des gros moteurs !!!

ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 964
Namur (B)
Durant la première guerre, la France maitrisait 75% de la production mondiale de moteur d'avion
En production propre et sous licence.
Le regroupement de toute ces Sté à donné naissance "in fine" à la SNECMA devenue entretemps le groupe SAFRAN
Avec comme clef de voute le fameux "LEAP"
LZ
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
2 890
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

Il faut absolument aller voir le musée SNECMA , pardon Safran : Horaires etc... sur son site
Collection sensationnelle de moteurs et turboreacteurs, moteurs fusée et de sattelites....
Il y a aussi une magnifique collection de motos !!!


Oui effectivement toutes les entreprises qui produisaient des moteurs d'avion ont collaboré et ont été nationalisées en 45...
Sauf, une des rares, sinon la seule : Hispano Suiza...
Et ça a donné lieu à création de SNECMA pour les moteurs ( à pistons pistons... plus tard à réactions ).


Au passage ( à radada.... :wink: ) :
Avec comme clef de voute le fameux "LEAP"
Le Leap n'est que le fruit de la généalogie SNECMA : Cfm, M88, M53, Olympus, ATAR...
Les gens qui ont fait ces moteurs à pistons ont participé aux turboreacteurs.
J'ai travaillé avec certains d'entre eux...
J'ai connu aussi ( en 80 ) un des derniers Allemands qu'on avait réussi à « récupérer » en 45 , les Américains, Russes et Britanniques avaient déjà fait leur marché ....

Une telle technologie ne peut pas s'inventer du jour au lendemain....

Ceux qui s'y essayent ont bien des difficultés : les Indiens qui ont je pense jeté l'éponge...
 
Dernière édition:
springer
Compagnon
12 Avril 2011
684
cantal
  • Auteur de la discussion
  • #5
bonsoir le plus époustouflant est la cylindrée de certains moteurs j'ai vu pour l'un d'entre eux plus de 50 litres :smt107 :smt107 :smt107
et puis le nombre de pièces pour les réaliser l'ajustage de tout cela il devait y avoir de sacrées machines pour usiner ces moteurs
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
2 890
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir


il devait y avoir de sacrées machines pour usiner ces moteurs
Il y avait 4 usines de Gnome et Rhône : Kellermann (Paris), Gennevilliers, Argenteuil et Limoges (bureau d’étude).

Seule celle de Gennevilliers existe encore , c'est resté la forge + fonderie + usinage de SNECMA , pardon Safran....

L'usine boulevard Kellerman fabriquait entièrement les moteurs en double ou triple étoile...
Les bancs d'essai au sous sol cachaient leurs gaz d'échappement sur les toits...

Voir ce pdf sur Kellerman

Il y avait sûrement les plus belles machines du marché...


En particulier, juste avant guerre, G&R avait fait venir des USA des fraiseuses spécifiques que les Teutons ont expédiées outre Rhin rapidement.

Après guerre, un militaire ( un commandant - voir ça au musée...) a passé un bon moment à parcourir l'Allemagne pour rechercher nos bécanes...
Les rares retrouvées étaient rincées.

On aurait mieux fait d'accepter le plan Marshall ( merci le grand Charles...) .
On n'a jamais pu rattraper le retard.

L'usine de Kellerman est devenue et restée SNECMA jusque vers 1968 où ça a déménagé à Corbeil et qu'on à commencé la série des ATAR et aussi pas le fab pour Pratt et Witney ( JT8...), puis M53, cfm...

les machines nécessaires étaient plus grosses , en particulier beaucoup de tours verticaux et parallèles , des grandes brocheuses et beaucoup de tolerie.

O tempora o mores ( orthographe ???... )
 
Dernière édition:
ZAPJACK
Compagnon
4 Juillet 2010
2 964
Namur (B)
On aurait mieux fait d'accepter le plan Marshall ( merci le grand Charles...) .
On n'a jamais pu rattraper le retard.
Pas d'accord, de Gaulle à eu raison de refuser le plan Marshall (qui est à mon sens la plus grosse arnaque de l'après-guerre)
Il faut lire les conditions commerciales, c'est tout bonnement de l'escroquerie!
Les Américains ont méthodiquement bombardés les usines aéronautique française sous le couvert des "dégâts collatéraux"
Ces bombardement ont quand même fait 50.000 morts français, pour rappel
de Gaulle à eu la présence d'esprit d'aider massivement l'industrie aéronautique française post seconde guerre.
C'est grâce (notamment) à lui que Safran existe aujourd'hui.
Et le retard, il a été rattrapé, car Safran est leader mondial dans son domaine (Quoique GE soit dans le capital)
Là où le plan Marshall à écrasé l'Europe, c'est dans l'agriculture (John Deere, MF, New Holland....)
Dans le génie civil aussi (Caterpillar, Case, Terex....)
Mais ceci est une autre histoire
LeZap
Au passage, merci pour la doc que je lirai avec délectation.
A mon tour de vous proposer une petite lecture
LeZap
 
Fichiers joints
marc le gaulois
Compagnon
27 Janvier 2016
2 212
Bonsoir




Il y avait 4 usines de Gnome et Rhône : Kellermann (Paris), Gennevilliers, Argenteuil et Limoges (bureau d’étude).

Seule celle de Gennevilliers existe encore , c'est resté la forge + fonderie + usinage de SNECMA , pardon Safran....

L'usine boulevard Kellerman fabriquait entièrement les moteurs en double ou triple étoile...
Les bancs d'essai au sous sol cachaient leurs gaz d'échappement sur les toits...

Voir ce pdf sur Kellerman

Il y avait sûrement les plus belles machines du marché...


En particulier, juste avant guerre, G&R avait fait venir des USA des fraiseuses spécifiques que les Teutons ont expédiées outre Rhin rapidement.

Après guerre, un militaire ( un commandant - voir ça au musée...) a passé un bon moment à parcourir l'Allemagne pour rechercher nos bécanes...
Les rares retrouvées étaient rincées.

On aurait mieux fait d'accepter le plan Marshall ( merci le grand Charles...) .
On n'a jamais pu rattraper le retard.

L'usine de Kellerman est devenue et restée SNECMA jusque vers 1968 où ça a déménagé à Corbeil et qu'on à commencé la série des ATAR et aussi pas le fab pour Pratt et Witney ( JT8...), puis M53, cfm...

les machines nécessaires étaient plus grosses , en particulier beaucoup de tours verticaux et parallèles , des grandes brocheuses et beaucoup de tolerie.

O tempora o mores ( orthographe ???... )
Pas du tout d'accord pour ce qui est du plan Marshall, mais en tout cas, merci pour cette intervention et ce lien vers Kellerman

Marcus
 

Dernières discussions

Haut