Electro erosion pour les nuls

N
neophyte
Apprenti
17 Avr 2011
175
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

J'ai lu, et continue à lire, avec beaucoup d’intérêt les posts de Seb89 et DucranLapoigne, qui expérimentent l’électro érosion.
Il me faut fabriquer cette pièce là, pour un poêle à pellets, et il me faut donc percer une cinquantaine de trous Ø4 dans de l'inox réfractaire.
pelets.jpg

Et donc j'ai entrepris la fabrication de cette machine.
Coté meca, pas de soucis; ça tourne sans trop de soucis.
Electro3.jpg


Coté commande, là c'est plus compliqué .....
J'ai bien suivi le schéma donné par https://dl.dropboxusercontent.com/u/65239938/EDM_mike kapp fra.pdf
Voila à quoi j'arrive :
Platine.jpg


Bon bon, c'est pas très bô, c'est pas testé (j'ai oublié de commander 2 ou 3 composants diode condo etc).
Je suis quand même assez pessimiste sur la mise sous tension de ce bastringue, je doute autant du cablage que de la réalisation des soudures -en particulier sur le CI, c'est y qu'y faut des bons yeux ..."
Dans l’immédiat, je me pose la question, sans trouver de réponse sur les data sheet, du brochage des "mofset".
Le quatrième fil, il est bien censé rejoindre la partie métallique du composant ?
Comment différencier la broche G de S ?
Pour le "routage" -c'est comme cela que vous nommez le passage du schéma à la réalisation ?-vous avez une méthode ?
Merci de vos lumières !
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Bonjour,
Je vois avec plaisir, que toi aussi tu t'es lancé dans la réalisation de cette machine.:smt023
Pour le CI, personnellement je mets toujours un support.
Les CI mos, sont fragiles et n'aiment pas trop les pannes de fer à souder. (Chaleur et tension en bout de panne)

Je te mets ici le schéma modifié, avec le brochage des mosfet. (Il n'y a que 3 pattes pour ces composants: Drain, Gate et source.) La patte métallique est reliée au Drain.
Si tu mets un radiateur commun sur tes transistors, pense à isoler électriquement cette patte avec des plaques et rondelles isolantes.
D’ailleurs qu'elle est la référence de tes mosfet?

Schéma commande moteur DC modifié.jpg

Comme je l'explique dans le sujet:https://www.usinages.com/threads/systeme-delectro-erosion-fait-maison.78941/ page 2, au message #29 je n'ai pas câblé les interrupteurs de montée/descente.
A plus.
Serge.
 
Dernière édition:
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 807
Nancy
Bonjour,
50 trous ronds dans l'acier réfractaire c'est encore faisable à la perçeuse avec des forêts revêtus de très bonne qualité pour acier dur, et ca va bien plus vite, mais si c'est une bonne excuse pour tâter de l'électro érosion, bravo! C'est un domaine passionant mais exigent et difficile.
Salutations
 
N
neophyte
Apprenti
17 Avr 2011
175
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour,

Bon alors, l’électronique, c'est un métier ... et c'est en tout cas pas le mien :smt019
La seule chose qui fonctionne, c'est le 50V vers l’électrode .... bon en même temps, un transfo + un résistance + 2 condensateurs .... :supz:
Mais le CI40106, là, je le sens vraiment pas bien.

Du coup, je regarde dans mes tiroirs, et trouve un Zelio SR2B122BD ...
Vous pensez possible de piloter le moteur avec un automate ? Le temps de cycle est de 6mS (avec un programme ultraléger) , ce devrait bien être suffisant ?

J'y vois plein d'avantages:
D'abord, c'est à ma portée :P

Ensuite, cela permettrait de gérer facilement la fin du cycle: quand l’électrode ne rencontre plus d'obstacle (ou quand la tension reviens au max ), alors on peu remonter, et tout arrêter.

On pourrait faire varier la vitesse du moteur: un vitesse pour l'approche, une vitesse pour le travail (en abaissant la tension )

Mais alors, 2 questions aux gens du métier :

Le zelio est alimenté en 24Vcc, les sorties sont en "statique" 24V ( Le moteur est en 12V 320mA, Comment régler la tension du moteur ? une résistance ? de combien ?

L'entrée analogique du zelio en configurable en 0-24V. Il faudrait diviser par deux la tension appliquée à l'outil. Comment faire ? La doc donne 12KOhm d’impédance sur l’entrée ana.

La doc Zelio: http://pdf.schneider-electric.nu/files/partnumbers/SR2B122BD_document.pdf

Merci de vos réponses !
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 609
59000
Bonjour,
Non, ça ne marchera pas, il faut un asservissement:
Quand je mesure la tension à vide: j'avance
Quand je mesure une tension quasi nulle (court circuit): je recule
C'est un asservissement rustique en tout ou rien, l'inertie du moteur va lisser les vibrations avant/arrière.
La moyenne de tout cela est bien une avance lente, mais en aucune façon tu peux la prédéterminer,
elle est le résultat d'une quantité de matière enlevé, sur la pièce et sur l’électrode,
toujours en respectant un interstice de la bonne épaisseur (mais inconnu), le "gap"
Ensuite on peut imaginer un asservissement proportionnel moins brutal qui va maintenir une tension intermédiaire d'étincelles
 
Dernière édition:
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Bonjour,
gaston48 a parfaitement et d'une manière très claire, résumé le principe de fonctionnement du montage à base de CD40106. Et franchement c'est le schéma le plus simple à réaliser même pour un "neophyte" :wink:
As-tu mis un support pour le 40106 ? Car, rien que le fait de le souder directement peut suffire à le détruire.
Concernant ton "Zelio SR2B122BD", je ne vois pas comment asservir le moteur avec !!!

A plus.
Serge.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 259
FR-57330 Moselle
Bonjour

Si tu as la doc pour programmer ton SR2B..... tu pourras peut être t'en servir pour dire au moteur de monter et de descendre.
Voici le principe avec un moteur à courant continu:

J'explique:
Lorsque le moteur est alimenté et qu'il est bloqué en rotation, la tension monte aux bornes de la résistance noire. La tension de cette résistance est plus haute que le seuil que tu as mis dans le programmateur donc le programmateur inverse le sens de rotation en excitant sa sortie sur laquelle tu as branché le relais. Celà inverse l'alim du moteur qui tourne dans l'autre sens. Si la tension passe sous le seuil que tu a programmé, çà désexcite le relais et le moteur s'inverse.
Le condensateur filtre la pointe au démarrage et détermine le temps de remontée.
Le relais va battre, donc si il est alimenté par une sortie continue, on met une diode, si sortie en alternatif pas de diode.

Valeur du condo à essayer en fonction de R et du moteur.

C'est certain que ce sera lent, mais si tu veux essayer, ça ne peut que marcher.
cde moteur par prog.JPG
 
N
neophyte
Apprenti
17 Avr 2011
175
  • Auteur de la discussion
  • #8
Quand je mesure la tension à vide: j'avance
Quand je mesure une tension quasi nulle (court circuit): je recule
C'est précisément ce que je pense pouvoir faire avec le Zelio:
La tension est mesurée sur l'entrée analogique ( avec un résolution sur 8 bits).
il suffit de déterminer à quel seuil de tension commander la montée, et à quel autre seuil descendre.
Bien d'accord que la somme de ces allers-retour fini par faire un mouvement aller relativement tres lent, mais indéterminable à l'avance !

Mon problème est d'ajuster les niveau de tension sur l'entrée( 50V ->24V) , et sur les sorties (24 ->12V)?

Merci de vos éclairages !
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Bonjour,
@Charly 57 : Oui mais... En électro-érosion l'électrode n'est jamais en contact avec la pièce, donc le moteur n'est, et ne doit pas être bloqué en rotation.

@neophyte : Ajuster les tensions sur l'entrée n'est pas un problème: un simple diviseur de tension avec 2 résistances et le tour est joué. D'ailleurs, l'étage d'entrée du montage est un pont diviseur !
Cependant pour piloter le moteur, tu devras faire un pont en H.(Les commutations sont bien trop rapides pour utiliser un inverseur à relais) Au final ton montage sera bien plus complexe et je pense moins efficace.

A plus.
Serge.
 
N
neophyte
Apprenti
17 Avr 2011
175
  • Auteur de la discussion
  • #10
Merci pour ces réponses, mais pour un nul, c'est comment un pont diviseur ? Comment on le calcule ?

Cependant pour piloter le moteur, tu devras faire un pont en H.(Les commutations sont bien trop rapides pour utiliser un inverseur à relais).
L’intérêt que je voie dans cet automate, c'est que ce sont des sorties statiques, pas de relais en jeux.
Il n'y a pas un moyen d'ajuster la tension "simplement" ???

Encore grand merci de vos lumières !
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Re...,
Regarde ce lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Diviseur_de_tension
Pour revenir au pilotage du moteur, si j'ai bien lu ton PDF, les sorties ne peuvent débiter que 0,5 A.
Donc à mon avis, il te faut une interface de puissance, évidemment en fonction de ton moteur.
A plus.
Serge.
 
N
neophyte
Apprenti
17 Avr 2011
175
  • Auteur de la discussion
  • #12
Super ce Wikipedia, s'il n'existait pas , et bien il faudrait l'inventer !!!!

Tout compris (? oui, enfin ..) pour la valeur de la résistance,
après on calcule la puissance avec un "bête" P=UI ? avec le U1 et U2, mais le I ???

Et pour le moteur, il est donné 0.32A, donc compatible avec les sorties à 0.5A,
Pas moyen de rééditer le coup du diviseur de tension ?

Merci !!!
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Salut,

Alors, pour le pont diviseur de l'étage d'entrée: tu prends une résistance de 20 K et une de 100K avec 50 volts entre électrode et pièce la tension sera divisée par 6 et des résistances de 1/4 de watt suffiront.
Les entrées de ton "truc" mesure une tension, l'intensité n'a pas d'importance.

Sinon, concernant les sorties de ton "truc", je ne vois pas comment inverser le sens de rotation du moteur autrement qu'avec un pont en H, et encore je ne serais pas trop comment faire, même si celles-ci sont programmables. Désolé :oops: je ne connais absolument pas ce matériel...

A plus.
Serge.
 
Dernière édition:
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 609
59000
Le Zelio a 4 relais transistor de sortie, on devrait pouvoir les configurer en pont en H, mais à condition que
le collecteur et l'émetteur soient sorties, je ne sais pas si c'est le cas.
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Bonjour,
Je suppose qu'avec le "Zelio", tu as une programmation qui te permet de dire : (par exemple) sur une entrée, si j'ai 3 volts, actionner telle(s) sortie(s), si j'ai 8 volts, actionner telle(s) autre(s), etc...
C'est cela ?
A plus.
 
Dernière édition:
D
ducran lapoigne
Compagnon
6 Mar 2010
519
belgique (du sud)
bonjour,

pour le mosfets: le mettre a plat devant soi, posé sur sa face métallique, fils vers le bas
dans l' ordre de gauche a droite : Gate Drain Source

Zélio: un temps de cycle de 6ms
OK, mais c' est le minimum avec presque pas de ligne de programme
Mr Schneider précise : de 6 ..... 90 ms ce qui semble long.
enfin, sur le papier ..........

le + ch... va être l' étage de puissance du moteur, faudra quand même
soit un pont en H ou du relayage ... si celui-ci veut bien suivre

bref du chipotage en perspective

maintenant, un avis personnel: je réserverais le zelio pour tout ce qui est logique
cad gestion marche/arret , gestion des sécurités dépassement course, tempo de débourrage, commande pompe etc

quand a la détection de l' étincelle et la commande du moteur, le schéma original donne semble t' il
satisfaction a seb89, pourquoi réinventer la roue ? de + cette électronique ne coute pas vraiment cher

mais ce n'est qu' une opinion

PS: et avec un arduino ?? quelqu' un y a déjà réfléchi ?

++
Antoine
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Je suis avec beaucoup d'intérêt vos passionnantes discussions sur l'électro érosion.

Malheureusement je manque de temps pour m'y mettre.

Je pense que l'Arduino, que je maîtrise un peu, pourrait très facilement commander la descente ou montée
de l'électrode.

L'Arduino Uno coûte aujourd'hui moins de 20 €, une mini carte de puisance pour moteur PAP , moins de 10 €.

L'Arduino possède des entrées analogiques, toutefois, il ne faut pas dépasser 5 V.

On pourrait mettre un potentiomètre qui détermine un niveau de tension entre 0 et 5 V sur une entrée analogique.
Sur une autre, on évalue la tension sur la pièce à usiner.
On doit aussi pouvoir mesurer l'ampérage avec quelques spires et un capteur effet Hall.

Il reste alors à écrire un "sketch" qui va gérer tout cela.

Si cela intéresse quelqu'un, je peux essayer d'écrire un petit "sketch" qui va bien et développer.

Bravo pour le partage !

@+

JC.
 
seb89
seb89
Compagnon
20 Fev 2010
705
Auxerre 89000
Bonjour JCS et les autres,

Je retiens ta proposition, lorsque j'aurai fait une alimentation à impulsions.
L'Arduino je ne connais pas du tout, il va bien falloir que je m'y mette.
Comme tout le monde, je manque de temps (je n'ai pas encore essayé ton électrode), mes congés vont prendre fin et j'ai l'impression de n'avoir rien fait.
A bientôt.
Serge.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut Serge,

Rien ne presse " le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui".

L'alimentation à impulsions peut certainement aussi être pilotée par Arduino.

Ici le matos pour la commande de l'électrode :

http://www.robotshop.com/eu/fr/moteur-pas-a-pas-bipolaire-nema-17-12v-350ma-28oz-in.html

Ce moteur existe en 200 et 400 pas pour 1 tour. Avec un 200 pas en prise directe sur une tige filetée de 6mm
on a une course de 1 mm pour 1 tour soit 0,005 mm/pas. Avec un 400 pas, la moitié.

Ici un exemple de câblage :

http://www.google.fr/imgres?imgurl=https://a.pololu-files.com/picture/0J2681.599.png?4e514bb1d0f946d4ab887c3d6b1164ee&imgrefurl=https://www.pololu.com/product/1201&h=307&w=599&tbnid=YDmgTB44YMy_gM:&tbnh=90&tbnw=176&usg=__QN9N_xnQpItsz1SaSyqtTi1M2nY=&docid=lKgy1eq4bacgYM&sa=X&sqi=2&ved=0CDUQ9QEwBGoVChMI8aCnq8rgxwIVw7oaCh3A7g2D

De la doc :

http://oli.lab.perso.sfr.fr/cours Arduino.pdf

Un livre pour bien débuter :

http://www.amazon.fr/Démarrez-avec-...1519919&sr=8-1&keywords=démarrez+avec+arduino

@+

JC.
 
Dernière édition:
Haut