Coulisses sans lardon

  • Auteur de la discussion vero
  • Date de début
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
L'ami Precis84 m'envoie la question suivante:

Bonsoir Pierre
J'espère ne pas t'importuner .
Je cherche la conversation où tu expliquais , comment rapporter des coulisses pour remplacer
les lardons de machines outils . Je n'arrive pas à retrouver .
Sur mon tour Crouzet , il y a du jeu dans les chariots , les lardons sont compliqués à usiner du coup je souhaiterai utiliser ta méthode . ( style table de l'aciera F1 ? )
Merci.
Cordialement.
claude

J'ai répondu que j'allais mettre la réponse sur trucs et astuces. Voici ma réponse:

Bonjour Claude,
C'est un système de fabrication de coulisses sans lardon mais toutefois avec un réglage du jeu. Ce n'est pas compliqué à fabriquer mais il faut un peu d'outillage spécifique. Cela n'ira pas pour réparer ton tour Crouzet à moins de refaire complètement la coulisse


Voici ce genre de coulisse

DSCN3953.jpg



Il faut fraiser une fente

DSCN3955.jpg


Et mettre des vis de poussée. Vis avec ou sans tête

DSCN3956.jpg


Puis il faut fabriquer un gabarit pour rectifier les coulisseaux

DSCN3958.jpg


La rectification des coulisseaux doit être extrêmement précise

DSCN3959.jpg


Le gabarit est gratté et les vis de butée sont trempées

DSCN3960.jpg


Le parallélisme doit chatouiller le micron.

DSCN3961.jpg


Voilà, j'espère avoir répondu à la question de Claude.
Amitiés à tous,
Pierre
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 725
Bonjour
Dans votre système vous remplacez donc le lardon par une pièce de métal 1 solidaire de la pièce d'origine et qui faisait actuellement l'embase de la queue d'aronde avec ses 2 cotés parallèles fraisés en queue d'aronde femelle.
Une fente vous permet de solliciter ce morceau de métal 1 en déformation limitée 1. Cette déformation est rendue possible par :
-les vis de pressions qui appuient sur ce morceau 1,
-l'élasticité si je comprends bien puisqu'il reste solidaire du socle par quelques mm de matière.

Le coulisseau qui comprend les deux parties mâles de la queue d'aronde se doit être ajustée avec une grande précision avec 2 bords rigoureusement parallèles et des angles parfaits j'imagine pour s'insérer parfaitement avec l'embase de la queue d'aronde.

Par rapport à une solution classique à lardon amovible vous devez rectifier pour une grande précision car :
- l'élasticité du métal est réduite,
- il faut avoir un jeu à compenser sur toute la longueur de la queue d'aronde compris dans un intervalle faible car votre pièce 1 ne supporterait pas ou ne pourrait pas être vrillée en serrant par exemple beaucoup une des vis de réglage par rapport aux autres.
Si la fente était de largeur différente cela pourrait il en revanche être le cas ?

Votre solution si mon interprétation est bonne n'est elle pas implicitement une coulisse à queue d'aronde avec très peu de jeu possible et donc des mouvements forcément durs mais d'une qualité parfaite ?
Le fait que la matière soit tout en acier sans pièce en bronze réduit aussi le glissement n'est ce pas ?

cdlt lion10
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Claude, bonjour à tous,
Oui, la coulisse femelle et le coulisseau mâle sont en une pièce ce qui est un avantage pour la fabrication. La largeur de la fente n'a en réalité aucune importance si ce n'est qu'une fente mince est plus esthétique. Il est clair que le coulisseau mâle doit être rectifié avec la plus grande précision et doit coulisser sans jeu avant d'avoir tendu les vis. On peut facilement obtenir un mouvement très doux ou légèrement dur. Sur les photos les coulisses femelles sont en aluminium oxydé dur. J'avais fait faire une filière et je recevais des barres de 6 mètres de profil femelle. Il suffisait alors de couper et de percer quelques trous et nous avions une belle coulisse très précise et parallèle. Ensuite l'oxydation anodique dure donnait une bonne protection contre l'usure. Dans mon ex-entreprise nous avons fait des millier de ces petites tables en croix. Les coulisses plus grandes étaient faites en fonte de coulée continue mais avec le même système. Ces tables étaient montées sur des machines de tampographie et de sérigraphie et ne servaient qu'à du positionnement.
S'il y a d'autres questions.......
Amitiés à tous,
Pierre
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Je ne vois pas ce que cela apporte par rapport à faire un guidage avec lardon !!!!!! Mais bon.
Stan
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #5
Mon cher Stan,
Si tu devais fabriquer des milliers de pièces les avantages te sauteraient aux yeux en particulier moins de pièces à usiner.
Amicalement,
Pierre
 
Dernière édition par un modérateur:
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 956
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonsoir,
J'ai l'impression que c'est parfait pour du réglage de jeu, mais pour du rattrapage, ça doit être très limité, avec 1 ou 2 1/10 on ne doit plus toucher qu'en haut.
Et puis pour un chariot de tour, la résistance à "l'arrachement" serait-elle suffisante?
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #7
Non, comme je l'ai dit plus haut ce sont des tables de positionnement. Ces tables ne s'usent que très peu et le réglage est suffisant. Lorsque les vis ne sont pas serrées on ajuste les coulisseaux avec un maximum de 2 à 3 centième de jeu. Il suffit de tendre un peu les vis pour ajuster la dureté de la coulisse.
Amitiés,
Pierre
 
Dernière édition par un modérateur:
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Mon cher Stan,
Si tu devais fabriquer des milliers de pièces les avantages te sauteraient aux yeux en particulier moins de pièces à usiner.
Amicalement,
Pierre
Pas de familiarité je te prie.
Je comprends plus rien. Tu nous parles de barre de 6 mètres d'extrudé puis de jeu de 2 ou 3 centièmes. A mon avis une coulisse à queue d'aronde a besoin d'un tel jeu pour "coulisser".
Enfin bref si tu as eu du succès avec ces fabrications, c'est bien. On est content pour toi.
Stan
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr Vero ,

Pour l'ajustage de la partie male , tu rectifies les pentes ; mais j'imagine que tu dois aussi ajuster par l'épaisseur ? .
 
Dernière édition:
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bsr Vero ,

Pour l'ajustage de la partie male , tu rectifies les pentes ; mais j'imagine que tu dois aussi ajuster par l'épaisseur ? .
Bonjour Jean-Yves,
Bien sûr, le coulisseau est ébauché sur la fraiseuse avec une surépaisseur de quelques dixièmes. On commence par rectifier la plus grande face sans la mettre sur le plateau magnétique. On laisse deux petits plats au bout des angles aigus du coulisseau et on tient la pièce dans un étau de précision. On peut alors rectifier les pentes sur le gabarit spécial. Il faut que le coulisseau rentre avec un jeu de maximum de 2 - 3 centièmes.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonjour Vero,

Cette option est plus economique , puisqu'il n'y a pas de lardon à usiner !

Ce qui m'epate un peu c'est que vous arriviez à respecter cet ajustement avec du profilé alu anodisé ?? , souvent avec ce type de produit les cotes ne sont pas aussi precises , aussi regulières d'un lot à l'autre .
 
P
Precis84
Compagnon
7 Déc 2008
2 169
Bonsoir
1 grand merci à vero pour le temps consacré à cette "astuce" et aussi à sa disponibilité.:smt023
C'est sur que pour mon histoire de chariot Crouzet , ça n'ira pas . Mais , je garde précieusement
cette idée pour d'autres projets. Quand on voit ce que tu réalise et ce que tu as professionnellement
réalisé , j'ai aucun doute sur le fonctionnement.Pour la compréhension de mon mp , envoyé à vero
où je fais allusion à la table de l'aciera F1 , c'est en fait une queue d'aronde mais qui sert à
l'immobilisation de la table , donc le ...contraire du coulissage :oops:. Merci
claude

Sans titre 10.jpg
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour Vero,

Cette option est plus economique , puisqu'il n'y a pas de lardon à usiner !

Ce qui m'epate un peu c'est que vous arriviez à respecter cet ajustement avec du profilé alu anodisé ?? , souvent avec ce type de produit les cotes ne sont pas aussi precises , aussi regulières d'un lot à l'autre .
Bonjour Jean-Yves, bonjour à tous,
Dans un même lot de profilé alu la précision est très grande. Les cotes ne sont pas spécialement précises mais toutes les pièces sont exactement pareilles.On gagne ainsi beaucoup de temps à la rectification.
Amitiés à tous
Pierre
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonjour Vero ,

Les tolérances , dans les normes , sont plus serrées pour les barres etirées que pour les barres filées , c'est donc que la précision atteinte est meilleure .

Mais c'est souvent le traitement anodique qui met tout par terre , surtout quand on exige une épaisseur assez importante .
 
Dernière édition:
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
  • Auteur de la discussion
  • #15
Oui, on essaie les coulisseaux sur des coulisses déjà oxydées
 
N
Negral75
Nouveau
1 Sept 2016
43
Chalons sur Marne
Bonne technique pour se passer de lardons, mais es tolérances sont aussi plus serrées... Ceci dit en termes de production, bonne astuce ! Même si pour le coup tu n'as plus vraiment de pièce martyre, mais il faudra surement un certain temps avant e voir l'usure... Beau travail en tout cs ! (et très joli setup pour le coulisseau)
 
Haut