Advertisements

convertisseur 220V mono vers 380V tri pour machine outil

X
xtof85
Nouveau
7 Octobre 2009
29
Vendée
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour chers amis du monde de l'usinage, Je suis Christophe de Vendée.

j'ai lu pas mal de post sur votre forum à propos du fonctionnement de machines dédiées initialement au 380V Tri et que l'on place sur du secteur domicile 220V mono. Il y a visiblement plusieurs solutions plus ou moins économiques.

Celle qui m'intéresse, (et je remercie Phil916 pour le lien internet), est la solution de la boite magique qui prend du 220V mono en entrée, et le transforme en 380V tir en sortie, après reste plus qu'à poser des prise 380V dans l'atelier. Certes pas donnée, mais bon je préfère cette investissement plutôt qu'une perte de 30% avec solution à condensateur

Je serais intéressé par le modèle dont lien ci après :
http://cgi.ebay.co.uk/3-HP-IP-65-220V-t ... .m14.l1262

Je viens de retrouver le topic de baloo à ce sujet, c'est visiblement pas une simple affaire. Son modèle est différent de celui que j'ai vu. l'avis de ceux qui connaissent m'intéresse.

Les questions sont :
1) Comme Baloo, y en a t il parmi vous qui ont investis dans ces "convertisseurs 220V mono - 380v Tri"?
2) En sont ils contents? (investissement / retour sur le fonctionnement)?
3) Les avez vous acheté en ligne sur Ebay en angleterre ou acheter en France?

Merci d'avance pour vos réponses.

Cordialement
Christophe
 
Advertisements
Baloo
Baloo
Ouvrier
27 Novembre 2008
358
Indre et Loire 37
Salut Christophe,

Je n'ai pas résolu mon problème itinitial de "fault ground short" au démarrage ou à la mise à l'arrêt du moteur de la broche (1,5 kW) mais j'ai arrêté de cherché lorsque je me suis rendu compte que je pouvais utiliser l'ensemble en ne me servant que des commandes du variateur (et de l'étagement des courroies). Par contre, la mise on ou off de la pompe de refroissement (inférieure à 100 W) ne génère pas le problème de défaut donc aujourd'hui, je ponds des copeaux, gros et petits, sans plus aucun problème et si c'était à refaire, je ne changerais pas mon choix (la simplicité de cette solution a dans mon cas été dézinguée par mon pb de fault ground short que j'ai appréhendé sans doute par le mauvais bout.

D'ailleurs, lorsque j'aurai du temps à perdre, je le consacrerai à résoudre ce problème car je pense qu'un paramétrage du convertisseur doit pouvoir le régler.

Baloo, ours tri-survolté et content :wink:
 
B
Berola
Compagnon
25 Octobre 2008
1 896
Vallée du Rhône
Bonjour
Même si le cout en est plus élevé , j'ai préféré mettre un variateur par machine plutôt qu'un gros variateur pour tout l'atelier . Ainsi on paramètre soigneusement pour chaque moteur alimenté et chaque utilisation concernée . Plus besoin de protections , les variateurs l'assurent .
@+
 
Y
Yakovlev55
Compagnon
22 Janvier 2011
3 394
F-67150
Bonjour, au prix ou est ton convertisseur, tu peux facilement te faire installer le tri chez toi par EDF, et c'est quand même autre chose.
Cordialement
Martin
 
B
Berola
Compagnon
25 Octobre 2008
1 896
Vallée du Rhône
Yakovlev55 a dit:
Bonjour, au prix ou est ton convertisseur, tu peux facilement te faire installer le tri chez toi par EDF, et c'est quand même autre chose.
Cordialement
Martin

ça ce n'est pas forcément prouvé ! suivant la configuration locale du réseau , suivant la longueur de ligne depuis le point de livraison , de la présence d'un câble 4x correct .....
ce n'est pas si simple , surtout qu'on peut être aussi conduit a souscrire une puissance supérieure pas forcément utile , a refaire une nouvelle répartition /équilibrage des phases pour la partie domestique etc etc ....
Chez moi j'ai le tri a quelques mètres et je ne l'ai pas pris et ne le prendrai jamais !
Je dispose de 60 ampères en mono et ça ne disjoncte jamais .Mes variateurs me procurent un confort d'utilisation que le vrai tri ne donnera jamais , variation de vitesse , protection , rampes de montée en vitesse , surcharge impossible etc etc .c'est quand même autre chose !!!
Question coût ? faites le comparatif ! on en reparlera après .
@+
 
Y
Yakovlev55
Compagnon
22 Janvier 2011
3 394
F-67150
Bonjour, j'ai le tri suite à l'installation d'une pompe à chaleur, et j'en suis parfaitement satisfait, le prix de l'abonnement est tout à fait comparable avec le mono, car tu baisses d'ampérage, j'ai par ailleurs des variateurs tri, sur les machines qui en ont besoin, ce qui n'est de loin pas le cas de toutes, je vois mal l’intérêt de faire varier la vitesse d'une dégau-rabot, même sur les fraiseuses qui ont une boite de vitesse l'utilité d'un convertisseur est discutable, mais chacun est libre de préférer une solution à une autre, si je devais mettre un peu plus d'eau à mon moulin, je soulèverai le problème de la fragilité des convertisseurs, et ceci, même chez des Siemens, Lenze, et j'en passe.
Cordialement.
Martin
 
K
KY260
Compagnon
17 Août 2008
6 630
89
Berola a dit:
Je dispose de 60 ampères en mono et ça ne disjoncte jamais .Mes variateurs me procurent un confort d'utilisation que le vrai tri ne donnera jamais , variation de vitesse , protection , rampes de montée en vitesse , surcharge impossible etc etc .c'est quand même autre chose !!!
Question coût ? faites le comparatif ! on en reparlera après .
@+
je dispose de 3x30A au compteur et j'en ai besoin.(mes poites sont 38, 38 et 30A respectivement sur chacune des phases)
un plasma qui prends 27A en tri et 2 moteurs montés dont la puissance est incompatible avec les variateurs;
sur le tour, 4500W, sur le broyeur à branchej, 5500W.
et je ne parle pas du compresseur qui ne fait que 3000W, comme la scie sur table et dont la vario est strictement inutile dans ces cas là.

et je dois rentrer un 10 chevaux en tri, pour un futur projet.

dans de telle condition, je ne vois pas l'inconvenient du tri.
certes, il faut passer 5 minutes à faire des additions pour equilibrer, mais si les ados d'aujourd'hui ne maitrisent pas le calcul, avec tout le respect que je te dois, les gens de ta generation savent calculer et reflechir.
maintenant, si on n'a besoin que de puissances modestes, effectivement, ton choix se defend.
 
sriliam
sriliam
Nouveau
26 Janvier 2014
3
Bonjour,

Après avoir brièvement lu ce sujet, et vu la bonne ambiance, je donne mon point de vue.
Les convertisseurs 220 V mono vers 380 V tri sont chers, très chers : à peu près du même prix en version numérique qu'en version transfo de puissance.

Aussi, actuellement, le coût du triphasé à la maison est plus rentable dès qu'on franchit la barre du kilo-watt.

La solution des convertisseurs est d'après moi à creuser : je me suis inscrit que pour ça, au départ.
Il y a beaucoup de travail à abattre cependant : cela ne m'apparaît pas compliqué mais, avec ce que je lis en ce moment, une multitude d'étapes avant d'arriver à faire du propre avec le signal.

En se basant sur le réseau EDF, un convertisseur par tranche d'ampère me paraît une bonne chose, pour du 220 V : 15 A, 30 A, 45 A, ... donnant des puissances de 3 kW, 6 kW, 9 kW, ... Je ne connais pas le triphasé EDF.
La conception des "nouveaux" onduleurs multi-niveaux s'accorde bien, par chance : 1 étage supplémentaire par bras de commande équivaut à une cran de plus sur le compteur !!!
3 igbt par demi-phase pour 3 kW, 4 pour 6 kW, 5 pour 9 kW, etc.

D'après ce que j'ai lu, il ressort les pertes fer et les pertes par commutation : les autres pertes étant très négligeables devant ces deux-là !!!
Les pertes fer seront proportionnelles à la puissance : c'est un pourcentage ; le texte donne une méthode pour les réduire mais pas les supprimer complètement.
L'ajout ou le retrait d'un étage (niveau) dans la conception du convertisseur (onduleur) influe sur la perte par commutation des transistors igbt. Aussi, j'ai pu voir sur un travail de thèse récent (2012) qu'avec une puissance de 25 kW et donc 6 igbt par demi-phase, le rendement est de 97 % environ à partir de 7 kW, soit 1/3 du max. À 3 kW, avec 6 igbt par demi-phase, c'est de l'ordre de 94 % ; le tableau commence à cette valeur. Donc même en branchant un 3 kVA sur cette version 25 kW, on laisse quoi ... ??? ... 90 W en plus pour 180 W totale de pertes à 3 kW, c'est ça ? Je sais 3 kVA est différent de 3 kW, mais c'est un ordre de grandeur.

Je reviens sur le boulot du boss : le mieux serait d'autre type de transistor, dont ceux au silicium, mais actuellement, il n'y en a pas en électronique de puissance tenant de telles charges (kW), comme précisé dans le mémoire avec prototype.

Voilà, tout est donné, et ce n'est pas si fastidieux que ça à lire, du moins pas insurmontable.
Il y a des choix technologique à faire sur la partie puissance (NPC flotteur ou Vienna 7 niveaux, par exemple), puis viens la commutation des transistors par implusions numériques selon l'une des 3 méthodes existantes (SPWM, DPWM, HPWM). Il existe d'autres éléments à décider dans les choix techno liés à la fiabilité, au poids, à la qualité du signal reçu et émis : bref c'est faisable.

Voiçi le lien : Onduleur triphasé 400 V mono vers 115 V tri 400 Hz avec création du neutre pour fonctionnement déséquilibré. Pour information, c'était du chinois pour moi il y a de cela 1 semaine : je tiens donc à faire ce projet.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Sujets similaires Forum Date
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Soudure, brasage
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
CAO général
Electronique
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Num
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Haut