etau limeur vernier ms 25

cab67
cab67
Ouvrier
Bonjour
L’Étau limeur est chez moi depuis ce jour :-D.

P1060312.JPG


Je l'ai chercher à 200 km chez une dame très accueillante avec ma grue d'atelier et posé à plat sur ma remorque.


Il a tous ces pignons, la poignée spécifique et a l'option table pivotante, pas d'étau mais une bonne trentaine d’outils !

Il manque les plaquettes:
P1060309.JPG


Et devais avoir l'option lampe et relevage d'outils auto, à moins que les emplacement étaient prévu d'origine:
P1060308.JPG


Deux pièces on été brasés, pas grave, cela me donnera l'occasion d'usiner :lol:
P1060310.JPG


Merci pour vos conseils!, la suite dans la section "étaux limeurs" du forum :smt002 >fait
 
H
heidi
Compagnon
Bonjour,
J'ai le même en vert;belle petite machine avectable pivotante
Ils sont difficiles à manutentionner car c'est un ensemble"monobloc" haut sur patte" qui peut basculer latéralement
Tu as dû t'amuser avec la grue d'atelier
Les Chomienne 350 sont plus lourds mais plus bas;en fait on les bride sur une réhausse en béton
fafnir en a un petit qu'on pose sur une table;on l'avait soulever à 2 pour le mettre dans le berlingo
Pour info le mien n'a pas encore servi;je fais tout à la fraiseuse
au niveau prix c'est à peu près l'équivalent ferraille
Bonne continuation :wink:
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Tu pourrais nous montrer des photos des outils, que tu as eu avec ?
Ca m'intéresse, peut importe leurs états pour voir leurs fabrications, affûtages spécifiques... :)
 
tyros
tyros
Compagnon
moufy55 a dit:
Tu pourrais nous montrer des photos des outils, que tu as eu avec ?
Ca m'intéresse, peut importe leurs états pour voir leurs fabrications, affûtages spécifiques... :)

J'en connais un autre que ça intéresse :wink:
 
C
cf63
Compagnon
Bonjour

Bravo pour ce bel achat.
Il mérite un petit nettoyage avant mise en service, mais ne rechigne pas à la tache...

je confirme que l'emplacement vide sur le coulisseau est bien l'attache du système de relevage de l'outil.
(il manque une triangle de liaison en direction du PO)
Pour les pignons qui permettent le changement de vitesse, c'est très de les avoir car ils ont un alésage cannelé difficile à usiner pour nous.
Bonne restauration, cldt.
cf63.
 
Okapi
Okapi
Compagnon
Ben justement, l'étau limeur, c'est le roi de la cannelure non ? :wink:
 
cab67
cab67
Ouvrier
Merci !
Je vais poster les photos de l'outillage
J'ai un peu "jouer" avec aujourd'hui en manuel, tout à l'air bien en ordre, sans jeux :)

Un bon nettoyage s'impose en effet !
Je vais essayer de refaire les plaques manquantes( il y a une belle photo en grande dimensions de celles ci sur le forum:https://www.usinages.com/attachments/80473)
Je compte aussi refaire le tableau , bien que fonctionnel sur la machine, mais on va moderniser un peu cela ! ( j'ai un variateur de 1.1kw qui traine :wink: )
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Ah non, pas de variateur, sur cet EL !!
Laisse le traîner, pas d'excuses :P

Varier la vitesse du moteur serait une erreur, à l'instar des jeux de pignons puisque, tu perdrais une partie du couple des coups, principal intérêt de ces machines mais, surtout, tu briderais la pompe BSP, huile de glissières, ce qui serait dangereux pour la vie des glissières.

Ne pas avoir de 400TRI, est une excuse non recevable par la loge des limeurs motorisés.
 
cab67
cab67
Ouvrier
Oui mais j ai le tri ! :O
Le variateur serait pas pour faire varier la vitesse mais pour faire un demarage en douceur :)
 
Okapi
Okapi
Compagnon
C'est inutile, de par sa conception et son inertie, même en tri un LE démarre lentement, les EL américains ont un débrayage de courroie pour démarrer comme on veut, sur d'autres ce sont des systèmes mécaniques, de toute manière on arrête toujours le bélier soit en arrière soit sur un point de réglage, donc aucune surprise possible.
C'est vrai que je n'avais pas lu mais sur un EL le variateur supporterait en plus mal les pointes d'ampèrage, c'est assez spectaculaire quand on arrive en pleine force même sur un petit.
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Vas nous prendre de belles photos, de tes outils, au lieu de perdre du temps, dans des réflexions euphorique post-achat :P
 
tyros
tyros
Compagnon
Pense à faire une vidange correcte, j'ai trouvé un bon paquet de limaille à l'intérieur, et vérifie que la pompe huile bien les glissières.
Pour l'huile, j'ai mis de la ISO 68.
 
denisdd
denisdd
Ouvrier
bjr
c'est le même que le mien moi j'ai le système qui te maque pour relever le porte outil. Fait gaf c'est très puissant, je te conseil de le fixer au sol. Pour moi je ne l'ai toujours pas fait sa restauration faute de temps.Par contre j'ai usiner un porte outil pour le cannelures il y a des photos sur le forum.
 
cab67
cab67
Ouvrier
Bonjour
Voici quelques outils, ils sont tous identiques, les tailles différent
P1060331.JPG

P1060334.JPG
 
cab67
cab67
Ouvrier
Merci pour le conseil du grade de l'huile Tyros ! ça tombe bien, j'ai de la 68 qui me reste de mon tour :-D

Denisdd, je veux bien les photos du système de relevage svp, Super ton porte outils !!

Okapi a dit:
C'est inutile, de par sa conception et son inertie, même en tri un LE démarre lentement, les EL américains ont un débrayage de courroie pour démarrer comme on veut, sur d'autres ce sont des systèmes mécaniques, de toute manière on arrête toujours le bélier soit en arrière soit sur un point de réglage, donc aucune surprise possible.
C'est vrai que je n'avais pas lu mais sur un EL le variateur supporterait en plus mal les pointes d'ampèrage, c'est assez spectaculaire quand on arrive en pleine force même sur un petit.

C'est justement aussi pour les pointes d'ampérage que je voulais mettre mon variateur :wink:
En plus c 'est pas la place qui manque !

P1060335.JPG
 
cab67
cab67
Ouvrier
Un essais avec inkscape:

P1060330.JPG


C'est l'occasion de tester la gravure chimique :smt003
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour cab67,

Si je me rappelle bien ce que j'ai appris en 2 è T dans les années 70, les outils d'étau limeur ne sont pas faits comme ceux que tu as photographiés.
Normalement ils ont une forme de col de cygne afin que l'arête de coupe soit en arrière de la face de montage de l'outil pour qu'il ait tendance à dégager de la pièce en cas de flexion due à un effort trop important. :wink:

Les outils en photo sont des outils à mortaiser pour faire des rainures de clavette par exemple, par contre le montage ne se fait pas dans ce sens (l'outil doit être aligné avec le coulisseau). 8-)

Cordialement,
Bertrand
 
cab67
cab67
Ouvrier
Ok merci, c'est des outils pour brochage ceux là alors.... :(
Dans les années 90 on avais déjà plus d’étaux limeurs à l'école, j'ai tout à apprendre sur ces machines :???:
 
Okapi
Okapi
Compagnon
Tout d'abord les outils, certains(très beaux outils forgés entre nous) ont une portée plutôt importante, avec ceux-là, éviter de rentrer dans une plaque qui ne soit pas chanfreinée, et ne pas prendre trop à la fois, ils ont une fâcheuse tendance à se dévisser et à remonter sinon, et à casser bien sur, souvent on oublie avec un étau-limeur que pour ne pas avoir d'onde sur les premiers mm. de coupe il faut simplement chanfreiner si cela se produit, et en général avec tous les outils minces et étroits.

Pour le variateur, je ne vois pas trop le rapport avec les pointes d'ampérage, il ne va rien y changer, un moteur électrique qui tout d'un coup est mis en charge de manière importante après une durée sans effort tire les ampères, variateur ou pas, et sur un gros modèle d'étau-limeur on a facilement 8-10 ampères d'écart durant la course, les variateurs sont en principe utiles dans l'autre sens, soit montée au démarrage, descente et freinage, mais en charge je ne vois pas trop, le moteur ne varie que très peu en régime sauf si c'est un petit, mais par contre il tire plus d'A, si tu pouvais développer je suis intéressé, sur les grosses machines avec beaucoup d'inertie on installe pour pas cher un démarrage progressif et une descente de même, mais ce n'est pas un variateur de fréquence tel que je les connais.

Et entre nous c'est très peu pratique sur un étau-limeur car il est très difficile de choisir le point d'arrêt précis du bélier avec ces installations, sauf à mettre un frein très court, et là la mécanique ne va pas aimer du tout. :sad:

Si tu cherches de la documentation de formation pratique, va sur cette page : http://www.lecollectionneur.ch/documentation-pdf/, il y a un très bon manuel, il est en anglais mais bien illustré, shaper pour étau-limeur en anglais. :wink:
 
Dernière édition par un modérateur:
Bbr
Bbr
Compagnon
Re,

cab67 a dit:
c'est des outils pour brochage ceux là alors....

Pas brochage ! :sadomaso56: Mortaisage ! :mrgreen:

Une broche est un outil à arêtes multiples qui fait l'usinage en un seul passage (je parle des broches utilisées sur des machines à brocher, pas des modèles utilisés sur des presses pour faire une rainure de clavette qui nécessitent plusieurs passages). D'ailleurs j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains le plan de définition d'une broche (pour un moyeu de synchro ou une denture intérieure, je ne me rappelle pas) avec les détails d'affûtage de chaque dents : impressionnant ! :eek:

Cordialement,
Bertrand
 
cab67
cab67
Ouvrier
Re: Re : etau limeur vernier ms 25

Merci okapi !
en effet le couple doit varier enormement sur un EL !
Je vois avec mon colège qui est specialiste dans les vars ce qu il en pense
Mais tu as raison pourquoi faire simple quand on peux faire compliquer[emoji3]
 
Okapi
Okapi
Compagnon
C'est surtout que tous mes essais pour améliorer du côté alimentation m'ont plus donné de problèmes que de solutions, quand on a un peu de pratique, on parvient à stopper le bélier à quelques mm. du point nécessaire, le faire éléctroniquement est possible mais va demander des fins de course, et comme l'avantage de l'EL sur tout autre engin d'usinage par enlèvement de copeaux est sa simplicité…

J'utilise juste un fin de course pour pouvoir faire autre chose, il est pris sur l'arrêt d'urgence et se serre sur la coulisse pour stopper une fois la course finie afin que je puisse travailler ailleurs dans l'atelier.

Comme j'ai un stock de matos pneumatique de commande, je me suis déjà amusé pour planer à mettre un aller-retour avec descente de l'outil automatisée, mais franchement lorsque j'ai besoin d'une rainure de clavette pour monter une poulie, mon vieil équerre percé et quelques serre-joints font l'affaire en quelques minutes. :wink:

C'est un outil fabuleux lorsqu'on s'en sert assez souvent pour le comprendre, tous ceux qui sont dans l'électronique et la CNC me traiteront de fou, mais je n'ai aucun problème de travail ou de chômage, actuellement plus personne ne fait de petits travaux à l'unité, mais tous courent après les moindre sou, personnellement j'ai fermé mon site un certain temps afin de rattraper le retard pris suite à des ennuis de mobilité, mais je suis carrément en train de montrer à mon épouse comment travailler avec moi en mécanique pour des tâches répétitives et simples comme le filetage des vis trapézoïdales de machine.
A l'étau-limeur on peut de même faire travailler quelqu'un sur du planage ou des queues d'aronde, ce qui est beaucoup plus difficile en fraisage.

ps. très chouette ton étiquette, mais elle résiste à quoi ?
 
cab67
cab67
Ouvrier
Oui c'est une bonne idée d’arrêter la machine en fin de cycle !
Pour l'étiquette elle résiste pour l’instant à rien !
C'est un patron pour faire de la gravure chimique sur une plaque d'alu.
J'essaye de m'y coller ce week end, mais avant, vidange nettoyage rapide et mise en route :smt002
 
cab67
cab67
Ouvrier
Bonjour
Nettoyage en profondeur (extérieur et intérieur) et remplacement de l'huile , contrôle du tableau, remplacement du sectionneur et branchement, et voilà les premiers copeaux, histoire de me familiariser avec la machine !

P1060343.JPG


Je suis bluffé par l'état de surface !

Bon, faut que je me trouve un autre petit étau :smt003
 
moufy55
moufy55
Modérateur
As-tu vérifié que la pompe de lubrification fonctionnait bien sur tous les points ?
Ce n'est qu'une photo mais, je ne vois pas les traces de retour d'huile des glissières dans les goulottes de récupération, et le pied de bielle me semble "sec"...
Tu as un étrangleur de débit réglable au besoin :wink:
 
cab67
cab67
Ouvrier
Oui cela coule bien ! j'ai tout vérifié trappe ouverte, le débit ce règle sur la nourrice ou sur la pompe ?
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Nourrice, tu as une bête vis pointeau et un contre écrou.
Mais rien à démonter, juste avancer le coulisseau en maxi-AV.
La pompe est fixe, à deux pignons.
Ca dois bien goutter en récupérateur avant et arrière à chaque coups, le haut de bielle diffuse beaucoup, bien visible à l'œil.
Les autres, tu les trouveras facilement,
 
Haut