Faire des rainures de clavette au marteau ?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Bonsoir,

Pour faire une rainure de clavette avec un tour on peut monter un outil genre outil à mortaiser et faire des allers-retours avec la manivelle du trainard. On peut aussi faire un outil avec un grain perpendiculaire avec le même mouvement du trainard. Il existe aussi de petits appareils fonctionnant avec un levier, on en trouve des modèles DIY sur le net (cf. slotting tool).

Je me suis demandé s’il était possible de faire travailler l’outil non pas par cette translation « douce » mais par chocs. L’arête coupante prenant sur un ou deux dixièmes et étant poussée par un coup de marteau, puis revenant, nouvelle prise d’un ou deux dixièmes grâce au transversal, jusqu’à obtenir la profondeur désirée. A ma connaissance il n’existe pas d’accessoire de ce genre dans le commerce, il était donc tentant de faire un essai…

Maintenant que j’ai du temps libre et un atelier, je me suis amusé à fabriquer l’appareil qui convient. La partie mobile (stub diamètre 10) coulisse pile poil dans le bloc qui sera monté sur le porte-outil. Un peu d’huile, un ressort de rappel et un outil taillé dans un petit barreau HSS, avec les dépouilles qu’il faut. Comme vous pouvez le voir sur les photos, j’ai fixé l’outil avec un collier à oreille. Pour faire joli j’ai amélioré l’état de surface du bloc en bouchonnant, on peut faire des trucs techniques qui ne soient pas moches… :wink:

Je n’avais pas de poulie sous la main, j’ai tourné vite fait une bague en 2017 puis essai… Le mandrin est bloqué, le trainard est bloqué aussi sur le banc. Ce n’est pas parfait, je n’ai obtenu qu’un embryon de rainure, l’outil fléchit, cela vient de ce que sa fixation est trop légère, la paroi de l’extrémité de la partie mobile est trop fine. Il faudrait que je modifie ce truc.

Merci pour votre attention et vos éventuelles remarques sur la conception.:-D

DSC01009.JPG


DSC01010.JPG


DSC01012.JPG


DSC01013.JPG
 
J
Jmr06
Compagnon
Bravo pour l'initiative.


la paroi de l’extrémité de la partie mobile est trop fine
Et le grain est trop long, AMHA.
J'aurais vu la partie mobile plus longue et le grain monté perpendiculairement, de manière classique.

J'ai surtout une question : quand tu fais un coup de marteau, l'outil fait toute la longueur de clavette ?
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Bravo pour l'initiative.



Et le grain est trop long, AMHA.
J'aurais vu la partie mobile plus longue et le grain monté perpendiculairement, de manière classique.

J'ai surtout une question : quand tu fais un coup de marteau, l'outil fait toute la longueur de clavette ?
Merci
j'ai hésité pour le positionnement du grain, en long ou à 90°,oui il fait toute la longueur
 
R
Rom'
Compagnon
Tu aurais pu nous faire un truc à air comprimé comme le patator :redface:

En plus, en reprenant l'idée du barillet, tu pouvais faire un truc ou on choisis la largeur de la rainure de clavette :mrgreen:
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Tu aurais pu nous faire un truc à air comprimé comme le patator :redface:

En plus, en reprenant l'idée du barillet, tu pouvais faire un truc ou on choisis la largeur de la rainure de clavette :mrgreen:
si tu me donnes des idées, je n'ai pas fini de polluer le forum avec mes bidouillages.... :wink:
 
lion10
lion10
Compagnon
bonsoir. Vous faites la passe en appuyant subitement sur l' extrémité de l' axe et le ressort sert de rappel. Mais il serait peut être possible au contraire que ce soit le ressort qui fasse le mouvement arrière et qu'avec un outil autre, la passe se fasse donc pendant ce recul. Je suppose que la pièce serrée dans le mandrin n'aura pas tendance à sen extraire avec un effort de coupe faible. Cdlt lion10
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
bonsoir. Vous faites la passe en appuyant subitement sur l' extrémité de l' axe et le ressort sert de rappel. Mais il serait peut être possible au contraire que ce soit le ressort qui fasse le mouvement arrière et qu'avec un outil autre, la passe se fasse donc pendant ce recul. Je suppose que la pièce serrée dans le mandrin n'aura pas tendance à sen extraire avec un effort de coupe faible. Cdlt lion10
merci Lion pour la suggestion, mais je pense que le plus efficace serait de mettre un grain à 90 °
 
G
guy34
Compagnon
salut ,
déjà avoir un guidage plus long ; et ensuite au lieu de cette indexation légère , la placer 90° en arrière ; là avoir une tige solide à 30° de ton boulon pour la frappe en son bout ; frapper pour que le coup force davantage dans le sens de coupe .....si possible une tige plutôt rectangulaire
A+++
 
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonjour

En fait l'angle de coupe d'un burin n'a rien de commun avec celui du outil de coupe "normal".

Dans le cas présent je verrais bien l'outil et le montage de @ilfaitvraimentbeau mais avec dépouille très faible, 1 ou 2 degrés et un angle de coupe hénooorme : mettons, > 40°...

À vous....
 
G
guy34
Compagnon
re ,
Les chocs et la mécanique ça ne fait pas bon ménage :eek:
tout à fait ! rien n'empêche de mettre le mandrin avec des cales contre le bâti ; de toute façon , il ne doit pas bouger ;
l'angle de coupe d'un burin
on voit bien comment on tient un burin " fer " pour qu'il oeuvre .....
remarquer la finition bouchonnée
mais c'est mieux avec un fonctionnement sans questions après ...
A+++
 
gégé62
gégé62
Compagnon
Bonjour,
Je trouve que c'est une excellente idée.
Pour ma part j'ai utilisé une fois la solution "manoeuvre manuelle du trainard". Les chocs étaient tels que mon tour en prenait un coup. De plus ce n'était pas évident, il a fallu beaucoup de passes avec une avance très faible entre chaque coup, au point que souvent je n'enlevai rien du tout. Mais sinon c'était trop et je n'arrivai pas à prendre le copeau sur toute la longueur. Il fallait donner une vitesse suffisante au trainard (en fait j'utilisais son inertie, son énergie cinétique, car la seule force obtenue avec la manivelle ne suffisait pas...) et c'était dur physiquement. Il faut dire aussi que c'était une rainure assez large, au moins 6 ou 7 mm. Dans une poulie en acier ( mi-dur ? je ne sais plus bien).
Lorsque la question s'est à nouveau posée, j'ai bricolé un montage pour faire ça sur ma perceuse -fraiseuse, en utilisant la descente manuelle de broche. Et j'en suis resté là, mais je n'ai eu que 2 ou 3 utilisations.
L'avantage que je vois à la soluce IFVB c'est que c'est beaucoup moins fatigant, c'est plus rapide. Bien sûr il reste les chocs sur la broche, mais au moins il n'y a plus que ça. Si on s'arrange pour ne pas prendre les copeaux sur toute la largeur de la rainure, la section de copeau devient plus carrée et surtout plus faible, donc les chocs peuvent être fort réduits, quitte à laisser une finition à faire soit sur ce principe, soit à la lime carrée, pourquoi pas, juste pour enlever les traces de reprise.....

Reste à optimiser, mais àmha c'est affaire de mise au point de détails et ça dépend beaucoup des conditions particulières, notamment la dimension de la rainure, la dureté de la matière, la précision et l'aspect requis (bricolage ou pour un client...??). Je pense que j'adopterais ce principe si je devais faire ce genre d'opération, ou du moins je l'essaierais.

Une fois je m'étais posé la question de voir s'il était possible, sur mon tour (Celtic 17) , d'obtenir l'avance auto du trainard tout en conservant la broche à l'arrêt, par exemple en mettant la manette de harnais en position intermédiaire (évidemment non officielle). Mais la broche et le système d'avance restent liés et donc cela n'est pas possible.
Une solution pourrait être:
- déposer un pignon de la tête de cheval (pour les non-initiés: c'est le train de pignons à l'arrière du tour qui établit la liaison cinématique entre broche et entrée de la boîte Norton des avances).
- entraîner la boite des avances par un système motorisé indépendant.
Certes c'est du boulot, mais je pense que ça peut se justifier si on a de temps en temps le problème, sans vouloir vraiment investir.
 
lion10
lion10
Compagnon
bonjour. Pour un système á choc il faudrait peut-être s'inspirer du principe des pointeaux automatiques. Cependant ne serait il pas plus raisonnable de valider le fonctionnement aux chocs avec un montage s'approchant d' une presse à crémaillère servant au brochage. Un support de perceuse ancien résisterait il á ce traitement? Cdlt lion10
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
merci pour vos conseils, j'en ai tenu compte
j'ai placé des cales entre l'arrière du mandrin et le corps du tour pour limiter l'impact sur les roulements de broche
placé également le petit chariot à 90°, de façon à ce que les chocs ne se répercutent pas sur la vis/écrou, mais sur les glissières
j'ai modifié l'appareil en plaçant un grain à 90°
on arrive à avoir une rainure, elle est loin d'être parfaite, il faudrait probablement améliorer l'affûtage, mais le principe n'est pas trop mauvais...

DSC01017.JPG


DSC01019.JPG


DSC01020.JPG


DSC01021.JPG
 
LOZACH
LOZACH
Ouvrier
Bonjour,
Avec cette méthode, j'ai refait un pignon de 13 dents pour un zoom d'appareils photos. j'ai fait un outil au profil de la dent et pour le diviseur, j'ai mis un carton de diamètre 300 avec les divisions tracées dessus calé sur la broche débrayée, et maintenue avec une cale en bois et bien sur un repère fixe devant les graduations. Le diamètre du pignon était de 7 mm. C'est sportif mais ça fonctionne !!
Bon dimanche
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
c'est un peu hors sujet, mais il a été commercialisé une tête à mortaiser adaptable au Rapid lime

DSC01024.JPG
 

Sujets similaires

ilfaitvraimentbeau
Réponses
22
Affichages
771
enguerland91
E
bop55
Réponses
27
Affichages
1 033
fredcoach
F
ilfaitvraimentbeau
Réponses
28
Affichages
1 430
Dodore
Dodore
M
Réponses
10
Affichages
1 002
mvt
L
Réponses
53
Affichages
2 678
G
JLL_B52
Réponses
8
Affichages
960
R
Geoff87
Réponses
0
Affichages
1 313
Geoff87
Geoff87
ilfaitvraimentbeau
Réponses
10
Affichages
1 128
Vergobretos
Vergobretos
D
Réponses
27
Affichages
1 090
Dudulle
D
Haut