essai de soudure par friction de deux morceaux d'alu et de plastique

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
Aiwass

Aiwass

Compagnon
dans ce cas, je ne pense pas que les deux soit soudées ensemble, c'est plutôt les petits connecteurs qui sont incrustés par l'explosion dans la seconde peau, comme le sont les clous de fixation utilisés sur charpente métallique.
ces clous sont propulsés par des charges explosives semblable a des balles a blanc, avec la vitesse d'expulsion, ils percent l'acier et la friction les "soude" au support.
la au lieu de propulser le connecteur, ils propulse le récepteur.
 
B

Beber70

Compagnon
Non les tôles sont mariées même en usinant elles ne se décollent pas
 
Dernière édition:
Momoclic

Momoclic

Compagnon
Pas certain que l'on puisse appeler ça de la soudure, mais ça fonctionne :


Et voila quelque chose pour la théorie :


Résumé du site :

etatechnology.in a dit:
L'assemblage des métaux peut être défini comme la réalisation d'une liaison métallique à travers l'interface. Dans une liaison métallique idéale, les électrons de valence ne sont liés à aucun atome particulier, mais se déplacent librement dans tout le métal. La raison de ce comportement est que les électrons de valence dans un métal sont beaucoup plus éloignés du noyau de l'atome que ceux des non-métaux. En se déplaçant le long d'orbites plus larges, les électrons de valence passent dans des régions éloignées de leurs atomes parents et sont exposés à l'attraction des noyaux voisins. Par conséquent, les électrons de valence dans les métaux ne sont jamais associés en permanence à un atome particulier, mais circulent librement dans un arrangement aléatoire comme une sorte de «gaz d'électrons» libre. Ainsi, la structure d'un métal peut être considérée comme un assemblage d'ions positifs constitués chacun du coeur d'un atome (noyau plus électrons non valents) immergé dans un «gaz» ou nuage d'électrons libres. L'attraction entre les ions positifs et le gaz d'électrons donne au métal sa structure et sa cohérence. Cette attraction forme le lien métallique.
 
vax

vax

Modérateur
Non les tôles sont mariées même en usinant elles ne se décollent pas
Merci beaucoup Beber de faire découvrir cette solution technique.

J'avoue qu'elle satisfait bien plus ma réflexion sur la fabrication de ces barres "bimétal". Je n'arrivais pas à imaginer de solution pour faire vibrer correctement les deux parties pour réaliser une soudofriction si nette. Je me contentai de la solution vu que c'était celle (dans mon domaine de connaissances) qui correspondait le "moins mal" ! :wink:
 
Momoclic

Momoclic

Compagnon
Exemple de ce qu'il est possible d'assembler par friction :

Source : https://lib.ugent.be/fulltxt/RUG01/001/805/267/RUG01-001805267_2012_0001_AC.pdf

Capture d’écran 2022-07-20 à 16.32.03.png
 
Pamdam

Pamdam

Ouvrier
Bonjoir

je m’immisce.
il y a un autre avantage non cité:
sur un tour bien aligné, les deux axes sont parfaitement alignées.

sait on depuis quand cette méthode existe?
je pense aux soupapes de certains moteurs.
 

Sujets similaires

ilfaitvraimentbeau
Réponses
293
Affichages
79 156
MegaHertz
MegaHertz
M
Réponses
23
Affichages
23 663
cobbra85
C
wika58
Réponses
21
Affichages
7 915
didou
didou
dh42
Réponses
22
Affichages
18 345
ktm63
K
Haut