Conception d'un posage pour le micro usinage des cornes d'un boitier de montre !

JOSTone.PSU
Apprenti
23 Juin 2009
249
Haute savoie
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour !

Dans le but d'usiner les cornes (pattes qui tiennent le bracelet) de la montre que j'ai dessiné, j'ai pensé à un posage pour mon Schaublin 70 et son équerre de fraisage et j'ai besoins de vos retours d'expérience pour savoir s'il est solide et marchera ... car bien sur, en théorie ...

IMPORTANT !! : SVP, ne venez pas me dire qu'il faut faire ça en CNC, que je débute et que c'est trop compliqué pour moi ... je veut faire mes montres à la main avec pour seule aide mon inventivité, ma débrouillardise, ma passion et ma motivation !! Et j'y arriverais (ou pas et j'aurais du bon matos à revendre ^^).

Le bloc à usiner fais 50x45x10, le posage fais Ø110 méplats à 65. Tout les trous (sauf oreilles) sont des taraudages pour des vis M6 qui viendront appuyer sur le bloc dans les différentes positions comme vous le verrez plus bas.

Posage 1.png
Posage 2.png
Posage 3.png




Voici le fonctionnement en comptant que toutes les faces sont dressées :

1 - On met le bloc (vert) de face dans un usinage rectangulaire, on le bloque par les vis (bleu) et l'on usine (rouge) les diamètres extérieurs du boitier pour que les cornes y soit ajustées, idem de l'autre coté avec une profondeur différente, puis les perçages et on taraude (à la main).
Posage Usinage 1.png


2 - On retourne le bloc sur la tranche et le glisse dans la rainure du haut, on l'appui en butée à gauche, le bloque par des vis et viens usiner la courbure intérieure de la corne droite Ø11,8. (Il manquera de la matière non représentée au centre à cause de l'étape 1)
Posage Usinage 2.png


3 - On le déplace dans la rainure jusqu’à être en butée droite, le bloque par des vis et idem pour la corne gauche. (Il manquera de la matière non représentée au centre à cause de l'étape 1)

4 - Même opération que 2 pour la courbure extérieure de la corne gauche Ø22,7.
Posage Usinage 3.png



5 - Même opération que 3, on fais glisser à l'autre bout, pour la courbure extérieure de la corne droite.

6 - Je viens en travers usiner l'angle de 10° de la corne.
Posage Usinage 4.png


7 - Je viens de face avec une fraise pointue de 100° usiner l'angle de déport de corne de chaque coté.
Posage Usinage 5.png


8 - Je fraise le plat entre les angles de déport.

9 - Je tronçonne par la gauche, les 2 cornes tombent en même temps.

10 - Je retourne le bloc (dans le bon sens) et reprends à l'étape 2 !

Voici les cornes une fois finies :
Cornes 1.png
Cornes 2.png
Cornes 3.png
Cornes 4.png



FAITES CHAUFFER LES CLAVIERS !! x)

Salutations !! Michael.
 
Dernière édition:
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Je te suggère de passer dans la rubrique horlogerie car ton vocabulaire n'est pas familier, je pense, aux mécaniciens/fraiseurs, tourneurs. Ton "posage" aurait chez moi le nom d'"outillage" mais peut-être que pour d'autres ce serait autre chose.
L'outillage est l'ensemble des outils comme les clés, marteaux, tourne-vis pour le plus grand nombre mais cela désigne aussi les montages qui sont nécessaires de réaliser en premier pour faire l'usinage de certaines pièces ou tout autre opération sur ces pièces.
Stan
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 614
FR-29 Brest
Bonsoir,

Très intéressant :-D !!

Sans être spécialiste et un peu en vrac:

- Les deux trous de dégagement des coins du bloc carré sont inutiles en haut, puisque toute la rainure dégage,
- Les vis M6 me paraissent surdimensionnées ... et de plus avec un pas trop grossier ... je verrais plutôt du 5, et peut-être même mieux du 4 pour les vis de maintien,
- Par contre il faudrait ajouter des brides ou autre pour bien plaquer les pièces à usiner à fond d'outillage,
- Comment se monte l'outillage sur le nez de broche, et comment sont positionnés les usinages de l'outillage par rapport à cette référence ?
- Un peu hors sujet mais comment se montent les cornes sur le boîtier de montre ?


Cordialement,
FB29
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Cet outillage sert donc essentiellement à l'usinage des rayons et des chanfreins sur ces pièces .

Je dirais qu'il est conseillé dans un outillage d'avoir des faces de reference et des serrages pour y appliquer la pièce à usiner .

N'est ce pas une originalité de maintenir ces cornes sur le boitier par des goupilles !! ? ?
 
Dernière édition:
JOSTone.PSU
Apprenti
23 Juin 2009
249
Haute savoie
  • Auteur de la discussion
  • #5
Je réponds dans l'ordre :)

- Les oreilles du haut son inutiles en effet, je les ais faites en même temps que le premier évidemment et je ne connaissais pas encore la position des autres rainures.

- j'ai sur dimensionner les vis pour augmenter les surfaces d'appui et montrer ce qu'il étais possible de mettre au "maximum", je peut passer sur du 4 :)

- j'avais penser a des brides simples, sur le principe du reste, une vis avec une patte d'appui ou rondelle car elles sont surtout utiles dans la première position ou le bloc n'est pas beaucoup guidé, mais est ce nécessaire dans les rainures ou le bloc est guidé sur toute sa longueur ? Je ne peut pas juste le plaquer à la main et serrer les vis latérales ?

- l'outil est taraudé et se monte comme un mandrin sur le nez de broche

- Les cornes sont vissées sur le boîtier, c'est pourquoi à l'étape 1 je les perce et taraudes ... et c'est bien une originalité mais qui est necessaire car je dois usiner des cannelures sur le pourtour du boîtier.

L'outillage sert à l'usinage complet des cornes au final ... les surfaces de référence sont les surfaces d'appui et les serrages sont nombreux par vis ... Je ne comprends pas ton message JeanYves ?
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Bjr ,

C'est surtout la séparation des pièces que je ne trouve pas évidente .

Pour l'outillage , en principe , on fait porter la pièce brute sur des faces de reference xyz et on serre , on ne met pas de serrage dans tous les sens .

L'image de cet outillage est trompeuse sur le forum , en fait c'est plutôt petit , et selon la conception actuelle l'usinage de cet outillage est à faire nécessairement par electroerosion .
Il est possible de le faire en plusieurs pièces piétées et à ce moment là , il est possible d'usiner les différentes pièces en traditionnel .
 
Dernière édition:
JOSTone.PSU
Apprenti
23 Juin 2009
249
Haute savoie
  • Auteur de la discussion
  • #7
C'est vrai que le bloc repose sur toutes ses faces et c'est certainement hyperstatique ... par exemple sur l'usinage de face, il faudrait que j'enlève les vis de gauche et du bas et que j'utilise ces surfaces uniquement comme référence d'appui ?

Electro-érosion ou CNC ça ne me change rien, de toute façon je le ferais sous traiter, dans un acier dur avec des tolérances dimensionnelles et géométriques serrées pour garantir le résultat final.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois

Dernières discussions

Haut