Général Comparaison consommation entre moteur pilote et variateur

  • Auteur de la discussion chabercha
  • Date de début
chabercha
chabercha
Compagnon
Bonjour
Il a fallut trouver une poulie, pas le bon Ø mais heureusement de temps en temps quand mon :smt049 ne peux pas faire il reste des solutions.
Découpe d'une épaisseur pour combler le manque.
20210203_140532.jpg

Essai mais presque de suite une odeur de brûlé, la gorge de la poulie n'est pas du tout adaptée, le plat interne de la courroie se désagrège à vitesse grand V, c'est visible devant les condos.
Sans alimentation ça sort pratiquement rien.
20210203_142702.jpg

Il a fallut tenir l'alimentation quelques secondes pour que des volts apparaissent.
Donc que 150v AC en continue, normal ?
A la mise en tension à travers l'ampoule je n'ai pas vu beaucoup plus de tension alors que c'est bien du 230v qui sortent du contacteur.
Problème de branchement, autre ?
20210203_150500.jpg

Avant de brancher une charge, des trucs à modifier ?
A+Bernard
 
P
Pascaltech
Apprenti
Tu peux essayer de raccorder le deux moteur par un manchon si tu veux te passer de la courroie.

As-tu regardé si tu as deux bobinages de résistance identique ou différente dans ce moteur ? Si il y en a un qui a une résistance plus élevée ce devrait être le circuit secondaire sur lequel se connecte le (ou les ?) condo(s).
 
P
Pascaltech
Apprenti
Sur la page du lien de @osiver dans son message #199, il est expliqué ceci :

Comment cela fonctionne ?
Fonctionnement sur réseau
Dans un moteur d'induction alimenté à partir d'un réseau, la tension appliquée aux bornes du bobinage induit dans le circuit magnétique un flux tournant par rapport au stator qui tend à entraîner le rotor conformément aux lois de l'induction. Si ce dernier n'est pas accouplé, il tourne pratiquement à la vitesse de ce flux, soit la vitesse de synchronisme. Si on lui applique une charge, le couple résistant provoque un effet de freinage qui le fait glisser par rapport au flux tournant ; l'écart de vitesse est, pour les moteurs classiques, relativement faible et le glissement ne dépasse pas quelque pour-cent pour sa valeur nominale.
Au lieu de charger la machine, il est également possible de l'entraîner à l'aide d'un moteur, une turbine hydraulique par exemple. A ce moment le couple appliqué va l'entraîner un peu plus vite que le flux tournant : le glissement change de signe en même temps que la puissance active électrique :
- Absorbée sur le réseau pour le fonctionnement en moteur,
- Fournie au réseau pour le fonctionnement en génératrice.
Cependant pour produire le flux, dans un cas aussi bien que dans l'autre, le circuit magnétique doit recevoir une énergie de magnétisation ; celle-ci toujours fournie à la machine, est réactive car elle correspond à une composante du courant (ampère-tours de magnétisation) en quadrature avec la tension.
Afin d'éviter de pénaliser le réseau, on utilise souvent une batterie de condensateurs branchée en parallèle avec la machine et qui fournit tout ou partie de la puissance réactive nécessaire, la puissance nécessaire en kVAR est donnée dans les tableaux de caractéristiques électriques.

Dans ce cas le moteur est toujours connecté au réseau et, dans les conditions données, le "flux électrique" "s'inverse" et remonte sur le réseau. Je pense qu'il doit falloir un équipement spécial pour traiter ce changement de flux électrique.

Pas beaucoup d'explications sur fonctionnement hors réseau :
1) Ce courant peut être emprunté au réseau mais peut aussi bien être obtenu de façon statique en branchant en parallèle à la machine une batterie de condensateurs.
2) En outre, en ajustant ces condensateurs de façon précise, il est possible, dans certaines conditions, d'utiliser une génératrice asynchrone en dehors d'un réseau, fonctionnement autonome pour alimenter une charge isolée.
Comment les condos sont chargés en 1) ?
Merci pour l'explication en 2) :roll:
 
osiver
osiver
Compagnon
Tu peux essayer de raccorder le deux moteur par un manchon si tu veux te passer de la courroie.
Le moteur génératrice doit tourner plus vite que sa vitesse de synchronisme, donc manchon seulement si le moteur entraînant est alimenté en survitesse par un variateur. :wink:
 
chabercha
chabercha
Compagnon
As-tu regardé si tu as deux bobinages de résistance identique ou différente dans ce moteur ? Si il y en a un qui a une résistance plus élevée ce devrait être le circuit secondaire sur lequel se connecte le (ou les ?) condo(s).
Ce que @Labobine avait écrit au sujet de ce moteur.
D'après les mesures les 2 noirs sont l'enroulement principal et les 2 blancs l'enroulement auxiliaire.
Je présume que cela correspond à ta question ?
 
P
Pascaltech
Apprenti
Oui, mais tu les distingues par la valeur de résistance.
 
chabercha
chabercha
Compagnon
Bon alors c'est la merde.
Rien modifié, je recommence l'essai pour justement voir si je peux avoir plus de volts entre telles ou telles sorties.
Plus rien en sortie comme sur le premier essai ni entre les autres bornes.
Comme la courroie se bouffe pas mal je l'ai retendue mais sans que cela change quelque chose.
Par rapport à la vitesse de la génératrice, j'ai mesuré le Ø sur l'extérieur de la courroie, cela donne 138 et 72 pour un moteur de 1400, valeur de rotation approximative de la génératrice 2680 pour sa vitesse plaque de 1380, trop, pas assez ?
Je l'ai fait tourner en sens inverse sans résultat non plus.
Demain je ferais le branchement normal du moteur mono pour voir s'il démarre normalement.
 
chabercha
chabercha
Compagnon
Oui, mais tu les distingues par la valeur de résistance.
Peut être peux tu regarder le lien ?
 
P
Pascaltech
Apprenti
Je pense tout simplement que cela ne marche pas, parce qu'il n'y a pas de magnétisme dans ce moteur, dans ce type de montage.

Et je ne crois pas que le "moteur pilote" de @Labobine fonctionne non plus : j'ai retrouvé son intervention sur futura-science dans laquelle il demande comment on fait, en 2010.
 
P
Pascaltech
Apprenti
Peut être peux tu regarder le lien ?
Ouais, bé, je l'ai cherché ton moulin pour avoir ses références et je ne l'ai pas trouvé !! J'ai bien trouvé le site de Zanotti, ses beaux climatiseurs, mais rien en correspondance de cette référence.
Quand ils te l'ont remplacé, ils t'ont donné ses caractéristiques ? Sinon, tu peux leur demander.
 
P
Pascaltech
Apprenti
http://drømstørre.dk/wp-content/wind/miller/windpower web/fr/tour/wtrb/async.htm

Dans ce lien, ils disent de même :
Nécessité d'un raccordement au réseau

A la page sur la génératrice synchrone à aimants permanents, nous avons vu comment une telle génératrice peut fonctionner sans être raccordée au réseau électrique.
Il n'en est pas de même pour la génératrice asynchrone, son stator ayant besoin d'être alimenté en courant afin de créer le champ magnétique nécessaire pour le fonctionnement de la génératrice.
Il est cependant possible de faire fonctionner une génératrice asynchrone dans un système autonome, si elle a été munie de condensateurs fournissant le courant nécessaire pour la magnétisation. Cette solution exige également une certaine rémanence dans le fer du rotor, c.-à-d. un certain magnétisme restant, utilisé pour le démarrage de l'éolienne. Sinon il vous faudra une batterie et de l'électronique de puissance - ou bien une petite génératrice diesel - pour la mise en marche du système.

Ici, c'est bien expliqué avec un schéma :
http://hmf.enseeiht.fr/travaux/bei/beiere/content/generateur-de-courant
 
Dernière édition:
chabercha
chabercha
Compagnon
Bon tout cela n'est pas bien simple et je pense arriver à mes limites.
Est il possible de faire un freinage un peu dans le modèle envisagé ? Oui ou non ?
Ça me fait chier de ne pas y arriver alors que cela devrait fonctionner.
Soit ce moteur ne peux fonctionner, soit je fais des mauvais branchements, soit je suis pas assez bon.
La troisième solution est probable :mrgreen:
Si pas de possibilité je vais me rabattre sur un système mécanique, un arbre avec un frein à disque pour un freinage progressif.
 
midodiy
midodiy
Compagnon
Moi, je suis sur que ça marche
valeur de rotation approximative de la génératrice 2680 pour sa vitesse plaque de 1380
c'est beaucoup trop! Il faut que ton moteur zanoti tourne a 1620tr pour qu'il soit un bon générateur.
 
P
Pascaltech
Apprenti
Message #127 :
Bertrand, je pense avoir fait à peu près le même effort sur le cabestan mais ce n'est pas évident.
J'aurai bien vu aussi un moteur auxiliaire freiné avec un courant continu contrôlé par un ampèremètre.

Est il possible de faire un freinage un peu dans le modèle envisagé ? Oui ou non ?

Bonjour à tous,

Es-tu toujours dans cette recherche de moteur auxiliaire freiné pour ton installation ? J'avais compris que tu souhaitais obtenir du triphasé avec du monophasé ?
 
P
Pascaltech
Apprenti
Il m'avais semblé voir un truc dans ce genre mais pas pensé à regarder chez Gérard :oops:
Le problème pour moi est ces 2 photos.
Voir la pièce jointe 681905

Voir la pièce jointe 681906
C'est l'amoncellement de fils et le petit bouton EXC
Apparemment le moteur mono n'est pas alimenté.
Question. Au commencement de la rotation du mono le bobinage ainsi que les condensateurs doivent je pense créer du courant grâce aussi à la platine d'EXC, si c'est cela je ne me vois pas créer cette platine donc pas d'essai possible.
Dans cette photo il y a deux choses qui me gênent :
1/ le moteur monophasé est équipé d'un bornier 6 plots -> est-ce bien un monophasé ? (toi aussi @chabercha tu as équipé ton moteur Zanutti d'un bornier ?)
2/ il y a un circuit électronique sur ce moteur monophasé qui est décrit dans une de ses vidéo ou dans son site. Quel en est le rôle ?
 
chabercha
chabercha
Compagnon
Bonjour
J'avais compris que tu souhaitais obtenir du triphasé avec du monophasé ?
La question est, comparaison consommation entre moteur pilote et variateur, le triphasé hors celui que j'ai par le réseau EDF je l'ai obtenu grâce au forum en parcourant les quelques liens qui en parlaient et ensuite ceux de @Labobine avec Volta.
J'ai pu faire le moteur pilote https://www.usinages.com/threads/moteur-pilote-3kw-et-2-2kw.64346/ ensuite la version simplifié https://www.usinages.com/threads/branchement-simplifie-dun-moteur-pilote.95705/ aidé par l'élévateur de tension pour le 380
https://www.usinages.com/threads/moteur-pilote-et-elevateur-de-tension.107480/ et pour finir obtenir du tri 380 à partir d'un poste de soudure 220/380 en guise de transfo https://www.usinages.com/threads/fa...e-soudure-220-380-branche-en-220-mono.129150/ avec au passage un sondage https://www.usinages.com/threads/moteur-pilote-sondage.118995/
L'utilisation d'un moteur pilote peut se discuter avec le variateur, fonctionnement, utilisation simple ou pas, ringard, pas assez moderne, mise en place et cout d'achat et de consommation.
Le but de ce sujet est de savoir qui consomme le plus ou le moins et pour le savoir le mieux est de faire une comparaison assez proche de la réalité en conditions d'utilisation moyenne.
Donc pour répondre à ta question Es-tu toujours dans cette recherche de moteur auxiliaire freiné pour ton installation ? Oui pour pouvoir se rapprocher de l'utilisation réelle.
Mais comme tu peux le constater je patauge lamentablement, je ne suis pas électricien mais mécanicien poids lourds et plus très jeune mais j'aime bien comprendre et surtout faire.
Le but est de faire forcé le moteur d'entrainement, sous la forme électrique ou mécanique si je ne peux pas le faire en électrique.
A+Bernard
 
chabercha
chabercha
Compagnon
le moteur monophasé est équipé d'un bornier 6 plots -> est-ce bien un monophasé ?
Extrait de l'essai de Labobine.
Second essai.

L'article suivant indique comment concevoir facilement un petit banc d'essai simple pour un moteur, qu'il soit monophasé ou triphasé.

Le moteur pris en exemple est un moteur triphasé dont les essais se feront en 5 parties :

-Le moteur branché sur le courant triphasé 400v

-Le moteur branché en monophasé 230v avec un condensateur

-Le moteur branché sur une installation à moteur pilote 230v triphasé.

-Le moteur branché sur une installation à moteur pilote 230/400v triphasé

-Le moteur branché avec un convertisseur mono 230v/tri 230v

Perso je n'en sait rien mais au vu du commentaire c'est oui.
 
chabercha
chabercha
Compagnon
tu as équipé ton moteur Zanutti d'un bornier ?)
Oui car il n'y en avait pas et je crois avoir fait correctement le montage puisque le moteur fonctionne bien.
il y a un circuit électronique sur ce moteur monophasé qui est décrit dans une de ses vidéo ou dans son site. Quel en est le rôle ?
Je ne sait pas, peut être pour provoquer l'excitation mais les électriciens devraient avoir la réponse je pense.
 
serge 91
serge 91
Lexique
Bonjour,
A mon avis, le freinage "électrique" du moteur de la perceuse est une mauvaise idée, ça interagit avec le moteur pilote...
je sais pas comment ?, mais une charge "mécanique" est plus réaliste
 
chabercha
chabercha
Compagnon
Serge, tu as vu qu'il n'est plus question de la perceuse mais d'un moteur sur l'établi qui sera freiné soit électriquement soit mécaniquement, le freinage sera transmit au moteur alimenté par l'intermédiaire de la courroie, plus d’interaction électrique.
 
serge 91
serge 91
Lexique
Serge, tu as vu qu'il n'est plus question de la perceuse mais d'un moteur sur l'établi qui sera freiné soit électriquement soit mécaniquement, le freinage sera transmit au moteur alimenté par l'intermédiaire de la courroie, plus d’interaction électrique.
Donc, tu en es à trois moteurs ?
tu aimes les complications :wink:
 
chabercha
chabercha
Compagnon
Donc, tu en es à trois moteurs ?
tu aimes les complications :wink:
Sur la perceuse l'essai n'est pas bien pratique.
Tu vois bien que la génératrice est source d'enseignement, enfin pour moi et puis c'est tellement marrant de se creuser la tête au lieu d'appuyer tout simplement sur un bouton. :wink:
 
P
Pascaltech
Apprenti
Ton installation est assez incroyable !!!
J'ai regardé les 5 vidéos de labobine, et ce n'est pas clair pour moi. Ce n'est pas tellement le branchement qui est important, c'est la nature du moteur :
- monophasé : 2 x 2 enroulements positionnés à 90°
- triphasé : 3 enroulements positionnés à 120 °
et c'est bien là toute l'importance de cette configuration dans tes branchements.

Pour ton installation, je pense que le mieux serait :
- soit tu alimentes par le réseau ton moteur monophasé avec un variateur dont le sens de rotation est inversé (tête bĉhe ou par câblage) par rapport au sens de rotation du moteur à tester. Plus tu augmente le courant, plus la résistance augmente.
- soit tu fabrique un banc de mesure de couple : un cylindre sur lequel vient peser une courroie métallique dont une extrémité est reliée à un levier équipé d'un poids. La valeur de poids à 1 mètre du centre de rotation donne le couple en N.m. En variant le poids tu détermine le couple maxi généré.

Voici un site intéressant qui explique le bobinage de moteur, mais surtout qui donne le calcul de capacité pour un moteur donné :
https://jadengineer.com/calcul-capacite-condensateur-moteur-en-ligne/

Je suis dessinateur industriel et mécanicien principalement et je ne maîtrise pas tout non plus en électricité. Tiens, d'ailleurs, je vais lancer un nouveau sujet et poser une question à la con ! :lol:
 
Dernière édition:

Sujets similaires

la bricole 76
Réponses
44
Affichages
1 415
Vapomill
Vapomill
G
Réponses
56
Affichages
1 704
La bidouille
L
Haut