fraiser en avalant ou en opposition: les régles ?

  • Auteur de la discussion flatgaz
  • Date de début
F
flatgaz
Nouveau
14 Sept 2009
41
  • Auteur de la discussion
  • #1
Je souhaitais lancé un sujet qui m'interpelle depuis que je fais du fraisage au boulot:
Sachant que j'ai pratiquement tout appris de manière empirique et en lisant des documents sur le net, je vos demanderais la plus grande indulgence.

Fraisage en avalant ou en opposition.

J'ai toujours travailler en opposition dans l'acier et parfois en avalant dans le plastique ( fainéantise de déplacer la table certainement).

J'ai appris cette aprem en recevant "Mr Kenametal" qu'avec les fraises à plaquettes il fallait toujours travailler en avalant ........ dans l'acier et surtout sur les CN pour avoir un meilleur état de surface,...

Qu'en est il de l'utilisation des fraises carbures et des fraises HSS.

Y a t'il des règles ?

Merci de partager avec moi vos théories et pratiques sur le sujet.

Voici un petit lien qui noie le poisson: lien
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 579
59000
C’est simple, dans tous les cas, il est préférable de travailler en avalant .

Encore faut-il que la machine soit conçu pour cela : absence de jeux sur
les vis. (c’est le cas des CN modernes)
Quelques rares exceptions concernant l’usinage de pièce flexible ou mal
bridées, ou on recherche l’effet de placage du travail en opposition.
 
F
flatgaz
Nouveau
14 Sept 2009
41
  • Auteur de la discussion
  • #3
bon bien je vais réviser toutes mes ordres de fabrication.....sur la CN, mais conserver mes gammes sur la tradi.

Je vais peut être découvrir de nouvelles façons de faire.
 
A
Guest
Salut Flatgaz, :-D

En avalant, tu as moins d' effort de coupe, moins d' usure en dépouille et la pièce est plaquée.

En opposition, tu as plus d' usure en dépouille et il y a un risque de soulèvement. :cry:
De plus, tu ne peux faire que des profondeurs de passe faibles et état de surface moindre (à utiliser pour dégrossir sur des surfaces brutes).

Par contre, Gaston48 l' effet de placage il est en avalant :!:

voilà si ça peut t' aider,

cordialement,

Alproc :drinkers:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 579
59000
En fait ça dépend un peu si tu sors ou tu rentres dans une pièce .
Mais disons que le travail en opposition est plus sécurisant et que tu risques
moins d’avaler justement la pièce.
En dégauchissage ou rabotage du bois, on travaille en opposition plutôt
 
A
Guest
Bonjour Gaston48, :-D

Vu comme cela, je comprends mieux ta façon de voir. Disons que c' est une question de terme. :wink:

Si tu te places sous l' angle sécurité, je suis d' accord avec toi que le travail en opposition est mieux car effectivement lors d' une passe trop conséquente en avalant attention à la casse :shock:

Néanmoins d' un pur point de vue terminologie, l' effet de placage (même si dans certains cas il peut être mauvais) est en avalant. :wink:

cordialement,

Alproc :drinkers:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 579
59000
Oui tu as raison finalement :oops: quand on analyse les principaux efforts de coupe,
le travail en opposition décolle la pièce ...
 
F
flatgaz
Nouveau
14 Sept 2009
41
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci à tous pour vos réponses
 
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Bonjour,

Mes cours sont très loin maintenant, mais je me souviens d'un conseil mémorisé à l'époque et que je continue à mettre en pratique :

- Pour tenir une cote il vaut mieux travailler en opposition car les jeux sont réduits au minimum,

- Pour obtenir le meilleur état de surface possible on travaille en avalant

Mais n'étant pas fraiseur de métier, il y a certainement des considérations de productivité que je n'intègre pas.

Cordialement
 
C
cali40
Compagnon
17 Jan 2009
1 021
DAX
petite précision sur le travail du bois :

la plupart des machines à bois travaille en opposition
2 raisons à cela :
- avance manuelle des pièces (dégauchisseuse, toupies sans entraineur, tenonneuse à chariot, ...)
- avance mécanique avec contact direct de rouleaux lisses sur une surface finie (entraineur de toupie, rabotteuse,...)

pour l'avance manuelle un travail en avalant conduit à l'accident systématique (la pièce est entrainée et les mains avec) :mad:
pour l'avance mécanique : les surfaces étant lisses, on n'est jamais à l'abri d'un glissement et donc d'une éjection de pièce si l'on travaille en avalant... :oops:

on a quand mème des défonçeuses CN qui ressemblent à vos fraiseuses et là, avec des pièces correctement bridées(par dépression ou autre) on peut travailler avantageusement en avalant (concordance)...
:P
 
N
nanard18130
Nouveau
14 Oct 2009
38
bonsoir,

bois ou métal, c'est pareil :
en opposition, la 'dent' qui coupe attaque progressivement le matériau (copeau minimum) pour finir par une épaisseur de copeau maximum ce qui entraine un écrouissage de l'arête de coupe et arrachage du matériau.
en avalant : la dent commence par l'épaisseur maxi du copeau (meilleure coupe) qui diminue au fur et à mesure de l'avance.

les autres remarques sont tout à faits justes.

cordialement
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
28 Fev 2007
2 023
FR-56 Est Morbihan
Salut!
Pour des travaux légers, il est possible de travailler "en avalant" sur des machines non conçues pour cela.
Il suffit de rendre le mouvement de travail de la table un peu dur, et de ne jamais oublier d'immobiliser les autres axes.
Meilleur état de surface, meilleur débit, beaucoup moins de recyclage des copeaux.
Même sur la petite FB2 je réalise ainsi les finitions.
Je me demande d'ailleurs si le bilan "puissance absorbée" n'est pas en faveur du fraisage "en avalant"...
Cordialement, Bertrand.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Salut,

en lisant les livres anciens, on peut lire que le fraisage en concordance (en avalant) est plus exigeant en termes en termes de rigidité (et de jeu, mais que ça se maitrise en retenant). (ou alors j'ai mal lu). Donc grosses machines en très bon état..

Sur mon Induma (proche de la Kondia de Vapomill, et plus lourde qu'une Brideport de dimensions équivalentes), j'ai l'impression que la bécane s'en fiche un peu... Er les états de surface sont bien meilleurs. Mais est ce bien raisonnable ?

Alors j'ai toujours des scrupules. Seraient-ils injustifiés ?

Ce que je fais en pratique, et qui m'a été rappelé il y a peu par un ancien fraiseur : une passe en oppposition, puis revenir en arrière en avalant pour "finir" en éliminant ainsi les ondulations.

Et puis il y a cette histoire de l'attaque de l'outil.

Copeau maxi vers mini en oppostion, alors que c'est l'inverse en avalant. Ca commence petit pour finir gros, ce qui impose un outil bien affûté. Et puis chaque dent attaque en dessous du copeau minimum. Je me gourre ?

Soyez indulgents, je débute en autodidacte.
 
S
stihlman
Ouvrier
25 Juil 2008
298
lorraine
C'est simple sur centre d'usinage en avalant et en tradi en opposition. Si la tradi à beaucoup de jeu il est même dangereux de travailler en avalant parce que lors de l'attaque de passe la machine va rattrapper sont jeu et les plaquettes ou dents de fraise ne va pas prendre ses 0.20mm par dents mais peut être 0.5-0.7 c'est surtout dangereux lors de grosse passe 5-7mm en surfaçage par exemple .
 
dh42
dh42
Compagnon
4 Sept 2009
5 740
Près de St Etienne (42)
Bonjour

Pour ma part, je m'en tient aux quelques bases apprises à l'école, éviter de travailler en avalant, sauf pour la finition ( fraisage de profil, et fraises de formes ) ; il me semble aussi, mais à confirmer par les pros qu'il fallait travailler en avalant avec les fraises scie pour des questions de torsion de la lame ; mais c'est vieux .. je peux me tromper ....

J'utilise principalement des fraises à plaquettes, ou carbure monobloc.
AR uniquement en fraises de forme.

En tout cas, les petites machines genre combi. n'aiment pas du tout le travail en avalant !! ; sur la Z1-C, ça ne semble pas la déranger.

++
David
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 227
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
J.F. a dit:
Copeau maxi vers mini en oppostion, alors que c'est l'inverse en avalant. Ca commence petit pour finir gros, ce qui impose un outil bien affûté. Et puis chaque dent attaque en dessous du copeau minimum. Je me gourre ?
L'état de surface est meilleur "en avalant" qu' "en remontant" par suite de la diminution progressive de l'épaisseur du copeau en fin de coupe dans le cas du fraisage "en avalant".
Il faut bien sûr que la machine se prête bien à ce type de travail.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
OOOps !

J'ai écrit exactement le contraire de ce que je voulais dire !

Il fallait lire copeau mini vers maxi en opposition.
 
S
stephou405
Nouveau
7 Avr 2009
31
Haute Savoie
bonsoir
investissez dans une huron,elles ont deux vis sur l'axe X,(une pour chaque sens),ce qui permet d'annuler le jeu des noix et de pouvoir travailler en avalant sans se priver.
 
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Bonjour,

Une question, avec une Huron qui n'a apparement aucun jeu néfaste,
est-ce que l'état de surface est identique en opposition et en avalant ?
A profondeur de passe égale bien sûr.

salutations à tous.
 
G
GOULIN remi
Apprenti
18 Sept 2012
144
Forges de Vulcain édition 1961 page 47
fraisage en remontant méthode classique les dents dela fraise vont à la
rencontre de la pièce qui de son coté avance vers les dents. C'est le fraisage en remontant "opposition" l'épaisseur du copeau est nulle à l'attaque,la dent n'attaque la matière que lorsque les divers efforts de
flextion de la pièce et de son montage, de l'outil et de son arbre deviennent supérieur à l'effort de pénétration.
Le fraisage "en Avalant" la fraisa à tendance à entrainer la pièce,ici le
copeau est d'épaisseur maximum à l'attaque et se réduit à zéro à la sortie. Avalant ou concordance pour une faible passe de finition, sur des fraiseuses ordinaires. Page 72 formulaire L Adam.
je n'ai que "Alcera 3" mais ces écrits sont valables.
 
G
GOULIN remi
Apprenti
18 Sept 2012
144
Forges de Vulcain édition 1961 page 47
fraisage en remontant méthode classique les dents dela fraise vont à la
rencontre de la pièce qui de son coté avance vers les dents. C'est le fraisage en remontant "opposition" l'épaisseur du copeau est nulle à l'attaque,la dent n'attaque la matière que lorsque les divers efforts de
flextion de la pièce et de son montage, de l'outil et de son arbre deviennent supérieur à l'effort de pénétration.
Le fraisage "en Avalant" la fraisa à tendance à entrainer la pièce,ici le
copeau est d'épaisseur maximum à l'attaque et se réduit à zéro à la sortie. Avalant ou concordance pour une faible passe de finition, sur des fraiseuses ordinaires. Page 72 formulaire L Adam.
je n'ai que "Alcera 3" mais ces écrits sont valables.
 
P
pat65
Nouveau
30 Oct 2009
35
Bonjour à tous,
Je sors de l'école ou on m'a appris qu'il faut fraiser en opposition sur conventionnel et en avalant sur cn.
Bon dimanche à tous;

Pat
 
B
bctcnc
Apprenti
24 Oct 2009
93
haute-savoie
bonjour
Tout a été dit, le seul problème, c'est qu'il faut faire une synthèse de tout cela.Quel boulot !

La règle a retenir sur conventionnel on fraise toujours en opposition. C’est surtout pour une question de sécurité du au jeu vis écrou.

Sur cn ma méthode :
En opposition pour les passes d'ébauche
En avalant pour la passe de finition, moins de bavure et meilleur état de surface.

Nota :
-Sur conventionnel, si la fraise est en pleine matière (style une rainure) vous pouvez travailler en avalant. Si on veut finir les coté de la rainure retour à l'opposition.
-Sur CNc il existe aussi un jeu vis écrou, certes de l'ordre de 0.5mm Maxi, qui est compenser par le calculateur.Un paramétre machine permet d'entré cette valeur, pour chaque axe.
 
S
stephou405
Nouveau
7 Avr 2009
31
Haute Savoie
fraisage en avalant

bonjour
j'insiste:sur les CN les écrous a billes sont précontraints donc zéro jeu;ce qui permet donc de travailler toujours en avalant. Méthode qui donne un meilleur état de surface et use le moins la fraise.Sur une conventionnelle qui aurait beaucoup de jeu on peut ébaucher en opposition et finir en avalant et éventuellement serrer un peu le blocage de la table. Le travail en avalant a pour autre avantage que l'effort de coupe éloigne la fraise de la pièce a cause de la flexion ce qui veut dire que meme avec une fraise qui coupe mal on ne bouffe JAMAIS la cote en avalant.Le seul cas de figure ou j'ai travaillé de série en opposition sur CN,c'était en fraisant des pièces de la taille d'une petite boite d'allumettes qui serait montée debout dans un étau et serré sur 4 mm de haut,dans ce cas la pièce s'appuie contre la fraise et ne valse pas.
 
B
bctcnc
Apprenti
24 Oct 2009
93
haute-savoie
Re: fraisage en avalant

stephou405 a dit:
bonjour
j'insiste:sur les CN les écrous a billes sont précontraints donc zéro jeu.
bonjour
Comment cela est-il réaliser ? jeu à zéro du jamais vu! mais je prends si tu as une combine.

Eviter le serrage de la table en mouvement cela va provoquer une usure localiser.
 
S
stephou405
Nouveau
7 Avr 2009
31
Haute Savoie
salut
Les rotules de demi- trains avant sur ta voiture n'ont pas de jeu et pourtant elles tournent; ne pas oublier les déformations élastiques.Pour en revenir aux CN,meme celles qui n'ont pas d'écrous à billes précontraints ont un jeu assez faible qui peut etre rattrapé à l'inversion et qui de toute façon est imperceptible lors du travail en avalant.
 
B
bctcnc
Apprenti
24 Oct 2009
93
haute-savoie
Oui car "il est compensé" numériquement par le calculateur
 
Vergobretos
Vergobretos
Compagnon
31 Oct 2008
2 378
Aindien
Bonjour,
eh bien vous devez avoir de sacrées machines de pro .... avec la mienne si je fais en avalant, je prends tout dans la figure.
L'opposition c'est donc pour les vieilles machines qui ont du jeux.

Cdles salutations
 
Haut