est-ce qu'il y a des fibres dans l'acier ?

Vergobretos
Compagnon
31 Octobre 2008
1 949
Aindien
Hello,
pour ceux qui ont la fibre guerrière: j'ai ramassé cette fibre là...
IMG_4924.JPG

Je n’irai pas dire qu'il y a eu un essai destructif... (c'est un éclat d'obus)
On doit pouvoir vérifier les "fibres" avec des US ou des courants de Foucault. Cet éclat ne doit pas répondre aux critères d’éclatement, le traitement thermique a dû être zappé...il aurait dû se fragmenter en plus petit morceau.

Slts
 
marc le gaulois
Compagnon
27 Janvier 2016
2 821
Vers 1968, je suis allé dans le camping du Gurp en gironde, et j'avais remarqué que les barreaux fixé par scellement dans la paroi des blockhaus (au bord de l'océan) était très rouillés et craquelés dans le sens de la longueur, si l'on donnait un coup sur les barreaux ça tombait , et du barreau il ne resait que quelques millimètre sur le diamètre .

Marcus
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Bonjour à tous.

Je n'ai pas tout lu...

Pour moi, le fibrage s'explique par le procédé d'élaboration. Mais pas seulement par le forgeage.

Quand la matière sort du haut fourneau à l'état liquide, elle commence par se refroidir (et la plupart du temps s'oxyder en surface). Pour un matériau eutectique, la température n'évolue pas entre le début et la fin de solidification (voir diagramme de Roozeboom pour les aciers.)
Pour un matériau qui ne l'est pas, certains composants se solidifiant à plus haute température, ce sont les premiers qui se solidifient alors que les autres restent liquides. Tout le monde sait qu'à de rares exceptions près (l'eau par exemple) les solides ont une masse volumique plus grande que les mêmes matériaux à l'état liquide. Pendant le refroidissement, les premiers constituants solides "coulent" dans ceux qui sont encore liquides. Donc, la concentration en éléments d'addition n'est pas la même partout dans le lingot. Evidemment, la peau refroidissant plus vite que le coeur de lingot, il se produit un autre phénomène de ségrégation (c'est le terme technique employé) Je parle de ségrégation, mais j'ai écrit écrit technique, pas ethnique... Suivez un peu les gars ! :-D

Donc on a un lingot dont la composition n'est pas homogène.

Ensuite, quand tout le métal est solide mais encore au dessus de la température de forgeage, le lingot est envoyé au laminoir. ça ne vous rappelle rien ? Moi si, parce qu'en plus d'être ingénieur, je suis un peu cuisinier (très amateur.) C'est exactement comme ça qu'on fait la pâte feuilletée, demandez à votre boulanger, il vous le confimera.

Tout ça ne vous rappelle rien ? La tôle de votre bagnole qui pourrit au fond du jardin ne se débine t'elle pas par feuilles ? C'est à cause du laminage !

Le laminage a d'autres conséquences. Les grains de métal qui étaient à peu près sphériques après la solidification deviennent allongés. Et c'est aussi le cas des impuretés. Et évidemment comme la composition n'est pas homogène, les zones les moins résistantes à la traction s'allongent plus que celles qui le sont plus. Du coup, un matériau laminé neuf a déjà une structure de pâte feuilletée.

Donc, le forgeage ultérieur provoque le fibrage qu'on voit sur la photo de l'ancre, mais le matériau est déjà fibré dans une moindre mesure en sortie de laminoir.

Je suis tombé il y a quelques années sur des documents déclassifiés après avoir été classés secret défense par le gouvernement américain. Evidemment, j'ai conservé des copies, puisque c'est maintenant autorisé. (Pas trop envie de me frictionner avec Donald...) Ils montrent (et donnent des valeur chiffrées) qu'il existe une importante anisotropie sur les matériaux utilisés en aéronautique, notamment les alliages d'aluminium, mais aussi certains superalliages pourtant produits en quantités restreintes et avec beaucoup de précautions. C'est particulièrement vrai en termes de tenue en fatigue.

Avant ça, j'avais entendu parler à l'occasion d'un séminaire à l'institut de Soudure, de certains aciers de l'ex URSS qui ne supportent pas le soudage à 90 du"fil". Les cordons s'arrachent en racine à cause de véritables lits à forte concentration d'impuretés.
 
Haut