Fabrication de pignons

  • Auteur de la discussion HERVE06300
  • Date de début
H
HERVE06300
Nouveau
17 Août 2013
18
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous
J'ai lu pas mal de posts divers sur le forum et je me pose une question a propos de la fabrication des pignons (sans autre but que satisfaire ma curiosité)
A priori c'est assez compliqué car il faut une fraiseuse des outils pour celle ci spécifiques etc etc:

Pourquoi ne pas réaliser ceux ci par découpe (jet d'eau ou laser) ? quitte à faire une reprise de finition après
Est il envisageable de le réaliser en plusieurs découpes de tôle de 1mm (par exemple) serties par des rivets ? (éventuellement sur une pièce servant d'axe )

voila certains trouveront ça peu être bête ou sans intérêt mais j'ai pas mal cherché sur le forum et je n'ai pas trouvé la réponse
 
Dernière édition par un modérateur:
sébastien62
sébastien62
Compagnon
11 Jan 2016
2 243
Fr 62 Réty
Bonsoir
Je me suis posé la même question pour de la découpe laser de pignons de lyre d'amc et puis, finalement, les pignons ont été faits avec une fraiseuse donc je ne me suis posé la question...lol.
Mais quand je vois que pour une tôle inox de 4mm, je demande un trou découpe de 8mm (oui, j'aurai pu faire avec un foret mais j'avais 4 trous à faire sur 36 plaques soit 144 trous...), la plaque est arrivée avec un trou de 7,98mm à +/- 2/100 sur une vingtaine de trous mesuré au pied à coulisse...
Donc je ne pense pas que ça pose problème à découper...
Je poserai la question à mon fournisseur(tolexpress)...
Bonne soirée.
Séb
 
damy
damy
Compagnon
3 Mai 2011
1 640
Charente Maritime
Je ne connait pas la finesse de cette découpe mais si elle suit un profil donné (en sorte celle d'une denture de pignon) pourquoi pas !
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 122
FR-67750
La découpe laser devrait être pas si mal pour les grands modules mais faudra quand-même respecter ou calculer les diamètres et nombre de dents.
Un empilement de tôles pourquoi-pas si le pignon d'en face est massif
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
On trouve des pignons "empilés" dans certains mécanismes, mais découpés par poinconnage, ( état de surface correct )

La découpe laser ne laisse a mon avis pas un état de surface/géométrie satisfaisant pour assurer une durabilité des pignons

Faire une ébauche laser puis une finition revient au même que faire un pignon complet, le matos nécessaire est le même ( fraiseuse, diviseur, fraise module )
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 414
Flers 61100
respecter ou calculer les diamètres et nombre de dents.
Et pas que cela: il faut donner a la CN la géometrie de la dent ( développante de cercle ou autre profil conjugué) les DAO modernes ont ces profils en bibliothèque, avec tout cela une FAO qui crache du code G et une bonne éléctroérosion a fil et vous avez un bon pignon a condition de ne pas avoir d'obstacle pour le fil et que l'arbre associé loge sur la machine .
Cette méthode est a réserver quand vous disposez de la machine a fil et qu'elle peut tourner en temps masqué car l'opération est longue donc coûteuse si achetée a l'extérieur.
L'avantage est de pouvoir tailler la denture et son alésage simultanément et surtout après les traitements thermique.
J'ai utilisé ce procédé en réparations de machine avec de bons résultats.
Salutations.
 
H
HERVE06300
Nouveau
17 Août 2013
18
  • Auteur de la discussion
  • #7
La découpe laser ne laisse a mon avis pas un état de surface/géométrie satisfaisant pour assurer une durabilité des pignons :

un passage en tumbler avec pierre a polir serait il suffisant ?

a priori la précision est de 1/10 au jet d'eau est-ce dans les tolerances ?
 
Dernière édition:
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
Il faut garder à l'esprit qu'un pignon c'est quelque chose de très précis, le contact entre les dents est un contact linéique qui doit être le plus régulier possible pour assurer la durabilité.

l'état de surface du laser ne fera qu'une succession de points de contacts, avec du coup une pression très élevée à ces points, qui provoquera probablement des arrachements de matière et autres joyeusetés, et le traitement thermique "sauvage" du au laser n'arrangera probablement rien....

Si c'est pour faire un mécanisme "agricole", très surdimensionné, manœuvrant à faible vitesse, sous des charges modérés, et baigné de graisse, ça fera probablement le job, mais si c'est pour faire une transmission de puissance c'est pas la peine....
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
Je viens de trouver un doc fort intéressant sur les engrenages, qui appuie plutôt bien ce que je viens de te détailler ( promis j'ai pas triché je tombe à l'instant dessus :lol: )

On y trouve le degré de précision associé à l'utilisation, et le Ra (rugosité) associé au degré de précision.

Un bon laser ne fera guère mieux qu'un Ra de 10, donc l'ordre de grandeur est associé aux "machines de construction et agricoles" dans ce tableau.

Mais cependant, comme bien souvent les pièces des machines agricoles sont massives et donc épaisses à découper, je pense qu'on s'éloigne encore plus de la géométrie idéale et d'un état de surface correct en augmentant l'épaisseur a découper...

Je ne connais pas assez le procédé de découpe par érosion fil pour savoir jusqu’où on peut descendre en Ra, mais je pense que c'est beaucoup plus faisable, certaines couronnes intérieurs sont faites ainsi . ( @simplet peut nous éclairer ? )

Après cela peut avoir un intérêt d'ébaucher au laser ou autre comme tu le dis au début, mais pas dans un but de se passer de matériel, mais par exemple dans un but de diminuer la quantité de copeaux à faire, et gagner en temps d’exécution sur la machine de taillage ou fraiseuse + accessoires....

Degré de précision
ISO 1328
3
4
5
6
7
8
9
10
11
Degré de précision
AGMA
13​
12​
11​
10​
9​
8​
7​
6​
5​
Rugosité extérieure max. Ra max. [nm]
0.1-0.2​
0.4​
0.8​
1.6​
1.6​
3.2​
6.3​
12.5​
25​
Vitesse périphérique max. [m/s] dents droites
80​
60​
35​
15​
8​
5​
3​
3​
3​
Vitesse périphérique max. [m/s] dents obliques
100​
80​
50​
30​
12​
8​
5​
3​
3​
Valeurs d’orientation pour le choix du degré de précision selon les spécifications.
Spécification
Degré de précision

ISO
Degré de précision

AGMA
Roue motrice
2 – 4​
13-12​
Instruments de mesure
3 – 6​
13-10​
Réducteurs de turbine
3 – 5​
13-11​
Réducteurs d’aviation
3 – 6​
13-10​
Machines-outils
3 – 7​
13-9​
Moteurs d’aviation
5 – 6​
11-10​
Boîtes de vitesse à grande vitesse
5 – 6​
11-10​
Osobní automobily
6 – 7​
10-9​
Voitures civiles
7 – 8​
9-8​
Moteurs de bateau légers
7​
9​
Laminoirs, locomotives
8 – 9​
8-7​
Moteurs de bateau lourds, tracteurs
8 – 9​
8-7​
Machines de construction et agricoles
8 – 10​
8-6​
Machines textiles
7 – 9​
9-7​



 
H
HERVE06300
Nouveau
17 Août 2013
18
  • Auteur de la discussion
  • #10
donc si j'ai bien compris plus que la forme c'est l’état de surface qui donne la qualité du pinion
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
Il faut les deux

Un pignon avec un super état de surface mais avec une géométrie toute naze donnera le même résultat qu'un pignon géométriquement correct avec un état de surface aux fraises....
Dans les deux cas, le contact entre les deux pignons n'est pas assuré correctement et tu auras des points de pression localisés qui auront raison de l'engrenage...
 
shodan47
shodan47
Compagnon
24 Juin 2019
775
47700 Casteljaloux
Perso quand je vais chez Chauvin, spécialiste du pignon et que je vois le travail d'usinage que cela demande :smt017
Je parle pas du pignon lambda mais de pièces très technique
C'est de l'orfevrerie :-D :
pignon.jpg
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
c'est beau
 
Dernière édition par un modérateur:
Haut