des tournevis
164913.jpg

Une fois j'ai du affuter un tournevis comme la fig.3 pour extraire une vis encastrée dont la fente était très abimée sans possibilité de la refendre ou d'utiliser un extracteur. j'ai employé un tournevis en acier de bonne qualité et l'affutage était à bord tranchant pour s'incruster dans le peu de fente qui restait.
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Le problème avec une fente de vis ancienne, c'est que le fond fait souvent moins de 5 dixièmes, il faut souvent faire sauter la tête à la meule diamant pour pouvoir démonter si elle à été trop massacrée, dans le cadre des vis à métaux, pour les vis à bois, c'est une solution si la partie fixée peut être retirée ensuite, puis la vis extraite par le système du tube creux.

Il m'est arrivé de passer une demi-journée pour extraire une vis cassée d'un bloc-culasse de carabine américaine en bronze sans y faire la moindre marque(par obligation), c'est le même problème avec les platines dont la coloration provient de la cémentation(armes de tir anglaises à percussion notamment), la moindre griffe risque de me faire perdre le client, un autre exemple classique est la vis fixant la mâchoire supérieure d'un chien à silex cassée dans le chien, il y a un système de la dernière chance, c'est de recouvrir de laque de dorure par galvano la pièce, de dégager le trou de vis des deux côtés et d'y aller gentiment à l'électrolyse en fixant l'électrode dans la vis d'un côté, mais il ne faut pas se rater, la décoloration que cause l'électrolyse est inacceptable sur une arme de collection depuis pas mal d'années déjà.

De toute manière, vis cassée = plein d'emm… :smt003
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Normalement , je me cantonne dans les reproduction , c' est moins stressant .

Cette fois-ci , c'est une antiquité , mais proche de l'épave . Sa valeur est patrimoniale et culturelle pour nous ,
mais sur le marché international , ça ne vaudrait pas le prix du transport .

C' est un fusil dit " à l' ancre " de St Étienne .
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Attention, c'est très relatif, s'il s'agit d'une arme assemblée au Canada ou aux Etats-Unis à partir de matériel d'échange européen, sa valeur reste assez élevée contrairement aux armes venant des guerres américaines et saisies sur l'ennemi, je parle bien sur d'une arme dans l'état de celle décrite.
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Valeur ..... tout dépend pour qui je suppose ?

Les armes dites " composite " ont généralement moins de valeur que les armes originales importées , sauf quand elles sont
particulièrement bien documentées .

Ici , c' est bel et bien un fusil fabriqué à St Étienne et modifié percussion .

Il a été gravé par un de ses propriétaires

http://i1288.photobucket.com/albums/b483/Passe-campagne/Fusil%20a%20%20ancre/fusilalancre8_zpsb00ee8d1.jpg


et nous sommes sur la piste de cet homme

Mais on dérive un peu du sujet original .
 
Dernière édition par un modérateur:
Chevreuil
Chevreuil
Compagnon
26 Nov 2008
763
cote d emeraude 22
Il m'est arrivé de passer une demi-journée pour extraire une vis cassée d'un bloc-culasse de carabine américaine en bronze
Une Warner peut-ètre ?
Cdt
 
Haut