essai de cémentation au Kasenit

copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 595
re
pour sourire :
comme beaucoup , vers 14 ans j'étais passionné de fusées ; plein d'essais se sont terminés à 50 cm de la rampe de lancement
je faisais les essais avec une rampe de lancement faite en cornières Meccano.
le jour la chose devait au moins traverser le jardin , j'avais attendu nuit noire - pour mieux suivre la trajectoire.
bien entendu c'est resté sur place mais ça a pété très très très fort ; tous les chiens du quartier ont gueulé pendant une heure
et je me suis fait chanter les poires molles ....
tout ça pour dire que depuis je suis devenu méfiant ; le trou d'évent je le ferai plus gros .

pour le bouquin conseillé par Romain 63 , je viens de zieuter :on trouve une réédition .
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 547
Harnes (Pas de Calais)
hummmm, une soupape à ressort, ...à la température où c'est, pas évident, j'avais été un peu vite :wink:
Mais juste un clapet posé sur le trou, qui n'appuie que par son poids propre....Ca ne sera pas vraiment étanche, mais ça empêchera quand même l'échange gazeux avec l'extérieur, à 99%....
 
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 114
Près de Rouen
j'ai un ancien four à émaux, je ferai un essai avec un objet en acier posé dans une gamelle en terre cuite et complètement recouvert de kasenit bien tassé...
au niveau température ça devrait aller
 
Albert le Belge
Compagnon
5 Janvier 2013
2 613
Tirlemont Belgique
Bien que le sujet ai été traité à plusieurs reprises sur ce forum, on va en remettre une couche.:lol:

Ce que j'ai retenu de mes cours (années 60 du siècle dernier!)
principe de cémentation les pièces sont disposées dans des "boîtes" en fonte dont l'espace restant est comblé avec du charbon de bois en poudre, le couvercle de la boîte est "scellé" à l'argile, le tout passe dans un four de cémentation (le même que pour les autres traitements thermiques) je n'ai pas retenu la température :oops:
c'est le taux de pénétration du carbone souhaitée qui détermine le temps passé dans le four qui déterminait (0,2 à 0,3 mm par heure si mes souvenirs sont bon).
n'oublions pas que la cémentation ne fait qu'augmenter le taux de carbone dans l'acier doux elle ne durcit pas la pièce.
pour obtenir un durcissement il faudra effectuer une trempe (avec revenu éventuel).
j'ai trouvé une vidéo qui montre cette opération: chose rare: seul le son a été retiré sur plainte à la violation de droit d'auteur.

Lu mais non expérimenté:
faire un "nid" en argile y déposer de la poudre de charbon de bois placer la pièce au milieu mettre dans la forge.
et bien sur tremper après.
 
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 114
Près de Rouen
j'avais lu il y a longtemps un truc pour cémenter :
chauffer la pièce au rouge au chalumeau puis diminuer l'oxygène et envoyer un excès de butane, et ensuite tremper...
le carbone du butane se fixerait dans l'acier....?
 
Albert le Belge
Compagnon
5 Janvier 2013
2 613
Tirlemont Belgique
Oui (acétylène aussi d'ailleurs).

voici un extrait de texte * qui le précise mieux que je ne pourrais le faire:

"il est à préciser que le dard brillant de la flamme carburante (excès d'acétylène) résulte de la présence transitoire de carbone libre porté à très haute température et très lumineux. Ceci justifie dans certains cas l'emploi de cette flamme lorsqu'on veut, soit assurer une réduction énergique d'oxydes, soit maintenir ou obtenir une teneur élevée du carbone dans un métal au cours du soudage, du rechargement ou de traitements particuliers comme une cémentation, par exemple."

* texte dont voici la source= http://chalumo29.free.fr/70b.htm
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut