Conversion imprimante 3D en machine tridimensionnelle possible ?

Marc PELTIER
Compagnon
1 Juin 2010
507
89500
J'ai été contacté par un scientifique suédois, pour convertir Zatsit en une machine universelle destinée aux labos.

"Zatsit Labo", donc, a un cahier des charges assez étendu, qui recouvre notamment ce dont tu parles : mapping 2D et 3D avec diverses sondes scientifiques (a priori toutes les sondes physiquement compatibles, en termes de masse et d'encombrement).

C'est le mécanisme à charnières en polypropylène, et sa répétabilité idéale, qui qualifie Zatsit Labo pour ce genre d'application. Nous visons une exactitude et une répétabilité de 5µm (après calibration), dans l'ensemble du volume accessible. Pour ce faire, la machine comportera deux mécanismes delta superposés, séparés de quelques centimètres, le mécanisme inférieur portant les sondes ou effecteurs, à masse constante, tandis que le mécanisme supérieur portera les éléments éventuellement perturbateurs (câbles et autres trucs lourds). L'entraînement des deux mécanismes se fera par vis de précision, et pas par courroie. La machine, dont la base est ouverte, pourra fonctionner sur un marbre de métrologie, sur des surfaces optiques, ou dans d'autres contextes.

Zatsit Labo s'inscrit dans le mouvement actuel de développement de l'approche Open Source Hardware dans le monde scientifique. Les machines actuellement utilisées pour les tâches visées sont extraordinairement coûteuses, à cause de marchés très étroits et captifs. Une plate-forme universelle, économique mais performante, comme Zatsit Labo, a sans doute une place à trouver. C'est en tout cas l'avis du chercheur qui m'a contacté, et qui a déjà développé des applications, pour sa propre recherche, sur la base de kits delta chinois, pourtant mécaniquement très limités.

Pour information, il existe déjà une machine de mesure sur base delta, très coûteuse et très performante, le comparateur Equator.
 
Marc PELTIER
Compagnon
1 Juin 2010
507
89500
@vibram
Je pense que si tu veux simplement faire le mapping 3D d'une surface assez plate, sans dépouilles, une Zatsit ordinaire, équipée de son Z-Probe à effet hall qui fait partie du kit, devrait déjà faire le job, avec une exactitude meilleure que 25µm, ce qui n'est déjà pas si mal...

La forme du Z-probe standard limite la pente maximale à 1/5, mais il serait facile de coller une aiguille pour prolonger la pointe palpeuse, et augmenter ainsi la pente maximale testable.
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut