comment refaire ces plaques ci pour le tour ??

C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour au début je pensais remplacer les plaques de mon tour par des plaques en bronze gravées mais ça va être compliqué et 'jai vu des exemples sur le net et la visibilité n'est pas tellement bonne je trouves.
alors j'aimerais savoir s'il est possible de refaire ces plaques (comme sur la photo). se sont des plaques en aluminium anodisée mais bicouleur, blanc et un genre de doré brun .

anodiser en une couleur l'alu je comprends mais comment faire pour avoir 2 couleurs ??

plaque tour.jpg
voici les plaques, 2 couleurs.
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
Après anodisation, les symboles sont gravés.
 
Calamentran
Calamentran
Compagnon
13 Nov 2009
1 604
Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
Bonjour Cerber

J'ai le même problème pour mon tour et j'envisage 2 solutions :
* ré-écrire le texte et les symboles sur un PC puis imprimer en utilisant un "papier" aluminium spécial (voir fiche jointe)
* faire de la photogravure, comme pour les circuits imprimés, mais avec une plaque d'alu et de l'acide chlorhydrique à la place du perchlo.

Ce n'est qu'un projet pour l'instant... mais il y a peut être d'autres solutions Voir la pièce jointe Papier alu.pdf
 
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Bonjour,

Je ne trouve plus ces produits (3M) au détail depuis pas mal d'années. Il faut l'acheter par boite de xx feuilles, c'est assez cher et très vite périmé.

La résistance à l'abrasion n'est pas fameuse et il est nécessaire de passer plusieurs couches de vernis pour protéger.

Je n'ai jamais réussi la gravure de l'alu à l'acide, car le vernis photosensible ne tenait pas longtemps, oxydation de l'alu ? pas le bon acide ? pas le bon vernis ?

Je suis votre post avec intérêt car si quelqu'un a une solution efficace ....
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #5
bonjour,

j'ai trouvé ce site où le bonhomme explique coment il fait une anodisation en plusieurs couleurs, il cache certianes parties aux vernis à ongle par exemplen bon là il parle pour le titane mais sans doute que cela doit marcher pour de l'aluminium.

http://gravure-couteaux.info/anodisation.html
 
Calamentran
Calamentran
Compagnon
13 Nov 2009
1 604
Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
Bonjour

Merci Rebus pour l'info sur le papier 3M

Sujet très intéressant ... à creuser donc...
... et qui intéressera beaucoup de personnes
 
N
nike
Ouvrier
6 Sept 2007
481
Bordeaux 33
Bonjour,
J'ai refait récemment la plaque de vitesses pour ma perceuse Syderic. Je me suis servi du PC ( avec turbocad car je connais un peu ) pour reproduire le dessin. M'ayant pas trouvé de papier 3M, je me suis retourné vers du transparent autocollant pour laser. Après essai, la couche d'encre était trop fragile. J'ai trouvé une astuce qui consiste à repasser l'autocollant avant la pose dans une plastifieuse ( style lidl ) le papier résistant à la laser, il a bien tenu avec la plastifieuse. Et la impeccable, il ne reste plus qu'à coller le transparent sur une plaque d'alu de 5/10. Ça résiste même à l'huile...
Je ferais des photos du résultat prochainement car tous les fichiers que j'ai ici, sont au format turbocad..

Nike
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Dans le passé on utilisait un aluminium photosensible de très bonne qualité,
vendu parallèlement au circuit pré sensibilisé avec un développement contenant de l’acide fluorhydrique.
C’est sans doutes le danger de cet acide qui a conduit à son abandon.
J’ai trouvé une autre produit qui à l’air pas mal :
l’ ALUCOREX on le trouve chez Conrad mais je ne sais pas si le révélateur
spécial et joint dans la référence et il y a un inconvénient, le révélateur une foi dilué ne se conserve pas ?
Sinon toute la signalétique d’une machine monochrome ou couleur est de
l’aluminium photogravé.
En fait c’est une anodisation dure (de forte épaisseur ) non scellé revêtu d’un
photorésist qui permet ensuite une coloration sélective.

http://www.francon.fr/technologie/technologie.html
 
Calamentran
Calamentran
Compagnon
13 Nov 2009
1 604
Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
Bonjour gaston48

Merci pour tes infos. Par contre, je n'ai pas trouvé chez Conrad... :cry:

T'as la référence ou le lien SVP ?
Merci
 
R
Rebus
Ouvrier
18 Juin 2007
472
Résultat magnifique !

Ça donne envie d'essayer surtout que le média (publicité) n'est pas difficile à trouver.

Merci pour le lien.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Ici :
http://www.conrad-electronique.fr/plaqu ... 596842_FAS

En fait si on part de la Positiv 20

http://www.gotronic.fr/catalog/circuits ... .htm#12500

Qui est un photoresist qui ne tiens bien qu’au acide, on peut envisager toutes
les associations de métaux et milieu acide de gravure avec comme technique
de finition, une mise en peinture complète au pistolet suivi d’un polissage plan
pour faire apparaître le relief.

Cuivres et alliages avec le perchlorure de fer
Zinc, Chrome, avec l’acide chlorhydrique.
la signalétique en zinc étaient très courantes après la guerre, pénurie d’autres métaux ?

le problème se pose pour l’aluminium qui n’est malheureusement bien corrodé
que par un milieu alcalin fort (mais là le photorésist ne tiens pas ) et l’acide
fluorhydrique
l’acide peut encore se trouver dans les produits de passivation de l’inox après
soudure chez les fournisseurs pro, comme la SANA tel que le Gelinox .
j’ai lu sur un forum une gravure possible de l’alu avec du perchlorure
dilué. Non dilué, c’est très exothermique avec destruction du photoresit
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Bonjour,

J'ai utilisé le papier alu imprimable dont Calamentran parle ici pour refaire un cadran de pendule.
On peut préalablement reproduire avec grande précision la plaque d'origine avec un logiciel de dessin et l'impression est parfaite.

Sujet déjà traité ICI.

C'est très bien pour une pendule, mais le support est sans doute trop fragile pour le mettre directement sur un machine.
Pour la protéger, je pense qu'il est possible de doubler cette impression par une plaque de Plexi de 4 ou 5 mm d'épaisseur avec un petit chanfrein autour, 4 mm plus grande et de faire un joint très discret au mastic silicone tout autour, afin d'empêcher les infiltrations d'huile de coupe et des produits de nettoyage.
Pour éviter les infiltrations au niveau des rivets, les remplacer par des vis fraisées avec, aussi sous la tête, un peu de mastic silicone.

En cas de rayure du Plexi, il est toujours possible de le repolir...

Évidemment, l'idéal serait une sérigraphie, comme les plaques d'origine. :-D
En fournissant un modèle refait avec l'ordinateur, il faudrait voir combien demande une entreprise spécialisée pour tirer ces plaques.
Après tout, c'est peut-être abordable :?:
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #14
la gravure à l'acide est vraiment super et avec la patine on ne dirait pas qu'elle vient d'être faite.
 
P
pascalp
Compagnon
30 Août 2007
1 080
Perpignan
La solution, coloration par anodisation puis gravure mécanique est quand même la plus simple.
Il devrait même être possible de réaliser une deuxième coloration par anodisation au niveau de l'alu mis à nu ...
 
P
Ponch'
Nouveau
22 Juil 2010
12
gaston48 a dit:
Ici :
le problème se pose pour l’aluminium qui n’est malheureusement bien corrodé
que par un milieu alcalin fort (mais là le photorésist ne tiens pas )...
Gaston, j'avais l'intention de tester la méthode du vernis photosensible sur une tole déjà anodisée, colorée et colmatée.
La soude est le révélateur des vernis photosensibles que j'utilise. Je pensais révéler le vernis et attaquer l'alumine colorée en une seul opération...
A voir si le vernis durci tiendra le choc suffisament longtemps pour permettre l'attaque de la couche colorée...

Promis j'essaye et vous tiens au courant.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
A voir si le vernis durci tiendra le choc suffisament longtemps pour permettre l'attaque de la couche colorée...
C’est là tout le problème.
sachant que l’anodisation est une moyenne entre la création de la couche
d’oxyde et son attaque simultanée par l’acide, moyenne en faveur de la
couche d’oxyde, peut être que l’acide sulfurique attaquerait la coloration ?

en tout cas, merci du retour de tes expériences .

HS : je t’ai mis des explications pour la D’andréa
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #18
mais là où aurais été fait la première anodisation avec la première couleur, elle ne risque pas d'être déteriorée suite à la deuxième ionisation ?
car sinon apparement à la place de graver on peut cacher certaines partie avec du vernis à ongle, faire la première ionisation, enlever le vernis par la suite avec le dissolvant et ensuite faire la deuxième ionisation mais là aussi peut être en cachant du coup par exemple avec du scotch ou autre, la couleur de la première ionisation pour pas l'abimée (peut être car je ne sais pas si la couleur s'abime lors d'une deuxième ionisation sur la couleur déjà faite).
 
P
Ponch'
Nouveau
22 Juil 2010
12
En fait je pense que les plaques signalétiques de nos tours et fraiseuses sont colorées avant gravure. Le marquage ne provient pas d'une seconde anodisation mais de l'attaque de la première.

Gaston, je pense aussi que l'acide sulfurique pourrait marcher.
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #20
hum donc la plaque serait colorée d'une seule couleur et ensuite il y aurait l'attaque de cette anodisation pour ravoir l'alu en dessous en fait ? mais comment et avec quoi attaqué la couche anodisée ? avec un masquage et en faisant une seconde anodisation mais cette fois ci avec un plus fort voltage pour faire partir la couleur non masquée et ensuite pas de coloration mais un trampage dans de l'eau chaude pour boucher les trous ?
donc l'anodisation colorée on la fais par exemple à 12 v et ensuite masquage des parties à conserver et on refais une anodisation à par exemple 24 v sans coloration cette fois ci mais juste pour attaquer la couleur de la première. c'est ça ?

mais si c'est ça, on peut appliquer le principe en sens inverse : la première anodisation colorée à 24 v avec masquage des zones à ne pas colorer lors de cette anodisation et ensuite on enlève le masque, on refait une anodisation à 12 v avec par exemple une autre couleur. comme ça on a une plaque bi couleur (ou autant de couleur que l'on veut en fait du moment que l'on fait varier le voltage apparement j'ai lu sur certains sites).
faudrait que quelqu'un qui est actuellement entrein de faire de l'anodisation essaie pour voir.

et ensuite on passe un vernis sur la plaque ou on la laisse brute en générale ?

sinon il y a ça aussi, ce sont des bombes de "peinture" où l'effet est pas mal du tout : http://www.rbnano.com/
 
P
Ponch'
Nouveau
22 Juil 2010
12
Pour moi les plaques ne sont pas anodisée une seconde fois. L'alu est laissé à nu. Une fine couche d'alumine se formera de façon naturelle.

Concernant le produit à utiliser pour la gravure, c'était la discussion qu'on avait avec Gaston. C'est fonction du type de masque qu'on utilise.

Vernis photosensible : se révèle à la soude et celle-ci dissout l'alumine. Problème c'est que le vernis est prévu pour résister aux acides et pas forcément aux bases...piste que je vais explorer. On peut éventuellement utiliser l'acide sulfurique qui attaque aussi l'alumine (cf post de Gaston) et là le vernis devrait tenir.
Le problème avec le vernis est la difficultée de réaliser un voile uniforme.

Une autre piste serait d'utiliser le principe du transfert de toner utilisé pour réaliser les circuits imprimés (résultat apparemment un peu aléatoires...)
Dans le même genre mais un peu aléatoire aussi c'est le PnP Blue (film imprimable conçu pour faciliter le transfert du toner sur le support).

Autre solution mais un peu compliquée, modifier une imprimante à jet d'encre pour imprimer directement le masque (certaines encres résistent aux acides, à voir pour les bases...) Pour plus d'info : tapez "PCB direct printing" sur Google.
 
M
max06
Apprenti
10 Oct 2010
214
Je remonte un peu le sujet car, comme sûrement beaucoup ici, je suis à la recherche d'un "truc' pour refaire les plaques des filetages et avances du tour, une question con...N'y a-t-il pas une entreprise spécialisée là dedans en France ? Comment s'appelle cette pratique d'anodisation ?

Personne ici ne travaille dans une usine où l'on assemble encore des machines avec ce genre de plaques ? Il pourrait peut-être glaner l'info auprès de son patron.
 
B
BRICO 63
Compagnon
1 Jan 2009
512
riom (auvergne)
Pour ce qui est d'une entreprise il existe la Ste FRANCON à BILLON dans le 63 lorsque j'etais en activité, on leur faisait faire toutes nos étiquettes que ce soit en alu inox papier vinyle etc.. aussi bien à l'unité qu'en série
PS je n'ai aucune action chez eux

Salutations
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
  • Auteur de la discussion
  • #25
Bonjour,
En fait on peut refaire les plaques par exemple même chez les magasins où ils vendent des plaques gravées pour médecin ou autre, mais le prix est en conséquence du nombre de lettres ou chiffres et donc ça peut vite grimper ne fusse que pour une plaque.
 
gts62
gts62
Apprenti
4 Avr 2010
150
bethune ,62 Pas de Calais
Bonjour,

Il y a plusieurs personnes sur le forum qui on une petite fraiseuse cnc a portique, sa serait pas plus simple de leur demander si ils peuvent gravés une plaque d'alu , ensuite anodisé la plaque gravée, passer un peu de feutre noir sur les lettres (histoire de bien le voir) et enfin passée une ou plusieurs couche de vernir fort (marin , plastifiant).

C'est juste une idée ,je sais pas si c'est réalisable.

@+gts62
 
N
nike
Ouvrier
6 Sept 2007
481
Bordeaux 33
Bonjour,

Voila comment j'ai refais la plaque des vitesses pour ma syderic:
1- J'ai d'abord scanné la plaque pour avoir une idée de la taille et des polices utilisées.
2- reprise avec un logiciel de dessin. J'utilise turbo CAD car je connais un peu.
3- Impression laser sur du papier autocollant transparent spécial laser.
4- Après essai il s’avère que le film est fragile. Donc j'ai eu l'idée de passer le transparent à la plastifieuse avant de coller le film sur une plaque d'alu fine. Pour l'instant, ça résiste très bien à l'huile.

Voilà la méthode que j'utilise, le plus long étant de reproduire la plaque sur PC.

@+

Nike

plaques.jpg
 
N
Nicolas_81
Nouveau
29 Jan 2008
48
Aveyron
Bonjour Nike,

Bravo pour ta réalisation! Peux tu nous dire combien de temps as tu passé pour reproduire la plaque sous Turbo CAD?
 
N
nike
Ouvrier
6 Sept 2007
481
Bordeaux 33
Bonsoir,
Pour le temps passé, je ne me souviens plus exactement mais pas mal d'heures car la plaque d'origine était très abimée.

@+

Nike
 
J
Jebri
Ouvrier
1 Nov 2007
443
Loiret 45
Bonsoir à tous,
J'ai également une plaque sur mon tour que j'aimerais bien refaire et ta solution me paraît assez simple, j'ai toutefois une question, comment colles-tu sur la plaque d'alu?

cordialement.
Jebri.
 
Haut