Fabrication de piston crémaillère et pignons

31 Août 2014
1 022
12350 et 31200
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#3
Bjr

si c'est pour de la pièce unitaire / réparation

et si tu as un tour et une fraiseuse, tu peux pratiquement les réaliser

pour les dents, soit avec le tour en bloquant le mandrin, et utilisé en mortaisage

ou plus simple si tu as un étaux limeur dans le voisinage

il y a des angles qui pourrait être plus arrondis, pour faciliter les fraisages, et qui ne devraient pas géner le fonctionnement => à vérifier

on vois pas bien les perçages à réaliser
 
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#8
Bonjour,
Une question très probablement idiote, parce que je ne connais pas ce genre de piston crémaillère.
Sur les photos le pignon a l'air d'être en acier.
Mais pour la crémaillère c'est moins évident. J'ai même pensé en première visu que c'était de l'alliage léger moulé (mais sur les photos on se trompe très souvent facilement de métal).

Déjà bien sûr, pourquoi utiliser un pignon en acier sur une crémaillère en "cochonium"? :nono:
La seule raison, éventuellement, serait que son axe à quand même besoin de résister à la flexion.
 
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#9
Bonjour

Merci pour vos réponses, quelques précisions, ci-dessous:

Il n’a pas l’air d’avoir d’apport de matière sur les exemplaires que je me suis procuré.

On m’a suggéré de découper la crémaillère au fil après avoir fraiser l’intérieur du piston mais point de vue coût :(

J’ai regardé à faire en cire perdue mais j’imagine qu’il y aura des reprises par usinage pour avoir les bonnes tolérances donc j’ai du mal a évaluer le gain, s’il y a.

L’axe du pignon a les bouts carrés.

L’application étant une ferme porte automatique, je ne pense pas qu’il y ait besoin d’une grosse précision au niveau de la denture.

Quelques dessins faits rapidement en PJ. Les matières c’est notre estimation logique au vue de l'utilisation.

Question subsidiaire : existe-t-il des broches/peigne permettant de faire les dents de la crémaillère avec une 3 axes façon étau limeur ?

25F2A645-984C-4E9F-B721-166F1404301A.png


95B3590F-4C02-4D50-8983-BC5EC55C38BB.jpeg
 
Dernière édition par un modérateur:
31 Août 2014
1 022
12350 et 31200
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#12
Bonjour

pour une série de pièces, le brochage correspond bien (pour la crémaillère)

même si la broche n'existe pas en catalogue, le prix du sur mesure devrait pouvoir être amortis sur la série => a faire chiffrer

sur ton dessin du piston / crémaillère, tu as mis les dents en haut (se serait sympa si d'insérer les dessins dans le bon sens)
il y a un floue au niveau de la définition: (angles pointues qui a mon sens ne servent a rien) qu'il te faut préciser
 
Dernière édition par un modérateur:
30 Décembre 2016
986
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#13
Bonjour
Une pièce pareille , pour réaliser la crémaillère toutes les machines conventionnelles ( tour , fraiseuse , étau limeur ) sont hors course pour des raisons évidentes de productivité .
Reste la métallurgie des poudres et le moulage en Zamac ( fabrication de la pièce en 1 fois ) ou l'obtention de la pièce par usinage ( tournage , fraisage ) + le brochage de la crémaillère qui va couter très cher vu le prix de la broche , puis il faudra trouver ou acheter une brocheuse ( rares et chères à l'achat )
Le moulage en zamac devrait convenir si ainsi réalisée , elle est suffisamment résistante dans sa fonction .

A bientôt
 
- Fabrication de piston crémaillère et pignons
#15
Je precise que c'est du retro-engineering, vivant dans un pays dit "en développement" ou les ferme-portes importes de bonnes factures coutent plus de 300 Euros pieces (meme les merdes chinoises coutent plus de 100 dol). Du coup, je tente ma chance, il y a un petit atelier avec des CNC a cote de chez moi et le proprio est prêt a relever le défi. Ca se tente et ca me permet de retoucher un peu des bécanes. :))

Je n'ai effectivement pas pense au Zamak pour le piston alors que le corps du ferme porte est lui meme fait en zamak, par contre, il va y avoir une légère dépouille au niveau de la denture pour pouvoir sortir le noyau, du coup, ca risque de perturber l'engrènement. Je vais poser la question au fondeur (moulage sous pression -die cast) mais a voir la massivité des extrémités du piston, je ne suis pas sur que ca soit facilement realisable. Est-ce que de l'acier en cire perdue ne serait pas mieux a ce moment la ?

Nous avons deja pense a rapporter la crémaillère mais il faudrait du hors standard (probleme de hauteur) et la fixation n'est pas facile non plus.