fabrication d'un broyeur à noix...

yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
  • Auteur de la discussion
  • #1
j'ai quatre noyers à la maison ( pas des corps plongés dans l'eau) :-D et je ramasse les noix pour deux raisons : déjà , pour éviter les rats et surtout pour alimenter les oiseaux pendant l'hiver.
une centaine de kgs cassé au marteau, c'est pas rien et ça prend du temps.

ce que j'attend de ce sujet... l'inspiration , une idée lumineuse de l'un de vous :lol: pourquoi pas une machine détournée de sa fonction ou une combine de fabrication sachant que je ne veux pas faire du " jus de noix" mais, simplement casser en quatre.

si quelqu'un me propose un " truc " tout fait à prix raisonnable ( sans le moteur ) , pourquoi pas !
 
SULREN
Compagnon
27 Janvier 2009
2 754
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
Ce n'est pas une machine du type broyeur qu'il faut car elle fera de la farine de noix et de coques de noix très abrasive (j'en ai vu injectée dans les turbines à vapeur pour nettoyer les pales de leur dépôt de silice).

C'est un concasseur qu'il te faut.

Une suggestion:
Une plaque oscille sous l'effet d'une bielle en face d'une autre plaque qui elle est fixe.

A la partie inférieure de la plaque oscillante se trouve son axe horizontal d'articulation, situé à une distance de la plaque fixe correspondant à une demi noix environ. La partie supérieure de la plaque oscillante s'écarte de la plaque fixe de la valeur de deux noix lorsqu'elle est en position éloignée à une noix et demi en position rapprochée.
On fait tourner le maneton de la bielle et on enfourne les noix entre les deux plaques. En descendant les noix se font écraser. Les morceaux déjà suffisamment petits tombent dans la fente inférieure entre les deux plaques.
Les autres morceaux restent et se font encore écraser jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille minimale requise.

Il faut peut être que les plaques soient rainurées pour éviter l'éjection des noix vers le haut sous la pression, comme quand on pince un noyau de cerise entre les doigts.

On peut régler l'écartement des plaques pour faire varier la taille des morceaux concassés, par un vérin à vis rapprochant ou éloignant la plaque fixe de l'autre.
 
Louviau123
Apprenti
6 Septembre 2010
126
Péruwelz - Hainaut - Belgique
Bonjour
cette machine existe, j'en ai vu une dans le Périgors au musée du Burnat où l'on fait de l'huile de noix. Bien sûr ce n'est pas la porte d'à côté (+- 700 km), mais peut-être qu'un autre lecteur du forum demeurant plus près ou connaissant cette machine (ce ne doit pas être un exemplaire unique) pourra en donner une description.
A+
 
yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
  • Auteur de la discussion
  • #7
bien ! :-D

quelques idées sont sorties du chapeau... ou plutôt de sous le chapeau .
j'avais fabriqué un engin manuel qui écrasait les noix mais c'est très long pour en faire un seau et le problème du système à mâchoires, ça colmate car la noix est grasse... ça à du mal à évacuer la sortie de l'appareil.
le système avec les deux tambours rainurés et un bonne solution sauf que pour le fabriquer ce n'est pas aussi aisé que ça.
la nuit dernière ( c'est bien connu , les idées fusent la nuit ) j'ai pensé à un système à percussion.
un arbre sur deux paliers, un rotor avec des barres de frappe qui projetent les noix sur une enclume...
ça y est, c'est lancé .
demain, il y aura des photos.
 
Graisy Rabbit
Apprenti
6 Juin 2010
147
Bonjour Yves,

Mon dieu que ces idées sont pôvres :-D :-D

As tu pensé simplement à la " Mondée "......
Tu invites les voisins et voisines à une soirée papotage
- un peu de gateau, quelques bouteilles ....

et voilà tes noix émondées, en plus d'une soirée agréable !!

enfin je dis-cela ... je ne propose rien hein !!!!!!
 
A
Guest
Graisy Rabbit a dit:
Bonjour Yves,

Mon dieu que ces idées sont pôvres :-D :-D

As tu pensé simplement à la " Mondée "......
Tu invites les voisins et voisines à une soirée papotage
- un peu de gateau, quelques bouteilles ....

et voilà tes noix émondées, en plus d'une soirée agréable !!

enfin je dis-cela ... je ne propose rien hein !!!!!!
Bonjour a tous :-D

J'ai participé dans le Perigord du coté de Riberac ou j'y ai des attaches familiales à ces soirées
La bas cela s'appelle '' enoiser ''
On est une bonne vingtaine autour d'une grande table avec un petit marteau en bois et une planche de bois assez épaisse creusée en son centre d'un orifice fraisé permettant d'y loger un noix, un coup sec de marteau et la noix est ouverte, on dégage les cerneaux d'un coté les débris de l'autre
Pendant ce temps une équipe féminine prépare des crêpes - on boit du gros rouge du Pays de l'Homme qui colore bien les verres
C'est sympa et convivial
Ensuite on fait couler l'huile, mais faut d'abord passer au hachoir a viande les cerneaux, puis les chauffer dans une poêle ( mais pas trop car cela altère l'huile ) l'idéal serait même de presser une première fois à froid pour éviter une dégradation de l'huile de noix qui au demeurant est une huile tres gouteuse, c'est excellent avec une bonne salade de pissenlit
Quoique les pissenlits on peut put en bouffer les renards pissent dessus et nous refilent une maladie qui te bouffet le foie
Reste les champignons ah mais on peut plus aussi depuis Tchenrnobyl
 
yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
kamika a dit:
Graisy Rabbit a dit:
Bonjour Yves,

Mon dieu que ces idées sont pôvres :-D :-D

As tu pensé simplement à la " Mondée "......
Tu invites les voisins et voisines à une soirée papotage
- un peu de gateau, quelques bouteilles ....

et voilà tes noix émondées, en plus d'une soirée agréable !!

enfin je dis-cela ... je ne propose rien hein !!!!!!
Bonjour a tous :-D

J'ai participé dans le Perigord du coté de Riberac ou j'y ai des attaches familiales à ces soirées
La bas cela s'appelle '' enoiser ''
On est une bonne vingtaine autour d'une grande table avec un petit marteau en bois et une planche de bois assez épaisse creusée en son centre d'un orifice fraisé permettant d'y loger un noix, un coup sec de marteau et la noix est ouverte, on dégage les cerneaux d'un coté les débris de l'autre
Pendant ce temps une équipe féminine prépare des crêpes - on boit du gros rouge du Pays de l'Homme qui colore bien les verres
C'est sympa et convivial
Ensuite on fait couler l'huile, mais faut d'abord passer au hachoir a viande les cerneaux, puis les chauffer dans une poêle ( mais pas trop car cela altère l'huile ) l'idéal serait même de presser une première fois à froid pour éviter une dégradation de l'huile de noix qui au demeurant est une huile tres gouteuse, c'est excellent avec une bonne salade de pissenlit
Quoique les pissenlits on peut put en bouffer les renards pissent dessus et nous refilent une maladie qui te bouffet le foie
Reste les champignons ah mais on peut plus aussi depuis Tchenrnobyl
pour faire ce que vous dites, il faut faire péter tous les téléviseurs... :-D

sinon, c'est pas con !
 
yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
ça y est !

la machine fonctionne, c'est même mieux que ce que j'espérais...
toutes les pièces sont vissées et entièrement démontable au cas ou il faudrait faire évoluer pour une autre application.
pratiquement pas de soudure.


dsc_0615.jpg
finition de l'usinage de l'entrée des matériaux

dsc_0616.jpg

dsc_0617.jpg
la machine s'ouvre en deux pour le réglage de l'écartement des voûtes (enclumes)

dsc_0618.jpg
le rotor à trois marteaux

dsc_0619.jpg

les essais sont fait avec un moteur tri mais , je vais mettre un mono pour pouvoir le brancher un peu partout.

pour tout vous dire, j'ai travaillé plus de trente ans dans le concassage (les carrières)
je me suis inspiré des machines que je mettais en service
 
yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
tonio24240 a dit:
Tu peut expliquer un peu comment fonctionne ton systeme
Mille excuses pour le retard... :sad:

c'est très simple, c'est un broyeur à percussion !
sur le rotor, il y a trois marteaux qui frappent l'objet ( ici, les noix) en tournant , qui casse et qui est projette sur des voûtes réglables en écartement pour régler la grosseur du produit fini.
c'est un rotor ouvert pour laisser passer les gros morceaux.
je casse des noix mais, cet appareil égraine aussi les pains de maïs.
pour réduire après coup les grains de maïs en farine, je place des inserts sur le rotor pour le fermer.
pour la conception du broyeur, je me suis inspiré de ce qui se fait dans le métier du concassage des cailloux.
pour le modifier en moulin à farine , c'est une idée perso... :-D
demain, je mettrais des photos
 
yves02
Ouvrier
28 Avril 2009
392
aisne près de chauny
comme promis !

le moteur n'est pas définitif , il ne fait que 1/6 de cheval mais, pour les essais, c'est suffisant.

le broyeur avec sa trémie















la séparation du grain de maïs se fait par flottaison... je n'ai pas de soufflerie comme dans les moissonneuses



avec les inserts rajoutés sur le rotor , ça permet de casser les grains et de réduire en farine en plusieurs passages
 
Haut