Fraises "L.CARPANO", tableaux et méthodes de calculs, pour roues

  • Auteur de la discussion jdg
  • Date de début
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 534
92
  • Auteur de la discussion
  • #76
Bonjour Jean-Claude,

Ça, j'ai encore jamais essayé. Merci de nous faire partager ton expérience, à ce sujet. Selon mes lectures, les anciens achetaient des pignons étirés. Les anglais étaient les maîtres en ce domaine. Ou il limaient les pignons.
Je réponds plus tard.

Merci

Bien cordialement
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 534
92
  • Auteur de la discussion
  • #77
Ça, j'ai encore jamais essayé. Merci de nous faire partager ton expérience, à ce sujet. Selon mes lectures, les anciens achetaient des pignons étirés. Les anglais étaient les maîtres en ce domaine. Ou il limaient les pignons.
Plusieurs façon de fabriquer un pignon :

A la lime au tout début.
Étires
A la fraise Carpano
A la fraise module (Normes)
Au Fly

Pour confectionner un Fly il faut connaître sa forme (normes ou copie)
Je le fabrique dans un morceau de Stub afin de connaître ses propriétés.(revenu 200)
Je fends à la fraiseuse/diviseur une longueur de 10 cm (petit stock)
Passage du Fly
Ensuite découpe à la longueur voulue et fabrication des pivots.
Passage au cuir/bois des ailes

Et enfin trempe et revenu :

bain de trempe : un grand volume d’eau « tiédie » avec en surface 3/4 mm d’huile de Tournesol ou d’Olive (point éclair élevé).

La trempe s’effectue verticalement sans bouger jusqu’au refroidissement total.

Revenu à 220° C et nettoyage + bois/cuir pour le poli miroir.

Cordialement mon cher Jean-Claude.

Edit pour Precis 84 : les petits pignons en développante de cercle sont difficiles à polir parce que la roue à polir s’enfonce beaucoup au niveau du diamètre primitif.
 
Dernière édition:
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
156
Lausanne
bain de trempe : un grand volume d’eau « tiédie » avec en surface 3/4 mm d’huile de Tournesol ou d’Olive (point éclair élevé).

La trempe s’effectue verticalement sans bouger jusqu’au refroidissement total.
Vous pouvez détailler cette étape ? C'est la première fois que j'entends parler de cette méthode de trempe et ça m’intéresse beaucoup !
Je comprends pas ce que vous voulez dire dans la seconde partie..
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 534
92
  • Auteur de la discussion
  • #79
Bonsoir,

Vous pouvez détailler cette étape ? C'est la première fois que j'entends parler de cette méthode de trempe et ça m’intéresse beaucoup !
Je comprends pas ce que vous voulez dire dans la seconde partie..
Eau tiède : afin d'éviter tous les risques de déformations (choc thermique)

Huile : cela va former une pellicule grasse sur l'acier...Cette couche huileuse va favoriser l'écoulement laminaire des bulles de vapeur d'eau formées à la surface de l'acier, permettant un refroidissement plus rapide et plus homogène de la pièce...donc une meilleur trempe.
(point éclair élevé = pas de risque de prendre feu rapidement).

Trempe verticale sans bouger : afin d'éviter tous les risques de déformations (pièce maintenue par un fil)

Cordialement
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
156
Lausanne
Merci pour ces explications, je vais comparer cette méthode à celles que j'ai l'habitude d'employer. C'est très intéressant cette couche huileuse en tout cas, je suis curieux d’expérimenter.
(point éclair élevé ; pas grave, j'ai l'habitude de perdre mes poils de nez de toute façon^^)
 
  • Haha
Reactions: jdg
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 543
Cher
A la fraise Carpano
Je pense pas que les fraises Carpano soient adaptés à cet usage. Je les réserve exclusivement aux roues en laiton.

Si un jour il t'arrive de tailler un pignon en acier, ce serait sympa de nous faire un petit reportage avec quelques photos.
En ce qui me concerne, j'ai; pour l'instant, toujours réussi à trouver un pignon équivalent comme ici : http://sulka.fr/lrb/

C'est plus souvent les roues laiton qui lâchent et rarement les pignons en acier.

@+
JC
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 534
92
  • Auteur de la discussion
  • #82
Bonjour,

je pense pas que les fraises Carpano soient adaptés à cet usage. Je les réserve exclusivement aux roues en laiton.
.
Les Carpano récentes modules oui pour Laiton/Acier en taillage dent par dent (pas par génération)

C'est plus souvent les roues laiton qui lâchent et rarement les pignons en acier.
Oui ...sauf en cas de paille, soufflure, repli, crique, tapure, retassure, gouttes froides.

Cordialement

Un exemple de taillage pignon à l'unité


Coucou @jon
 
Dernière édition:
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 543
Cher
Un exemple de taillage pignon à l'unité
Je passe régulièrement voir Luc, lorsque je remonte de Nïmes.

Ce qui serait bien, ce serait que tu nous montres comment tu travailles toi !

Il serait bon que les mots soit en harmonie avec les actes.

@+
JC
 
P
Precis84
Compagnon
7 Déc 2008
2 119
Bonjour
Sur la vidéo , Luc utilise 1 fraise en carbure et non 1 fly cutter .
Le fly cutter pour les pignons en acier , je ni crois pas trop ;
 
J
Jef
Apprenti
11 Déc 2010
84
Belgique
Bonjour,

un tuyau pour celui qui veut tenter de fraiser un pignon : ETG 100 est un acier moderne redoutable. C'est un genre d'acier d'automate qui coupe quasiment comme le laiton mais qui est plus fort que l'acier Stub. En plus l'ETG 100 se prête parfaitement au polissage.

Et en plus : il n'y a pas besoin de tremper, l'acier se fraise en condition dure !

Pour l'avoir essayé, je fraise en une seule passe les dents de pignon. Je l'ai essayé avec les fraises modules Carpano (non pas les fraises pour arrondir) mais également avec les fraises indiennes vendues sur la baie.

NB : je fais bien la pub de cet acier mais je ne suis pas vendeur. Comme tout cela s'achète sur la baie. Pour les specs techniques, je vous conseille également le net.

salutations,

Jef.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 068
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir ou Bonjour,
Merci à Bernard Weber .
J’ai failli te répondre que c’était bien que Bernard Weber t’ai passé ce document et qu’il était normal que tu le remercie. Et j’aurais ajouté que j’aurais pu te le passer moi-même aussi, car je l’avais récupéré, tout comme lui, dans une discussion sur un autre forum ouverte par un certain W……. et que c’est en fait à ce certain W……. que revient le mérite d’avoir récupéré ce document auprès du musée de Cluses.

Et j’aurais fait là une grosse bévue qui m’aurait fait passer pour un "super naze"…..surtout auprès de Bernard Weber.
Car je sais pour l'avoir côtoyé sur forum depuis des années, et pour avoir été en échange avec lui dans cette fameuse discussion et en MP, que W…… et Bernard Weber sont la même personne.

Désolé Bernard, l’heure tardive (et l'âge avancé), m’avaient créé un trou passager de mémoire :oops: .
Mais cela m'a donné l’occasion de vous remercier ici aussi, sur Usinages, d’avoir récupéré ce document auprès du musée de Cluses et de l'avoir partagé avec nous.

Et cela me donne l’occasion de poser une colle à mon ami (C…..) Précis84 :wink::
Explique nous, car je ne l’ai pas encore compris, pourquoi les numéros de fraises Carpano donnés dans ce document de 1935 que tu as présenté dans le post ci-dessus, ne sont pas les mêmes que ceux des mêmes fraises Carpano donnés dans les tableaux présentés dans le post #1 de la présente discussion et qui proviennent du livre de Malcolm Wild : Wheel and Pinion Cutting in Horology (que je possède aussi).
Sur ce je vais au dodo :)
Cordialement.
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 068
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
En ce qui me concerne, ce document a plus d'intérêt au plan de la connaissance qu'au plan pratique, et je ne dois pas être le seul dans ce cas parmi le monde des amateurs. Je n'en ai pas vu beaucoup utiliser des fraises Carpano à tailler les engrenages et encore moins des fraises à arrondir les roues.
J'ai rendu visite un jour à un horloger, bien connu en Charente-Maritime, qui possédait à lui seul l'essentiel du stock français de fraises Carpano. Lui, serait qualifié pour faire des commentaires sur ce document.
Je le salue au passage.:smt039
 
P
Precis84
Compagnon
7 Déc 2008
2 119
Salut l'ami René
J’ai failli te répondre que c’était bien que Bernard Weber t’ai passé ce document et qu’il était normal que tu le remercie.
que revient le mérite d’avoir récupéré ce document auprès du musée de Cluses.
Ok. Mais qui est à l'origine de la recherche du lien pour la demande au musée ?
Tout comme moi , tu as la version sans filigrane .
pourquoi les numéros de fraises Carpano donnés dans ce document de 1935 que tu as présenté dans le post ci-dessus, ne sont pas les mêmes que ceux des mêmes fraises Carpano
C'est très simple : J'en sais rien . Par contre je pense qu'il y a 1 mélange entre les fraises de machines à arrondir
et les autres y compris pour les profils en développante et épicycloïdal .
:smt039
 
Dernière édition:
Haut