groupe convertisseur , Paris-Rhône n° 5

  • Auteur de la discussion marc le gaulois
  • Date de début
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 230
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonsoir,

Sur la deuxième photo on remarque que tu as dû forcer très fort sur une vis, puisque la clé a cassé.
Mais trêve de plaisanterie.
Tout celà est très intéressant. Si tu le remontes pour qu'il soit opérationnel, j'espère que tu as repéré le sens de montage du rotor par rapport aux stators. Il serait dommage que la partie moteur du rotor se retrouve en relation avec la partie dynamo du stator.

Bernard
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 657
FR 12520
  • Auteur de la discussion
  • #47
C'est sacrément courageux de se lancer là dedans :shock:
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
j'espère que tu as repéré le sens de montage du rotor par rapport aux stators.
Oui, coté "moteur" y a plus de collecteurs, ca se repere assez facilement. Le danger sera si / quand je demonte les stators, pour l'instant je ne vois pas trop de differences.
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 716
FR-29 Brest
les balais sur ce bout sont monté sur un disque qui peut se faire tourner par le bias ce cette "gros boulon"
C'est pour optimiser le fonctionnement de la machine je pense. Normalement les balais doivent être calés sur la ligne neutre, là où il n'y a pas de tension entre deux lames. Ainsi au passage du balais, qui court-circuite deux lames, il n'y a pas ou peu d'étincelles. Sinon étincelage potentiel.

Le problème, c'est que cette ligne neutre tourne en fonction du courant circulant dans l'induit suite à la déformation du champ magnétique du stator par le rotor. Il faut donc recaler la position des balais en fonction de la charge. D'où le système de réglage. Par contre il ne vaut que pour une charge donnée. Si la charge varie en permanence le réglage ne suit évidemment pas puisqu'il est fixe.

Pour palier cet inconvénient, les grosses machine dites "Compound" ont leur stator équipé de bobinages supplémentaire au voisinage des cornes polaires. Traversés par le courant d'induit, ils redressent automatiquement le champ.

Pour cette petite machine je ne pense pas que ce réglage soit très critique ... un ajustement "au minimum d'étincelage" devrait suffire, surtout si elle n'est pas à pleine charge.
 
Dernière édition:
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
Ah, ca, c'est assez coherent comme explication. Merci.

Question pour la foule, qui s'avance un peu sur l'actualité - pour le moment, je ne sais pas si j'arrivera le faire fonctionner, apres tout.

Quoi faire avec la peinture? Ce qui reste est en assez mauvais etat, et les flasques ont besoin d'etre au moins decapé de leur corrosion et protegé a nouveau, procedé qui risque de faire sauter une bonne partie de la reste de la peinture. Sous la crasse, c'est peint en gris marin, avec un peinture qui est sensible a l'acetone et assez facile a faire sauter sur les bords (corrosion que rentre en dessous).

Donc touche, ou pas? Le passage des années se voit tres bien avec son aspect existant, mais si je le refait, refait-je "a neuf"? Question un peu pres philosophique.
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 657
FR 12520
  • Auteur de la discussion
  • #51
Un micro-billage ça décape super , et ce n'est pas cher , c'est tellement fin comme procédé que ça n'abime même pas les plans de joints :wink:
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 230
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonjour,

Si les carters extérieurs sont en aluminium le décapage sera délicat mais faisable.
S'ils sont en zamak qui a bien vieilli, qui se fendille, ce sera quasi impossible.
J'espère pour toi que Paris-Rhône a utilisé de l'aluminium.
J'ai possédé une pompe à essence électrique dont le corps était en zamak.
Au fil des années ce zamak est tombé en poussières.
Il ne me restait que les pièces en acier et cuivre, telles l'électro-aimant, la visserie, etc.
C'était la pompe à essence d'une voiture Hispano-Suiza type HS 26.

Bernard
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
J'en ai bien peur que ca soit du Zamak. J'evite au maximum de la frapper, meme avec le jet.
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 657
FR 12520
  • Auteur de la discussion
  • #54
Pour moi , reste le micro-billage (bille de verre) et il y a peux être plus doux , ça a tellement évoluer.
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
Donc, declipsé les stators, mis un paquet de degrippant et huile derriere. Avec un peu de chance, ca aidera pour eventuellement les demonter, mais ce n'est pas sur. Maintenant y a bien de la rouille grasse, qui change.

DSC03780.jpg


Pendant que ca agisse, je me suis dit "allez, voyons la partie capot". Bien sur, j'ai oublié testeur et papier pour dessiner la schema, la flemme de remonter a la maison y chercher, donc "bon, voyons si on arrive a nettoyer au moins la verre de l'amperemetre".

Tres doucement, devisser les deux fils. Deserrer les deux brides. Tire tres doucement sut l'amperemetre, oui, ca bouge, et voila. Voila, en effet, l'horreur.

DSC03782.jpg
DSC03781.jpg


Ah d'accord. Pose ce merde de coté, puis verrons la verre et la facade. Pire des cas, je le shunt totalement, trouver un amperemetre de 2x20A de ce taille me semble peine perdu.

La verre, ce n'est pas du verre, mais du plastique. La facade, y a un depot comme de la crai, mais en grattouillant un peu, dessous ca semble pas trop degeu. Ca doit se nettoyer comme il faut.

DSC03783.jpg


Et puis, je bouge les restes de l'amperemetre, et je me rendre compte que l'aiguille bouge encore. Comment est possible dans une telle tas de rouille? OK, je nettoye un peu autour avec une petit pinceau, remarque ca s'auto-centre comme il doit (par le magnetisme de l'aimant qui l'entour), puis je la demonte en devissant les deux visses en dessous. Ca semble rouillé, mais en effet le plupart sont des depots des autres parties qui tombent facilement. Nettoyage a fond requis, bien sur. Sera-t-il sauvable, cette amperemetre?

DSC03784.jpg


Donc je sort le corps, nettoyage grossiere. On voit sa fonctionnement - y a un aimant en "u" (bon, fer a cheval, quoi) qui assure le centrage de l'aiguille, qui as ou un petit aiment ou un bloc de fer au cul, pas sur. Entourant le cul de l'aiguille est un "bobinage" de fer plat, ou passe le courant. C'est assez large, faut passer ces 20A quand meme. Donc quand ca passe, generation de champ magnetique, qui devie l'aiguille. Ce n'est pas de la chirurgie craniale, tout ca, et meme si c'est rouillé, ca as l'aire pas trop mal. Je pense que oui, sauvable. Pire des cas, je changerai ce "bobinage".

DSC03785.jpg


DSC03786.jpg


Un petit cliché de l'ensemble

DSC03787.jpg
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 230
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
On dirait Madman qui se convertit à la réparation des galvanomètres. 8-)
Si tu n'arrives pas à le réparer, il y a peut-être moyen d'en adapter un de la même marque provenant d'une vieille voiture.

Bernard
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
y a peut-être moyen d'en adapter un de la même marque provenant d'une vieille voiture.
Je viens de regarder le "coin", y en a un paquet dans la meme style, et pas forcement trop cher. Une bonne piste en cas ou.

On dirait Madman qui se convertit à la réparation des galvanomètres.
Merci, mais - umm - non. Je pense que mon atelier n'as rien a voir avec celle de Madman.
 
Dernière édition:
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 196
FR-57330 Moselle
Bonjour
Je parie que si tu remontes l'ampèremètre proprement et délicatement, sans toucher à la bobine ; il refonctionne du premier coup. C'est çà la qualité !! C'est du ferromagnétique quasi increvable
 
P
phil135
Compagnon
15 Sept 2012
1 518
france, essonne, nord
impressionnant comme boulot, si je ne me trompe pas c'est structurellement un Ward-Leonard
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 459
Savoie
Bonjour
Je parie que si tu remontes l'ampèremètre proprement et délicatement, sans toucher à la bobine ; il refonctionne du premier coup. C'est çà la qualité !! C'est du ferromagnétique quasi increvable
C'est bien ca.

Par contre, petit bemol. Y avait pas mal de rouille autour du pivot de l'aiguille qui empechait sa libre fonctionnement. Et en decrottant (loupe, aiguille a tricoter, petit pinceau) j'ai decouvert que l'aiguille lui meme, qui semble etre en alu, est pas mal abimé niveau du pivot. Comment j'ai decouvert? J'ai brossé legerement la poussiere blanc a sa racine et - NOOOOOO!

Je vais essayer de faire un photo en macro. Possible, je pense, de refaire, c'est en alu de 0,4 ou 0,5 d'epaisse.

Pour la reste, les bobinages semble en bonne etat, faut finir de controler les bobinages de rotor mais pour l'instant ils semblents bonne aussi.
 
Sujets similaires Forum Date
Air comprimé, pneumatique, pompe à vide
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Demandes d'estimation
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Moteurs thermiques et véhicules associés
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Demandes d'estimation
Haut