Globoidal Cam ou Roller Cam, quelqu'un a déjà essayé ?

Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
953
Metz (57)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut,

A temps perdu je réfléchis à la conception d'une petite machine 5 axes natifs (pour dans très très loin ...).

Je me pose la question pour la transmission des deux axes rotatifs, l'objectif est d'avoir pas mal de couple (quelques dizaines des Nm), une vitesse pas trop mauvaise (100 à 200 rpm), et surtout une bonne rigidité et peu de jeu (avec le diamètre l'erreur devient rapidement problématique).

Jusque là je connaissais plusieurs solutions, mais aucune ne me convenait parfaitement:
- courroie : pas très rigide, et difficile de faire une réduction conséquente (il faut une réduction de l'ordre de 10:1)
- engrenages : droits, problèmes de jeu et de bruit, hélicoïdaux, problèmes de couples et le jeu n'est pas idéal non plus, par contre on peut faire de grosses réductions
- vis sans fin : grosse réduction (pour le coup un peu trop), mais difficile à ajuster et / ou usure rapide
- chaîne : plus rigide que la courroie, mais moins précise
- réducteur harmonique : cher d'après ce que j'ai vu, et très grosse réduction (plusieurs dizaines : 1), par contre très peu de jeu et bon couple

Et là je viens de voir les réducteurs type "globoïdes", ou roller cam :

Ça semble être pas mal utilisé justement pour les axes rotatifs, le mouvement est très fluide (on roule sur des roulements), le taux de réduction est pas mal (de l'ordre de 10:1), la rigidité et le couple très bons, et si bien réalisé, très peu de jeu.
Par contre la conception est, comment dire ... "rigolote".

Est-ce que quelqu'un s'est déjà frotté à ce genre de mécanismes ?

Thomas.
 
fredcoach
Compagnon
11 Janvier 2013
936
Hautes Alpes
Une fraise du diamètre des galets qui se déplace autour de l'axe de la roue au lieu de se déplacer linéairement.
Et bien sûr rotation synchronisée de la vis à usiner et de la pièce.
Une machine spéciale pas très complexe à concevoir et à réaliser, à mon avis.
Donc à la portée d'un bon amateur.
Et on doit obtenir un système roue et vis sans fin (donc grosse réduction) sans le gros frottement.
 
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 441
Cannes
Une machine spéciale pas très complexe à concevoir et à réaliser, à mon avis.
Ben ? On ne peut raisonablement pas faire l'usinage en une passe, donc la fraise ne peut pas avoir juste un mouvement autour de l'axe mais aussi un réglage radiale, pour prendre des passes en profondeur. Usiner en rainurage, on ne va jamais avoir l'état de surface qui va bien, donc il faut une fraise plus petite et un mouvement tangentiel pour prendre les passes en ae et des passes de finition.
Même avec une machine spé, on est à 4 axes, dont 2 synchronisés. C'est un beau challenge ...

Et je ne parle pas de la dureté parce que je ne sais pas trop les contraintes, mais je suppose que ce ne doit pas être en acier à ferrer les anes ?
Et pour la roue, il faut un bon diviseur, si on ne veut pas de jeu, mais ça c'est plus courant.
Bref, c'est un beau travail d'amateur ...
 
fredcoach
Compagnon
11 Janvier 2013
936
Hautes Alpes
Ben ? On ne peut raisonablement pas faire l'usinage en une passe, donc la fraise ne peut pas avoir juste un mouvement autour de l'axe mais aussi un réglage radiale, pour prendre des passes en profondeur. Usiner en rainurage, on ne va jamais avoir l'état de surface qui va bien, donc il faut une fraise plus petite et un mouvement tangentiel pour prendre les passes en ae et des passes de finition.
Même avec une machine spé, on est à 4 axes, dont 2 synchronisés. C'est un beau challenge ...
En effet, il faut 2 autres axes pour régler la position de la fraise mais ils n'ont besoin de bouger qu'entre les passes et non pendant.
Donc des vis classiques suffisent, pas besoin de vis à billes ni de moteur pas à pas pour ces deux là.

Bref, c'est un beau travail d'amateur ...
Un bon amateur en effet, je ne suis pas certain que je le conseillerais à un débutant...
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut