conseil tournage délicat

  • Auteur de la discussion LLL78
  • Date de début
L
LLL78
Nouveau
28 Août 2010
10
Suisse
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjours à tous,
Voilà, tout d'abord je suis super débutant et je me pose une question que certainement beaucoup d'entre vous se sont sûrement déjà posée.

Je veux utiliser un tour pour modifier des objectifs photo.
Voilà pour le sujet.

Mon problème est le suivant :

Je dois tenir, dans le mandrin 3 mors du tour, le fût de l'objectif, pour pouvoir modifier la longueur, ou créer un filetage par exemple. ce fût est souvent en aluminium et peut déjà être peint.

Comment tenir cet objectif ou tout autre objets (très) fragile sans laisser de traces des mors, ou de la lunette si j'en utilise une ?

Comment avoir une tenue correcte sur une pièce qui ne doit recevoir aucune marque ?

J'espère que mon problème paraîtra clair, et que vous pourrez me communiquer vos petits secrets de tournage. :-D

Laurent
 
B
bonneton
Compagnon
14 Juil 2010
740
ardeche
Bonsoir.
Pour le serrage en mandrin, faire une bague en plastique, delerin, pvc ou autre, au diamètre de la pièce à serrer et la fendre.
Ou mieux, si les mors sont à semelles, fabriquer un jeu de mors "doux" en plastique.
Pour la lunette une bague légèrement serrée, non fendue, devrait faire l'affaire.

Bon usinage.
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Bonjour LLL78,

Tu trouveras sûrement de bons conseils auprès de Didou qui a fabriqué entièrement son boîtier 24 x 36 :
didouflex-t10485-45.html
 
L
LLL78
Nouveau
28 Août 2010
10
Suisse
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci pour le tuyau (sans jeu de mots :wink: ). Je pensais bien qu'il fallait faire un truc du genre.

Je viens de trouver sur le net cette société qui fabriques des mors :
Ladner
à cette adresse on peut télécharger leur catalogue :
http://www.ladner.fr/mors-de-serrage.html
allez à "Téléchargez et imprimez notre catalogue de mors standard en jeux de 2, 3, 4 ou 6 Mors."

C'est peut être ce qu'il me faut, non ?
 
H
hervé2
Nouveau
19 Jan 2011
17
59
Bonjour,

Si cela est possible, tu peux ajouter en plus des mors doux en pvc, une autre pièce en pvc (cylindre) à l'intérieur de ton fût en aluminium, cela te permettra de serrer efficacement ta pièce sans risque de déformation.
 
valoris
valoris
Compagnon
21 Avr 2008
790
Bonsoir LLL78,


La solution mors-doux en aluminium ou Dural peut à la rigueur convenir. Contrairement à l'opinion de certains, j'éviterais la solution, delrin, POM, PVC, CELRON, et autres qui, à mon avis, sont trop déformables sous l'effort de coupe. Pour avoir fait quelques temps ce boulot, nous utilisions des mandrins de reprise spécialement étudiés en fonction :
- de la monture de l'objectif, à vis ou à baïonnette
- de la taille de l'objectif (photo, microscope, binoculaire, etc)
- de la partie de l'objectif à reprendre.

De plus, je précise qu'ils m'arrivaient non peints et non anodisés.

Nous utilisions aussi des pinces spéciales que nous fabriquions et qui étaient montées sur des tours de reprise de type Schaublin ou Précis ou encore Mikron.

Toute reprise ou usinage sur un objectif sorti de production entraine une destruction partielle de son traitement de protection ou anti-reflet qu'il faudra alors reconstituer.

C'est de toute façon un travail délicat qui demande un équipement de précision qui n'est pas à la portée de tous. Surtout si ces interventions modifient la position du foyer.

Si c'est pour adapter des filtres c'est beaucoup moins critique.

Cordialement.

Valoris.
 
Reparatheure
Reparatheure
Compagnon
19 Avr 2007
672
Saint-Ouen
Un mandrin à 6 mors concentriques ne ferait-il pas l'affaire en prenant l'intérieur de l'objectif ? Pour usiner de l'alu, tu n'as pas besoin d'une pression excessive...
 
L
LLL78
Nouveau
28 Août 2010
10
Suisse
  • Auteur de la discussion
  • #8
hervé2 , je pense que c'est vers ce genre de montage que je vais partir!

valoris , je ne sais pas dans quoi tu Travaillais, mais je ne vais pas faire ce genre de modifications sur les objectifs, et dans mon cas, le bloc optique ne sera pas présent, donc pas de risque de l'abimer !
Voici un exemple :
Un vieil objectif "Carl Zeiss Jena" en monture Praktina peut être monté sur un boitier Nikon, a condition de couper environ 1 cm de métal cote monture de l'objectif, et ensuite de créer un filetage pour y visser un adapteur "T" > Nikon. (je précise que le fut de l'objectif ou l'on doit sectionner, n'est en fait qu'un tube en alu) la partie "optique" proprement dite est écartée pour l'opération. Mais bien évidement, si le fut ressort avec des grosses marque des mors, ça va pas faire jolie jolie sur l'objectif au final!

Reparatheure, peut être oui qu'un mandrin 6 mors repartirait plus facilement la pression de serrage ?
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 687
59000
Ah rétrofiter d’anciens objectifs, ce sont des challenges intéressants.
Le problème se situe toujours au moment ou il faut reconstituer la commande
manuelle du diaphragme. En plus le tirage Nikon est l’un des plus élevés ce
qui n’arrange pas les choses.
J’ai adapté sur de la monture Minolta / Sony et ai modifié une dizaine de Rokkor et
quelques Praktica aussi.
Pour tout ce qui est baïonnettes et bagues diverses, c’est usinage en mors doux ,
Idem pour les reprises de fut d’objectif. Ceux que j’ai rencontré étaient toujours
anodisés donc peux fragiles aux marques. Il faut effectivement prévoir des bagues
ou cylindres pour soutenir la déformation, ou couler un alliage à très bas point
de fusion ( 70°C) genre Cerrobend. Il faut travailler avec des outils de coupe
qui ont une très bonne acuité d’arrêtes pour limiter les efforts de coupe en HSS
ou carbure mais avec affûtage maison, carbure car la couche anodisée est très
abrasive. Sinon pour les bagues vraiment très déformables il n’y a que la pince
cloche ou carrément des pétales de 120° qu’on viens visser sur des mors doux
et qu’on usine de la même façon que les mors, faudrait que je trouve une
illustration des ces mors. Ça fait toujours beaucoup d’outillage à usage unique
pour reprendre ce genre de pièces.

morsdoux [].JPG


rokk24.JPG


prakt_af.jpg
 
L
LLL78
Nouveau
28 Août 2010
10
Suisse
  • Auteur de la discussion
  • #10
gaston48

Bravo, bravo, c'est ce que je veux faire :-D

Je n'ai pas encore de tour, mais je regarde de près un Proxxon PD 400 et une fraiseuse FF 500

Peux tu préciser ton astuce de "couler un alliage..." ?
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 687
59000
C’est une façon de rendre temporairement des pièces allégées et déformables
massives. Ça permet aussi d’immobiliser dans l’espace des pièces en vue
d’un usinage. C’est un alliage relativement dur par rapport au plomb, qui
a une température de fusion très basse, dans les 70°C et qui a en plus la
propriété de se dilater légèrement en se refroidissant, grâce à la présence de
bismuth.
Donc quand il s’agit d’une reprise d’usinage sur un tube déformable suivant
le type de serrage au mandrin, tu remplies le tube de cet alliage ou tu coules
une couronne extérieure avec un bout de tube pvc comme moule externe.
D’une façon générale tu étanchéifies de toute fuite (un peu comme avec du plâtre)
avec de la pâte à modeler
Tu huiles très légèrement la pièce avant de couler à cause de la présence d’étain
susceptible d’étamer la pièce justement. Une foi usiné, tu la trempes
dans de l’eau chaude ou un bain d’huile pour évacuer l’alliage.
Tu fonds dans une casserole sur une plaque électrique. Je rajoute de l’huile
quand même, qui surnage bien sur, pour éviter l’oxydation de l’alliage.
Dans un autre domaine, c’est épatant pour cintrer les tubes minces.

Je ne sais pas si c’est d’un approvisionnement difficile maintenant avec les
directives, c’est un alliage bismuth étain plomb cadmium. Je vis sur mon
stock « stratégique » .
avec google tu cherches cerrobend, cerromatrix et Weiguss (vidéo)


Sinon,
Voilà une illustration de mors doux enveloppants très proche d’une pince cloche.

morsenveloppants.jpg
 
valoris
valoris
Compagnon
21 Avr 2008
790
Bonsoir LLL78,

Il y bien longtemps, j'ai travaillé quelques temps au département réparation de la SOPELEM cela ne vous dis pas grand chose, mais si je dis FOCA, FOCA SPORT ou FOCA FLEX, cela devrait rappeler des souvenirs à certains, et pour le militaire les télémètres, en médical les endoscopes et les binoculaires.

Par contre je connais le Cerrobend s'il existait dans les annés 60, je ne l'ai jamais employé.

Cordialement.

Valoris.
 
L
LLL78
Nouveau
28 Août 2010
10
Suisse
  • Auteur de la discussion
  • #13
J'ai trouvé une entreprise qui vends tous les alliages CERRO :

Bertrandias http://www.bertrandias.fr/

je vais les contacter demain pour avoir les tarifs.
 
Haut