FINI : Montre à gousset Savoye Frères & Cie

  • Auteur de la discussion Madman
  • Date de début
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Une jolie montre à gousset qui a atterri sur l'établi. Le coup de coeur du Marché de Noël 2015 à Saint Germain-du-Bois.

p1663979637-4.jpg


L'étiquette et le prix demandé. Dans le courant de la discussion avec le marchand il me l'a cédée à 25 Euros.
p1721313982-4.jpg


Sur le couvercle cache-poussière l'inscription "Menard - Charleuf, Montceau-les-Mines". Le propriétaire de la montre dans le passé ?
p1622313301-4.jpg


Sous le capot, un mouvement 18 lignes, en bon état, signé Savoye Frères et Cie. Échappement à cylindre, 10 rubis, numéro de série 233487
p1718857571-4.jpg


Sous le cadran, il manque le doigt d'arrêtage de la croix de Malte. Il a probablement été enlevé pour donner plus d'autonomie à la montre.
p1734263662-4.jpg


Petite surprise en enlevant le balancier. Sous le pont se trouvent deux bandelettes de papier. Une intervention de fortune pour ajuster l'ébat du balancier.
p1743070290-4.jpg


Tout a été soigneusement nettoyé. Il a fallu plusieurs bains car j'ai observé une accumulation de petits cristaux, comme des grains de sable, dans tous les interstices des pièces. Ce sont la cheville en bois et les ultrasons qui eurent raison de la crasse.

Le remontage

Le chariot, support du balancier. Il permet d'ajuster la distance du cylindre à la roue d'échappement. Normalement on ne démonte pas ce chariot, mais là il y avait tellement de grains de sable dans les espaces que j'ai décidé quand même de l'enlever. Non sans avoir préalablement marqué la position avant démontage. Notez également les vis bleuies.
p1825576946-4.jpg


(affaire à suivre...)
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Cette photo est très intéressante. On y voit les traces du compas aux engrenages (flèches vertes), utilisé par l'ouvrier qui a fabriqué le "roulant blanc".
Habituellement ces traces de construction étaient effacées :


mad-cyl.jpg


Les traces sur le "char" sont inutiles. En effet, rien ne prouve que l'intervenant précédent l'a bien positionné !
La position du char est éventuellement modifié, si besoin, après analyse de l'échappement, profondeur, égalité des chutes, etc...

Bon dimanche à tous.

JC.
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #3
Le ressort, d'origine, graissé et remonté dans son barillet.
p1818661314-4.jpg


Perçage de trous de 0.70 dans le support à bleuir, pour recevoir les toutes petites vis.
p1750623038-4.jpg


Traitement thermique des vis.
p1865827467-4.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #4
p1803100103-4.jpg
 
M
michto
Compagnon
18 Déc 2009
4 114
F-95330
Bjr Madman

J'espère que tes interventions "ont donné" ou "vont donner" envie à un jeune de se lancer dans l'apprentissage de l'horlogerie :-D très beau métier ou je suis sur que le chômage est rare pour celui qui connait son métier bien sur.

En tous cas tes reportages sont toujours aussi bien fait et ton travail superbe.

A++ Michel
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Bonjour Michto,

Au risque de briser un rêve, l'horlogerie, comme les métiers "arts" n'ont plus beaucoup d'avenir en France.
L'horlogerie, comme d'autres métiers, sont devenus des loisirs lucratifs pour retraités d'en haut. La seule solution, pour un horloger dans la force de l'âge, qui souhaite vivre décemment de son métier, c'est d'aller travailler en Suisse. Toutefois, avec les problèmes économiques de la chine et autres, les clients fortunés sont plus regardants. Le seul débouché possible et honorable, en France, c'est de devenir prof.
En plus des centres de formations pléthoriques qui existes déjà, les GRETA se mettent aussi à la formation horlogère !
C'est là qu'il y a éventuellement un peu d'embauche.

Pourquoi en est-on arrivés là ?

- arrivée de la montre à quartz fin des années 70. Pas besoin de faire des études à 10000 €/an/élève pour changer des piles et mouvements. Une semaine de formation suffit pour quelqu'un qui à des aptitudes. La réparation des montres mécaniques à considérablement chuté. De plus, les manufactures suisses, ne fournissent plus de pièces détachées (refus de vente). Même ETA s'y met ! Donc impossible en France de réparer des montres suisses ! Sauf à passer son temps sur "La baie", pour tenter de trouver la pièce qui va bien... Il reste un peu d'horlogerie ancienne, mais de moins en moins de clients sont prêts à payer le juste prix.

- Pas besoin de diplôme pour exercer le métier. N'importe quel gugus peut s'autoproclamer horloger ou même spécialiste en horlogerie ancienne et se déclarer autoentrepreneur, en plus d'un travail officiel alimentaire, qui ne "sent pas la sueur". On trouve de plus de plus de "formation à la petite semaine" sur les sites de ventes aux enchères. C'est un nouveau débouché...

- charges importantes qui font qu'un artisan, pour gagner l'équivalent du salaire minimum, doit facturer aux environs de 50 € de l'heure. Imaginez le prix d'un travail de qualité...

Bonne journée.

@+
JV.
 
M
michto
Compagnon
18 Déc 2009
4 114
F-95330
Bjr

Tu a raison JCS, sur la montre à quartz qui a tué la montre automatique, mais ce dont je te parle c'est pas de jouer avec les Chinois pour de la montre pas chère.

C'est le haut de gamme Patec, Hublot, Jaeger, Breitling , Rolex etc , et si la Suisse protège sa fabrication et son SAV elle a peut être pas tort, mais je pense quand même qu'un jeune peut se lancer dans ce métier et si il faut aller en Suisse et bien pourquoi pas?

C'est mon avis

A°° Michel
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
16 Sept 2013
2 727
Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
Bonjour
...Le coût horaire est en train de tuer tous les métiers d'arts, et ce depuis déjà quelques décennies, c'est d’ailleurs pour cela que sur ton post "Orator" je faisais remarquer que ce genre de restauration est faite plus par "amour de l'objet" que pour lui donner un "rafraîchissement " de sa valeur commerciale...sa remise en état revenant plus chère que sa valeur réelle. Mais je pense aussi qu'il existera toujours des fortunés qui aimeront (par gout ou par snobisme) les beaux objets d'arts, y compris les montres d’orfèvrerie ou autres. Quand aux vrais horlogers, je crois
qu'ils ont encore leur place, moins qu'avant , mais ceux qui resteront auront encore de belles années devant eux, c'est ce que je souhaite.
Cordialement
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #10
La notion de coût et rendement tue l'artisanat, ce que je trouve très regrettable. Au nom du profit maximisé pour une minorité, la majorité est contrainte de travailler sous la pression constante de la performance. Il n'y a plus de place, dans le monde de l'économie de marché ultra-libérale et sauf quelques exceptions, pour le beau travail en "prenant le temps qu'il faut pour bien le faire". C'est le nouvel esclavagisme des temps modernes. Chaplin l'avait bien vu.

Réassemblé :)
[div=none][div=none][div=none]
p1850022420-4.jpg
[/div][/div][/div]
 
Dernière édition:
Le débutant
Le débutant
Compagnon
16 Sept 2013
2 727
Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
.....Effectivement qu'elle a "changé de couleur" cela fait plaisir de voir de "belles et fines mécaniques" reprendre vie.:smt038
Cordialement
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
Salut à tous,

Bonjour Michto,

Au risque de briser un rêve, l'horlogerie, comme les métiers "arts" n'ont plus beaucoup d'avenir en France.
L'horlogerie, comme d'autres métiers, sont devenus des loisirs lucratifs pour retraités d'en haut. La seule solution, pour un horloger dans la force de l'âge, qui souhaite vivre décemment de son métier, c'est d'aller travailler en Suisse. Toutefois, avec les problèmes économiques de la chine et autres, les clients fortunés sont plus regardants. Le seul débouché possible et honorable, en France, c'est de devenir prof.
En plus des centres de formations pléthoriques qui existes déjà, les GRETA se mettent aussi à la formation horlogère !
C'est là qu'il y a éventuellement un peu d'embauche.

Pourquoi en est-on arrivés là ?

- arrivée de la montre à quartz fin des années 70. Pas besoin de faire des études à 10000 €/an/élève pour changer des piles et mouvements. Une semaine de formation suffit pour quelqu'un qui à des aptitudes. La réparation des montres mécaniques à considérablement chuté. De plus, les manufactures suisses, ne fournissent plus de pièces détachées (refus de vente). Même ETA s'y met ! Donc impossible en France de réparer des montres suisses ! Sauf à passer son temps sur "La baie", pour tenter de trouver la pièce qui va bien... Il reste un peu d'horlogerie ancienne, mais de moins en moins de clients sont prêts à payer le juste prix.

- Pas besoin de diplôme pour exercer le métier. N'importe quel gugus peut s'autoproclamer horloger ou même spécialiste en horlogerie ancienne et se déclarer autoentrepreneur, en plus d'un travail officiel alimentaire, qui ne "sent pas la sueur". On trouve de plus de plus de "formation à la petite semaine" sur les sites de ventes aux enchères. C'est un nouveau débouché...

- charges importantes qui font qu'un artisan, pour gagner l'équivalent du salaire minimum, doit facturer aux environs de 50 € de l'heure. Imaginez le prix d'un travail de qualité...

Bonne journée.

@+
JV.
merci mille fois pour cet etat des lieux JCS

même s'il n'est pas tres amusant a lire.

Jacinto
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #14
La fin approche...
p1842023748-4.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #15
Emboité. Marche super !
p1781741399-4.jpg


p1639735920-4.jpg


p1693531870-4.jpg
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
16 Sept 2013
2 727
Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
...Toujours un très beau travail . Mais que sont devenues les deux bandelettes de papier ? et (pour un néophyte comme moi) à
quoi servaient elles exactement ?
merci
Cordialement
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 963
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #17
Les bandelettes ont rejoint leur emplacement d'origine. Simple... Effectivement sans elles le balancier n'a pas assez d'ébat et ne tourne pas. Il eut fallu retoucher les pivots, mais je n'ai pas voulu me lancer là-dedans aujourd'hui. Il y a toujours plein de choses qu'on peut améliorer, un moment donné il faut faire des choix et s'arrêter. J'ai encore beaucoup de pain sur la planche...

Encore trois photos et le reportage est ainsi terminé.

p1781871206-4.jpg


p1657677939-4.jpg


p1877619906-4.jpg


* * *
 
T
Topmicro
Ouvrier
22 Avr 2009
370
francecentre
Bonsoir, toujours des photos de 1ère qualité, éclairage, contraste choix du fond, légende! A ce propos je me permets une petite remarque concernant justement les légendes, mais rassures toi Pierre 3/4 des gens commettent la même confusion: une montre est dite "de gousset" car destinée à être placée dans le gousset du gilet, et ce n'est pas la montre qui à un gousset donc on doit dire "montre de gousset" et non " montre à gousset". La différence est notoire, imagine que l'on ne dise pas une auto à pédales mais une auto de pédale, la confusion des genres pour le moins!
Cette précision permettra j'en suis certain à beaucoup d'entre nous de ne plus se tromper.
En tout cas encore bravo pour tes présentations.
Cordialement
 
Haut