Comment réaliser un arrache-volant pour tronçonneuse STIHL ?

  • Auteur de la discussion SULREN
  • Date de début
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Après avoir quasiment mis dans la benne du ferrailleur qui passait pour me débarrasser, une tronçonneuse achetée par mon père en 1973 et qui ne servait plus depuis une douzaine d’année, j’ai finalement décidé de la garder et de la remettre en état comme machine de secours à celles que j’ai.

C’est une STIHL modèle de légende 031 AV (48 cc, sans décompresseur à l’époque, guide chaîne de 50 cm).
Ici manipulée par un pro :
https://www.youtube.com/watch?v=-iFo06AkQ2I
Et là par un dilletante :
https://www.youtube.com/watch?v=ky2T2SimGjE

Quand le moment de sortir le volant est arrivé j’ai vu que les griffes de mes arrache moyeux, même le plus petit, ne passaient pas dans l’espace entre volant et volute.

P1090324 D.jpg


Je m’en suis sorti en bidouillant à l’arrache si j’ose dire, un arrache volant avec des chutes de ferraille et une tige filetée de récup (je l’ai fait «grand et évolutif» pour qu’il serve éventuellement sur d’autres machines).

P1090329 D500.jpg


En fait, il fallait utiliser l’arrache volant STIHL, à visser dans le filetage intérieur du volant (21,5 mm au pas de 150) :
150.jpg

On met la vis sous forte tension et on assène un coup sec de marteau sur sa tête.
La force à plutôt tendance à enfoncer le vilebrequin qu’à extraire le volant, mais on compte sur la vibration pour décoller le volant de son cône, combinée à la tension préalable, et au jeu dans le filet de la vis vers le bas (elle est en tension en position haute).

Pourquoi pas, mais je n’aime pas cogner comme un barbare sur l’extrémité d’un vilebrequin.

On pourrait faire un extracteur identique à celui des cônes morse.

Arrache volant D.jpg


On donne de petits coups de marteau pour mettre sous forte tension, puis le coup de marteau final sensé ajouter de la vibration à la tension, pour provoquer le décollement.
Avec cette solution aucun coup ne provoque de choc axial sur le vilo, juste une impulsion de force qui pousse sur lui et qui tire sur le volant.

QUESTION :
De pure curiosité et aussi avant d’acheter ou de réaliser l’outil.
Pourquoi STIHL a choisi la première solution ? Est-ce à cause du coût de fabrication plus faible, ou bien de l’absence d’intérêt de la deuxième solution ?
Faut-il impérativement que le choc soit dans le même sens sur le volant et sur le vilo ?
Ou bien est-ce que leur vilo « outre Rhin » est tellement robuste qu’il craint plus pour la santé du marteau que pour la sienne ? :-D

Qu’en pensez vous ?
D’avance, merci.

PS : avec mon arrache moyeu bidouillé j’ai dû cogner aussi, mais j’ai passé une barre carrée sous le fer plat et j’ai cogné vers le haut, dans le sens de l’extraction du volant. Cela a quand même peut-être fait des dégâts : la clavette demi-lune était ébréchée (était-ce antérieur à cette opération ou consécutive à elle ?). J’ai dû la remplacer.
 
f6exb
f6exb
Compagnon
C'est ce qu'on utilisait sur les Mobylettes pour extraire le volant magnétique. Pas besoin de cogner, ça venait en serrant la vis.
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
c'est exactement le meme principe que l'arrache volant magnétique des mobylette minarelli/derbi.
edit: devancé par f6exb.et de mon souvenir, le simple fait de serrer décollait le volant, pas besoin de coup de marteau. ou alors un leger coup de marteau/chasse sous le plateau a décoincer. tu peut aussi "supporter" la machine par l'extracteur et taper sur le boulon, la vibration et le choc décollerons mais le vilo ne bougera pas(en principe).

sinon l'alu se dilatent plus vite que l'acier, un coup de décapeur apres avoir mis en tension devrais faire sortir egalement plus facilement
 
Domi37
Domi37
Compagnon
Bonjour, une bête question... pourquoi fallait -il faire cette extraction ?
Pour info et partage éventuel (même si nous ne sommes pas ici sur un forum motoculture !), j'ai aussi une 031 (ou plutôt 2 !) à remettre en route quand j'aurai le temps. 1 première qui fonctionnait mais fuite réservoir (et joint ne se trouve plus, j'avais essayé de le changer en en faisant un maison mais sans succés) et une 2ème que j'ai acheté pour pièce mais qui fonctionnait à peu prés normalement (à un problème carbu prés) selon le vendeur (mais que je n'ai pas testée).
Bon courage pour la remise en état !
 
osiver
osiver
Compagnon
Je ne suis vraiment pas sûr que les coups de marteau perpendiculaires à l'axe du vilebrequin soient tellement meilleurs.
L'extracteur stihl a au moins l'avantage de mettre l'assemblage en tension en douceur et un seul coup sera nécessaire, s'il en faut ... :???:
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
@ Domi37

Bonjour, une bête question... pourquoi fallait -il faire cette extraction ?
Pour info et partage éventuel (même si nous ne sommes pas ici sur un forum motoculture !), j'ai aussi une 031 (ou plutôt 2 !) à remettre en route quand j'aurai le temps. 1 première qui fonctionnait mais fuite réservoir (et joint ne se trouve plus, j'avais essayé de le changer en en faisant un maison mais sans succés) et une 2ème que j'ai acheté pour pièce mais qui fonctionnait à peu prés normalement (à un problème carbu prés) selon le vendeur (mais que je n'ai pas testée).
Bon courage pour la remise en état !

J’ai décidé de garder cette machine, déjà parce qu'au moment de la ferrailler j'ai eu mauvaise conscience à jeter la machine "du père", et aussi parce que j’avais vu qu’elle avait encore une excellente compression (même en mettant un peu d’essence dans le cylindre pour évacuer l’huile qui avait pu le gommer avec le temps et donner une fausse impression d’étanchéité des segments).

Ensuite, quand je révise j’aime bien le faire à fond (idem en réparation pendulerie).
J'aime bien aussi nettoyer au mieux. Malgré les brossages et les « cure dents » il restait de la sciure partout et sous le volant

P1090321 RD.jpg


Ensuite j’ai voulu vérifier l’isolement du condensateur, mesurer ses dimensions pour en acheter un si besoin, nettoyer et caler les vis platinées. Il vaut mieux tomber le volant que bricoler à travers les trappes de visite.
J’ai vu par exemple que le feutre de graissage de la came du frotteur était en train de foutre le camp. Il fallait le remettre en place, le huiler, souffler la sciure….

P1090330 D.jpg

Il y avait d’autres pannes :
- Un cliquet du lanceur inopérant à cause du ressort qui était sorti des logements.
- Le tuyau d’essence tout pourri et archi fuyard.
- Le fil haute tension coupé à mi-chemin entre bobine et bougie, avec une moitié perdue. Pourquoi?

Les membranes du carbu étaient en très bon état, mais je n’ai pas passé le corps du carbu aux ultrasons.

J’ai réglé tout cela, remonté, injecté à l’aide d’une seringue un peu d’essence dans le filtre à air (je le fait souvent en motoculture quand il n’y a pas de pompe d’amorçage).
Elle a démarré au premier coup après 12 ans de stockage dans sa crasse.
Mais elle n’a pas tourné longtemps parce que les orifices du carbu doivent être obstrués. Mais la membrane de pompage avait bien rempli de tuyau depuis le réservoir et rempli la chambre du carbu.

Il me reste donc encore cela à faire : soit en achetant une cuve ultrasons, parce que j’en ai besoin par ailleurs (horlogerie, etc) soit en allant voir le réparateur local de motoculture qui me fournit en pièces détachées et qui fait aussi de la réparation.
Il reste encore à régler un problème résiduel sur le fil haute tension, à réparer la gâchette de blocage de l’accélérateur au moment du démarrage (Le cran est cassé) et à refaire l'écrou d'une des trappes de visite. Je l'ai cassé bêtement lors de sa dépose parce que je n'avais pas compris son mode de montage.

Pour la tienne: tu peux acheter les membranes du carbu et même apparemment un carbu complet.
 
Dernière édition:
Aiwass
Aiwass
Compagnon
Je ne suis vraiment pas sûr que les coups de marteau perpendiculaires à l'axe du vilebrequin soient tellement meilleurs.
L'extracteur stihl a au moins l'avantage de mettre l'assemblage en tension en douceur et un seul coup sera nécessaire, s'il en faut ... :???:
si ce méssage est pour moi, coup ed marteau n'est pas vraiment perpendiculaire au vilo, c'est sur le plateau que l'on "tape" par le dessous pour le chasser, fesable avec un grans tourneviset en tapant sur le flanc du manche plutot qu'en bout.

pour les membrane de carbu, on trouve les kit de reparation facilement sur le net effectivement
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Merci pour vos réponses.

PROBLEME DE FIL HAUTE TENSION :
Il était coupé.
Après démontage, nettoyage et remontage de la machine j’ai voulu l’essayer de suite. J’ai juste planté un bout de corde à piano fine dans le fil HT coupé arrivant de la bobine et j’ai fixé l’autre extrémité de la corde à piano sur la bougie, retirée du cylindre.
J’ai eu de belles étincelles aux électrodes, et à chaque tour, en tournant le volant avec le doigt, donc pas vite, signe que rupteur, aimant, entrefer, condensateur, bobine, étaient en bon état.
J’ai monté la bougie et la machine a démarré au premier coup, comme dit plus haut

Quelques jours après je suis allé chez mon fournisseur de motoculture qui m’a donné un chapeau de bougie en caoutchouc et un bout de fil HT à visser dans le chapeau et dans le socle de la bobine.
Depuis, en tournant le volant à la main je n’ai une étincelle qu’une fois sur dix, un peu anémique et la machine ne démarre plus au premier coup, même si je l’ai « bistouillée ».
Je ne m’explique pas cette régression. Le fil HT que m’a donné le gars n’a peut-être pas une bonne isolation. A votre connaissance y a t’il différentes qualités de fil HT de bougie? Je vais essayer d’en trouver ailleurs, voire d’acheter un kit complet : bobine fil, condo.

COCERNANT LES COUP DE MARTEAU A DONNER :
Lors de mon passage chez mon fournisseur, c’est lui qui m’a montré l’arrache-volant STIHL. Il m’a bien dit qu’il fallait le mettre en tension «fortement» et donner «un bon coup de marteau» sur la tête de vis.

Quand j’avais ma mobylette bleue (il y a plus de 50 ans :-D) il n’y avait pas besoin de cogner pour sortir le volant magnétique, conformément à ce qui a été dit plus haut.

Soulever le volant avec un gros tournevis ou un petit pied de biche en tapant sur leur manche n’a rien donné. Même avec mon arrache-volant improvisé (certes pas terrible) serré à fond cela ne venait pas. Je n’ai pas voulu chauffer à cause des trappes de visite en plastique et de ce qu’il y avait dessous. Bien sûr il n’aurait pas été question de flamme mais juste de décapeur thermique.

Quand j’ai frappé c’est sorti. J’ai frappé de bas en haut, sous l’arrache volant, pour tirer sur le volant. J’ai utilisé une massette de maçon et pas juste un marteau, parce qu’il fallait déjà vaincre l’inertie de la grosse barre carrée que j’avais glissée sous l’arrache-volant.
 
Dernière édition:
f6exb
f6exb
Compagnon
Bonjour René,
Le capuchon n'est-il pas équipé d'une résistance carbone incorporée qui pourrait être naze ? Ce qu'on appelait un "antiparasite" ?


 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir Denis,
Merci pour ton message.
J’avoue que je n’avais pas du tout pensé à ce problème de présence possible de résistance dans le capuchon et qui pourrait être défectueuse.

Je suis allé dare-dare voir la bête. Elle a un capuchon de bougie court, donc sans rien dedans. J’en ai profité pour sortir la bougie, la mettre en contact avec la masse et tirer sur le lanceur. Aujourd’hui l’étincelle m’a paru plutôt correcte, comparée à celle de mes autres machines de motoculture (J’en ai une ribambelle).

P1090456 DD.jpg


Quand j’avais fait l’essai en tournant le volant avec le doigt, avant remontage de la machine, l’étincelle était plus faible que dans le même essai avec cordon HT coupé et prolongé par de la corde à piano à l’air libre. Il est possible que cela créait une modification d’impédance favorable ?
Ce qui compte, c’est l’étincelle à vitesse normale, donc au minimum à celle du lanceur, pas entraîné au doigt.

Dans l’immédiat je vais donc considérer que l’allumage n’est pas le maillon faible mais que c’est le carbu. Ensuite je verrai si la bécane donne satisfaction ou pas, en opérationnel sur du « gros ». Cela m’évitera de tripoter de nouveau à ce cordon HT , "vissé" dans le capuchon et surtout "vissé" sur la bobine, au risque de casser la vis qui est dans le socle de cette dernière.

Donc passage aux ultrasons, acheter des membranes d’avance et peut être même un carbu complet d’avance (vers les 120 € ) si je trouve un modèle identique ou compatible (entraxe fixation). C’est plus prudent, s’agissant d’une machine ancienne.

PS : j’ai vu sur YouTube un Canadien qui remplaçait l'allumage de cette machine par un allumage électronique. Mais je pense qu’il gardait le rupteur et ajoutait juste de l’électronique derrière.

EDIT: Il reste aussi à refaire l'écrou cassé sur un des bouchons des orifices de visite du volant.

P1090465[1].jpg
 
Dernière édition:
domino
domino
Compagnon
Nos anciens utilisaient des protections de filetage avant d'utiliser les extracteurs. voici un extrait du catalogue d'un fabricant d'outillages VAR

var 349.jpg
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,

Nos anciens utilisaient des protections de filetage avant d'utiliser les extracteurs
Mieux vaut en effet protéger l'extrémité de l'axe du vilebrequin, ........surtout quand on donne des coups de marteau dessus.
Les bonnes pratiques de perdent un peu, faute de temps, faute de fric?

Pour les pièces de Still, je commande chez : https://shop.saegenspezi.de/Moteur
Merci pour ce site que je n'avais pas encore repéré et qui me paraît bien fourni et pas cher. Je vois déjà plusieurs pièces à leur commander en plus de celles que j'ai listées dans les posts précédents, comme: tôles latérales extérieure et intérieure, amortisseur de la poignée tubulaire, etc.
Peut être aussi le cordon haute tension et qui sait la pompe à huile, parce que je ne l'ai pas vérifiée J'attendais de couper pour voir si elle marche.

Je n'ai jamais encore commandé de pièces détachées de STIHL sur Internet. Pour les rares besoins je suis allé les chercher chez mon fournisseur de motoculture. Récemment j'ai commandé la demi-lune sur le cône du vilo, qui était ébréchée, mais j'ai pris les côtes et je l'ai achetée chez : FIXNVIS , qui s'est montré cher en livraison mais qui a livré hyper-vite, ce qui n'est pas négligeable.
 
osiver
osiver
Compagnon
Je n'ai jamais encore commandé de pièces détachées de STIHL sur Internet.
Je ne connaissais pas le site proposé mais j'ai commandé des pièces pour tronçonneuse stihl (plus récente) sur aliexpress 8-)
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
mais j'ai commandé des pièces pour tronçonneuse stihl (plus récente) sur aliexpress 8-)

Oh la v.... !
Suite à ton indication je viens de consulter le site aliexpress en ce qui concerne les pièces STILH. C'est inépuisable! J'ai arrêté à la page 7 et il y en a bien plus.
Mais paradoxalement je n'ai rien vu sur la 031 AV de la présente discussion (normal c'est une ancêtre), mais pas non plus sur la 036 ni sur la MS 192 T que j'ai. Peut être la raccrochent t'ils à la 190 ?

Je reprendrai tout cela à tête reposée, parce que je n'ai probablement pas compris leur système de référencement par modèle et par n° de pièce.
 
Domi37
Domi37
Compagnon
Effectivement un passage aux ultrasons du carbu ne peut pas faire de mal.... je râle à chaque fois de ne pas être équipé de ce matériel et je perds un temps fou (parfois sans résulat probant) pour décrasser les vieux carbus en motoculture... J'ai toujours une petite Echo 2700 que je devrais "ultrasonner" et il est probable que mes 031 seraient utilement à y passer (même si celle avec fuite réservoir tournait bien avant stockage). Puis ma Mantis en 2 temps aussi (moteur PPK idem Echo). Mais avant de m'y atteler, il faut que je finisse une petite élagueuse ancienne (Stihl 020) que j'ai acheté en panne à petit prix mais qui me semble en trés bonne condition physique après 1ers démontage... Ces vieux modèles sont toujours surpenants de fiabilité et de robustesse, et comme le dit @SULREN, même les membranes restent en trés bon état des dizaines d'années aprés de longues périodes d'inutilisation et de stockage. Je ne parle même pas d'une perle que j'ai acheté à côté de chez moi dernièrement... Une Stihl 010 AV de 1980....neuve ! Acheté fin 1980 par un vieil homme... décédé début 81 et sa machine était restée sous une couverture sur la table de sa SAM inoccupée jusqu'à cette année ! Avec, comme les anciens le faisaient si bien, le guide d'entretien posé à coté, et entre la couverture et la 1ère page, la facture d'achat (1990 francs) et le carton de garantie...
Un peu d'huile dans le cylindre pour commencer, puis le plein de mélange et une dizaine de tirage de lanceur aprés, elle a fonctionné comme si elle avait été fabriqué la veille ! J'ai juste baissé un peu le niveau de ralenti... Presque 40 ans de stockage.... Je ne résiste pas à vous mettre quelques photos faites aprés son essai à la maison... vous noterez le guide "made in West Germany", le mur de Berlin n'étant pas encore tombé en 1980...

IMG_6896.JPG
IMG_6897.JPG
IMG_6898.JPG
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
et dire que j'ai payer ma petite dolmar 200€ sa me mettrais presque en rogne
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
@Domi37
Tout d’bord, félicitations pour ta Stihl 010 AV !!!
Elle est rutilante malgré ses 40 ans, et on sifflerait d’admiration sur son passage.
A côté d’elle, ma petite MS 192 T qui n’a qu’une dizaine d’année, fait « rombière » décrépie…..à vous inciter à changer de trottoir.

ULTRASONS :
Tout le monde dit que cela fait du bien aux carbus et cela doit être vrai, mais je m’en sers peu. Je n’en ai jamais eu besoin par exemple sur les carbus (à flotteur) de mes vieux moteurs Bernard quadragénaires qui tournent toujours sans problème. Un nettoyage classique suffit.
Mes autres moteurs, en général des B&S (carbu à membrane) ne me demandent pas non plus cette «cure ». Je fais barboter dans l’essence, je donne un coup de soufflette dans les conduits et c’est bon. Pour la 031 AV j'utiliserai les US si je n'arrive pas sans cela à la faire tourner comme une montre. L'achat d’une cuve US est même d’actualité (pour usage partagé avec l’horlogerie).

MEMBRANES:
même les membranes restent en trés bon état des dizaines d'années aprés de longues périodes d'inutilisation et de stockage.

Celles de ma 031 AV sont en bon état malgré son âge et ses 12 ans de stockage sans mise en condition préalable. Mais elles avaient peut-être été remplacées pendant la vie active de cette machine.
Malgré leur apparente fragilité et leur grand nombre de manoeuvres à 10 000 tr/mn, les membranes ont en effet « la peau dure ».

Ci-dessous, les deux faces opposées du carbu, couvercle enlevé:
Memb. Stihl 031AV.jpg



DEMARRAGE:
Un peu d'huile dans le cylindre pour commencer, puis le plein de mélange et une dizaine de tirage de lanceur aprés, elle a fonctionné comme si elle avait été fabriqué la veille

Chacun a probablement ses propres recettes.
Un « p’tit coup d’huile » dans le cylindre améliore le taux de compression si les segments sont un peu usés. Sur les 4 temps un bon coup de lanceur fait remonter l’huile jusqu’au segment racleur et cela suffit.

Le carbu à membrane est en général vide et le tuyau d’essence provenant du réservoir aussi, si le moteur n’a pas tourné depuis longtemps. Il faut plusieurs coups de lanceur pour que la membrane de pompage remplisse tout cela. Afin d’épargner mes poignets (âgés eux de 72 ans) je veux un démarrage au premier coup. J’injecte donc à l'aide d'une seringue, un peu d’essence (normale, pas de mélange 2 temps) à l’entrée du filtre à air. Cela suffit à faire tourner le moteur pendant quelques secondes, le temps que l’essence du réservoir soit pompée jusqu’au carbu.

Sur ma débroussailleuse KIVA Roto 50 (qui a sa trentaine bien sonnée) j’ajoute un coup de Start Pilote à l’entrée du filtre à air, parce que son taux de compression est faible (soupape d’admission abîmée suite à un dévissage de la vis du papillon du carbu pendant la marche du moteur, et qui a été aspirée et est allée se coincer sous la soupape).

@Aiwass
Farfouille un peu, tu trouveras gratos ou presque :wink:, des machines certes plus toutes jeunes mais à remettre en forme après révision, abandonnées par des propriétaires pas bricoleurs, ou qui ont le virus du jetable inculqué par l’informatique et l’électronique actuelle.

On dit souvent que la mécanique est « bonne fille », dans le sens où elle nous pardonne nos mauvais usages et les sévices qu’on lui inflige, mais elle «vieillit bien aussi » dans le sens où elle traverse bien les décennies. On peut la faire durer pendant toute notre propre existence.

Le meilleur exemple en est l’HORLOGERIE.
Elle traverse même les siècles et elle ne tourne pas que 24 heures par an comme une STIHL de banlieue, mais H24, soit 8766 heures par an.
 
Dernière édition:
Domi37
Domi37
Compagnon
Je ne peux qu'être d'accord avec la remarque de @SULREN , on trouve à un prix "trés faible" de belles machines anciennes qui tournent bien ou qui nécessitent peu de remise en état. Je ne suis qu'un bricoleur du dimanche sans prétention et j'ai abandonné depuis longtemps l'achat en neuf et la motoculture en est le parfait exemple pour moi. Pour ne l'utiliser que quelques dizaines d'heures par an, pourquoi payer 500 euros une tondeuse à gazon neuve de piètre qualité en GSB alors que l'on peux (facilement) trouver une tondeuse pro ou semi pro à 200 euros d'occasion ? J'ai une Honda 536 hydro et une SARP 53 HXE avec moteur honda GXV, toutes 2 achetées à 150 euros l'unité alors qu'elles n'avaient que 6 ou 7 ans. Machines rachetées à des particuliers, en excellent état, zéro souci. Je fais vidange et réglage annuellement, et j'ai une fiabilité sans faille et démarrage au 1er coup... Idem côté tronçonneuses, on peut trouver des modèles semi pro (Stihl, Echo...) à prix trés compétitifs. Evidemment, ce sont en général des machines qui on dix ou vingt ans (ou plus) mais qui ont encore parfois leur guide d'origine ! On se retrouve souvent avec quelques durites à changer, une crépine, un carbu à nettoyer... bref, du classique auquel vous serez également confronté dans une paire d'années si certains principes de précaution ne sont pas adoptés, même sur du matériel neuf, en particulier en cas d'achat d'un modèle "bas de gamme". Mais j'arrête le "c'était mieux avant", même si je reste persuadé que chacun d'entre nous, un tant soit peu bricoleur, a tout intérêt à intéresser à ce principe de bon sens pour des applications occasionnelles (par ex j'ai payé ma 010 "neuve" 75 euros et ma 020 à réparer seulement 30...). Aprés c'est vrai qu'il faut un peu chercher et souvent patienter... en cas de besoin urgent, j'ai aussi été contraint d'acheter (mais toujours en occasion et trés bon état dans ce cas) des matériels à un prix que je considérais trop élevè mais qui se trouvait être le prix du marché...

Membranes : elles ont l'air en super état et surtout elles n'ont pas trop collé et sont donc restées intacts. Si elle ont été remplacées, c’était avec des produits de qualité (les kits internet à quelques euros ne sont pas de ce niveau loin s'en faut !).

US : il faut aussi que je m'équipe, même si moi aussi je fais trempage essence et soufflette mais bien des fois je reste insatisfait. J'ai même essayé le bain chauffé à base de jus de citron... pas trés concluant sur ce seul essai me concernant...

Horlogerie : voilà un domaine technique que je trouve passionnant...mais je n'ai ni les compétences ni la précision pour m'y intéresser en remise en état ou entretien....bien que possédant 2 montres automatiques "sans grande prétention", je suis dans l'incapacité de leur faire le moindre entretien !...une de gamme "moyen moins" (festina) que je ne porte plus depuis pas mal de temps... et une autre achetée pour mes 40 ans (j'ai bientôt 50 ! déjà !!) et censée être d'assez bonne qualité (mécanisme eterna)... sauf qu'elle est en panne depuis assez longtemps (ne se remonte plus en automatique et remontoir bloqué) et que je n'ai toujours pas amenée à réviser/réparer ! J'ai un peu peur de la douloureuse... je me souviens avoir cassé le fermoir du bracelet et avoir payé 320 euros de réparation... ça refroidit ! Bien sûr je ne l'ai pas désossée non plus :wink:
Bref, l'horlogerie reste un domaine quasi-inconnu pour moi et un peu fascinant à dire vrai (mais on sort un peu du contexte d'arrache-volant !)
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
@Domi37
Tu as tout dit en ce qui concerne les deux options : acheter du neuf, ou pour le même prix acheter de l'occasion en gamme au-dessus.
Ensuite chacun se détermine en fonction de sa situation, de ses aptitudes et aussi du type de machine dont il est question. On peut vouloir du neuf dans un cas précis, alors qu’on est coutumier de l’occasion.

ULTRASONS :
Je vais devoir y passer. « Y en a marre »!!!!

Cet après midi j’ai décidé de me remettre sur ma Stihl 031 AV, pensant que pendant les quelques jours écoulés depuis les derniers essais, l’essence fraîche avait dilué tout ce qui avait pu obstruer le carburateur à cause du stockage de 12 ans.
Plusieurs démarrages, avec chaque fois :
- injection préalable d’1 ou 2 cm3 d’essence 95 (pas de mélange 2 temps) dans le filtre à air, donc « bistouille »,
- starter pas mis (pas nécessaire du fait de l’injection),
- accélérateur à fond comme dab,
- chaque fois démarrage au 1er ou 2eme coup de lanceur,
- le moteur démarre à fond, tourne 1 ou 2 secondes, puis tombe au ralenti 1 ou 2 secondes et s’arrête (le ralenti correspond à l’épuisement de la bistouille).
Cela :
- exonère l’allumage. Il donne satisfaction, même s’il n’est peut-être pas parfait,
- la membrane de pompage est hors de cause, parce qu’après dépose et ouverture du carburateur il était plein d’essence,
- c’est donc l’arrivée d’essence dans l'admission qui ne se fait pas par les gicleurs.

Il y a peu de chances de trouver un éclaté en 3D de ce carbu pour voir comment sont les canaux internes à « ramoner ».
Si quelqu’un l’a, évidement j’en suis preneur.
Donc comme solutions, soit : Achat d’un nouveau carbu, ou passage du mien à la cuve à ultrasons chez un réparateur, ou achat d’une cuve pour le faire moi-même. Je pèse les patates.

HORLOGERIE :
Bref, l'horlogerie reste un domaine quasi-inconnu pour moi et un peu fascinant à dire vrai (mais on sort un peu du contexte d'arrache-volant !)

Ce n’est pas un hors sujet, car l’horlogerie a aussi ses « arraches ».
https://www.kalyanediffusion89.com/france/outils/outils-aux-aiguilles-divers/#cc-m-product-9814273593

L’horlogerie est « la fille du temps » et elle est la « mère de la mécanique » parce qu’on la trouve à l’origine des mécanismes, dès l’amorce de la Renaissance en Europe.
Mais ce serait une erreur de croire qu’on peut la pratiquer intuitivement, parce que c’est de la mécanique. Il y a beaucoup de choses à apprendre pour bien la pratiquer, si on ne veut pas s’engluer dans l’erreur.

PS : UN VRAI HORS SUJET :
Cet après midi j’ai fait ma n ieme récolte de l’année au pied de la souche d’un peuplier que j’ai abattu avec ma STIHL en bord de ma mare, il y a des années, à cause des feuilles qu’il y faisait tomber.
Il s’agit de pholiotes du peuplier, excellents champignons, que je donne à mes voisins qui en sont friands.

Dans la région on l’appelle la « piboule » et la fricassée qu’on fait avec est la « piboulade ».
Les Romains de l’Antiquité l’adoraient et avaient donc trouvé comment le cultiver.

Idée marketing pour STIHL :
« Si avec ta Stihl, tu abats un peuplier,
Sa souche, en retour, de pholiotes va te gaver ».


Pas sûr que les Germains de Stihl apprécieraient.
Mais les Romains antiques doivent regretter de ne pas avoir connu Stihl.

P1090467[1].jpg
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,

@osiver
Bonjour,
Merci beaucoup pour ton aide. C’est vraiment sympa.
Et chapeau d’avoir trouvé une vidéo aussi bien faite, ….et montrant un gars qui utilise les bons outils, contrairement à beaucoup de vidéos de ce type, où la pince universelle sert de marteau et le PAC de clé à molette.

Le pdf correspond à ce que je cherchais. Il montre bien l’intérieur du bloc.
Ce carbu est très proche du mien, mais pas strictement identique.

Tout cela va m’inciter à démonter entièrement le mien pour nettoyage, même s’il est envisagé de le passer aux US.

Photo de comparaison:
Compar Carbus.jpg
 
osiver
osiver
Compagnon
Au besoin les :smileJap: vendent des carbus complets pour trois fois rien :wink:
 
Domi37
Domi37
Compagnon
Je viens de démonter, nettoyer puis remonter la 020 AV que j’avais acheté « en panne » à petit prix... rien. Aucune panne identifiée, un carburateur en état neuf, des durites fraîches comme au 1er jour, un réservoir nickel, arrivée d’essence dans le cylindre... bougie neuve, étincelle suffisamment puissante... bref. Sauf qu’après remontage, impossible de la démarrer, même en jouant un peu sur les vis de réglage de carburation. Juste une presque explosion...mais trop éphémère pour être qualifié de début de démarrage.
N’ayant pas vérifié le calage de l’allumage, il est possible que le volant est tourné malgré la clavette ?? J’en suis pour redemonter la petite (heureusement ce n’est pas si compliqué...) ...mais il va aussi me falloir démonter mon volant magnétique !
Je vous éclairerai sur le choix que j’aurai retenu et appliqué...avec succès j’espère !
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
@Domi37
N’ayant pas vérifié le calage de l’allumage, il est possible que le volant est tourné malgré la clavette ?? J’en suis pour redemonter la petite (heureusement ce n’est pas si compliqué...) ...mais il va aussi me falloir démonter mon volant magnétique !
Je vous éclairerai sur le choix que j’aurai retenu et appliqué...avec succès j’espère !

Je ne dis pas que cela me fait plaisir de voir que les autres ont les mêmes problèmes que moi, c'est à dire devoir démonter le volant, mais quelque part cela renforce la solidarité. :wink:
Si le volant a tourné sur son cône c'est que la clavette demi-lune s'est sectionnée au niveau de la génératrice du cône. Ce n'est pas impossible. J'ai dit dans mes posts précédents que la mienne était ébréchée. Elle avait perdu un morceau. Je ne sais pas si cela était antérieur à mon démontage, ou si c'est le "famous" coup de marteau que j'ai donné sur l'arrache volant qui en est la cause.

Impatient de te lire. :smt039

PS: Tu peux peut-être vérifier le calage sans tomber le volant.
Tu sors le lanceur, tu accèdes au volant. Tu sors les bouchons des orifices de visite (sans casser l'écrou comme je l'ai fait :mad:).
Tu te mets au point mort haut et la vis platinée doit apparaitre dans une fenêtre et être en position ouverte.
 
Dernière édition:
J
joumpy
Compagnon
Pour être sûr que ce n'est pas la carburation, on démarre une première fois réservoir vide et juste quelques gouttes de carburant par le trou de la bougie. Ca doit péter, monter un peu dans les tours et caler de suite. Si avec 3 à 5 gouttes ça ne démarre pas, faut regarder ailleurs...
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
Pour être sûr que ce n'est pas la carburation

Je n'enlève même plus la bougie. J'injecte juste 1 ou 2 cm3 d'essence dans le filtre à air avec une seringue et je ne mets pas le starter bien sûr.
Mais c'est plus pour vérifier que ce n'est pas l'allumage qui est en cause et aussi pour faire remplir le carbu par la membrane d'aspiration quand il n'y a pas de pompette manuelle.
 

Sujets similaires

ilfaitvraimentbeau
Réponses
14
Affichages
3 662
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
T
Réponses
45
Affichages
2 494
duredetrouverunpseudo
D
R
Réponses
6
Affichages
527
Robert66
R
Haut