Advertisements

Des infos sur le contrôle magnétoscopique ?

  • Auteur de la discussion Vilozorro
  • Date de début
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
611
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour
J'espère poster au bon endroit, c'est du CND, donc pas vraiment de la métrologie, m'enfin ça s'en approche.

Je souhaiterais avoir quelques infos sur le contrôle magnétoscopique, pour des pièces complexes comme les vilebrequins.

D'après ce que j'en ai compris, on applique un champ magnétique continu d'un bout à l'autre la pièce, on l'enduit d'un révélateur magnétique, et là où le révélateur se concentre c'est qu'il y a une fissure dans le matériau. (Des lignes de champ "sautent" l'obstacle en sortant de la pièce)
Très simple sur le principe.

Quant à la réalisation :
- Quelle alimentation est utilisée ? Tension, courant ? Caractéristiques de la bobine ? Est-ce important ? Est-ce que "plus le champ est fort mieux c'est" ?
- Faut-il recourir à du matériel sophistiqué, ou bien on peut brancher une bobine sur une batterie de voiture et hop ça marche ?
- Une idée du prix du "vrai" matériel, et où le trouver ?
- A-t-il un autre nom que "magnétoscope" ? (Pas simple de trouver des infos avec ce mot-clé...)

Bref, j'aimerais apprendre auprès de gens qui connaissent ce procédé :-D
Merci à vous
 
Advertisements
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
611
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour les liens
Verdict, plein de choses existent et la définition du besoin n'est pas simple :???:
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 196
Savoie
On utilise ce procedé au travail, on as deux "aimants" - une a alimentation sur secteur (mais je ne sais pas si c'est rectifiée pour en faire un champ magnetique "statique" ou pas), et un autre qui et tout simplement un aimant permanent.

Tres efficace comme procedé.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Je n'en ai jamais utilisé, donc je ne connais pas.
Mais tout ce que j'ai lu semble dire que c'est mieux avec un champ magnétique alternatif.
Dommage, parce qu'avec un gros aimant de Haut parleur on pourrait déjà bricoler quelques chose.
Cela vaut la peine de savoir pourquoi. Peut être parce que la coupure 50 fois pas seconde, et l'inversion du champ donne une répartition plus facile des particules magnétiques???
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 669
Harnes (Pas de Calais)
champ magnétique alternatif.
Dommage, parce qu'avec un gros aimant de Haut parleur
un haut-parleur a bien un électro-aimant, qui fonctionne en alternatif, non ?
savoir pourquoi
Je n'y connais pas grand chose, mais j'ai tendance à penser : (oui !)
-champ magnétique alternatif , donc création de courants de Foucault, donc concentration de ces courants plutot à la surface du conducteur, donc meilleure efficacité pour les défauts de surface.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
L'excitation alternative à laquelle il est fait référence dans tout ce que j'ai lu sur le sujet semblait être en 50 Hz, donc avec effet de peau quasi nul.
De plus je pense que par cette méthode magnétique on cherche surtout à détecter les défaut sous-cutanés, parce que les défauts de surface peuvent se voir à l'examen visuel (Mais je ne fais que découvrir le sujet, donc .....).

Photo prise dans un des liens que j'ai donnés plus haut.

Section-1.jpg
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
611
  • Auteur de la discussion
  • #9
un haut-parleur a bien un électro-aimant, qui fonctionne en alternatif, non ?
La bobine est alimentée en alternatif mais elle est toute petite. C'est le gros aimant permanent qui pourrait être utilisé.

-champ magnétique alternatif , donc création de courants de Foucault, donc concentration de ces courants plutot à la surface du conducteur, donc meilleure efficacité pour les défauts de surface.
Oui voilà, en fonction de la fréquence, du courant continu ou non, et de l'intensité (?), on détecte les défauts à plus ou moins grande profondeur

C'est l'avantage de la magnétoscopie par rapport au ressuage : permettre de détecter également les criques sous-cutanées comme dit Sulren, ce qui est particulièrement utile sur les pièces cémentées ou écrouies. Mais il ne faut pas que ce soit au détriment de la détection des criques en surface (qui ne sont pas forcément visibles à l'oeil nu, loin de là !)
Pour un vilo, je pense qu'aller à 1 ou 2mm de profondeur est suffisant. Reste à savoir à quel équipement, réglages... ça correspond.
 
Dernière édition:
Advertisements
Haut