Equilibrage meule - organisme certifié ?

  • Auteur de la discussion Khar-t'er
  • Date de début
K
Khar-t'er
Apprenti
12 Jan 2019
134
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Aujourd'hui petit débat au sein de l'atelier de mon école d'ingénieur au sein duquel je m'occupe de la maintenance des machines. Nous possédons une ancienne rectifieuse plane SUPEMEC RI 363 PA sur laquelle nous devons changer la meule en place.

Selon notre magasinier, l'équilibrage de la nouvelle meule doit obligatoirement être réalisé par un organisme certifié afin de se retirer toute responsabilité en cas d'accident lié à un défaut de meule/d'équilibrage. Le raisonnement est correct mais impossible de trouver des informations sur internet sur cette obligation d'organisme certifié, la responsabilité associé en cas d'accident etc.

D'un côté je trouve ça logique, d'un autre je sais que les rectifieurs sont formés à l'équilibrage des meules ? Si on étend le raisonnement à l'univers de la machine outil en général, qui est responsable si une fraise est mal montée sur le cône etc ? ça part très loin je trouve mais c'est cohérent avec notre société ...

Je rappelle que je suis dans un contexte scolaire / industriel, cette question ne se pose pas pour un particulier qui change la meule de la rectifieuse dans son atelier !

Merci d'avance
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 227
Je n'ai pas d'élément d'autorité à vous apporter mais ça me paraît curieux.
Déjà passer son temps à refiler la responsabilité des uns aux autres le plus loin possible est certes de notre temps mais ce n'est pas pour autant efficace cf. Prestige.
Ensuite, équilibrer une meule (sauf peut-être de TRÈS grosses) ne sert pas à grand chose car c'est l'ensemble meule/porte-meule/broche qui doit l'être sur une rectifieuse. Alors, vous allez faire venir Veritas à chaque changement de meule sur une rectifieuse ?
Et puis quel danger ? Ce qu'on cherche par l'équilibrage c'est d'éviter des vibrations qui nuisent à la précision dimensionnelle et à l'état de surface. :wink:
 
chabercha
chabercha
Compagnon
9 Jan 2009
10 646
FR-84 Cavaillon
Bonjour
Tu dois avoir au sein de ton école un organisme genre Véritas qui gère le contrôle sécurité, poses lui la question, la réponse devrait être précise.
A+Bernard
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 738
F-69400 villefranche sur saone
C’est la première fois que j’entends dire qu’il y a des organismes certifiés pour vérifier l’équilibrage des meules
le gars qui t’as dit ça devrait te donner les coordonnés d’un tel organisme tu peux aussi te renseigné auprès des fabricants .. mais j’ai peur que tu leurs poses un problème
comme ça à été dit plus haut , les meules sont testées à la fabrication à une vitesse nettement supérieur à la vitesse « normale « ensuite le rectifieur equilibre l’ensemble , meule plus porte meule sur un support avant de le monter sur sa machine ça fait parti de son travail
on peut aussi parler du Test de meules fêlées (j’en ai entendu parlé mais je ne l’ai jamais fait ) qui est plus important au point de vue sécurité
 
Dernière édition:
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 452
Morlanwelz
théoriquement c'est le rectifieur qui doit etre capable de monté et équilibré une meule ! (dans de grosse boite de rectif il arrive que la meule doit être changée plusieurs fois par jour car il y a des meule différente en fonction du boulot/matière ! , il ne vont pas demandé a une soçieter de le faire 3 ou 4 fois par jour .... ) donc c'est au chef d'atelier responsable de vérifier le travail du professeur assigné a l'utilisation et la formation sur cette machine ! , il doivent etre tout deux formé au sécurité et équilibrage (enfin surtout le prof c'est son job , si il n'est pas capable de le faire , il n'est donc pas capable d'apprendre au élève a utiliser une rectifieuse ... )

la machine quand a elle doit subir un contrôle annuelle ça oui , pour les assurances de l'école surtout (en belgique vincotte ! )mais c'est surtout les sécurité machine et le coté électrique !

donc ton magasinier enfaite il est surement responsable du montage meules mais ne veut pas se mouillé les mains (ce que je peu comprendre , dans une école y a tjrs un "ket's" pour allez donné un coup de marteau sur la meule pour faire le malin et trouver ça drôle quand ça casse , y en avais bien un dans ma scolarité qui a trouvé drôle de débloquer le camlock du tour de son voisin ça le fesait rire , mais il a moins rigolé quand le voisin a mis en marche a fond le mandrin ses barré et a traversé tout l'atelier pour s'encastré dans le mur 10-15m plus loin avec un autre prof assis a 1 mètre a coté .... )

mais dans l'absolu c'est le prof résponsable du parc de machine qui doit s'en chargé et veiller a l'équilibrage et la sécurité !
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
2 890
MARSEILLE
Bonjour,
Il a quel âge votre magasinier ?
D'où il sort ?
Où a t-il "pêché" ça ?
Est-il en mesure de vous fournir un document attestant ses dires ? ...
Ne serait-ce pas qu'il veuille que l'on rebute la rectifieuse pour la récupérer ??? ... (Pratiques courantes...)
Un peu de lecture :
A suivre,
JASON
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 384
Flers 61100
J'irai m'informer de l'âge du départ en retraite du magasinier, si trop lointain lui proposer une promotion comme technicien supérieur en maintenance des sols.
Salutations.
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
2 890
MARSEILLE
Re,
De toutes façons, quand une meule de rectifieuse "pète", vu le nombre de carters, l'arrosage, etc... rien de spectaculaire et pas forcément dangereux sauf si on y met le nez à 20 cm...
C'est plutôt le bruit qui fait peur...
JASON
 
K
Khar-t'er
Apprenti
12 Jan 2019
134
  • Auteur de la discussion
  • #11
Merci à tous pour vos réponses, cela confirme bien ce que je pensais.

L'idée du magasinier n'est pas de récupérer la machine, je pense surtout qu'il ne veut pas prendre de responsabilité maintenant (et surtout il n'a surement pas les compétences).

Merci Jason pour le texte de loi, c'est exactement ce qu'il me faut pour argumenter la réflexion auprès de mon chef d'atelier !
 
Haut