Advertisements

détection de radio-activité par un composant électronique ?

vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
-> Peut-on au jour d'aujourd'hui remplacer un tube Geiger -muller qui demande une haute tension, par un composant électronique en basse tension ?
et une deuxième question :
-> peut-on faire une alimentation HT de tube Geiger-muller sans transformateur ?
merci pour les infos.
Yves.
 
Advertisements
M
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
faire de la haute tension pour un tube Geiger n'est vraiment pas un problème ... il faut un gros transformateur quand on le fait a 50hz , mais depuis longtemps on sait faire des alimentation a decoupage , et plus la frequence est elevé plus le tranformateur est petit
 
petit_lulu
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
690
gers
salut,
dans elektor d'il y a quelques annees, il y a eu un compteur avec comme detecteur une photo diode completement dans le noir, j'avais achete un kit a l'epoque chez eux, si je le retrouve je te dirais la reference...
a+
 
stef1204
stef1204
Compagnon
25 Septembre 2016
1 064
Belgique
Bonjour,
-> Peut-on au jour d'aujourd'hui remplacer un tube Geiger -muller qui demande une haute tension, par un composant électronique en basse tension ?
et une deuxième question :
-> peut-on faire une alimentation HT de tube Geiger-muller sans transformateur ?
merci pour les infos.
Yves.
Il suffit de souder un fil sur une des antennes d’un cafard et la tension est proportionnelle au rayonnement.:smt043

:jedwouhor:
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci les amis, pour les infos.
merci bien F6exb pour le lien fort intéressant.
73 QRO
Y.
 
f6exb
f6exb
Compagnon
13 Juin 2013
1 457
91300 Massy
Dernière édition:
Pilla
Pilla
Compagnon
25 Octobre 2009
714
Hautes Pyrénées
Bonjour,
En recherche pétrolière (et je suppose dans l'imagerie médicale) on utilise des scintillateurs couplés à un photomultiplicateur. Suivant le rayonnement à mesurer on utilise différents cristaux dans le scintillateur. Pour les rayons gamma, on utilise de l'iodure de sodium. Je ne pense pas que cette technique soit accessible à l'amateur.
Cordialement.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Février 2011
2 700
Nancy
Bonjour,
Le cristal d'iodure de sodium est dopé par un peu d'iodure de thallium, plus difficile à trouver. Le photomultiplicateur nécessite une source négative réglable entre 1200 et 2000 volts (qq ma) A oublier en dehors des labos, surtout quand un tube Geiger ne demande que 500 à 700 volts (l'enroulement haute tension d'un vieux poste à lampes). Au Japon on trouve des smartphones avec le compteur Geiger intégré (et hélas un système japonais garanti pattes de mouches)
Salutations
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mars 2009
2 635
Toulon ( Var )
Bonjour.
Suite au décès d'un de mes voisins qui bricolait l'électronique j'ai récupéré un carton de composants et dans ce carton se trouvait un compteur geiger qui était vendu à l'époque par une revue d'électronique bien connue.
On trouve le PDF de l'article sur la toile je précise que je ne suis pas l'auteur de ce dossier:
http://www.pascalchour.fr/ressources/cgm/1980_04_elektor_compteur_geiger.pdf
Bon, il y a un transfo mais sur le circuit imprimé, donc pas très gros.
Si ça peut servir.
Bonnes bricoles.
Bernard.
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Février 2011
2 700
Nancy
Bonjour,
Le minerai d'uranium se fait rare.. chaque fois qu'il y en avait un peu ils l'ont pris. Reste celui de thorium, qui crache pas mal, et le granit qui donne quelques coups. Les sels de potassium (engrais) ont aussi une faible activité.
Salutations
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 376
FR-95 Marines
Bonsoir,
On m'avait dit que la peinture phosphorescente des vieilles montres et pendules lumineuses était radioactive.
Pour remplacer un tube geiger, je me rappelle d'un très vieux Système D des années 50 ou 60 avec un détecteur à base de starter d'allumage de tube néon. Le principe était de le connecter via une résistance élevée sur une "haute" tension ajustable de l'ordre de 50 à 100V. On trouvait des piles "haute tension" à l'époque pour alimenter les radios portatives à lampes.
Ajustage à faire pour avoir une fréquence d'oscillation faible. Fréquence qui augmentait en présence de rayonnements ionisants. Sortie sur un casque connecté directement au détecteur via un condensateur de découplage.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut