Conservation d'un Plateau magnétique !

Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir
Je viens d'acquerir sur un site (Le B/C) un petit plateau magnétique pour mon affuteuse.
La personne :wink: qui me l'a vendu, me conseille de part son experience, de le stocker chargé c'est à dire en aimentation avec un morceau de ferraille dessus. Cela lui permettrait de garder toute ses qualités d'aimentation
Appel aux specialistes, d'aprés vous :?:
Merci :wink:
Daniel
 
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 053
Près de Rouen
bonsoir à tous,
quelqu'un m'a dit dans le passé que pour conserver l'aimantation d'un aimant en fer à cheval, il fallait laisser un morceau de fer adhérer entre les deux extrémités...cela semble aller dans le sens de ce que t'a dit le vendeur
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
8 999
59000
Bonsoir
Il faut que le champ des aimants soit la majorité du temps fermé sur une structure
en fer doux.
C’est le cas quand le dispositif de manœuvre est positionné sur : « je n’attire pas ».
Il ne faut donc pas stocker le plateau avec le dispositif de manœuvre en position « j’attire » ou laisser le plateau en permanence attirer une petite pièce.
 
grenouille32
Compagnon
4 Octobre 2009
1 857
Suisse-Jura bernois
Alors, en espérant ne pas me faire descendre en flammes ( :oops: ), je dirais : c'est comme un pied magnétique de comparateur; on devrait mettre une plaque de fer doux et enclencher l'aimant, de façon à fermer le circuit.
Cela rejoint l'explication donnée plus haut par ilfaitvraiment beau :wink:
 
Fred8
Compagnon
18 Mai 2007
847
45 - Orléans (Ingré)
J'ai un avis quelque peu différent.

Je me ramène dans ce type de réflexion à deux principes physiques de base :
- en chimie (physique), rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme
- dans la nature, l'état le plus stable est l'état de plus basse énergie.

Pour qu'un aimant perde du champ, il faut lui faire consommer de l'énergie.
Cette énergie est stockée dans le matériau qui constitue l'aimant, et on définit ce dernier, entre autres paramètres, par son cycle d'hystérésis. Plus le cycle est large et de forte amplitude, et plus l'énergie stockée est grande.

Mettons maintenant cet aimant en situations :

- Aimant dans le vide, sans interactions : les lignes de champ se rebouclent, du pôle Nord vers le pôle Sud. Le système est énergétiquement stable (à l'échelle humaine disons).

- Aimant placé dans un circuit magnétique ouvert type fer à cheval dans l'air : l'acier aimanté du fer à cheval crée un pôle Nord dont les lignes de champ rebouclent vers le pôle Sud. L'air est traversé par les lignes de champ. L'air n'est pas neutre magnétiquement mais n'a pas d'énergie propre à ce niveau. Les lignes de champ sont évasives, mais le sytème est énergétiquement stable.

- Aimant placé dans un circuit magnétique ouvert type fer à cheval avec fermeture du circuit par un matériau ferromagnétique : les lignes de champ sont cette fois très fortement guidées par le matériau ferromagnétique, qui se trouve alors magnétisé (l'aimant a partagé son énergie pour charger le cycle d'hystérésis du matériau fermant le circuit).
Le système est énergétiquement stable au repos, mais gardons en tête que l'aimant a donné une partie de son énergie au matériau qui est venu fermer le circuit.

- Aimant placé dans un circuit magnétique alternativement fermé et ouvert : on imagine que l'aimant va devoir remagnétiser le matériau qui vient fermer le circuit magnétique à chaque passage. L'aimant va perdre de l'énergie au fil du temps.
On a coûtume de dire dans les machines tournantes que l'énergie est stockée dans l'entrefer. L'aimant effectue la première magnétisation du circuit, et les apports électriques font tourner la machine. A chaque variation de l'entrefer (démontage), de l'énergie est perdue, et il faut remagnétiser les aimants. Des spires de magnétisation sont donc présentes sur les MCC à aimants permanents.

Conclusion 1 : laissez votre plateau dans la position "circuit ouvert" n'a pas d'importance si l'environnement magnétique est constant.

Conclusion 2 : si l'environnement magnétique est susceptible de varier (fer à cheval dans la caisse à outils...), fermez le circuit de votre aimant pour ne pas lui faire subir de variations d'entrefer et le voir perdre son intensité.

Cà va, pas trop hors sujet ?
 
Vapomill
Compagnon
28 Février 2007
1 770
FR-56 Est Morbihan
Salut!
Attention Fred! :wink:
Quand le circuit magnétique de ton aimant reste ouvert sur un corps amagnétique (air) le champ interne à l'aimant (donc Sud Nord) devient prépondérant.
Ce champ inverse est dit "dépolarisant" et va donc peu à peu neutraliser l'orientation magnétique interne.
Il est donc capital de laisser le plateau magnétique sur position "off" ou de laisser ce plateau (ou pieds de comparateur) "collé" à une pièce d'acier ou de fonte bien plane et suffisamment épaisse.
Si la pièce de fermeture du circuit magnétique est trop mince, une partie des lignes de champ va la traverser et donc se boucler dans l'air augmentant ainsi le ratio champ démagnétisant sur champ magnétique.
Cordialement, Bertrand.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut