étalonnage d'appareils de controle

  • Auteur de la discussion fumezou
  • Date de début
F
fumezou
Apprenti
22 Oct 2014
144
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour , on vient de me mettre au poste de controleur et je suis tout nouveau en la matière . J'ai un probleme c'est qu'il faut que j'étalonne les appareils de controle du style pied à coulisse , micrometre etc...
j'ai bien un bouquin qui m'explique comment il faut faire mais je ne comprend pas tout surtout , pour le pied à coulisse Je sais qu'il faut palper une cale étalon et 5 fois et après , j'ai des problèmes avec le bec
Existe il des regles pour apprendre à controler les appareils de controle ,
merci d'avance
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 387
FR40 / FR64
Bonsoir,
Bien sûr qu'il y a des règles, des procédures etc... Mais la manière dont tu décris ton problème ne permet pas trop de savoir quelle en est l'origine.
Donnes nous des détails et sois précis.
Tiens précis c'est déjà une règle en métrologie.
Une autre: la propreté, travailles tu dans un environnement propre? Il faut savoir que dans les ateliers il y a des copeaux un peu partout, de la limaille.
Si tu n'y prêtes pas une grande attention un bout de limaille peut venir fausser les mesures, un copeau peut arrêter le pied dans une position qui ne correspond à rien.
Comme tu peux voir il y a plein de raisons qui peuvent faire que tu recommences 5 fois la même mesure et que tu ais 5 résultats différents.
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 954
Toulon ( Var )
fumezou a dit:
bonjour , on vient de me mettre au poste de controleur et je suis tout nouveau en la matière .
Bonjour.
Et personne pour te former à ce poste ou t'envoyer faire un stage de formation de contrôleur ?
Quel est le niveau de qualification de l'entreprise, de son habilitation, quels sont les produits à contrôler, pour le civil, la défense nationale, l'armée, pas de process de contrôle...................?
Bernard.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Il faut aussi te procurer les normes concernées ( toujours elles ! :smt003 )

Il y a une norme par appareil , 1 pour les pc , 1 pour les micrometres d'exterieur , 1 pour les micrometre de profondeur etc ....
En plus du classement des appareils , elles decrivent aussi les modes operatoires , ça aide !

Sinon , il y a aussi les bouquins scolaires , le bouquin Delagrave "Metrologie dimensionnelle" est tres bien , je doute qu'il soit toujours commercialisé ? , mais tu peux sans doutes le trouver en occasion .

Si tu es dans une demarche d'assurance qualité ISO9000 , il faut faire verifier par un organisme habilité les jeux de cale etalon et eventuellement les autres instrument de reference .
 
P
PGL
Compagnon
29 Sept 2014
1 316
Toulouse
Je suis aussi de l'avis de ce qui est dit, la première chose est une bonne formation, parce qu'avant l' étalonnage il faut très souvent démonter, nettoyer, et lubrifier les instruments si nécessaire, et ça, ça ne s'invente pas.

Comme dit plus haut, il y a des procédures qu'il est impératif de respecter. De plus il te faut une boite de cales étalons contrôlée et certifiée par un organisme compétant comme le Cetim. Ce jeu de cales ne devant servir qu'à l’étalonnage des instruments de mesure.

Tu dois aussi tenir un registre de tous les appareils et y répertorier toutes tes interventions.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
je suis nommé contrôleur et je ne sait pas comment faire ???

...

excusez moi ce hors sujet ... je ne vais pas m'etendre sur ce genre d'absurdité ... ça n'empechera pas de repondre aux question technique pour faire avancer la technique sans se lamenter sur les abberations contre lesquelles ont ne peut pas grand chose

en controle d'instrument de mesure il y a 2 niveau , le premier , resoudre les problemes technique pour que les instrument soit utilisable ... et le 2eme niveau , le faire en respectant toutes les normes

le premier niveau est celui d'un amateur qui n'a aucun compte a rendre a personne ! quand je fais un alesage pour un roulement il suffit que mon pied a coulisse me permette de mesurer mon alesage et que le roulement soit pas trop mal monté ... dans une entreprise iso XXX le pied a coulisse ne suffit même pas et il faut un tas de chose que je ne peut pas dire parce que je n'ai pas payé pour avoir accès aux normes applicables

sur ce forum il y a des gens plus pointu que mois sur les normes actuelles
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 387
FR40 / FR64
Bonsoir,
Avant d'aller chercher les grandes normes, attendez que notre jeune ami nous donne quelques détails sur son environnement qui nous est pour le moment inconnu.
Après oui en fonction des produits fabriqués on trouvera des normes plus ou moins élaborées, ainsi que des procédures.
Commençons par lui donner les règles de base, telles que le registre des instruments suivis, enfin maintenant ce sera plutôt un fichier dans l'ordinateur.
Avec les dates de visites périodiques, la température si la salle n'est pas climatisée et les résultats de chaque instrument.
Je rappellerai tout de même que l'utilisation de certains instruments de base tels que palmers et pieds à coulisse s'apprenaient autrefois à l'école.
Il est regrettable que cet enseignement ait disparu (en même temps d'ailleurs que les bons profs).
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Ah ben le metier , y a pas de miracle , faut l'apprendre !
Les formations coutent tres cher , l'ideal serait d'avoir un tuteur pendant quelques mois , années ? ...
Mais ceci est valable dans de nombreux metiers .

Dans une entreprise tu es obligé de te referer aux normes pour classer ou declasser un instrument , sinon quelle est la tolerance d'usure ? , quelle tolerance de fonctionnalité ?
Il suffit d'acheter les normes dont on a besoin , pas la serie .
C'est la demarche ISO qui est tres couteuse .

En usage intensif certains instruments ne restent pas longtemps dans leur classe de precision , surtout les chocs et les chutes ... ont rapidement raison de leur bon état .
Les becs fins inter sur les PC , les tambours gradues sur les micrometres etc .... sont les premiers touchés en cas de chute . Les cremailleres qui prennent les copeaux , les casses de leviers de comparateur , l'electronique qui prend l'huile etc ....

Ce n'est pas comme en utilisation amateur , ou si on est soigneux et precautionneux ils durent tres tres longtemps ...
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 353
FR 63630
De ce que j'ai vu au laboratoire des mesures national pour l'étalonnage des appareils de mesures, c'est avant tout une salle blanche,,,, pas un coin d'atelier donc sans poussière, ni limaille, et toujours à la même température et la même hygrométrie,,,, :supz: :supz:
Cela se rapproche plus de l'horlogerie, que de la mécanique générale, un outillage adapté, des gants pour le toucher des pièces et des cales étalons ...par exemple!!! :rolleyes:
Pour ce que je sais d'avoir travaillé dans toute la France, tout est relativisé au nom des frais,, un pied à coulisse marqué d'avoir été employé pour mesurer des pièces en rotation sur un tour,,,,"Vite et bien, cela ne va pas bien loin" ... :smt002
Si tu dois créer ton poste,ton environnement de ton travail, fais bien comprendre que ce ne sera pas sans les moyens, sinon ils envoient leurs appareils à mesurer au Laboratoire National des mesures, Parc Georges Besse, 30.000 Nimes, pas de pub là dessus, mais un laboratoire national... :smt002 :smt002
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

C'est l'ideal , mais cela depend dans quelle precision on travaille dans l'entreprise .
Pas necessaire d'avoir une salle blanche , climatisée en metrologie pour verifier des PC et des micrometres ordinaires .
Il en va autrement si on veut verifier ses cales etalons , et autres references , mais il faut aussi d'autres appareils de mesure .
Le minimum est une pièce isolée , propre , reservée à cette seule activité .

Quand l'entreprise fait , par ex , de l'usinage de precision ordinaire ET de la tolerie- serrurerie - chaudronnerie , il faut aussi des instruments de mesure dans ces ateliers .
Les instruments utilisés en usinage , qui ont pris un peu d'usure ( mais toujours classé par la norme ), et qui sont fonctionnels terminent leur "carriere" dans ce type d'atelier , avant d'etre declassé.
Enfin c'est generalement la gestion econome pratiquée .
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 395
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Il y a un topic de ce sujet sur le forum...mais je ne retrouve pas...c'est un prof de L'AFPA qui a créer ce topic sur les appareils de mesures...

C'était sur le pied a coulisse, le micromètre, cale étalon etc.!!!! avec des exercices.

@ +
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 353
FR 63630
j'ai eu l'occasion d'aller porter en vérifications des comparateurs pour une firme qui s'occupe des turbines de centrales électrique, comme j'étais intéressé par le sujet, le directeur technique m'a fait visiter les lieux, on se croirait plus dans une salle d'op,que dans un labo de mesure, la visite par les fenêtres , pas question d'entrer... Les Editions Delagrave doivent avoir des livres sur ce sujet ... La tolérance était mieux que le micron , mais un micromètre qui t'affiche réellement le centième de millimètre est un bon ; on peut encore diviser la graduation en 2 ou en 4 en portant des repères sur le verre,,, c'est pour cela que je dis toujours de privilégier les grands cadrans, aussi cela ne s'arrange pas avec l'âge lire sur un cadran de 30 mm... pour ne rien rater. :smt002 :smt002
 
F
fumezou
Apprenti
22 Oct 2014
144
  • Auteur de la discussion
  • #13
Mon problème c'est la procédure . Je prend mon pied à coulisse et je prend une cale étalon de 50
Je palpe la cale 5 fois et ça me donne des cotes .j'en fais la moyenne.
c'est après avec le bec que je ne sais comment faire , est qu'il faut que je palpe ma cale étalon avec le bec ?
 
P
PGL
Compagnon
29 Sept 2014
1 316
Toulouse
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
fumezou a dit:
Mon problème c'est la procédure . Je prend mon pied à coulisse et je prend une cale étalon de 50
Je palpe la cale 5 fois et ça me donne des cotes .j'en fais la moyenne.
c'est après avec le bec que je ne sais comment faire , est qu'il faut que je palpe ma cale étalon avec le bec ?
Bjr ,

Tu n'as pas à faire la moyenne , tu ne cherches pas la valeur de la cale mais l'exactitude du pied à coulisse , les roles sont inversés .
Les 5 valeurs sont à prendre par differentes " zones " des becs sur la cale , dans le bout , en arriere , sur toute la longueur des becs ...
Je ne me rappelle plus exactement des termes de la norme , ni des tolerances , bien entendu !.

Il te faut la norme ! , qui va te donner les valeurs limites à ne pas depasser , par classe .
Les appareils de mesure sont classés suivant leur degre d'usure .
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 395
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

fumezou a dit:
bonjour
On vient de me mettre au poste de controleur et je suis tout nouveau en la matière ..
Je suis assez surpris, tu dis être passer contrôleur et tu n'y connais rien en la matière....tu faisais quoi avant ???
fumezou a dit:
J'ai un probleme c'est qu'il faut que j'étalonne les appareils de controle du style pied à coulisse , micrometre etc...
Non c'est pas un problème, c'est même tout a fait normal....c'est le poste qui demande à être très rigoureux sur la fiabilité sur ses instruments de mesures.
fumezou a dit:
j'ai bien un bouquin qui m'explique comment il faut faire mais je ne comprend pas tout surtout ,
Bah au moins tu as cette chance...mais si tu ne comprends pas tout c'est inquiétant !!!!
fumezou a dit:
pour le pied à coulisse Je sais qu'il faut palper une cale étalon et 5 fois et après , j'ai des problèmes avec le bec
Quel est le problème avec les becs ??? il faut contrôler les becs avec une bague calibrée ou sur cale étalon monter dans un serre-cale.
fumezou a dit:
Existe il des regles pour apprendre à controler les appareils de controle ,
Oui d'abord lire la notice des instruments et tu vas y apprends beaucoup de chose...ensuite le reste c'est une peu de jugeote et de bon sens..
va pas prendre une cote au centième sur une pièce qui est dehors à 5° par exemple.


@ +
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Re ,

S'il sagit des becs d'interieur , il faut faire des montages de cales etalon pour les verifier .
Tu dois avoir , avec la boite de cales , des accessoires , dont 1 ou 2 brides qui permettent d'assembler 1 ou plusieurs cales entre des becs , donc avec une certaine côte , entre lequels tu peux verifier les becs du pied à coulisse .
Sinon cela est possible aussi avec un jeu de bagues etalon , moins courant .
Comme ceci :

CaleEtalon.jpg
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 954
Toulon ( Var )
fumezou a dit:
Je palpe la cale 5 fois et ça me donne des cotes .j'en fais la moyenne.
Bonjour.
Pardon mais si tu dois mesurer 5 fois ta pièce pour faire une moyenne, il faudrait déjà s'entrainer à tenir le pied à coulisse et à donner toujours la même "pression" sur le boîtier de lecture pour avoir toujours le même résultat.
On fait dire ce qu'on veut à un PAC digital, il suffit de pousser plus ou moins fort et on fait varier les centièmes.
Les micromètres (palmers) n'ont pas ce problème avec le cliquet qui déclenche quand la pression est bonne.
Mais ce n'est que mon petit avis.
Bernard.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 395
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
pinou29 a dit:
fumezou a dit:
Je palpe la cale 5 fois et ça me donne des cotes .j'en fais la moyenne.
Bonjour.

On fait dire ce qu'on veut à un PAC digital, il suffit de pousser plus ou moins fort et on fait varier les centièmes.
Bernard.
Tout a fait d'accord avec cette affirmation...c'est même pire avec les becs pour cote intérieur.

@ +
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 353
FR 63630
Tout à fait d'accord avec ton avis concernant les micromètres, j'en ai une série en millimètres jusque 100 mm,les plus grands , je me les faits prêter, par un ami qui a confiance, idem pour un autre en pouces il meure de 2" à 3" je l'ai récupérer pour qu'il n'aille pas à la benne avec sa cale de réglage pour le "zéroter"!!!
Le pied à coulisse est plus aisé pour une mesure rapide à 0.05 mm près, ou le diamètre d'un foret, sinon je m'en tiens aux valeur des micromètres,
Un truc en passant pour ceux qui cherchent à mesurer le diamètre d'un fil, enroulez 10 spires sur une tige mesurez la longueur et divisez la par 10, c'est aussi précis qu'un micromètre... :smt002 :smt002
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
le probleme est pire que ça ! c'est confondre chercher un moyen de faire une mesure precise avec un instrument de mesure de precision limité et controler l'instrument de mesure

faire la moyenne c'est pour mesurer ... pas pour controler l'instrument

pour controler l'instrument il faut au contraire noter les differente mesure d'une même piece : plus les differentes mesure sont proche plus l'instrument est bon ... plus les differentes mesure sont differentes moins c'est bon

gerer un parc d'instrument de mesure dans une entreprise est compliqué , c'est plus une question de competence que de materiel ... même si on n'a pas le materiel pour faire tous les controle on peut les faire executer par les entreprise specialisé , mais il faut savoir demander ce que l'on veut donc avoir une certaine competance ... quand on demande un travail dont on ignore le principe on ne peut rien demander de bon donc on ne demande pas ce qu'il faut et c'est soit inutilement trop cher soit inutilement trop simpliste et inefficace

le probleme quand on manque completement de la bonne competance c'est qu'on ne peut même pas poser de question precise pour avancer
 
P
PGL
Compagnon
29 Sept 2014
1 316
Toulouse
Le problème, on l'a tous dit, il lui faut une bonne formation. Le contrôle, ça ne s'invente pas, ça s'apprend.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Re ,

Il y a de nombreux organismes qui font de telle formation , surtout depuis les demarches ISO 9000 .
Quelques noms : LNE , Cetim , Cegos , Ainf ... mais c'est relativement cher et les entreprises ne sont pas toujours disposées ...
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 387
FR40 / FR64
Bonsoir,
Oui c’est comme tout, tout peut s'apprendre, à n'importe quel âge. Il faut quand même préalablement quelques bases, savoir lire écrire, compter, ça s'apprend au CP et se complète après. Mais savoir lire est une chose et comprendre ce qu'on lit en est une autre. Quelques fois, il n'y a pas de honte à ça nous sommes obligés de lire plusieurs fois pour comprendre.
Bien après le CP, nous avons appris à avoir des méthodes de travail. Il existe des livres très bien faits. Il ne faut pas non plus être prétentieux et se refuser de relire des livres de base. Il faut savoir aussi que les méthodes évoluent en même temps que le matériel. Ceci s'appelle le progrès.
Celui qui ne suit pas les évolutions de son métier est vite dépassé.
Il faut savoir aller chercher la connaissance, et la cultiver.
Je ne saurais trop te conseiller fumezou de relire les documents que tu n'as pas compris calmement, d'essayer de les appliquer pour trouver les bonnes questions à nous poser.
Démontes ton pied à coulisse ou un vieux si tu as peur de ne pas savoir le remonter. Regardes comment c'est fait, tu comprendras mieux pourquoi les mesures sont fausses quand on appuie comme un sourd. Si en plus c'est un numérique les 1/100èmes ont vite fait de se barrer.
N'oublies pas non plus de prendre quelques informations sur le contrôle des piles qui ont une influence non négligeable sur les résultats des appareils électroniques.
@Jean Yves
je ne sais pas si cette pratique existe encore, mais dans mon ancienne entreprise, des sessions de formation avaient lieu en interne. Il y avait des personnes qui s'intéressaient à ce qu'elle faisaient, et c'était un vrai bonheur de partager son savoir avec elles. Le travail s'en trouvait mieux fait car ces personnes savaient ce qu'elles faisaient et quand elles rencontraient une difficulté elles savaient mieux s'expliquer et poser les bonnes questions.
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 353
FR 63630
Lire , écrire, compter, ce sont nos bases, mais encore, comprendre les soucis,
Pas plus tard qu'hier, je prête un pied à coulisse à 0,05 mm à mon voisin, je m'absente et je le retrouve dans une enveloppe dans ma boîte aux lettres, d'instinct je ferme les becs et je vois la lumière du jour entre les becs, en dessous de la lampe et avec mes loupes, il y avait un bec refoulé vers l'intérieur, avec une patience d'ange, j'ai enlevé cette bavure, le 0 correspond au 0 et la dernière graduation du vernier correspond aussi,
La prochaine fois, je lui prêterai une clé à griffes pour chauffagiste,... je ne crois pas qu'il reviendra de sitôt .... pas vu, pas pris,
Morale, gardez les outils de précision pour vous pour lever les doutes...un second pied à coulisse qui est précis , mais qui a servi lui conviendra tout aussi bien , je ne lui prêterai jamais un comparateur, ni un micromètre, Mieux qu'il aille s'en acheter un , même un électronique chez Lidl!!!cela lui suffira bien pour son usage :smt002 :smt002
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
17 053
F-69400 villefranche sur saone
brise-copeaux a dit:
Salut,

Il y a un topic de ce sujet sur le forum...mais je ne retrouve pas...c'est un prof de L'AFPA qui a créer ce topic sur les appareils de mesures...

C'était sur le pied a coulisse, le micromètre, cale étalon etc.!!!! avec des exercices.

@ +
C'est ici
On est redirigé vers un autre site, mais je ne sais pas comment y accéder directement ,

J'ai vaguement feuilleté le sujet j'ai plusieurs remarques
Quel était ta formation, ton emploi et tes connaissances sur l'utilisation des instruments de mesures avant d'être affecté à ce poste
Je trouve assez surprenant , qu'on installe, ou plutôt qu'on dise à quelqu'un " tiens voilà ton poste de travaille , il faut contrôler tes instruments de mesure, ..... Fait pour le mieux
Sans rentrer dans les grandes considérations , il faut reconnaître que le poste de contrôleur dans une entreprise est important, puisque c'est lui qui décide si la pièce est vendable ou non, la première personne qui sera responsable en cas de problème , si la pièce est mise sur le marché, c'est lui qui va être mît en question en premier, ensuite , on va chercher les autres responsabilités
Par contre, encore et comme toujours sur ce forum, on rentre tout de suite sur les grandes considérations , chambre blanche, température, poussières, Ångström etc.
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/
On ne sait pas ce qu'il va contrôler, quel sont les instruments de contrôle qu'il a à sa disposition quel, précision de contrôle il va devoir employer
Exemple si une cote est tolérancée à plus ou moins deux dixièmes si la cote fait plus 21 centièmes elle peut être acceptée ..... Sauf dans les entreprises très pointilleuses exemple l'armée
 
Dernière édition par un modérateur:
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 387
FR40 / FR64
Bonjour,
oui en 1 il faut savoir quel est l'environnement de travail.
TOUT est relatif. Un micro peut être très important comme négligeable.
1 mm peut être une tolérance très serrée sur une pièce de plusieurs dizaine de mètres alors qu'un micron sur une pièce de 2 microns....
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 395
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Dans cette histoire il y a aussi à connaitre le nom des instruments, on connait pratiquement tout les noms génériques mais pas toujours les noms usuels, pour beaucoup un micromètre c'est un palmer, une jauge d'alésage c'est comme une 3 touches mais utiliser différemment, un circomètre c'est pour mesurer des grands Ø avec une bonne précision, un churchill c'est un instrument pour contrôler le bombé sur une presse, pour les cales étalons beaucoup de personnes l'appel encore cale Johansson.

Chez nous le contrôleur c'était un gars en pré-retraite issu de l'atelier, bon il n'y avait pas encore toutes ses normes ISO......mais faut pas croire c'était très sérieux quand même, à cette place il a des responsabilité aux près des clients....quand c'est pas bon c'est d'abord sur lui que tout retombe ....il y avait aussi des petits règlements de comptes sur certains ou il laissait rien passer.

Bref il faut avoir baigner dedans a mon avis car il y a des rapports à faire, surtout pour des gros clients comme l'armée, le nucléaire, l'automobile etc....

@ +
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
albatros_del_sur a dit:
Bonsoir,
@Jean Yves
je ne sais pas si cette pratique existe encore, mais dans mon ancienne entreprise, des sessions de formation avaient lieu en interne. Il y avait des personnes qui s'intéressaient à ce qu'elle faisaient, et c'était un vrai bonheur de partager son savoir avec elles. Le travail s'en trouvait mieux fait car ces personnes savaient ce qu'elles faisaient et quand elles rencontraient une difficulté elles savaient mieux s'expliquer et poser les bonnes questions.
Bjr Gerard ,

Effectivement c'est souvent la cas en entreprise .
J'ai pratiqué ce metier quelques années , PUIS , la demarche ISO 9002 est arrivée , l'entreprise a engagé un budget , les normes ISO exigent la qualification du personnel , ce qui est normal , mais cela a un certain côut .

J'ai suivi plusieurs formations , l'organisation qualité à la CEGOS , la metrologie dimensionnelle au LNE , l'habilitation electrique ... et j'ai ensuite demultiplié en interne , comme on disait , nous avons obtenus la certification en 1994 .

Beaucoup de choses interessantes ont éte dites .
Et c'est vrai que pour documenter notre ami , il faudrait plus de renseignements precis .
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
la ou j'ai travaillé j'ai vu les 2 extremes : bonne entreprise qui assure les bonne formation pour que tout soit bien fait ... et entreprise qui veut se faire certifier ISO sans faire de frais ... qui confie la responsabilité de cette certification a quelqu'un qui n'y connait rien pour eviter qu'il ait trop d'exigence technique : le resultat est que la certification n'est pas obtenue ... on reduit la depense mais comme le resultat est nul le peu qui a été dépensé est deja trop !
 
Haut