Fraise torique - quels intérêts ?

  • Auteur de la discussion carburateur
  • Date de début
C
carburateur
Apprenti
26 Sept 2008
123
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
J'aimerai savoir quel est ou quels sont les intérêts d'utiliser une fraise torique en usinage ?

Un collègue m'a dit qu'arrondir légèrement les extrémités des arrêtes de coupes d'une fraise classique (pour la rapprocher d'une fraise torique), permettait d'améliorer l'état de surface, et d'éviter la présence d'un léger relief que l'on observe parfois au niveau des zones de recouvrement de la fraise (en surfaçage zigzag par exemple).

Pourriez-vous m'en dire plus ? :roll:
Merci !
 
O
ordinerf
Compagnon
15 Fev 2008
3 990
aube
ton collègue à raison, ce phénomène est plus facile à comprendre en tournage, si ton outil est pointu alors tu va faire des stries sur ta pièce, exactement comme un filetage mais avec un pas très fin et une profondeur peut visible alors que si tu as un outil rond tu va casser les sommets des stries et donc aplanir ta surface, plus le rayon de l'outil est grand et plus ta surface sera lisse.
en fraisage c'est exactement la même chose sauf que le phénomène se passe sur la périphérie de la fraise.
si tu le peut fais un essai et tu verras de suite pourquoi :)
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 575
59000
Il y a déjà un intérêt dans l’usinage de poches ou de nervures avec congés
de raccordement.
C’est sans doutes un compromis entre la fraise boule pour l’usinage de surface
gauche et la fraise plate qui génère peu de rugosité sur une surface plate mais
beaucoup sur une surface gauche .
 
C
carburateur
Apprenti
26 Sept 2008
123
  • Auteur de la discussion
  • #4
ordinerf a dit:
ton collègue à raison, ce phénomène est plus facile à comprendre en tournage, si ton outil est pointu alors tu va faire des stries sur ta pièce, exactement comme un filetage mais avec un pas très fin et une profondeur peut visible alors que si tu as un outil rond tu va casser les sommets des stries et donc aplanir ta surface, plus le rayon de l'outil est grand et plus ta surface sera lisse.
en fraisage c'est exactement la même chose sauf que le phénomène se passe sur la périphérie de la fraise.
si tu le peut fais un essai et tu verras de suite pourquoi :)
Merci pour l'explication ! :wink:
J'ai en effet de quoi tester... mais pour arrondir les extrémités d'arêtes je m'y prends comment ? A la pierre à affûter ? :???: Je peux me contenter d'un petit chanfrein pour essayer ?

gaston48 a dit:
Il y a déjà un intérêt dans l’usinage de poches ou de nervures avec congés
de raccordement.
C’est sans doutes un compromis entre la fraise boule pour l’usinage de surface
gauche et la fraise plate qui génère peu de rugosité sur une surface plate mais
beaucoup sur une surface gauche
En effet pour les congés de raccordement y a pas photo ! :)

Merci à tous les 2.
 
P
Pascal 71
Apprenti
12 Jan 2008
187
Lyon
Cela augmente également la durée de vie de l'outil car moins fragile.
 
O
ordinerf
Compagnon
15 Fev 2008
3 990
aube
Carburateur> je ne pense pas qu'arrondir les angles d'une fraise soit la bonne solution vu qu'elle n'a pas été conçu pour et donc tu va surtout la "déséquilibrer" vu que tu ne feras pas pile poil le même arrondit à chaque dent.
 
C
carburateur
Apprenti
26 Sept 2008
123
  • Auteur de la discussion
  • #7
re

Merci pour les nouveaux commentaires.

Ordinef > C'est juste ! Si jamais ma patience me fait défaut je ferai p être tout de même un essai sur une fraise coupe Alu D16 Z3, que je ne fais habituellement tourner qu'à 2000RPM, (les effets inertiels résultant d'un léger déséquilibrage ne devraient pas trop se faire ressentir...)

++ :smt023
 
O
ordinerf
Compagnon
15 Fev 2008
3 990
aube
je te le déconseilles à 100%, je ne parlais pas QUE du déséquilibre niveau centre de gravité mais aussi au niveau usinage, si une des dents est plus arrondie qu'une autre elle va être en retrait et retirer des copeaux plus petit du coup la dent qui va arriver au même endroit juste après va devoir retirer ses copeaux mais aussi ceux de la dent précédente et à la vitesse que ça tourne ça va créer des vibrations qui vont nuire à l'usinage, à la qualité de l'état de surface et surtout ta machine ne va pas être contente :)
 
C
carburateur
Apprenti
26 Sept 2008
123
  • Auteur de la discussion
  • #9
ordinerf a dit:
je te le déconseilles à 100%, je ne parlais pas QUE du déséquilibre niveau centre de gravité mais aussi au niveau usinage, si une des dents est plus arrondie qu'une autre elle va être en retrait et retirer des copeaux plus petit du coup la dent qui va arriver au même endroit juste après va devoir retirer ses copeaux mais aussi ceux de la dent précédente et à la vitesse que ça tourne ça va créer des vibrations qui vont nuire à l'usinage, à la qualité de l'état de surface et surtout ta machine ne va pas être contente :)
Ok je vais commander ^^ c'est plus sûr ! :wink:
 
N
NohaNoha
Ouvrier
16 Mai 2015
263
Bonsoir,
c'est quoi le pourcentage de recouvrement d'outil???
Merci.
 
S
sergeLAH
Apprenti
21 Juin 2015
102
Haguenau
La raison numéro un et que c'est beaucoup plus solide que des angles vifs.
En UGV on utilise pratiquement que des fraises toriques.
Et c'est vrai que c'est pratique pour l'ébauche de forme gauches.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 797
FR-16 angouleme
pour faire des forme gauche la fraise boule a un gros probleme : elle n'a pas de vitesse au centre donc ne peut pas faire toutes les formes que l'on veut en laissant la tête verticale ... pour faire une surface horizontale il faut incliner la tête pour ne pas faire travailler le centre

une fraise torique evite ce probleme ... le calcul de la trajectoire de la fraise est un peu plus compliqué , mais peu importe les logiciel savent le faire
 
S
sergeLAH
Apprenti
21 Juin 2015
102
Haguenau
Ok mais comment tu usines le fond d'une surface concave? Impossible sans fraise boule.
Et la vitesse de coupe ne sera nulle que si tu usines sur un plat
Sinon, avec une 5 axes tu "dépinces" la fraise et la vitesse coupe ne sera jamais nulle.
Et avec une fraise boule pour une hauteur de crête désirée tu as x fois moins de passes qu'avec une torique (puisque rayon nettement plus grand)

Pratiquement, si je n'ai pas trop de problèmes pour le fond d'un poche gauche pour un moule (donc si le fond est presque plat), j'utilise pour l'ébauche au maxi une fraise torique (mais pas à cause de la vitesse de coupe mais à cause du diamètre puisqu'avec une torique de 20 avec un rayon de 2 je peux y aller à fond. Ce qui ne sera pas le cas avec une boule de 4).
Et pour la finition je prends pratiquement toujours des boules avec les plus grands diamètres possible.

Mais chaque moule est différent.

Et je sais bien qu'une vitesse de coupe nulle n'est pas le top...mais je l'ai aussi pour chaque perçage donc je fais avec..
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 797
FR-16 angouleme
en percage la vitesse nulle au millieu n'est pas grave car ce qui se passe au millieu du percage n'a aucune importance sur la qualité de la piece finie : la forme du fond d'un percage est rarement fonctionnel ... en fraisage avec une fraise boule si une surface est faite avec le centre de la boule elle sera mauvaise ... bien sur avec 5 axe on penche la tête pour eviter le probleme

bien sur une fraise torique avec axe vertical ne peut pas creuser une poche a fond arondi : chaque outil a ses limite ... l'outil parfait et universel n'est pas encore inventé
 
S
sergeLAH
Apprenti
21 Juin 2015
102
Haguenau
Tu as raison mais pour mauvais tout est relatif...il faut quantifier.
Il y a quelques années j'ai fais un TP avec mes étudiants de licence pro UGV.

On a fait des essais avec des dépincages de 0,7,10, 15 et 20 degrés pour surfacer un plat sur du 2017.
Et surprise on a obtenu à chaque fois le même Ra.

ET n'oublions pas pour des moules les opérations de polissage sont courantes.

petite remarque: avec des forets performants (qui coupent pratiquement jusqu'au centre) les états de surface des perçages et les dispersions sur les diamètres son meilleures qu'avec les forets de base.
Puisque ce qui se passe au centre du foret à aussi un influence de ce qu'on obtiendra sur la trou cylindrique (même si c'est minime)

Mais c'est vrai l'outil parfait n'existe pas. Et si on le trouve on n'aura plus la machine parfaite.

Un jour peut être.........la pièce va se fabriquer toute seule dans l'espace (on n'en est pas trop loin...je ne parle pas de l'impression 3D)
 
Haut