Conception d'un palpeur 3D

  • Auteur de la discussion djalex1664
  • Date de début
D
djalex1664
Apprenti
les billes doivent etres chromées car jamais de rouille malgré des stockage très approximatifs...
Apres effectivement si ça deconne à l'avenir, cela peut etre une solution a reflechir
 
Bat74
Bat74
Compagnon
Bonjour à tous,

Le kit PCB ayant été reçu, je me suis attelé à réaliser les diverses pièces nécessaires. Facile grâce aux plans fournis :wink: par @djalex1664 ...
Je viens de terminer l'anodisation du corps et du chapeau. Ça assurera une meilleure longévité des surfaces contre coups et rayures et ça rend également le corps isolant (électriquement parlant).
L'entretoise réalisée en POM-C a été usinée en moyens conventionnels (tour et fraiseuse).

Quelques images puisque ça plait en général :

IMG_6945 (Copier).JPG
IMG_6946 (Copier).JPG

IMG_6947 (Copier).JPG


Il reste maintenant :

1- à usiner les 3 alésages à 120° pour le logement des goupilles ( d'ailleurs à ce propos, il me semble que des goupilles de longueur 12mm seraient plus adaptées que celles de longueur 10mm recommandées sur le plan ...)
2- à raccorder tous les fils électriques
3- à installer la tige palpeur avec sa boule d'extrémité (commandée sur Ali :smileJap:)
4- à faire les réglages de centrage

Voilà...
De nouveau, plein de remerciements au concepteur et à son généreux partage. :merci45: Merci @djalex1664
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
Hello

J'hesite un peu a poster parce que je ne voudrais pas que ce soit consideré comme négatif vu que lorsqu'il y a une belle realisation il arrive t qu'un tristounet de passage mette un commentaire pas forcement sympa sans qu'on puisse en savoir la motivation.

J'explique ;
La numerisation ,le positionnement sont tellement importants qu'il est inutile d'en discuter la validité ,en mode manuel ou en CN ,
le probleme c'est le cout des capteurs fiables et surtout en 6 axes ,alors on cherche des solutions en s'inspirant du systeme de base renishaw
qui est tombé dans le domaine publique . Imparable.

Mais comme l'a souligné @Otatiaro , a part les problèmes de précision minimum d'usinage ,des réglages d'ajustement possible pour palier aux défauts et affiner au maximum dans la mesure ou on a suffisament de matos pour la réalisation et que tout est nickel de ce point de vue, on va être confronté ,helas ,au gros défaut du concept:
- la resistivité du metal de contact employé .
- l'effet d'arc
-l'accroissement de l'oxydation.

Pour la resistivité ,helas l'acier au chrome n'est pas le meilleur.
l'effet capacitif accélère l'oxydation (electrolyse, cavitation)
l'ensemble n’étant pas privé d'oxygène (bain d'huile par exemple) ,forcement ,au bout de 6 mois de stockage ,il faudra intervenir en
frottant les billes a l'aide d'un chiffon nettoyant microfibre. Il faut donc a la réutilisation se méfier et vérifier que le contact est toujours ok.

les billes de piercing dorées a vis sont une alternative , après .. avec le frottement des cylindres contre le revêtement de surface
(dorure ,pas placage) ne dure que => la fréquence d'utilisation ,la pression de contact/ressort ,réactivité du soft ,l’environnement.
Ces billes sont a considerer comme du consommable ,un peu cher ,mais une bonne alternative ,attention a la qualité ,il y a de tout :)

En solution "fait maison" , c'est compliqué d'obtenir un resultat qui dure dans le temps sans maintenance ,principalement a cause de la deterioration des contacts alors que mecaniquement il n'y a pas de probleme majeur ,pour ça les realisations de @dialex1664 et de
@Bat74 sont impeccables :smt023.

Après ce commentaire "nuancé" que j'espère objectif , la question est ;,alors tu proposes une solution alternative ? ,gros malin :smt012

Oui ,peut etre:

la mécanique étant fiable mais pas les contacts , il y a la possibilité de la "recycler" uniquement pour sa fonction de positionnement
initial (0,0,0) et de se passer du mode contact sec.
De pouvoir capter de manière differente les micros déplacements ,ce que fait Renishaw ou Heidenhain par l'optique mais c'est très compliqué a fabriquer ,ou par un moyen très sensible mais aussi très abordable ,par déformation/compression d'un élément piezo.

Cette solution n’étant pas non plus le Graal car la sensibilité au bruit (vibration machine) des piezos , la charge capacitive ,la fugacité
du signal ,son amplitude et l'équilibre des points de reaction(triple ou plus) ,sont difficiles a gérer.

Pour ne pas pourrir le post (excellent) de @djalex1664 , j'aimerai savoir s'il m'est possible de partager mon expérience en tant que participation a l'élaboration d'une alternative en complément du travail déjà réalisé ?
 
Dernière édition:
Bat74
Bat74
Compagnon
??? et ... Il manque un morceau de ton message ou tu t'es évanoui avant de terminer ? :wink:
On attend la suite avec impatience. :smt039
 
O
Otatiaro
Compagnon
Salut,

Moi ça m'intéresse, comme le dit @Dardar88 le systèmes des billes à l'avantage d'être simple en première intention et pour une utilisation "raisonnable" (en précision, en maintenance, en fiabilité et durée de vie), mais n'est pas forcément simple à mettre en oeuvre pour une utilisation plus poussée.

Blum utilise de l'optique il me semble ... et effectivement une solution sur base de piezo serait très intéressante à étudier (avec ses avantages mais aussi ses inconvénients).

Thomas.
 
Bat74
Bat74
Compagnon
De mon côté, comme je dispose au bureau d'un MEB (Microscope Electronique à Balayage), j'ai donc aussi un Ion Sputter Coater à disposition (désolé je ne connais pas le terme français équivalent). Cet équipement sert à déposer sous vide, une très fine couche d'or sur les objets à inspecter au MEB (ça métallise la surface des matériaux non conducteurs pour éviter les effets "Canal+ crypté" lors de l'observation)

Ça ressemble à ça :
Ion Sputter Coater.jpg

L'échantillon à traiter est placé dans la cloche, sur la plateforme inférieure. Après mise sous vide de l'enceinte, un plasma se forme dans la chambre avec production d'un magnifique effet corona entre la plateforme inférieure et le plateau supérieur (couleur violette). Les atomes d'or de la pastille placée sur la source se dépose en surface de l'échantillon... Le process dure 2 à 3 minutes.

Je pense donc traiter semaine prochaine, l'ensemble du circuit équipé avec ses billes avec ce procédé (en masquant les séparations entre pistes bien sûr) ainsi que les 3 goupilles de contact. Ce petit traitement devrait limiter très fortement les soucis d'oxydation potentielle et remédier aux soucis éventuels de résistance de contact.

Je vous ferai des photos avant / après traitement.

L'avenir nous dira si cette solution est viable...
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
comme je dispose au bureau d'un MEB (Microscope Electronique à Balayage), j'ai donc aussi un Ion Sputter Coater à disposition
Moi qui trouvait que mon Magimix etait cher (une petit larme de jalousie coule le long de ma joue)
En promo sur Aliexpress :eek::rolleyes::smt022je viens de leur écrire pour leur demander si le lingot faisait parti du package.... ils m'ont répondu que non mais que Monsieur Chen viendra livrer en personne s'il y a assez de place pour garer l'helico , sympa !

ISC.JPG
 
Dernière édition:
Bat74
Bat74
Compagnon
C'est sûr que s'il avait fallu que j'achète ce biniou pour dorer les billes...:hang: Oups !
Mais bon... c'est à disposition :siffle: (et pour info, le "lingot" est en réalité une petite pastille de 20mm épaisseur 0.15 qui ne coûte que 120$ qui permet de métalliser une bonne cinquantaine d'échantillons)

Et si ça fonctionne comme je le pense, ceux qui voudrons métalliser les billes de leur palpeur n'auront qu'à me les envoyer.
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
et effectivement une solution sur base de piezo serait très intéressante à étudier (avec ses avantages mais aussi ses inconvénients).
J'attend en priorité le feu vert de @djalex ,le maître des lieux et je comprendrai sans problème qu'il préfère en rester au cadre strict de ce qu'il désire partager :wink:
 
D
djalex1664
Apprenti
effectivement c'est une solution que je ne mettrais pas sur une fraiseuse pro en micro usinage. Je me suis fait cette solution pour mon usage personnel ou je suis en dessous du dixième pour du positionnement, généralement pour de la reprise et je termine tous mes usinages sur la même opération. Ma fraiseuse me permet pas de descendre en dessous du 1/100 donc cela me convient.
Je suis ouvert à toute proposition pour améliorer le système par du participatif. A plusieurs je pense que nous pouvons trouver des solutions excellente et ce serait avec grand plaisir. J'ai proposer de faire les pcb à un prix coutant pour faire profiter les personnes le souhaitant. Toute critique constructive étant bonne à prendre, aucun soucis pour avoir des retours d'expériences sur le sujet ou des propositions de tests à faire.
 
S
speedjf37
Compagnon
Bonjour,

édit message parti trop vite(smartphone):
Ayant travaillé sur des relais industriels de sécurité à très longue durée de vie (>30ans voir >50ans).:smileyvieux:
Quels réflexions sur le sujet !
Une solution pour éviter (limiter) l'oxydation utiliser un courant AC.
Un autre procédé c'est le frottement des contact qui nettoie les points de contacts.
Le courant très faible encrasse les contacts (phénomène très connu pour les relais ).

Les courants faibles forts creusent les contacts , alors il faut trouver un compromis.
La vitesse de commutation (lente dans le cas du palpeur) joue sur le temps de l'arc à la coupure .

quelques liens :

Cordialement JF
 
Dernière édition:
Dardar88
Dardar88
Compagnon
Une solution pour éviter (limiter) l'oxydation utiliser un courant AC.
Un autre procédé c'est le frottement des contact qui nettoie les contacts.
Si tu peux nous le développer :?: en vulgarisant pour la compréhension de chacun :)
 
F
fredcoach
Compagnon
Le courant très faible encrasse les contacts (phénomène très connu pour les relais ).
Les courants faibles creusent les contacts , alors il faut trouver un compromis.
Moi, c'est surtout sur cette partie que j'ai des difficultés de compréhension.
 
S
speedjf37
Compagnon
Bonsoir,

Edition du message #44 parti trop vite !!


JF
 
O
Otatiaro
Compagnon
Me viens une réflexion ... utiliser une IMU (c'est que c'est sensible ces choses là) pour le X et Y (pour le Z ça serait plutôt une accélération qu'une rotation).

Si on prend une vitesse de 1mm/s en vitesse de contact (60mm/min) et une distance du contact au point de pivot de 100mm, au moment de toucher on passe instantanément de 0 rad/s à 0.01 rad/s (0.0315°/s). Un gyro 16 bits avec un range de 250°/s, ça donne 0.00763 (°/s)/LSB, donc 0.0315°/s ça ferait 4.12 LSB. Ouais ... ça fait léger en fait. Il faudrait soit augmenter la vitesse de détection, soit diminuer la distance entre la touche et le pivot. Mais l'ordre de grandeur n'est pas si déconnant, si on pouvait atteindre une vingtaine de LSB une détection fiable me parait jouable. Vu la taille d'une IMU 6 axes (2.5x3mm chez ST et Invensense).

Chez Invensense il y a le ICM-42688-P en high precision, il a en gyro une sensibilité jusque 2097.2 LSB/(°/s), avec cette précision notre rotation de 0.0315°/s devient 66 LSB, largement de quoi détecter.

Pour le Z, il faudrait faire des essais, mais on passe "quasi instantanément" de la vitesse de mesure à 0, donc l'accélération (le "toc") est probablement mesurable pour peu qu'on ne mesure pas de la mousse.

Du coup en montant l'IMU fixe sur le pivot, on pourrait détecter à la fois les rotations pour le X et le Y, et l'accéleration verticale pour le Z.
Les IMU Invensense ont un ODR qui va bien au delà des 1000Hz (suivant les modèles 8KHz voir 32KHz), soit à 1mm/s un échantillonnage tous les microns au moins (voir 8 ou 32 échantillons par micron).

On pourrait même envisager de mettre sur un même PCB l'IMU, un petit STM32, une batterie et des émetteurs / récepteurs IR (pour la communication sans fil avec un récepteur externe), en montant le PCB sur le pivot, il n'y aurait plus aucune pièce en mouvement (sauf le pivot), plus aucun contact mobile ou qui s'ouvre et qui se ferme.

L'IMU à l'unité c'est moins de 10€ https://www.digikey.fr/product-detail/fr/tdk-invensense/ICM-42688-P/1428-ICM-42688-PCT-ND/11679713 (2.67€ l'unité en volume ...)
Une STM32 en petit boitier à l'unité on est dans les mêmes prix.
Un PCB en tout petit volume c'est quelques euros (jlcpcb 4 couches).
Des LEDs IR et récepteurs IR ça ne doit pas couter bien cher.
Après il faut faire le récepteur qui va avec aussi.

Bref hors R&D si le principe marche niveau électronique il faudrait compter une 50€ d'euros par unité, ensuite il y a la mécanique à mettre autour, disons qu'en DIY on s'en sortirait à 100€ ?

Ca vaut le coup d'y réflechir ...

Thomas.

[EDIT] Par contre 26 semaines de délai pour le ICM-42688-P ... le cas échéant il faudra que je fasse le tour de mes contacts pour essayer d'avoir quelques échantillons (je connais du monde chez Invensense).
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
Si on prend une vitesse de 1mm/s en vitesse de contact (60mm/min) et une distance du contact au point de pivot de 100mm, au moment de toucher on passe instantanément de 0 rad/s à 0.01 rad/s (0.0315°/s). Un gyro 16 bits avec un range de 250°/s, ça donne 0.00763 (°/s)/LSB, donc
euhhhh :smt078 ; (et tout ça a 10h1/2 du soir ,p.... une selection du Reader inDigest)

https://arduino.stackexchange.com/questions/14474/what-does-lsb-per-degree-per-second-mean

Cet article vous a t'il été utile ?
coche case 1 = oui a fond les manettes :roxxx:
coche case 2 = non, je me suis trompé ,je cherchais une info sur comment allumer mon barbeuk sans me cramer les sourcils.

(comment gagner du temps avant d'arriver a piger un minimum)

- concernant la distance point pivot /touche ,
oui il y a un gros problème de proportionalité concernant la prise en charge de cette distance sur toutes les sondes ,
sauf (dixit Renishaw) leurs sondes piezo sur lesquelles on peu monter les longueurs de tiges que l'on veut sans impacter la précision
de lecture de données .
Avec ta proposition ,on pourrait parametrer a partir de la valeur distance pivot- touche dans un fourchette compatible avec la vitesse de lecture du Gyro de maniere transparente et l'acquisition du point ne serait plus dépendant de cette valeur ?

une distance du contact au point de pivot de 100mm
c'est deja pas mal !!! par contre la masse en déplacement (poid de la tige) ,si le capteur est ultra sensible ?... faut il diminuer cette sensibilité au risque de diminuer celle du touché ?


en montant le PCB sur le pivot, il n'y aurait plus aucune pièce en mouvement (sauf le pivot), plus aucun contact mobile ou qui s'ouvre et qui se ferme.
la, je pige pas comment va s'effectuer le retour a zero entre deux touches sans un minimum de mécanique , ne serait- ce que des ressorts,
une rotule ,etc ??? (d'ou l'idée de mixer deux techniques)
 
O
Otatiaro
Compagnon
Salut,

Peut-être un modo pour séparer cette nouvelle discussion (je vais m'auto signaler) ?

Avec un slope filter, on pourrait détecter non pas la rotation, mais le changement de vitesse de rotation (qui se produit au moment ou le rubis touche). Pour une détection raisonnable il faut au moins une dizaine de LSB, mais plus il y en a plus la détection est précise.
Dans tous les cas il faut inhiber la détection au moment ou la CNC démarre le mouvement (ou bien éliminer efficacement les faux positifs), et que le déplacement de la machine soit stable (pas de rotation, ni de vibrations trop importantes).
Pour le poids de la tige, ce n'est pas un problème avec les touches rubis et tige en acier voir en céramique qui sont extrêmement rigides, la transmission de mouvement devrait être très directe.

Pour le montage sur PCB, je disais bien sauf le pivot, rotule + ressort me parait le plus simple à première vue, d'autant que l'on a besoin que de la rotation en X et Y, donc ça peut être une vraie rotule dans une demi sphère femelle.
Par contre après réflexion, il faut au moins un détecteur garde fou (mais avec une précision très faible) pour éviter certains cas tordus (démarrer une prise de mesure en étant déjà au contact, etc.)
Ca pourrait se faire avec des capteurs de distance optique (par exemple VL6180 de chez ST) ou simplement avec des contacteurs mécanique (plus simple, moins cher ...).
L'ensemble pourrait être vraiment minuscule, en hauteur comme en diamètre ...

Thomas.
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
on pourrait détecter non pas la rotation, mais le changement de vitesse de rotation
on est bien d'accord ,rotation de bit et pas rotation materielle (par ex: :broche + probe ) ,une boucle qui s’interrompe au contact et envoie un signal ?
oui pour la detection de l'évenement ,ça revient un peu a une sorte de detection "missing pulse" ,ce que Roland DG utilise(ait ?) dans ses scanners ,une aiguille sous frequence (electro aimant) associé a un piezo qui detecte le signal manquant a la capture d'une touche ,ce qui est
mieux que zero signal et un pic a la touche car ça filtre naturellement ce que tu appelle les faux positifs.
Dans mes essais je ne suis encore jamais allé dans ce sens ,car 1/Roland dg avait breveté le systeme ,2/très encombrant / pas encore
résolu mécaniquement dans mon setting

ça peut être une vraie rotule dans une demi sphère femelle.
ça ne marche pas trop dans ce type de montage mecaniquement sensible car les surfaces demi-spherique ont une surface de contact trop
importante pour permettre un glissement suffisant/ rapide ,peut etre un montage a rotule et rouleaux comme les souris a boule ou les rotules de support camera ,ça reste très dépendant de la fluidité de rotation des rouleaux qui augmentent l'encombrement.

Par contre après réflexion, il faut au moins un détecteur garde fou (mais avec une précision très faible) pour éviter certains cas tordus (démarrer une prise de mesure en étant déjà au contact, etc.)
Ca pourrait se faire avec des capteurs de distance optique (par exemple VL6180 de chez ST) ou simplement avec des contacteurs mécanique (plus simple, moins cher ...).
Biensûr !!! il est très utile d'avoir une coupure au dela des limites a associer a un reset machine ou a un enable aux drivers , un contact sec peut suffire (maintenant qu'il y a une proposition de dorure :wink:) ce que j'ai realisé mais ce n'est pas l'ideal ,encombrement ,mise en place,
difficile a

-VL6180
magnifique , un peu cher le bout ( mais avec son environnement près a servir)

-----------------------------------------------------

Avec une detection optique de distance par reflexion sur un support rond qui serait placé par exemple au dessus du pcb ,dans l'axe du point pivot ,quelle serait l'optique adequate ou le type de surface du support (platine) pour que la detection de proximité reagisse de façon equivalente ou adaptée par exemple au Z different d' XY ? , ce qui reduirait le cout a un seul element optique.
 
D
djalex1664
Apprenti
et un pont de wheatstone avec un système par AOP intégrateur?
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
et un pont de wheatstone avec un système par AOP intégrateur?
complétement ! , pourquoi faire simple alors qu'on peut faire compliqué :-D j'ai un pote qui n'utilisait que ça comme montage en capteur de mesure de vibration , personnellement je suis allé dans une autre direction mais j'aimerai bien en apprendre davantage sur le sujet si quelqu'un a deja testé le truc en version sonde 3D .

Edition du post pour complément d'info concernant les jauges de contrainte et leur application pour de la sonde 3D par Renishaw :

file:///C:/Users/Admin/AppData/Local/Temp/TE411_innovations_in_touch-trigger_probe_sensor_technology.pdf

voir comparatif P5 et P9 , ou le montage standard est complété par une jauge de contrainte , c'est dans ce sens que je poste ma contrib.

( ps: le "compliqué " c'est moi , pas @djalex1664 bien sur, au cas ou mon propos aurait été mal interprété)
 
Dernière édition:
Dardar88
Dardar88
Compagnon
ma petite contrib :
une vue cadrée du "moteur" piezo (orienté pour ToolSetter) il y a certains éléments a retourner et adapter pour la fonction
probe 3D.
- en format Prb3D la platine CI en forme d’Échaudé est destinée a être collée sur le point pivot ,son trou central permet de serrer
plus facilement la vis de maintient ( par clé allen)
- ressort conique , assez compliqué pour moi a réaliser rapidement en modélisation ,sert pour le hors limite (circuit NO).
-pogo pins a embout coniques ,c'est un modèle standard facile a trouver
- les trous indexés a 120 deg du piezo sont ensuite emboutis a la façon sertisseuse, sauf que la ,c'est un tournevis de précision tourné en bout pour l'occasion qui sert d'outil + perceuse a colonne, cela forme une sorte de demi sphère plutôt conique :) .
- Afin de maintenir l'ensemble Tête de Pogo pins/ piezo ,il faut réaliser une sorte de ressort a trois branches ,les têtes des pins seront ainsi prises en sandwich et maintenues par la vis centrale.
Ce ressort ,dans l’idéal est réalisé dans de l'acier ressort de 12 a 20/100 ieme d'ep ,au laser ,mais pour dépanner ,en impression 3D , ça fonctionne (!)
-Attention ,il faut ,entre le ressort a trois branches et le dos du piezo , intercaler une petite rondelle de la valeur d'environ 1/3 de
l’épaisseur résiduelle de l'embout cylindrique du pogo pin afin de ne pas trop précontraindre le piezo (perte de sensibilité et de fluidité mécanique)
- les pogo pins (il faut trier les meilleures et égales en pression) seront soudées sur la platine ,parfaitement alignées
a l'indexation !!! ,c'est très important ,un biais et ça coince , les pogo pins ne supportent pas les huiles courantes ,WD40 ,etc... car ça fige leurs ressorts.
- Pour les fils de connexion ,il faut utiliser du fil super souple gainé silicone de très petite section afin qu'ils laissent le maximum de liberté au mouvement (utilisation de fils d'un câble Mogami par exemple)
-Le PIEZO:
le trou central ne se fait pas a la perceuse !!!! l'outil a utiliser est la boule sphérique diamantée d'un outil de "dremel",partir du centre ,
user la couche jusqu'au laiton , insister légèrement afin de former une marque centrale d'usure ,ensuite user progressivement le substrat au diamètre du futur ecrou + env 6/10ieme mm autour ,(marge de sécurité, sinon faux contact possible)
Retourner le disque piezo ,et traverser le disque (laiton) grace a la marque visible laissée par l'autre coté en son centre ,le diamètre du trou
sera suivant la vis utilisée , pour moi M2.5 ,en dessous c'est trop léger.
ce trou doit etre assez précis ,il pourra servir de référence aux perçage des trous indexés périphériques.
- euh ..,quoi d'autre... ?
- la pastille CI de dépassement de limite (sécurité ,connecté a E-Stop) doit avoir suffisamment de dégagement de cuivre pour laisser la tête de vis hors contact , le circuit NO hors limite est indépendant. Comme la platine de base ,c'est du CI mono face fibre de verre.
- la petite mousse sert a atténuer les vibrations du ressort ,(et les faux positifs comme dit @Ontatiaro), un petit manchon serait mieux pour le passage de la clé allen.

De toute manière il faudra isoler ,filtrer matériellement ou/et par firmware tout ce qui pourra parasiter le signal et créer des faux positifs
par les vibrations ou les accelerations un peu vive. (mais ***)
le challenge est d'influer le moins possible sur la sensibilité de l’élément piezo (montage silent bloc , le bon shore , le debouncing)
et du coup la précision de la saisie.

Mais*** :
les piezos reagissent au choc ,donc il faut que le contact de touché soit suffisament vif et pas molasson (a moins de realiser une electronique a la Rolang DG...)

ps: les disques piezo ,curieusement ,emettent suivant l'endroit de contrainte un signal positif ou negatif un peu au petit bonheur la chance, la parade est le trou central avec contrainte peripherique/centrale

ps: les pogo pins ne sont pas efficaces dans la totalité de leur course ,il faudra leur appliquer une légère précontrainte si l'on veux une
bonne remise a zéro du montage final (non décrit parce que le mien ne serait pas forcement le meilleur)

TS.JPG
Set_ piezo_Prb.JPG


voili voilou , bonne bricole ,donnez des news :smt002
 
Dernière édition:
Bat74
Bat74
Compagnon
Et bien voilà... après un petit passage au Ion Sputter Coater, les petites billes sont toutes dorées ... Les goupilles ont ensuite subi le même châtiment.
Plus qu'à enlever le film d'or déposé entre les contacts (dans la précipitation du jour de rentrée, j'ai oublié le filet de masquage...:spamafote: )

IMG_6958.JPG
IMG_6967.JPG

Avant... Après...

IMG_6959.JPG
IMG_6963.JPG

Mise sous vide de la cloche... Feu ! La lumière violette due à l'effet corona pendant la métallisation.

Plus qu'à usiner les logements pour les goupilles et monter tout l'ensemble en attendant le stylet avec son rubis.
A suivre...
 

Sujets similaires

kakawette
Réponses
4
Affichages
458
fauxjetons
fauxjetons
Rich
Réponses
117
Affichages
10 899
Festina
F
Thibaud3d
Réponses
10
Affichages
2 971
alainbiggun
alainbiggun
K
Réponses
9
Affichages
671
Khar-t'er
K
SuperSpinach
Réponses
9
Affichages
455
SuperSpinach
SuperSpinach
alainbiggun
Réponses
6
Affichages
1 862
alainbiggun
alainbiggun
Pervenche
Réponses
9
Affichages
2 113
Pervenche
Pervenche
D
Réponses
7
Affichages
375
Dudulle
D
Haut