Contrôle étanchéité sièges de soupape usinés ou rectifiés

Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
792
Quand c'est parfaitement usiné, pas besoin de roder.
Les fraises Neway ne font pas un usinage parfait, donc il faut roder.
Pas besoin de chercher plus loin
 
  • Réagir
Reactions: LHM
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 435
c'est plus complexe que cela

tu a la nature des siège

la personne qui utilise .........ci celui ci arrive a avoir un geste régulier pour ne pas saccadé

l'état des guide

ainsi que d'autre paramétres pour chaque culasse
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 808
Le demandeur a du trouver réponse ailleurs.

Nous ne serons jamais se qui a véritablement été fais sur ses guides
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 808
Autant mon trip c'est le 2 temps, les sièges et soupapes ont été un truc qui ma vachement passionné.

Sans indication sur ses angles et sont centrage de portée et sur l'état des guides qui servent de référence, c'est compliqué de répondre.

Les portès interferentiels sont de plus en plus courante en moteur récent et se pratique aussi en reconstruction Et la si tu rode, ta pas le cul sortis des ronces

Screenshot_20200901_135904.jpg


Par méconnaissance, II y en a qui font l'interference a l'envers mais sa ne marche pas.

Et encore, ont ne parle que d'angle d'étanchéité a 45 degrés, pour le mode débiles, sa peut-être n'importe quoi entre 30 et 80 degrés.
 
Dernière édition:
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
792
Les angles avec 1° de différence, ça sert à éviter de roder. On compte sur la pression de contact pour mater/user les surfaces et arriver finalement à un bon appairage et une zone de contact de largeur acceptable.

Je ne connais pas trop les moteurs concernés, mais je suppose que ça ne se fait pas avec des sièges trempés. Il faut que la zone de contact puisse s'user et s'élargir un minimum, car si elle reste linéique le siège ne peut quasiment pas évacuer de chaleur et c'est un coup à griller les soupapes.

Bref, tout ça pour dire que roder des sièges taillés à 46° ça ne fait pas de mal, c'est juste que ça ne sert à rien. Enfin à mon humble avis
 
D
duvric
Nouveau
28 Août 2020
2
  • Auteur de la discussion
  • #37
Bonjour,

Alors, un grand merci à l’ensemble des contributeurs pour leurs avis, retours d’expériences et partages de compétences/connaissances qui sont en majorité, j’ai trouvé, tous pertinents. Merci, merci !
Le sujet intéresse c’est clair et n’est donc pas si anodin ou facile que cela ...

Je redonne quelques détails et/ou précisions :
- J’ai donc « fait » (ou commis :)) une première culasse (qui n’avait vraiment pas grand-chose à retoucher à l’origine ; sièges piqués mais culasse fonctionnelle et fonctionnant) en utilisant les fraises Neway.
- Pas vraiment satisfait du résultat (et ayant des doutes à cause de la façon dont les fraises paraissent travailler), j’ai donc acquis une seconde culasse NEUVE et donc déjà usinée d’origine cette fois-ci.
Bien sur elle n’est pas estampillée VW et vient de de l’autre coté de la terre ; mais, comme quasi toutes les pièces d’équipementiers pour la seconde main et, même voir souvent aussi, pour la monte d’origine ... (qu’on se le dise !)
L’usinage de cette culasse parait tout à fait correct et avoir été exécutée dans les normes et les règles de l’art (pour peu que je puisse en juger ...) (belle aspect, cote bonnes, tout à la bonne place ...)

J’ai donc avec aussi 8 soupapes d’échappement neuves (marque TRW), une soupape d’admission neuve et 7 soupapes usagés. Ces 7 soupapes usagées apparaissent visuellement quasi intactes (cf. photos soupape admission)

Le souci et mes interrogations :
A l’examen lumineux (luciole placée dans les conduits) de la culasse NEUVE (donc usinée, d’usine si l’on peu dire ...) avec les soupapes neuves, les mêmes défauts apparaissent que ceux constatés sur la culasse faite en Neway ; à savoir un ou des rayons lumineux traversant montrant qu’a la fois les sièges et les soupapes présentes quasi tous ou toutes un défaut de concentricité.
Si vous tournez la soupape et que la lumière se déplace avec la rotation, c’est la soupape qui présente un voile. Si la lumière reste fixe, c’est que la soupape est quasi parfaite et que le défaut de concentricité concerne le siège ...

A l’examen détaillé sous luciole, donc (sur la culasse neuve) :
- Tous les sièges ont un défaut de voile
- Toutes les soupapes d’admission usagée ont un défaut de voile
- Les soupapes d’échappement neuves ont-elles aussi un défaut mais avec un voile moins prononcé que celles usagées.

En tournant les soupapes usagées au bon endroit, on arrive quasi à éliminer le défaut ; cqfd : les voiles sièges/soupapes se compensent. Paradoxalement, le résultat est moins bon avec les soupapes d’échappement neuves car elles ont un voile moindre ...

J’ « évalue » ce défaut de concentricité inférieur au centième.
En effet, le test d'effacement des traits de crayon sur les sièges avec rotation 1/8 de la soupape est bon. J’utilise un feutre à l’eau. En peignant la touche d’un micromètre avec ce feutre, j’ai pu constater que l’épaisseur d’un trait de ce type de feutre se situe dans l’intervalle : centième, demi centième... Nous sommes donc en dessous de cette valeur.

Partant de là, deux hypothèses
Hypothèse 1 : J’ai une culasse de merde neuve mal usinée (ce qui est tjs possible) mais il faudrait aussi considérer que les 8 soupapes TRW neuves sont aussi de merde (car présentant elles aussi un voile) ... (??)
Hypothèse 2 : Tout cela est normal, le centième (ou moins) visualisé représente la conséquence de la tolérance de fonctionnement (il y en toujours une) des outils d’usinage utilisés, aussi sophistiqués soient-ils ...
et les premiers instants de chauffe de fonctionnement de l’ensemble va permettre aux soupapes de venir s’ajuster sur leur siège, rendant l’ensemble totalement hermétique ... (??)

Pour finir, détail supplémentaire, il me semble qu’il est possible que je sois en portée interférentielles 44-45° ou plutôt 45-46° (voir les excellentes explications de quelques uns ci-dessus dans les réponses). Certains détails me le suggèrent mais je n’ai pas trouvé de méthode sûr pour le vérifier ; il faut dire mesurer la différence d’un degré sur une portée de 1,5 à 1,8 mm ça se trouve pas sous le pied d’un cheval ...
Donc effectivement, à neuf, avant fonctionnement, la largeur de la surface de contact serait extrêmement réduite et laisserai donc passer la lumière à la moindre différence ... En fonctionnement et avec les hautes températures le point de contact sur le siège va légèrement s’enfoncer et la surface de contact s’élargir ... (Cqfd ????)

Je modifie donc ma question ou la fait évoluer :
- Un homme de l’art (ou tout autre qui pratique) à t’il déjà eu l’idée ou l’occasion (assez saugrenue, c’est vrai) de placer une luciole dans les conduits d’un culasse au sièges et soupapes nouvellement rectifiés ou sur du matériel neuf ? Qu’a-t-il pu constater ??
Quelqu’un, qui aurait une culasse sous la main dans ces conditions, peut-il essayer ce test ? (je sais j’abuse !! :wink:
- Eventuellement : quelle est la tolérance d’usinage admissible des machines de rectification sophistiquées pro utilisées (genre SERDI) ?
- Enfin, un concepteur de moteur à combustion 4 temps (il y en a forcement dans la vraie vie ...) Pourrait-il valider ou invalider l'hypothèse (2) : Les soupapes et sièges s’ajusteraient à la mise en fonctionnement ??

Merci à tous !!! Bien à vous

soupapes admin.JPG
 
F
franck67
Compagnon
22 Déc 2011
1 699
m'ouais ............. une seule reponse me vient a l'esprit quand je lis tout ca ...........

as tu fais des tests de compression a chaud de ce genre de soupapes ( voilées , pas concentrique etc etc ) parceque quand meme la vrai question est tout de meme : elles font le job qu'on leur demande ou pas ?
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 367
FR 12520
Quand on fait rectifier des sièges ou du moins, certain , le siège ne fait pas avec un seul angle (il me semble) , et la portée "réel" peu faire moins de 2 mm (je parle de moteur ancien, pas de ceux d'aujourd'hui et pour les premiers ton dessin me file un doute?????me trompe-je , mais pour une rectification de siège ne se sert ton pas de plusieurs fraise (au moins deux?) , pour un même siège?:smt017 du moins pour certain moteur (671 Renault par exemple) par contre un seul angle pour les soupapes.
Marcus
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 367
FR 12520
Merci pour ce tableau :wink:.

Marcus
 
K
krobas
Nouveau
8 Mai 2018
44
Somme (80)
Bonjour,
J'avais suivi le post et c'est très instructif.
J'ai une rectifieuse a siège de soupape ( un vieux modèle)
Mais pour mes vieux tracteurs il y avait aussi une cote maxi de retrait de la soupape par rapport au plan de la culasse.
J'ai même pas pu jouer avec la rectifieuse... il fallait changer les sièges et les soupapes
Mais j'ai bien noté toutes les interventions pour le prochain tracteur :p
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 808
Merci pour ce tableau :wink:.
Le centrage est important pour qu'une fois dilatè, et que les positions se soit donc déplacé. La portèe soit toujours efficiente.

Tu vois quand c'est expliqué simplement, il n'y a rien de tordu ou de métaphysique.

De suite, beaucoup s'en font un monde et s'imagine la nasa.

Après quand tu en vois avec des guides complètement ovale, roder au gros grain et à la perceuse, avec des portèes deformès de 3 mm de large. Pour arriver à être étanche sur l'etablis.


@duvric. Montre un peut plus de chose et dis en plus.

Un coup de bleu ou de marqueur sur la portèe et tu fait tourner la soupape. Pour matérialiser les choses.

Si c'est classique sa efface sur la largeur de la portè, si c'est interferentiel sa efface sur un ligne.

Pour tes fraises Neeway, tu en a utilisé 1,2,3,.... Quel angle,...

Ont ne sais toujours pas se que tu a fais
 
Haut