fondre 34 m3 de bronze au 15ème siècle, à votre avis comment ont-ils fait ?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
metalban
metalban
Compagnon
24 Fev 2011
1 286
à mon avis c'est fabriqué par des extraterrestres :jedwouhor:
 
P
PGL
Compagnon
29 Sept 2014
1 327
Toulouse
J'ai eu l'occasion de visiter l'usine de Five à coté de Lille dans les années 60, et il y avait un local de fonderie énorme sous un grand hangar et la fonderie se faisait dans le sol, les ouvriers, m'ont dis qu'à l’époque ou ils fabriquaient des locomotives ils pouvaient mouler les pièces pour 4 locos d'un coup.

En fait au nivaux du sol c’était du sable de fonderie sur plusieurs mètres de profondeurs, ils creusaient à la pelleteuse pour faire le moule et il y avait une rangée de cubilots de chaque coté du hangar, il faisaient une rigole des cubilots jusqu'au moule et quand la fonte était à t° ils ouvraient tous les cubilots en même temps.

Pour cette grosse cloche ça doit être le même principe.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
N'importe comment il y a des milliers et des milliers de savoir-faire qui sont partis aux oubliettes avec le temps. Les historiens aidés "d'experts" sont incapables de dire comment les Egyptiens ont construit leurs pyramides, sorti des carrières après les avoir "découpés" les obélisques. Au Liban il y a un temple à Baalbeck dont la plupart des pierres ont la taille d'une fourgonnette, elles sont en granit, or il n'y a pas de granit au Liban ; il est probable que c'est du granit qui vient d'Egypte mais Baalbeck est à 40 km du bord de la méditerranée. Et comment les grecs ont hissé les frontons en haut du temple du Parthénon ? et taillé les colonnes etc.......................et en Amérique ?
Stan
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 801
FR-16 angouleme
ces civilisation ancienne avaient peut etre des moyen bien plus perfectionné que ce que l'on imagine , mais perisable ... aussi perisable que nos petit bazar electronique que personne ne retrouvera dans un milenaire ... de ces civilisation ancienne on ne trouve que les gros monument religieux ... et on ne trouve pas leur grue ou leur camion

que trouvera t'on de notre civilisation dans mille ans ? les hiéroglyphe egyptien sont certainement plus durable que ce qu'on ecris sur le forum usinages ...
 
P
Popino
Compagnon
23 Avr 2012
994
Cloche en canon, puis canon en cloche: http://www.blagovestbells.com/interest/biggest.html
Il faut dire aussi que les vies ne comptaient pas, tant pour le travail (milliers/millions d'esclaves) que pour les maladies, les accidents etc. Mais il y avait aussi des gens qui avaient le génie.
A+
 
C
cr3m
Apprenti
9 Jan 2009
69
nantes
Bonjour à tous


:smileyvieux: Si je devais faire un truc de fou comme ça, en admettant que je dispose d'un grand nombre de manœuvres, je construirai autant de fours que possible, avec chacun son équipe. Par exemple pour 100 fours, ça ne fait plus qu'un tiers de m3 par four, c'est déjà considérable mais ça doit être faisable pour une équipe nombreuse. Une trentaine de fours seraient reliés par un canal au moule, enterré dans le sol. Ce qui ferait 3 ou 4 canaux de coulée, disposés en étoile autour du moule. Pourquoi seulement trois ? Parce que les premiers fours doivent être au plus près du moule, et il doivent pouvoir être alimentés régulièrement en combustible. Il faut donc de la place autour. Une fois le métal fondu, le premier four de chaque canal vide son métal. Il n'est pas loin du moule, le métal n'a pas le temps de (trop) refroidir. Puis le deuxième vide à son tour son métal. Le métal s'écoule dans le canal froid, mais rejoint rapidement la partie de canal du premier four, le métal coule alors dans un canal déjà chauffé, il peut ainsi atteindre le moule. En procédant de proche en proche, il doit être possible de faire parcourir au métal des distances appréciables. Tout repose en fait sur les premiers fours, leur métal doit rester suffisamment chaud pour que le métal reste liquide dans le moule. Une fois que suffisamment de métal est dans le moule, il ne risque plus de figer vite, et les coulées successives peuvent arriver moins chaudes, tant qu'elle arrivent jusqu'au moule, c'est bon. Une technique qui demande beaucoup de main d’œuvre, mais peu de personnel qualifié. Par contre, l'arrivée de combustible jusqu'à chaque four, porté à dos d'homme, doit être un vrai casse-tête. Et s'il pleut le jour de la coulée, je ne vous raconte pas le désastre. :maiscebien:
En tous cas, celui qui a organisé ça n'a surement pas du se dire "tiens, demain, je vais couler la plus grosse cloche du monde... " Il y a du y avoir des essais (et des loupés...) avant de mettre ce truc au point :pop:

amicalement
 
P
Popino
Compagnon
23 Avr 2012
994
'jour
Question de fondu: cire perdue? La cire d'abeille est toujours utilisée par les africains. Là il en aurait fallu une certaine quantité :-D.
Le préchauffage aurait pu se faire dans une cavité centrale, avec cheminée (trou à boucher + tard).
Le bronze, faut chauffer (1300?).
A vous
 
R
roboba
Ouvrier
8 Jan 2008
429
Rhone
petite video sur les 10 plus grosse cloches encore vivante a ce soir ...


dans le meme genre il y a les coulée d'helice de bateau

 
Dernière édition:
P
Parkerx
Nouveau
25 Mar 2016
43
Sacré casse tête cette cloche. Peut être sur la même lignée que la théorie des anciens astronautes.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut