Etau Syderic - refabrication mors

  • Auteur de la discussion crapulatos
  • Date de début
crapulatos
crapulatos
Compagnon
5 Avr 2009
3 643
FR-62 près de Carvin
  • Auteur de la discussion
  • #1
Refaire les mors ne m’a pas pris un temps fou ni posé de difficultés particulières, ça n’a même aucun intérêt de faire un post à ce sujet :neo_xp:
Alors là ... je me porte en faux complet ... :smt013
Pour ceux qui ont commencé à faire des copeaux à 14 ans, normal, fastoche, ça se fait en regardant par la fenêtre les gonzesses passer en petite robe légère ....
Mais les ceusses qui commencent à toucher à la fraiseuse à 50 balais (voire plus :oops: ) ... hé bien c'est pas évident du tout du tout ... voire même ça peut être compliqué ... :smt021
J'm'espik ... :shock:

Un mors d'étaux, c'est quoi ? Un morceau de fer avec deux trous dedans ... en gros ... à peu près ...
Bin non, il faut que le morceau de fer soit en acier, calibré, trempé, rectifié, avec les trous en face des trous et tout et tout ...

Voici le modop, pas si évident que ça

  1. Relevé de côtes sur l'existant, en sachant que les mors en place sont tout pourris (sinon on les changerait pas) donc faut faire un relevé sur l'étau.
    Donc pieds à coulisse.
  2. Dessine moi un mouton un plan, propre, utilisable (fait sur QCAD sur un Mac Pro de 2010).
  3. Appros matière, bin vi tout le monde n'a pas un parc à métaux bien achalandé, donc mon cas j'ai pris un morceau d'étiré S235JR (équivalent E24) en 30x10.
    Donc ça ne sera pas du trempé, revenu au petits oignons et rectifié, d'un autre coté, ce n'est pas un étau de précision.
  4. Découpe des petits morceaux à la bonne longueur, donc disqueuse ou scie à ruban, ou autre (pas de scie à main, mes épaules n'apprécieraient pas).
  5. Calage de l'étau sur la table de la fraiseuse à l'aide d'un pupitas.
  6. Mise au propre des extrémités en calant le bout de plat à l'aide d'une équerre.
  7. Ébavurage des parallélépipèdes obtenus à l'aide d'un ébavureur.
  8. Application de bleu de traçage à l'aide d'un pinceau.
  9. Traçage à l'aide d'un trusquin sur le marbre.
  10. Pointage au pointeau avec une loupe (sombre histoire de vieillure de l'opérateur).
  11. Pointage au forêt à pointer sur la perceuse à colonne.
  12. Perçage au fôret (deux diamètres différents).
  13. Filetage à l'aide d'un taraud monté sur un appareil à tarauder (fallait bien que je l'étrenne un jour celui-là)
  14. Lamage au forêt à lamer sur la perceuse.
  15. Ébavurage de tous ces troutrous à l'aide d'une fraise à ébavurer.
  16. Usinage d'un chanfrein sur la fraiseuse avec une fraise à chanfreiner.
  17. Soufflage de l'ensemble à l'aide d'une soufflette alimentée par un compresseur.
  18. Nettoyage à l'alcool à bruler du bleu de traçage.
  19. Pose de l'ensemble, séance photos, boivage bière pour réfléchir fort à ma future prose pour vous faire marrer.
  20. Nettoyage des mains et jetage de la canette vide pour éliminer tout risque de destruction massive par les autorités compétentes ayant main mise sur le salon.
En violet j'ai surligné le matériel nécessaire ou du moins fort pratique pour mener à bien cette fabrication.
Donc pas si simple que ça ... mais en attendant, en travaillant avec soin, mes trous sont en face des trous, une fois l'étau fermé, on sent à peine la différence de niveau sur le dessus des mors ... bref le E.T. il est content comme tout d'avoir bien bossé ....
Y'a plus qu'à prendre encore un peu d'expérience pour se taper des travaux façon Knarf ou autre psychopathe de l'horlogerie ou du modélisme :oops:

Une fois la gamme de fabrication établie et respectée à la lettre, ça donne ça

Avant, après

atelier_etau_syderic_mors_01.jpg


En position fermée

atelier_etau_syderic_mors_02.jpg


Le mors fixe

atelier_etau_syderic_mors_03.jpg


Le mors mobile
atelier_etau_syderic_mors_04.jpg


Et le plan (le pdf est en PJ)

atelier_etau_syderic_mors_05.png


Boudiou .. ça donne soif tout ça :drinkers:
Et merci à bop55 (à gauche sur la photo) de m'avoir titillé sans le vouloir sur le sujet :partyman:

E.T.
 
Fichiers joints
Dernière édition:
R
remilaciotat
Ouvrier
29 Nov 2009
470
LA CIOTAT 13600
Bonsoir,
C'est vrai que sur le papie c'est pas très compliqué à faire mais si on veut le faire correctement il ne faut rater aucune étape.
Bravo!
Rémi
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
2 443
MARSEILLE
Bonjour,
Très bien ! Excellent post !!!
JASON
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 672
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Bien joué !
Une gamme est indispensable dès qu'on s'attaque à des pièces juste un peu plus complexes ( on doit la faire avant... pas après réalisation ! :wink: )

PS : tu aurais pu pointer les trous taraudés du mors fixe en serrant les deux mors ( mors mobile fixé par ses vis ) puis en faisant une empreinte de foret par les trous de passage des vis....

C'est indispensable pour ne pas supprimer une surface d'appui par exemple, qu'on peut être amené à faire disparaitre...

Nb : pour le bois c'est encore plus vrai, parce qu'on va très vite et que contrairement au métal on n'a pas le temps de réfléchir avant de faire la connerie !
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 361
Près de Rouen
:smt038 :smt038 :smt038 bravo ! le genre de fabrication qui a l'air de rien, mais qu'il faut mener à bien !
:smt038 :smt038 :smt038
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 015
FR-17800 Charente maritime
Une fois la gamme de fabrication établie et respectée à la lettre, ça donne ça
J'ajouterai, car il est souvent utile d'avoir deux décrochement sur les mors pour éviter l'emploi de cales, le fraisage des dits décrochement, sur l'étau lui-même, comme on le fait pour les mors dous :
- mise en place de l'étau sur la fraiseuse,
- dégauchissage du mors fixe,
- serrage d'une cale martyr,
- fraisage du décrochement coté mors fixe,
- et au retour sur le mors mobile :
X.jpg


Cordialement,PUSSY.
 
crapulatos
crapulatos
Compagnon
5 Avr 2009
3 643
FR-62 près de Carvin
  • Auteur de la discussion
  • #7
Merci pour ton conseil en particulier et tous vos commentaires en général.
Je me suis posé la question de faire ce décrochement qui était présent sur les anciens mors.
Mais pour le moment je suis bien équipé en cales, donc je vais rester comme ça.
J'ai de quoi faire un autre jeu de mors, wait and see ...

E.T.
 
Dernière édition:
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 203
nord montpellier
bonjour ,
comme le plus souvent les étaux ne plaquent pas le mors mobile au serrage
utile d'avoir deux décrochement sur les mors pour éviter l'emploi de cales,
..... je ne ferais pas ces décrochements ;
A++++
 
Pitch
Pitch
Compagnon
11 Fev 2011
1 592
Pas de Calais
Bonjour,
joli joli, pour avoir plus de précision tu aurais pu te servir de ta fraiseuse au moins pour les premiers perçages.
Du coup pas besoin de bleu, trusquin, pointeau, d'alcool à brûler, loupe mais besoin de craie ou feuille à cigarette ou pinule ...

  1. Ébavurage de tous ces troutrous à l'aide d'une fraise à ébavurer.
  2. Usinage d'un chanfrein sur la fraiseuse avec une fraise à chanfreiner.
c'est pas la même fraise ?
 
Haut