Fabrication d'un étau de fraisage

YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

J'ai un étau de fraisage que je ne trouve pas très pratique. J'ai donc essayé de réfléchir à ce qui serait (pour moi) l'étau idéal.
Je pourais bien sur en changer, mais bien souvent, les étaux sont limités en ouverture. Et plus ils ouvrent plus ils coutent cher.
Mais tout d'abord, regardons ce qui ne me conviens pas sur le miens et quelles solution je peux utiliser pour y remédier.

Tout d'abord,voilà le modèle que j'ai

http://www.sidermeca.com/machine-outil-etau-de-fraisage-economique-largeur-100-mm,652.html

Ce que je ne trouve pas très pratique sur mon étau.
- La position des perçages de fixation ont un entre axe qui m'oblige à le brider sur le bord de la table. Ce pas très pratique,
- Il est appelé "Etau rapide" Dénomination avec laquelle je ne suis pas tout à fait d'accord
- Le système de serrage se fait par une sorte de crémaillère.
-Il faut dans un premier temps pousser la partie mobile contre la pièce, mettre en place une clavette dans une rainure de la crémaillère, et serrer la pièce.
-Oui mais voilà, la partie mobile a tendance à se bloquer au moment ou on la pousse. Ce n'est peut être qu'un problème de rodage, mais en attendant je dois le débloquer avec des petits coups de maillet.
- Avant de commencer le serrage, Il ne faut pas oublier de desserrer la crémaillère au maximum mais pas a fond au cas ou la position la plus proche soit vers l'avant.
- Autre chose (qui est commune à tous les étaux de fraisage je pense), c'est que si les faces de la pièce ne sont pas parfaitement parallèles, le serrage ne se faite pas sur toute la largeur de la pièce. Il y a bien sur des solutions. Avec un petit bout de rond à mettre entre la pièce et un des mors par exemple, mais il doit bien y avoir des solutions plus pratiques non ?
- Dernière chose (et c'est une remarque qui m'avait été faite dans une autre discussion) j'ai loupé ma 1ere pièce car le socle de l'étau est vissé et pas soudé. Lorsque j'ai reçu l'étau, je l'ai juste dégraissé et huilé puis directement bridé sur la table. je n'y bai pas pris garde, mais les vis de fixation du socle n'étaient pas suffisamment serrées. Du coup, la pièce (et l'étau) vibrait. Ce qui me donnait évidement une précision bien aléatoire :wink:

Voila donc le dessin de l'étau qui pourrait être une bonne solution pour résoudre pas mal des problemes que je viens de citer (enfin, je le pense) :wink:



Uploaded with ImageShack.us

- Je ferais bien sur un entre aces correspondant à ma table
- Je ferais en sorte que les mors de l'étau soient le plus large possible. Presque aussi large que la table (Mais est ce bien raisonnable, à vous de me le dire).
- Ce système "modulaire" permettra de serrer des pièces de toutes longueurs. Je ne serais donc pas contrain par l'ouverture maximale de l'étau. Car "en théorie", il n'y a pas de largeur maximum.
- Le système de serrage par une plaque qui comporte plusieurs vis de serrage permettrait de serrer des pièces dont les surfaces ne sont pas usinées ou qui ne seraient pas parallèles.

Qu'en pensez vous ?
Car avant de me lancer dans cette fabrication, j'aimerais bien avoir votre avis sur sa faisabilités,et surtout que vous me disiez si vous semble fonctionnel.

D'autre part, je suppose que je vais devoir utiliser de l'acier pour outils écroui et que je devrais tremper à l'huile ?
Quel type d'acier utiliseriez vous pour une telle réalisation ?
Je ne suis pas encore très familier avec les références d'acier.

Merci pour votre aide.

Cdlt
Yves
 
Dernière édition par un modérateur:
ybou30
ybou30
Compagnon
22 Avr 2011
2 318
F-30900 F-86120
Salut à tous,

Perso, j'ai pas d'étau.
La hauteur disponible sous broche n'est pas extensible non plus :oops:
C'est comme çà que je procède.
Tu peux même pousser la plaisanterie en mettant des taquets sous ton mors fixe pour qu'il soit placé d'équerre rapidement dans la rainure (si çà n'a pas besoin d'être ultra précis).
Sinon, ben c'est réglage au comparateur, comme d'hab.

C'est hyper cool, tu te faits tes mors à la demande, tes serrages idem , auto bloquant ou pas :supz:
Il y a déjà eu une réalisation de ce type sur le fofo. :lol:

Cdlt,
Yanik
 
YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #3
OK merci.
Voilà qui est rassurant;
Il est vrai que la hauteur est aussi un argument; je n'y avais pas pensé;

Et pour la matière à utiliser ;
- Quel type d'acier ;
- Quelle référence ,
- Le trempage est il indispensable ,
- Et pourquoi pas de l'Inox ?

merci pour vos réponses.

Ccdlt
Yves
 
f6bqi
f6bqi
Compagnon
26 Sept 2008
821
FR-81150
Bonjour,
Tout dépend du type de pièces que vous aller réaliser.
Si celles ci sont < à 150mm cas du modélisme ou plus grand , modification de moteur ou autre, le type d'étau est différent.
Il ne faut pas oublier un jeu de cales qui est l’accessoire le plus utilisé avec l'étau.
Une table inclinée est un plus pour les petites machines.

Comme expliqué par Ybou30 la hauteur est un paramètre important.

Plusieurs solutions sont réalisables (celle que vous présenter en est une que j'utilise pour les pièces longues)

Pour ma part, j'utilise ce type d'étau qui est presque parfait
étau largeur 75mm
La précision des mors est parfaite, aucun jeu dans le mors mobile et pour serrer des pièces minuscules c'est que du bonheur.

Ses défauts:
- La visserie est en inches (pas pratique pour la fixation des butées de positionnement dans les mors)
- Ne possède pas comme ses grands frères un support orientable qui est un plus non négligeable.
Base orientable
D'ailleurs si l'un d'entre vous à des documents ou un plan avec des cotes, je suis preneur.

Je pense qu'il n'y à pas de dispositif de serrage universel sur une fraiseuse mais qu'il faut choisir le compromis pour l'usage que l'on en attend.
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 323
F-69 sud-ouest Lyon
Disons que c'est "une" solution, mais pas forcément la meilleure,
par ex. pour passer de l'étau au plateau tournant on doit tout démonter...
- Ce système "modulaire" permettra de serrer des pièces de toutes longueurs. Je ne serais donc pas contrain par l'ouverture maximale de l'étau. etc.
Y a aussi le bridage sur la table qui est souvent plus efficace ...
 
carlos78
carlos78
Compagnon
23 Déc 2010
1 310
Bonjour,

le concept de cet étau existe déja tout fait, par exemple le RC2MS à 129€

Il n'y a pas de problèmes particuliers sur la faisabilité de l'étau, c'est même un exercice d'usinage intéressant car utile.
Si l'usage de l'étau est celui d'un amateur, il n'y a pas de vraies contraintes sur le choix des materiaux, vous prenez ce que vous trouvez.
Si vous êtes équipé pour usiner des aciers costauds et en grosse section, pourquoi pas des inox. Serez-vous néanmoins moins cher ?

YvesP a dit:
... Ce système "modulaire" permettra de serrer des pièces de toutes longueurs ...
La plage de serrage reste néanmoins limité au flambage de la pièce bridée.
YvesP a dit:
... Le système de serrage par une plaque qui comporte plusieurs vis de serrage permettrait de serrer des pièces dont les surfaces ne sont pas usinées ou qui ne seraient pas parallèles ...
Votre système n'a pas un mors mobile articulé, ce qui limite beaucoup les possibilités de rattrapage du parallelisme.

A+

Carlos78
 
YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #7
merci pour toutes ces infos;

Effectivement, je n'ai rien inventé est en moins bien c' est clair :wink:

question, c'est quoi le flambage ?
quand la pièce décroche des mors et vous saute à la figure ?

Sinon, les étaux pour perceuses ne conviennent pas pour le fraisage ?
Car ils sont bien moins cher.


Cdlt
yves
 
carlos78
carlos78
Compagnon
23 Déc 2010
1 310
Lorsqu'une pièce travaille en compression, elle se comprime mais ne fléchie pas jusqu'à une certaine limite.
Au dela de cette limite la pièce fléchi très rapidement : c'est Le flambage ... et on peut se la prendre dans la figure.
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
En fait, pour faire simple et puisque tu parles de la tige que tu as vu intercaler entre la pièce et le mors mobile, un étau de fraisage, et c'est pour cela qu'ils sont étroits, c'est une surface de référence parfaitement perpendiculaire à la table, le mors fixe, et un appui, le mors mobile, qui, lorsqu'on recherche un maximum de précision est corrigé en intercalant, pour moi par exemple, une tige de cuivre ou de baguette de soudure Al qui transmet le serrage sans faire déplacer la pièce par rapport à la surface de référence(on disait un martyr puisqu'elle est détruite à chaque serrage).

La chose qui fait qu'un étau de perçage est inadapté, hors du fait qu'il ne soit pas alignable sur la table par des guides ou autres, est que le mors mobile est beaucoup moins rigide, donc il se soulève toujours au serrage par le fameux effet de flambage, ne permet une pression que sur le sommet du mors; quand on perce, la pièce est plaquée sur la semelle, en fraisant, on transmet un couple dans des axes totalement différents.

L'autre idée de l'étau de fraisage, est de pouvoir le déplacer pour usiner sans en sortir la pièce, comme en rectification, donc pas d'oreilles, et bridé sur la table, donc pour être simple, le plus "monobloc" possible, qui puisse être mis sur le côté ou debout si nécessaire.

Tout cela dit bien sur en sachant quelle est ta machine, sur de grosses fraiseuses et en faisant des pièces plus faciles à caler qu'en modélisme, les étaux sont différents, comme je vais faire des photos des brides de table rotative, je te mettrai aussi des photos d'un étau de fraisage artisanal à ta portée si tu le désires.
 
YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #10
Super

une fois de plus, merci Okapi :wink:

si tu as le temps pour les photos je veux bien oui.
mais si tu en as le temps en tout cas, ne vas pas négliger tes oiseaux pour ces photos. car ça commence à en faire pas mal au bout du compte :wink:

Là, j'ai un problème de mise en route sur mon tour; Et oui, rien ne se passera sans votre aide décidément :wink:

Au cas ou, voilà le lien de la discussion;
https://www.usinages.com/threads/mise-en-route-du-tour.49988/


Cdlt
Yves
 
Dernière édition par un modérateur:
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Bonjour,
Je sais depuis des années sur ce forum et sur d'autres on voit des descriptions à propos d'outillage que les gens ont fait plutôt que de les acheter avec le sempiternel : le plaisir est bien plus grand lorsqu'on l'a fait soi-même
Personnellement j'ai tellement de choses à faire que je ne m'amuse pas à fabriquer un outillage comme un étau car pour faire mieux que ceux du commerce même les chinois il faut se lever de bonne heure. Aussi comme je ne jette pas non plus l'argent par les fêtes je choisis le produit au meilleur rapport qualité/prix même si son utilisation est peu commode et en matière d'étau de fraisage je ne connais pas mieux dans ce sens que ça :
http://www.otelo.fr/fr/catalogue/etaux-rectifieur-sans-vis/otmt-0011440503-skg.html
On peut les trouver à d'autres prix chez beaucoup d'autres fournisseurs.
Il ne faut pas être un débutant pour usiner avec cette précision les éléments de ces étaux ni pour les traiter thermiquemment et les rectifier.
Il suffit de les placer sur une des plaques acier rectifiées deux faces que vend otelo par exemple. Le petit désagrément que l'on a pour faire le serrage est largtement compensé par la longueur hors tout qui ne comporte pas la "poignée qui emm......de"tout le temps.
Cet étau avec toutes ses faces rectifiées est d'un emploi génial sur le "marbre" et les plus petits sont "croquignolets" à poser dans une vitrine du salon.
YvesP c'est pareil des contre-pointes pour plateau tournant il y en a à la pelle et pour pas cher. Oublie SIDERMECA.
Stan
 
Dernière édition par un modérateur:
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Tu as tout-à-fait raison Stan, au début il vaut mieux qu'il achète un étau afin déjà de se former au travail.

Mais ensuite c'est simplement qu'Yves désire faire lui-même afin d'apprendre si je l'ai bien compris dans un autre post, il n'y a aucun intérêt financier, et s'il veut apprendre à fraiser ses pièces de modèle réduit qui seront assez sophistiquées si j'ai bien compris, il aura besoin de matériel adapté à ses exigences, donc quoi de mieux que de se le faire soi-même.

De toute manière, dans un atelier de fabrication, je ne parle pas de production, je suis outilleur, pas pilote de CNC, une grande partie de l'outillage est maison, simplement parce que pour construire les outils du commerce, on a bien du construire un prototype, et c'est cette démarche qu'il aimerait suivre je crois.

Je t'ai mis les photos de l'étau que j'emploie le plus souventpour faire tout et n'importe quoi, que ce soit sur la perceuse, en fraisage ou même sur l'étau limeur, les mors sont les seules pièces traitées, ici par nitruration, je les ai faits il y a déjà pas mal de temps en y mettant le maximum de possibilités de serrage dont je puisse avoir besoin, l'étau lui-même est un travail d'apprenti fait il y a une quinzaine d'années et qu'il n'avait pas voulu prendre avec lui, j'y ai simplement changé la bride de serrage en mettant un bout de bronze haut de gamme bien ajusté, cet étau voit vraiment du pays, et pourtant simplement fait en étiré CK45 sans aucun traitement, lorsque c'est pour employer soi-même, il n'est pas nécessaire d'avoir un matériel traité selon moi, ça n'a pas grande utilité.
Après, tu fais les mors dont tu as besoin, j'ai déjà fraisé des matières avec des mors en bois, en fonction de ce que l'on rencontre.

Si je peux te donner encore un conseil, achète un jeu de cales de bridage, tu en auras vraiment besoin, et un comparateur sur base magnétique plus un petit jeu de pinnules, il y a des assortiments de 5 différentes pas chères, travailler sans cela est vraiment difficile, et une petite calculette pour ne pas te tromper ensuite. :mrgreen:
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
bien sur on peut utiliser un etaux de perceuse sur une fraiseuse , mais ça fait ce que ça peut ... un etau de perceuse est en general moins solide qu'un vrai etaux de fraisage ... donc sur une vrai fraiseuse hurée comme la mienne avec un etaux de perceuse je ne peut pas utiliser toutes la puissance de la machine

sur une petite fraiseuse comme la tienne un gros etaux de perceuse peu servir encore plus

avantage : le guidage du mors mobile a du jeu : ça serre biens les piece pas tout a fait parralele

inconvenient de ce jeu : ça ne serre biens que les piece assez haute , toute la hauteurs des mors ... avec les piece trop plate , le mors mobile se met un peu en travers , et la piece serré n'est plus horizontale

matiere pour un etaux , ou des mors a fixer sur les rainure en té : acier a ferrer les anes ! acier doux quelquonque !

n'importe quel acier doux est deja plus solide que la fonte donc c'est bon ... il n'y a que pour un usage intensif que des piece en acier trempé sont indispensable

remarque sur ton systeme de serrage par les rainure en té de la table : ça ne sert a rien de faire un systeme trop puissant , sinon ça va deformer la table et la faire coincer ... les petites machines n'ont pas des tables trés epaisse ... mais c'est un truc facile a realiser qui peut etre utile
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Celui que je montre a une seule pièce compliquée pour un débutant, c'est la vis de pression, mais une vis de M12 ou M14 irait aussi faite à la filière pour avoir un peu moins de jeu quand même, ou faite sur le tour même.
Sinon, le reste est de la simple barre, de l'étiré à froid du commerce tout bêtement, rien de sorcier à trouver je pense.
 
ybou30
ybou30
Compagnon
22 Avr 2011
2 318
F-30900 F-86120
Salut à tous,

Comme je n'ai qu'une petite fraiseuse, pour des petites pièces sans précision, j'utilise également un étau de perçage que j'ai un peu amélioré:
- Fraisage de la "coulisse du mors mobile (une lichette dessous et dessus) :wink:
- Remplacement de la plaquette de maintien sous mors mobile par une plus conséquente pour avoir une portée supérieure.
- Ajustement du mors mobile sur la "coulisse".

Sinon, pour l'étau suivant le principe de YvesP, le mien est en simple alu 2017, pour la simple et bonne raison que c'est tout ce que j'ai, que j'usine très peu, pas de gros travaux, et qu'en définitive, j'en ai peu souvent l'utilité.
J'utilise plus souvent des montages plus adaptés aux usinages de pièces biscornue. :lol:

Par contre le jeu de cales est important tout autant qu' un set de bridage. :supz:
C'est d'ailleurs à partir de ce dernier que tout a été réalisé (et il en reste beaucoup à faire). :smt003
Sinon, dès que je commencerai à acheter de la matière, c'est un stock d'étirés "stabilisé" en XC45 de je me ferai . Cà donne d'entrée une géométie acceptable pour les faces principales et de référence :supz:

Cdlt,
Yanik
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Okapi a dit:
Tu as tout-à-fait raison Stan, au début il vaut mieux qu'il achète un étau afin déjà de se former au travail.

Mais ensuite c'est simplement qu'Yves désire faire lui-même afin d'apprendre si je l'ai bien compris dans un autre post, il n'y a aucun intérêt financier, et s'il veut apprendre à fraiser ses pièces de modèle réduit qui seront assez sophistiquées si j'ai bien compris, il aura besoin de matériel adapté à ses exigences, donc quoi de mieux que de se le faire soi-même.

De toute manière, dans un atelier de fabrication, je ne parle pas de production, je suis outilleur, pas pilote de CNC, une grande partie de l'outillage est maison, simplement parce que pour construire les outils du commerce, on a bien du construire un prototype, et c'est cette démarche qu'il aimerait suivre je crois.

:
Question de points de vue. Moi pour apprendre à travailler je pense qu'il est préférable de commencer avec un peu de matériel sur lequel on peut compter pour faire SES pièces, plutôt que de devoir fabriquer ses outils.
On n'achète pas un tour et une fraiseuse pour se fabriquer son porte-outil et son étau ; on se les achète pour faire ce dont on a besoin et qui n'existe pas dans le commerce et à petit prix.
Mais "nous n'avons pas les mêmes valeurs......." (sur un air connu)

Stan
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
faut il acheter tout ses outil pour ne faire que ses pieces directement utile ? c'est une question de budget ...

quand il y a dans le commerce des bon outils pas cher il vaut mieux les acheter ... mais il y en a qu'il vaut mieux faire soit même

par exemple je n'acheterai surtout pas celui la qui viens d'etre cité : RC2MS
http://www.rc-machines.com/index.php?navi_1=product&navi_product_1=all_products&navi_product_2=116&start=1
celui qui a été dessiné au debut de ce post est plus simple et meilleur

pourquoi ce RC2MS a une enorme coulisse assez encombrante puisqu'on peut le fixer dans les rainure en té exactement a la bonne position : une faible course suffit

autre remarque : comme le but de ce genre d'etau n'est pas de serrer trés fort il n'est pas indispensable de le faire en acier massif : ça peut etre fait avec des corniere ou même des tube carré
 
Dernière édition par un modérateur:
carlos78
carlos78
Compagnon
23 Déc 2010
1 310
moissan a dit:
faut il acheter tout ses outil pour ne faire que ses pieces directement utile ? c'est une question de budget ...
quand il y a dans le commerce des bon outils pas cher il vaut mieux les acheter ... mais il y en a qu'il vaut mieux faire soit même
:-D Tout à fait d'accord.
moissan a dit:
par exemple je n'acheterai surtout pas celui la qui viens d'etre cité : RC2MS
:wink: J'ai uniquement cité le RC2MS comme exemple d'étau à mors séparés. Ceci étant dit je n'ai aucun avis sur sa qualité.

Carlos78
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Allons, il faut rester modeste lorsqu'on débute et que l'on a jamais touché une machine-outil. On ne fera jamais du premier coup aussi bien que la pire des chinoiseries venues jusqu'à nous !!!!!!!!!!
Bref fin de la polémique.
Stan
 
YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #20
Bonjour et merci pour ce fleuve de réponses.
Cela montre que les idées et les ponts de vue divergent en fonction de chacun.
sans doute aussi que le sujet est sensible.

Tout d'abord, @ Moissan,
Merci de dire que mon dessin est de meilleur qualité que ce modèle basé sur le même principe de chez Rc-machines :wink:
mais attention, ce n'est encore qu'un dessin; Attendons la réalisation avant de parler de qualité :wink:

Ensuite, je tiens à rassurer tout le monde, cet étau ne serait pour moi qu'un exercice. Je ne l'utiliserais que si il est fonctionnel est suffisamment robuste et dangereux ni pour moi ni pour les autres :)
Des étaux j'en ai deux. Celui livré avec le pack outilleurs (livré avec la fraiseuse) j'en parle au début de cette discussion en disant que je ne le trouvais pas pratique pour divers raisons. Le deuxième est un étau auto-centreur en alu. c'est celui que j'utilise sur ma CNC pour de petites pièces légères (alu, fibre de carbone, gravure de circuits imprimés etc).
Je ne suis donc pas démuni, et si je me lance dans la fabrication de cet étau, c'est plus pour essayer de fabriquer un assemblage de plusieurs pièces cessitant une bonne précision;

@ Okapi
merci pour ces photos, il est vrai de cet étau semble pas mal du tout; De plus il comporte des Vs dans tous les sens permettant le serrage de pièces avec la méthode du petit barreau rond pour rattraper le manque de parallélisme des faces opposes.
Pour le reste, j'ai bien sur quelques outils indispensables comme : Comparateur avec base magnétique, pied à coulisse, palmer, j'ai commandé un set de paires de cales rectifiées, un set de bridage avec cales étagées, gougeons etc...

par contre, je ne savais pas ce qu'était un set de pinnules; j'ai donc fais une recherche et trouvé qu'il s'agissait d'outils permettant de trouver rapidement un centre; mais je dois avouer ne pas avoir compris comment cela fonctionnait en regardant les photos des sites ou ils les vendent.
j'ai également trouvé une discussion ou il était question de "papier à cigarette pour trouver un centre; Et la encore, comme la technique n'était pas expliqué je n'ai pas compris cette méthode;
pour trouver le centre d'une barre ronde, j'ai une équerre à centrer; Il me suffit de tracer 2 diamètres et le centre se situe à l'intersection des deux traçages.

J'ai enfin réalisé le montage de mon diviseur; Il semble pas mal et j'en parles dans la discussion fleuve que vous connaissez tous :wink: et j''y ai mis des photos.
Enfin, les photos sont faites et je dois écrire ma réponse. donc laissez moi le temps de le faire avant d'y aller :wink:

Enfin, dernière chose à propos de la fabrication d'outils. Vous êtes divisé sur le sujet, mais ce que je peux dire, c'est que okapi a parfaitement compris ma démarche et que je me doute bien que je ne ferais pas mieux que des étaux du commerce. Mais c'est à considérer comme un exercice et le plaisir de fabriquer soit même la plus grande partie de ce que j'utilise.



car effectivement, je prends plaisir à faire moi même toutes les pièces de mes projets (tout ou presque tout bien sur). Bien sur, le prix reste un paramètre important, mais je ne le place pas forcement en première position.
Pour exemple, pour mes robots ou mon drone, il m'arrive fréquemment d'avoir besoin de pièces en fibres.
Pour cela, j'ai deux solutions, acheter une pièce standard toute faite dont la forme et les cotes sont le plus approchantes de mes réels besoins. Et je dois forcement l'adapter. Donc à peine livrée, la première chose que je dois faire est d'attaquer une pièce qui m'a coutée une petite fortune à la scie, meule, perceuse etc... Ce qui est parfois étrange car le projet peut prendre des directions bien éloignées de l'idée de départ.
De nombreux roboticiens sont dans ce cas Je ne suis pas seul. Et si vous suivez les compétitions vous vous rendez compte que l'on retrouve des familles de robots ayant de fortes ressemblances en fonction des choix de marques ou de fournisseurs alors que chaque équipe avait tous au départ des projets très éloignés les uns des autres.
Donc pour éviter cela, je fabrique moi même mes pièces en carbone epoxy ou verre ou kevlar ou des composites qui mélangent ces matériaux dans différentes proportions en fonction du résultat final souhaité.
Ce qu'il faut savoir, c'est que bien souvent (pour ne pas dire toujours), cette deuxième solution revient bien plus chère que la première. Et cela pour une raison simple, lorsque l'on fabrique une pièce en fibre en partant de rien, il faut d'abord la sculpter dans du polystyrène ou de la terre ou du bois etc, l'enduire, la poncer, la polir, la cirer, de la, il faut faire le moule en fibre de verre par exemple, encore poncer, enduire etc.. et enfin fabriquer sa pièce en utilisant les matériaux les plus adaptés au projet (solidité, poids, souplesse etc) ce qui n'est pas possible avec une pièce du commerce qui n'existe qu'en une seule matière.
Vous avez compris que cela prenait beaucoup de temps, que vous devez fabriquer 3 pièces pour en avoir une. Que vous avez forcement du déchet avec toutes vos résines et tissus etc. Qu'il faut supporter les odeurs très fortes et des vapeurs dangereuses. Parfois bien sur il vous arrive de louper une pièce et devoir tout recommencer...
Mais je le fais quand même car j'ai un projet unique et qui correspond exactement à ce que je souhaite faire du début à la fin de la conception à la fabrication, et ce qui ne gâche rien, bien au contraire, vous pouvez regarder votre robot en disant "C'est moi qui l'ai fait" :wink: vous avez votre robot, pas un kit sur lequel vous n'aurez fait que de l'assemblage.

Tout ça pour dire que si je pouvais fabriquer des comme cette contre pointe, des brides ou cet étau cela ne me déplairait pas. De plus et pour ne pas vous faire un roman de cette histoire :wink: c'est que je suis persuadé (à raison ou à tors) que je devrais travailler en m'imposant une rigueur de travail supérieure à celle dont j'aurais besoin pour la fabrication d'un support moteur non ? car j'aurais besoin d'une plus grande précision; donc dans tous les cas, cela restera un très bon exercice. jéspère donc rapidement maitriser ces machines et de fabriquer des choses que je n'imagine même pas encore :)

Pour le moment je rame pas mal et mes débuts sont laborieux :wink: Ils ne le sont pas encore pour l'usinage car depuis le temps que je voulais ce matériel, j'ai eu le temps de lire pas mal de choses sur les différentes méthodes et techniques. Mais ces début ne sont pas simples pour la mise en route des machines (les réglages, la mise au point etc...) Mais je n'en suis qu'au commencement de cette nouvelle aventure. Il n'y a que deux jours que les prises de courant sont reliées au secteur et c'est la première fois que je possède un tour etune fraiseuse (je ne compte pas la CNC car vraiment différente techniquement parlant) je parcourt des docs et des tutos,jarde des vidéos et bien sur il y a le forum donc vous :wink: j'espère avoir de moins en moins besoin de voues qu'en ce moment.

Voilà, désolé pour cette partie or sujet, mais je tenais à vous faire comprendre ma démarche car elle est je vous l'accorde plutôt marginale :wink:

Pour info, l'une des raisons pour lesquelles j'ai une CNC, c'est que aujourd’hui, je peux sculpter les moules pour mes pièces en fibre directement avec Galaad (ou autre bien sur)


Voilà j’arrête :wink:

Cdlt
Yves
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
YvesP a dit:
je me doute bien que je ne ferais pas mieux que des étaux du commerce
tu ne fera pas mieux au niveau haute precision et haute qualité ... mais il est facile de faire mieux en rapport qualité prix !

faire soit même permet de faire juste la qualité dont on a besoin ... ne pas acheter des qualité inutiles
 
D
DAAN78
Apprenti
18 Nov 2009
92
Elancourt
Yves
Bonsoir
Regarde dans le caddie que j'ai oublié chez toi.
Pensant avoir du temp pour l'usinage,j'avais apporté ,une pinule de centrage et jauges a filets
A bientot
Amicalement
Daan
 
YvesP
YvesP
Compagnon
14 Nov 2012
1 471
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #23
DAAN78 a dit:
Yves
Bonsoir
Regarde dans le caddie que j'ai oublié chez toi.
Pensant avoir du temp pour l'usinage,j'avais apporté ,une pinule de centrage et jauges a filets
A bientot
Amicalement
Daan
Salut Daan
Non,dommage mais il n'y a qu'un serre joint, une masse, un maillet et ta corde.

En avoir une en main m'aurait permis de comprendre son fonctionnement.

A bientôt.

Cdlt
yves
 
D
DAAN78
Apprenti
18 Nov 2009
92
Elancourt
Ok merci
Fin de semaine prochaine si une visue te convient.
J'apporterais quelques outils et instruments de traçage .
Bosse bien
Amicalement
Daan
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Là tu ne dois pas rater Daan pour te faire expliquer les pinnules, on ne peut pas travailler sans cela, et c'est très bon marché en plus. :|

Pour ce qui est de ton étau Yves, je pense qu'il faut surtout le prévoir le plus compact possible en fonction de tes travaux futurs, et bien sur oublier tout montage autre que par brides, on peut aussi comme sur un étau de rectification prévoir des lamages sur les faces pour y mettre des brides comme celles que je t'ai montrées sur le post du diviseur, c'est simplement du travail en plus, tu peux surtout penser que tu vas serrer des matériaux "mous" et donc prévoir des mors percés afin d'y engager des axes de 5mm. par exemple pour serrer des formes très irrégulières ou sans face de référence par rapport à la table, et surtout penser à y inclure un alésage pour une butée car c'est ce qui manque sur celui de ma photo, j'utilise des butées de table, mais c'est moins pratique si tu veux mettre ta pièce à l'étau tranquillement sur ton établi.

Penser aussi à faire des cales simples(carrées ou rondes) prises sur les rainures de la table pour pouvoir enlever et remettre l'étau sans devoir le régler chaque fois au comparateur. :roll:

Parce que vu ce que tu vas faire selon tes renseignements, une bonne partie du montage à l'étau devra se faire tranquillement sur le marbre ou à l'établi si tu ne veux pas trop t'arracher les cheveux, des goujons positionnables sur le dessus de l'étau te seront aussi très utiles pour tenir des formes plates irrégulières, il m'est arrivé d'usiner des pièces collées au cyanolacrylate sur un martyr parce que j'avais un flambage qui m'empêchait de les serrer autrement.


Désolé de ne pas penser comme toi Stan, mais c'était/est précisément mon métier ce qu'Yves désire apprendre par lui-même, je fais partie d'une génération où on apprenait à faire tous ses outils soi-même(même nos pointeaux ou un marteau), d'ailleurs mon tour préféré est un tour d'école(un Tour de Rolle qui est encore au centième après 50 ans d'usage constant), les tours semblables aux Schaublin parmi les meilleurs sont ceux qui ont été fabriqués au Technicum de Bienne, si on n'est pas capable de concevoir et fabriquer son outillage, dans le métier que j'ai appris, soit outilleur, il est juste possible de trouver une place comme opérateur de machine et c'est vraiment moins bien payé. :mrgreen:
 
Haut